• Chapitre 3 : Deal

    Chapitre 3 : Deal

    Phun a mis du temps à me traîner vers l'intérieur de la maison. (Je jure sur ma vie que j'ai vraiment essayé de résister, mais honnêtement, je n'ai pas pu, car il est plus fort que moi) Et mon petit cul inquiet est maintenant assis sous des arbres dans le jardin de son manoir.

    Phun me regarde et me donne l'impression qu'il a environ un million huit cent mille choses à me  dire mais qu'il ne sait pas par quoi commencer.

    Et personnellement, je ne sais vraiment pas si j'ai envie de l'écouter ou pas de toute façon.

    "Noh !" Il appelle enfin mon nom. Je sursaute. Alors maintenant, que dois-je faire en premier ? Je dois courir ? Creuser un trou ? Appeler la police ? Ou envoyer un bat-signal ?

    "Noh, écoute-moi attentivement." Je ne veux vraiment pas.

    Phun regarde mon visage, il peut clairement voir à quel point je suis rebuté par tout ça. Il laisse échapper un soupir.

    "Je ne suis pas gay. J'ai déjà une petite amie. Une Petite amie. Tu la connais. Aim est ma petite amie." C'est quoi ce mec ? Pourquoi autant d'hésitations dans ses paroles ? Ce qu'il dit a du sens et je me sens beaucoup mieux maintenant.

    Je hoche rapidement la tête en réponse. Parce que je connais bien les faits et je sais que Aim est la petite amie de Phun. Elle a notre âge, mais elle ne va pas à notre école. (Comment le pourrait-elle ? Notre école est une école réservée aux garçons.) Aim est très belle, et je veux dire vraiment belle. Elle a l'air jolie même quand elle ne porte pas de maquillage. Elle s'habille à la mode comme ces filles avec de l'argent. Et si c'est votre petite amie, vous ne risquez pas d'être gêné par elle. Quand elle vient à notre école, tout le monde regarde et commence à baver.

    Tout le monde dit qu'Aim et Phun sont une alliance digne du paradis. Et je suis une de ces personnes. Ils ont vraiment l'air bien ensemble.

    Je ne peux donc pas m'empêcher d'être curieux de savoir ce que Phun dira ensuite.

    "Mais ... Je veux sortir avec toi, Noh."

    Merde. Je n'ai vraiment pas envie d'écouter ça.

    "D'accord, Phun. J'insiste encore sur ce que je t'ai déjà dit. Je pense que je vais y aller, je n'ai plus envie de t'écouter !" Je me lève rapidement, avec l'intention de partir. Je ne plaisante pas. Je ne le comprends pas du tout. Pourquoi est-il assis ici à essayer de me convaincre qu'il n'est pas gay ? Il a même amené Aim pour étayer sa réclamation. Mais là, il me dit qu'il veut agir de façon bizarre avec moi.

    "Ma famille me force à sortir avec quelqu'un. Et je ne peux pas vraiment aller à l'encontre des souhaits de mes parents. Je n'ai que ma petite sœur qui peut m'aider. Elle m'a dit que si j'avais un petit ami, elle m'aiderait."

    Hein? Quoi !!! Il a parlé si vite et pendant si longtemps que j'ai à peine compris l'essentiel. Je sais seulement que je dois être attentif en ce moment.

    "Qu'est-ce que c'est ? Parle lentement et clairement."

    "J'ai dit que ma famille m'obligeait à sortir avec quelqu'un." Phun laisse échapper un énorme soupir avant de continuer. Pendant ce temps, je reviens m'asseoir à ses côtés.  "D'accord ?"

    "Je ne pourrais jamais aller à l'encontre de mes parents. Tu sais déjà qu'ils sont très stricts, Noh." Il a raison. Je me souviens encore de cette fête d'anniversaire il y a deux ans. Je devais me surveiller très attentivement. J'ai dû me forcer à ne pas être vulgaire, c'était pire que d'essayer de retenir un pet. Quand vous pétez, les gens ne savent pas toujours qui le fait (je pense ?) Mais si j'avais commencé à être grossier, je me serais fait expulser du manoir chic à coup sûr. Après la fête, j’étais allé voir Om… Il m’avait écouté me plaindre pendant environ trois heures. Ses oreilles s'en étaient engourdies.

    "Mais je ne sais pas pourquoi, ils laissent toujours Pang faire ce qu' elle veut !" Phun me fait déconnecter de mes pensées.

    Qu'est-ce qu'il vient de dire ? D'accord, Pang est sa petite sœur. Je me souviens vaguement d'elle. Nong Pang peut être assez intimidante d'après ce dont je me rappelle. Donc que Phun me dise que même ses parents ont peur d'elle, ne me surprend pas. "

    "Donc si elle m'aide en leur parlant, alors je n'aurai pas besoin de sortir avec la personne qu'ils choisirons. Mais ..." Je hausse les sourcils. Mais ? Mais quoi ?! Lors de notre cours de thaï, Ajarn Ping m'a dit que tout ce qui suit le mot "mais" est toujours l'idée principale. Par conséquent, les étudiants doivent y prêter une attention particulière lors des examens.

    Mais... En ce moment, je ne veux pas faire attention à lui. Mon idée principale est-elle claire et concise?

    "Je peux ne pas écouter ?"

    "Non, Noh ! Laisse-moi finir." Il est tellement énergique!

    Je m'assieds donc, épuisé en attendant qu'il continue mais je suis plein d'appréhension. Est-ce que cela me fait froid dans le dos ? Est ce que cela veut dire que je vais perdre ma virginité avec Phun ?

    "Eh bien, Pang... est un peu comme toutes les filles de nos jours, Noh. Elle adore lire des mangas yaoi. Je ne sais pas ce qu’elle a. Elle en a acheté une tonne, ils sont dans sa chambre." Cette conversation devient de plus en plus effrayante.

    "Elle m'a dit que si j'avais un petit ami, elle parlerait à nos parents pour moi. Et si mon petit ami était mignon, elle essaierait encore plus."

    Putain. Quelqu'un pourrait me dire depuis combien de temps je n’ai pas cligné des yeux ?

    Je commence à prier dans ma tête. Je prie pour que je devienne sourd pendant deux ou trois minutes. Je promets que je ferai le tour de Sanan Luang pour ramasser les ordures pendant trois mois en retour.

    Mais aucun des êtres saints ne s'en soucie.

    "Et tu es ... mignon." est la phrase suivante que j'entends.

    Eh bien, merde ! Je suis désolé, je suis né plus petit que toi. (En fait, ce n'est pas que je sois plus petit ou que Phun soit plus grand mais je reste plus petit que lui de toute façon…) Je suis désolé d'être né dans une famille chinoise, d’avoir la peau claire et de ne jamais bronzer. Je suis désolé d'avoir de grands yeux ronds même sans paupières double et des lèvres rouges. Mes amis se moquent souvent de moi et disent que je suis mignon. Mais je n'y ai jamais pensé. Ce n'est que ce soir que je me rends compte qu'il m'a officiellement fait sentir comme si...

    ... Je suis en enfer !

    On dirait qu'il peut lire dans mes pensées alors que je ne lui dis rien.

    "Aw, Noh. Je suis désolé. Je ne voulais pas dire ça comme ça. Mais... Ce n'est pas comme si je pouvais demander à Shane et dire à Pang qu'il était mon petit-ami, non ?" Il sait vraiment comment se défendre. Shane est le meilleur athlète de notre école et on peut deviner qu'il est gigantesque.

    "Pourquoi ne pas demander de l'aide au gang des Anges ?" c'est ce que je lui demande car un groupe de katoeys tapageurs qui nous rendent tous nerveux se battraient pour faire ça.

    "Pang n'aime pas ça, Noh. Elle préfère les gays, pas les katoeys." Et je suis gay depuis quand ? Je veux vraiment lui crier ça.

    "Il y a Oak, Dul et Vit. Ces gars sont petits et mignons. Ils sont encore plus petits que moi. Pourquoi ne leur demandes-tu pas de l'aide ?" J'essaye toujours de le faire changer d'avis. Il me semble que Phun est à bout et laisse échapper un autre soupir.

    "Ils sont hétéros comme nous. Ils ne le feraient pas !"

    "Alors pourquoi moi ?"

    "Parce que toi et moi... On peut s'entraider." Je me fige d'un coup. Est-ce que je suis  menacé là ?

    J'avais presque oublié que j'ai toujours besoin de l'aide de Phun. Je le vois comme des liasses de billets en ce moment.

    "D'accord ? Nous n'avons pas besoin de faire semblant tout le temps, seulement devant Pang. Et tu auras certainement de l'argent pour ton club." Merde ! Suis-je vraiment prêt à perdre ma dignité pour 20 000 bahts en étant la femme de Phun (uniquement de nom) ?

    Je regarde son visage souriant pendant que je réfléchis. Mais je n'ai aucune chance car une voie aiguë se fait entendre : "P'Phun, qui est-ce ?

     

    Chapitre 3 : Deal


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :