• Chapitre 5: Un fils unique

    Chapitre 5: Un fils unique

    Chapitre 5: Un fils unique

    Chez Pete

    Pete conduisait devant sa grande maison. Il y avait un test demain, et, bien sûr, il savait qu'il ne pouvait pas étudier et s'y préparer tout seul. Et comme il était déjà proche de Kao, il l’avait forcé à prendre ses vêtements et à dormir chez lui ce soir afin que Kao puisse être son tuteur personnel. Kao, qui n'avait pas eu le choix, ne pouvait que se gratter la tête, mais finalement ... il avait accepté de dormir chez Pete.

    “Depuis quand prends-tu tes études au sérieux?” dit Kao, se sentant agacé et voulant insulter cette personne égocentrique. Comment Pete pouvait-il le forcer à dormir chez lui comme ça?

    “Depuis des années.”

    “Tu appelles ça ‘sérieux’?”

    “Ça ne veut pas dire que je suis bon pour ça.”

    Il soupira quand Kao l'insulta encore indirectement de stupide. Que pouvait-il faire quand son cerveau ne fonctionnait pas autant? N'était-ce pas suffisant pour prouver qu'il travaillait assez dur d’emmener Kao lui donner des cours chez lui?

    “Tu me détestais avant.”

    “Pourquoi dois-tu parler du passé? Nous sommes proches maintenant, et c’est tout.”

    “Très bien , je ne vais pas en parler. Mais je suis curieux de savoir qui t’enseignait avant que l’on soit proche.”

    “Sandee, bien sûr, mais maintenant elle t’a transmis son fardeau.” Pete regarda la réaction de Kao et vit qu’il faisait une grimace ennuyée. “Peux-tu être cruel au point de refuser de m’expliquer? Es-tu vraiment mon ami?”

    “Est-ce que je serais venu ici avec toi si je refusais de t’enseigner?”

    “C’est super, mon cher ami.”

    “Je te ferai payer la prochaine fois.”

    “Autant que tu veux. Mon père est riche. Je peux me le permettre.”

    Kao roula des yeux, extrêmement agacé. A ce moment-là, Pete se gara devant la maison, puis ils sortirent de la voiture. Pete donna sa clé à son domestique pour qu’il conduise la voiture dans le garage. Ensuite, ils entrèrent dans la magnifique et grande maison de Pete qui reflétait la richesse de sa famille. Kao n’était pas habitué à cette situation car il dormait rarement chez ses amis. Et s'il dormait chez Pete, les autres gars étaient là aussi. C'était la première fois qu'il dormait chez Pete ‘seul’.

    Non, non, non, non. Pas de panique. Ne lui montre pas que ton cœur bat vite, Kao!

    Il se dit de se calmer.

    “Mon père est déjà à la maison, je crois. Allons le voir d’abord.”

    “D’accord,” dit Kao avec un visage impassible tandis que son cœur tambourinait. Il se sentait en quelque sorte nerveux quand Pete lui attrapa le bras et le traina pour voir Pon dans le salon.

    Pon regardait les infos à la télé. Quand il vit Pete et Kao entrer, son regard avait l’air de demander quel était le problème.

    “Kao va dormir ici ce soir. Je le force à m’aider à étudier pour le test de demain.” dit Pete à son père.

    “Bonjour.” Kao joignit ses paumes ensemble contre sa poitrine pour montrer son respect au père de Pete.

    Kao avait déjà rencontré le père de Pete avant. Il semblait être strict et solennel, son visage beau et pointu. Il avait cette aura puissante parce qu'il était un cadre supérieur qui devait prendre soin de nombreux employés, mais Kao savait qu'il était en fait une personne gentille.

    “Et les autres?” demanda Pon.

    “Ils m’ont passé leur fardeau,” plaisanta Kao.

    “Eh bien, génial. Je te le laisse. Il est peut-être stupide, mais il apprend vite.”

    “Tu me complimentes ou tu m’insultes?” gronda Pete.

    “Les deux,” dit Pon d’une voix sévère. “Maintenant qu’il est à l’université, c’est un tel soulagement de voir qu’il a de bons amis pour l’aider à s’améliorer. Pete était un vrai fauteur de trouble quand il était au lycée. Il cherchait les ennuis. Il se battait.”

    “Papa! Arrête de me ridiculiser.”

    “J’ai entendu dire que tu étais intelligent, Kao. Tu es beau également. Je suppose que tu es populaire auprès des filles.”

    Dit Pon et il regarda Kao avec de la gentillesse dans le regard… Kao était un bon élève, bien élevé. Tous les adultes le félicitait ainsi que ses parents pour l’avoir si bien élevé.

    “Kao ne se soucie que de ses études. il n’est pas intéressé par les filles.”

    “C’est bien. Ne sois pas comme Pete. Il est seulement dingue des filles, mais quand il s’agit d’étudier, il est nul.” Pon secoua la tête comme s’il était complètement fatigué par son fils. “En tout cas, Kao, s’il te plaît prends soin de lui. Considère-le comme un acte de charité. Je n’ai que lui. Je veux qu’il ait un brillant avenir, qu’il se marie à une gentille femme et qu’il ait un enfant pour perpétuer notre lignée.”

    “D’accord,” promit Kao, avec un sourire forcé.

    Aux derniers mots de Pon, Kao sentit un pincement au cœur pendant un instant.

    “Kao, allons à l’étage. Si nous restons ici plus longtemps, papa va me ridiculiser jusqu’à ce que je sois cramé.”

    Pete poussa rapidement Kao en dehors du salon car il avait remarqué que Kao était devenu silencieux. Il supposa que Kao était ennuyé d’écouter les plaintes de son père. Mais Kao, en fait, était abasourdi par ce que Pon avait dit.

    Mais… Kao essaya d’enterrer ce sentiment au plus profond de lui et d’agir comme s’il ne ressentait rien.

    “Ne prends pas ses paroles trop au sérieux. C’était juste des mots, ça ne voulait rien dire.”

    “Il n’a rien dit de mal. Il a seulement dit tout ça parce qu’il se soucie de toi.”

    “Ouais, je sais. Ne m’embête plus.”

    “Mais je suis aussi curieux…”

    “A propos de quoi?”

    “Comment as-tu réussi le concours d’entrée. Nous savons tous qu’il faut un score très élevé pour rentrer dans notre faculté. Même mes amis n’ont pas réussi.”

    Pete y réfléchit un instant alors qu'ils entraient dans sa chambre. Il ferma la porte et alluma son ordinateur portable comme il le faisait toujours.

    La chambre de Pete était grande, propre et joliment décorée. Mais ce n'était pas grâce à Pete. C’était lui qui salissait toujours sa chambre et c’était la femme de ménage qui la nettoyait.

    “C’était un coup de chance.”

    “Dans quel temple es-tu allé prier? Tu as dû prier avec beaucoup d’argent.”

    “Je suis un homme chanceux. Mon niveau de chance est très élevé.”

    Pete poussa doucement la tête de Kao en plaisantant quand son téléphone sonna. Il l’attrapa et regarda l’écran, puis fit un sourire éclatant quand il vit que c’était la fille avec laquelle il sortait actuellement.

    La première étape de cette relation le rendait encore fou d’elle, il était donc normal qu’il soit excité lorsqu’elle l’appelait.

    “Ta copine?” demanda Kao.

    “Tu as raison! C’est Fongbeer.”

    “Tellement ennuyant.”

    “Ne sois pas jaloux, mec.”

    Pete haussa les sourcils et s'éloigna pour parler à Fongbeer tandis que Kao gardait les yeux sur son dos, pensant que Pete avait beaucoup de filles avec qui parler. Depuis la première année, il n'y avait pas eu un moment où Pete ne sortait pas avec quelqu'un.

    “Ne te plains pas, bébé. Je ne peux pas te voir aujourd’hui parce que je dois étudier. J’ai un test demain.” La voix de Pete atteignit les oreilles de Kao, “Fais-moi confiance. Je ne parle à personne d’autre que toi.”

    Je ne suis pas jaloux de ta vie amoureuse. Je suis jaloux de Fongbeer parce qu’elle t’a.

    Kao parcourut le fil d'actualité sur son smartphone, mais chaque mot que Pete avait dit résonnait toujours dans son esprit. C'était comme une aiguille qui piquait son cœur. Même s'il avait essayé de se dire d'arrêter de trop y penser, parce qu'il savait que Pete aimait les filles et ne changerait pas ses préférences, Kao ne pouvait pas arrêter de tomber amoureux de lui. S'il avait pu ... ses sentiments ne seraient pas allés aussi loin.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Dortoir de June

    Pendant que King s'apprêtait à sortir, June était assis sur le canapé, faisant semblant de regarder la télévision comme s'il s'en fichait. Mais en fait ... June observait tranquillement si King agissait bizarrement ou s'il avait rendez-vous avec quelqu'un parce que King se méfiait de plus en plus chaque jour.

    “Ouais, ouais. Je sors.”

    Dit King à son ami au téléphone alors qu’il était sur le point de sortir de la pièce.

    “Où vas-tu?” demanda immédiatement June.

    “Je vais sortir,” répondit King distraitement.

    “Tu sors tous les jours dernièrement. Comment as-tu obtenu autant d’argent?”

    “Mes amis m’invitent. Je ne paye pas tous les soir.”

    Après avoir dit ça, King ouvrit la porte et partit immédiatement, comme s'il craignait que June pose plus de questions. June, qui resta seul dans la pièce, réfléchit un moment, puis décida de suivre son ami.

    Ce soir-là, June se fit la promesse de découvrir où allait King et ce qu’il allait faire. S'il s'avérait que King faisait quelque chose d'illégal, June avait encore une chance de l'avertir et de lui faire reprendre ses esprits à temps. June croyait toujours que King n'était pas une personne mauvaise ou terrible.

    S’il avait vraiment fait quelque chose de mal, il devait juste l’avoir fait sur un coup de tête.

    Pourquoi est-il si pressé?

    Pensa June pendant qu’il suivait King silencieusement. King était pressé et regardait autour de lui comme s’il fuyait quelque chose. Mais June fit attention de ne pas se faire prendre. 

    Alors qu’il suivait King dans la rue principale, celui-ci disparut en quelque sorte.

    “Où est-il allé? Comment peut-il être si rapide?”

    June marmonna de frustration en regardant dans la rue, mais il n'y avait aucun signe de King. Il aurait du voir si King était monté dans une voiture. C'était comme si King savait qu'il était suivi, alors il s’était caché rapidement quelque part. Soudain, le téléphone de June sonna. Il fronça les sourcils alors qu'il était surpris de voir que celui qui l'appelait était ... King.

    Peut-être qu’il sait que je le suis.

    “Quoi de neuf?” June répondit à l’appel, faisant de son mieux pour garder sa voix normale.

    “Où es-tu?” demanda King.

    “Dans la chambre, bien sûr.”

    “Vraiment?”

    “Pourquoi demandes-tu, putain?”

    “Rien… Je pensais que tu étais dans la rue principale.”

    June se figea et serra les dents, énervé d’avoir été pris.

    “Arrête de me suivre. Si tu veux toujours que nous soyons amis, garde ton nez en dehors de mes affaires.”

    “King! J’ai fait ça parce que je m’inquiète pour toi.”

    “Je sais, mais tu ferais mieux de rester en dehors de ça cette fois.”

    King raccrocha immédiatement comme s'il ne voulait pas que June ait la chance de lui poser d'autres questions, mais cela ne fit que rendre June plus curieux à propos de ce que King faisait. Compte tenu du comportement de King, c'était définitivement quelque chose de terrible!

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Le lendemain, après les cours

    La faculté d’Ingénierie

    Université N

    “C’est la première fois de ma vie que je pense avoir une bonne note après avoir passé un test.”

    Pete se vantait tandis qu'ils sortaient tous de la salle de classe alors que le dernier cours était terminé. Sandee et Thada avaient l’air ennuyés. Ils étaient heureux que Pete ait étudié plus dur et soit devenu plus intelligent, mais ils étaient également fatigués de l'écouter se vanter, peu importe si Pete le faisait pour plaisanter ou pour cacher son embarras.

    “Tu devrais apporter une guirlande pour rendre hommage à Kao pour le jour des professeurs.” Thada ne parlait pas beaucoup, mais quand il le faisait, c’était violent. Pete le regarda pendant que Kao riait si fort, sans essayer de défendre Pete.

    “Tu dois aussi en apporter une pour Sandee.”

    Riposta Pete et il frappa la tête de Thada. Thada n'était pas plus intelligent que lui. Il serait peut-être mort en classe si Sandee ne l'avait pas aidé à étudier.

    “Arrêtez de vous disputer. Apportez-nous juste des guirlandes le jour des professeurs, tous les deux,” dit Sandee.

    “Je l’attends avec impatience.” Kao sourit malicieusement.

    Ils discutèrent tous les quatre jusqu'à ce qu'ils remarquent que quelque chose n'allait pas - June était complètement silencieux quand, normalement, il était le plus gai et ne cessait de parler. Ils échangèrent tous des regards, puis regardèrent June. Il avait l'air très sérieux comme s'il pensait à quelque chose.

    “Pourquoi es-tu si calme? Le test était trop dur?” Thada passa son bras autour du cou de June, essayant de lui remonter le moral. “Ne t’inquiète pas. Ça ne compte que pour quelques pourcents. Kao pourra t’apprendre la prochaine fois. S'il est assez bon pour que Pete obtienne une note plus élevée... tout le monde peut aussi y arriver.”

    “Tu veux dire que je suis la personne la plus stupide au monde?” demanda soudainement Pete.

    “Je n’ai pas dit ça,” répondit Thada.

    Mais June était toujours silencieux. Normalement, il aurait déjà dit quelque chose pour énerver Pete et Thada pour le fun.

    “Quel est le problème, June? Tu as l’air un peu stressé ces derniers temps. C’est encore à propos de King?” demanda Kao. Ils commencèrent à se sentir inquiets quand June resta silencieux. “Tu ferais mieux de nous dire ce que tu as en tête plutôt que de garder tout ça pour toi.”

    “Je suppose que c’est à propos de King,” dit Sandee.

    “Ouais, il agit vraiment bizarrement… mais peu importe. Ce n’est probablement rien.” Même si June voulait tout révéler, il n’était toujours pas sûr de ce que King faisait, donc il ne voulait pas dénigrer son ami.

    “Et pour notre fête ce soir?” demanda Pete.

    “Encore?” Sandee avait l’air d’en avoir tellement marre.

    “Nous devons faire la fête puisque je vais avoir une bonne note.” Pete essaya de mettre tout le monde dans l’ambiance.

    “Tu es sûr que tu vas l’avoir?” Kao essaya d’agacer Pete.

    “Ne néglige pas tes compétences d’enseignant.”

    “Je ne me rabaisse pas, je te rabaisse toi.”

    “Kao!” Pete secoua presque le cou de Kao parce qu’il sous-entendait encore que Pete était stupide.

    “Allez-y les gars. J’ai mal à la tête. Je vais me reposer un peu ce soir.” Au moment où June refusa de sortir, ils échangèrent tous des regards à nouveau. C’était totalement étrange parce que June disait rarement non aux fêtes.

    “Va te reposer. Puisque notre équipe n’est pas complète ce soir, reportons ça à un autre jour.” dit Sandee.

    “Très bien! La prochaine fois, alors.” abandonna Pete.

    Puis ils se séparèrent et rentrèrent chez eux. June partit seul avec un air sérieux sur le visage. Il pensait à son plan de ce soir. Ce matin, il avait entendu dire que King allait rencontrer ses amis quelque part. S'il suivait King à cet endroit, il connaîtrait la vérité - avec qui King était-il depuis quelques jours et avait-il fait quelque chose de mal?

    Enfin, June avait décidé de suivre King. Il devait savoir ce que King faisait.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    En face du dortoir de June

    King avait peut-être peur que June le suive, alors il n'était pas revenu au dortoir aujourd'hui. Il ne savait pas que June savait déjà où il irait pour rencontrer ses amis. Lorsque June arriva à son dortoir, il étudia l'itinéraire et calcula le temps qu'il faudrait pour se rendre à destination, puis il sortit du dortoir pour prendre un taxi dans la rue principale.

    Mais… June fut surpris quand il vit la voiture de Pete garée devant le dortoir, l’attendant.

    “Monte dans la voiture.” Kao ouvrit la vitre de la voiture et cria à June qui était toujours immobile. Il n'était pas sûr s'il devait leur parler de son plan ce soir. Il ne voulait pas causer d'ennuis à ses amis. “Tu sors, non? Monte. On vient avec toi. Tu vas nous faire perdre notre temps si tu restes figé comme une statue de cire de chez Madame Tussaud.”

    “Comment saviez-vous que j’allais sortir?”

    “Monte juste dans la voiture. C’est plus rapide qu’un taxi,” dit Pete.

    June y réfléchit une seconde, puis monta dans la voiture.

    “Qu’est-ce qui vous amène ici les gars?”

    “Dis-moi d’abord où nous allons. On parlera plus tard.”

    “Nous allons à…” June leur donna la destination. Pete fronça les sourcils, se demandant pourquoi June voulait aller là. Ce n'était pas un endroit où ils traînaient habituellement, loin des banlieues. June pensa maintenant qu'il devait le dire à tout le monde. “Je suis King. Il va y rejoindre ses amis. Je veux savoir ce qu’il fait.”

    “Donc c’est pour ça que tu ne voulais pas faire la fête avec nous - tu dois suivre King.”

    Dit Pete alors qu’il démarrait rapidement la voiture.

    “Pouvez-vous me dire maintenant pourquoi vous m’attendiez soudainement ici?”

    “Ce n’est pas comme si nous étions soudainement venu ici,” expliqua Kao. “Pete voulait faire la fête, et il a vu que tu étais stressé, donc il nous a tous redemandé de sortir, puis nous sommes venu te chercher. Nous allions entrer dans l’allée quand nous t’avons vu sortir, donc nous nous sommes garé ici.”

    “Que penses-tu que King va faire?” demanda Thada.

    “Je ne sais pas.” June ne voulait pas dire ce qu'il pensait puisqu'il ne voulait pas diffamer King. Il voulait seulement voir de ses propres yeux si ce qu'il pensait était juste. “Quoi qu'il en soit ... Devrions-nous d'abord ramener Sandee à la maison?”

    “Pourquoi est-ce que je devrais rentrer à la maison?” cria immédiatement Sandee. Elle savait que June se souciait d’elle, mais elle n’était pas le genre de fille à être un fardeau pour qui que ce soit. “Je suis ton amie aussi, June.”

    “Laisse-la venir avec nous. Une fille audacieuse comme elle n'est certainement pas un fardeau, et je m'occuperai d'elle,” dit Thada.

    “C’est la fierté de ce ship. Vos fans ne sont pas là, cependant. Pas besoin de faire du fan service.”

    “Ta gueule, Kao!” Thada lui lança un regard noir.

    Il était arrivé à la conclusion qu'ils iraient tous ensemble à destination. June espérait que ... peu importe ce qui allait se passer ce soir, il finirait par connaître la vérité, sinon il ne pourrait certainement pas se concentrer sur autre chose.

     

    Chapitre 5: Un fils unique


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :