• Chapitre 7 : Sourire

    L'horloge sonna cinq heures et demie,

    L'étudiant de la faculté des sciences qui vivait ici était assis sur son lit. Il s’était réveillé presque une heure plus tôt, avant même que le réveil ne sonne. Il était tellement excité qu'il n’arrivait plus à dormir, Dean venait le chercher à sept heures. Il se leva, se lava le visage avant de se rendre dans la cuisine pour préparer leur petit-déjeuner. Chaque fois qu'il se réveillait, il cherchait toujours quelque chose à manger.            

    Pharm ouvrit le réfrigérateur pour regarder et découvrit qu'il y avait du sang de porc et une soupe qui avaient juste besoin de mijoter. Il décida donc de faire de la soupe de sang bouilli ce qui n'était pas trop difficile à faire. Il prit la soupe, mit une casserole à chauffer, ajouta du radis et du sel. Il la laissa bouillir et attendit qu’une odeur parfumée se répande. En attendant, il coupa le porc en morceaux avant de le mettre dans la casserole. Le sang de porc qui avait blanchi, était prêt et il le mit de côté. Quand la soupe fit de gros bouillons, il y déposa la viande. Quand tout fut prêt, il plaça des feuilles de courge dans un bol et y déposa le sang de porc bouilli. Il installa tout sur la petite table de la salle à manger, il y avait juste assez de place pour que deux personnes s’y installent.

    En attendant que le riz soit cuit, le garçon se dirigea vers le balcon pour respirer l'air du matin. L’avantage de vivre dans un immeuble éloigné de la route, était qu’il n’y avait pas l’odeur des pots d’échappement comme c’était le cas sur la route principale.

    "Huh ..." Pharm concentra son regard sur le parking et il fronça bientôt les sourcils à la vue d'une voiture.

    C'était familier ...

    Pendant qu'il la regardait, le propriétaire de la voiture en sortit. C’était un homme grand et à la peau bronzée, tout chez cette personne lui était familier et sa bouche s’ouvrit en grand. Il se précipita pour regarder l’heure. Quelle heure était-il maintenant ?

    6h15 ! Pourquoi Phi Dean était-il venu si tôt ?!?

    Pharm attrapa rapidement la clé de sa chambre et courut bruyamment jusqu'au rez-de-chaussée. Il oublia complètement qu'il portait toujours ses vêtements de nuit, c'est-à-dire un T-shirt ordinaire.

    "Phi Dean !!" Il se dirigea vers la personne appuyée contre la portière de la voiture. "Pourquoi es-tu venu si tôt ... Est-ce que je me suis trompé d’heure ?"

    Dean secoua la tête et se gratta le cou. "Phi est celui qui s’est trompé." Il ne voulait pas dire qu'il ne pouvait pas attendre l'heure fixée. Il s’était donc pressé de sortir de chez lui. "Ce n’est pas grave. Tu n’as pas besoin de te dépêcher. Phi peut attendre."

    "Comment as-tu pu te tromper de presque une heure, na khrab?" Pharm fronça les sourcils, une expression hésitante et pleine de doute sur le visage, en regardant alternativement le visage pâle de Dean et ses mains moites, causées par sa timidité. "Quoi qu'il en soit ... juste, viens ..." Il leva la tête et le regarda dans les yeux.

    "Allons déjeuner ensemble dans ma chambre, khrab."

    Un fantôme le possédait très certainement pour pouvoir dire ça. Maintenant, dans son appartement, son salon accueillit un grand invité. Dean regarda autour de lui avec intérêt, cette pièce semblait petite et confortable.

    "S'il te plaît, assieds-toi ici." Il déplaça une chaise de la table et lui servit une assiette de riz chaud. "Mais je n'ai pas encore fait l'omelette frite."

    Dean s'assit en hochant la tête, puis observa le visage du chef qui préparait habilement les œufs dans la poêle. Peu de temps après, une omelette moelleuse fut placée devant celui qui rêvassait.

    "Et une soupe de sang de porc bouilli avec l’omelette." Il déposa une tasse de soupe sur la table avec un large sourire.

    Des arômes parfumés s'échappaient, donnant une impression de luxueuse chaleur. Cela fit naître un sourire chez la personne qui venait d’être servie. Puis, quand le plus petit s’assit, Dean rit doucement.

    "Pharm ... tu ne vas pas te doucher d'abord ?"

    Pharm se regarda ... et son visage vira soudain au rouge. Il comprit aussitôt la raison du rire de P’Dean, il était toujours en pyjama !

    "Attends, je vais prendre ma douche." Le garçon sauta pour se relever, attrapa son uniforme d'étudiant et se précipita vers la salle de bain. Heureusement, il s'était déjà lavé le visage et brossé les dents dès son réveil. Donc, il prit juste une douche rapide. En moins de dix minutes, il revint s'asseoir à table, les cheveux ébouriffés.

    "Ne te précipite pas." Dit Dean et il l’aida à remettre ses cheveux en place. "Dis-moi, je peux attendre."

    Huh ... Pharm se sentait comme s’il était en train de se dissoudre dans l'eau. "Mangeons du riz. Si tu attends qu'il soit froid, il n'aura pas bon goût."

    Météo du matin dans le petit studio, le son du ventilateur résonnait fort alors que les deux personnes prenaient leur petit déjeuner ensemble. Une soupe de sang de porc bouillie, une omelette parfumée et du riz cuit à la vapeur. Même si cela paraissait ordinaire, ce repas devait être spécial pour ces deux-là. Tout leur semblait familier, comme s’ils l'avaient déjà fait dans le passé, comme s’ils avaient été ensemble auparavant.

    Soudain

    Alors qu’ils savouraient leur plat, le couple s’arrêta soudain, ils levèrent la tête et se regardèrent droit dans les yeux, des souvenirs leur venaient soudain à l’esprit, comme si c’était des flashback dans un film.

    “......... cette omelette, Phi ne veut vraiment pas la manger ?”

    “Weah ... tu veux te venger ?”

    “Je ne l’ai pas brûlée cette fois, na”

    “Tu me garantis que celle-ci est savoureuse ?....”

    Baboum Baboum

    Baboum Baboum

    Baboum Baboum

    Les cœurs du couple dansaient alors que certains sentiments émergeaient dans leur poitrine jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus les arrêter.  Incapable de respirer, triste, heureux, Pharm regarda ces yeux dont il aimait tant la couleur. La voix basse d’une personne résonnait toujours dans ses oreilles, le sourire charmant et le toucher chaleureux de deux grandes mains ne s'effaçaient pas de sa mémoire.

    La personne ... qu'il cherchait depuis toujours.

    Une personne très importante.

    goutte ..

    "Eh ..." Le garçon cligna des yeux. De chaudes larmes coulaient de ses yeux, sans qu’il ne comprenne. Il essaya de les essuyer et il se frotta les yeux car ces fichues larmes coulaient toujours et ne s’arrêtaient pas. "Pourquoi ..."

    "Sshushh ..." Dean lui prit les mains pour qu’il ne puisse pas se faire mal. Il tendit la main et essuya doucement sa joue comme s’il avait peur de le casser.

    Pharm sanglota et regarda à nouveau les yeux du jeune homme. Maintenant, ces étranges yeux gris-vert étaient juste rouges, ils ne se déversaient pas comme les siens. Les yeux rouges de Dean le firent davantage pleurer.

    "Ne pleure pas ..." La voix basse était douce. Il ne demanda pas ce qui se passait, ni pourquoi ils étaient comme ça.

    "Phi est là .."

    Après un moment, ils commencèrent à se calmer, les sentiments se transformèrent en timidité. Le plus petit baissa les yeux alors que l’autre frottait sa main contre sa joue.

    On aurait dit qu'une bombe allait exploser

    Dean lui-même respirait lentement, il glissa de l'autre côté, énonçant de nombreux sentiments qui émergèrent dans sa tête

    J’ai envie de câlins !!

    Il me manque vraiment !

    "Euh ... je vais le récupérer pour toi."

    Pharm essaya de dissiper l’atmosphère timide et étrange qui s’était installée. Il servit les oeufs dans l’assiette de P’Dean en souriant.

    Le jeune homme amena l'omelette de riz à sa bouche en haussant les sourcils. Ses lèvres remontèrent en un sourire et il montra de la satisfaction. Il avait un si gros appétit que si les gens chez lui le voyaient, ils seraient choqués.

    "Humm" Dean s'arrêta quand il vit les yeux brillants comme ceux d’un chiot qui attendaient des compliments. Il rit à gorge déployée et sourit davantage.

    "Délicieux."

    Un compliment court, mais qui réchauffa son coeur.

    ----------------------------------

    Les étudiants de différentes facultés étudiaient ensemble dans la classe de calcul et comme toujours, Pharm, Manaow et Team étaient assis ensemble. Ils essayaient de résoudre le problème écrit au tableau, au point que leurs têtes allaient presque exploser.

    Team s’approcha de son ami en faisant tourner son style dans sa main, tout en regardant discrètement la réponse qu’il avait écrite

    “Comment tu es venu à l’université ce matin ?”

    Pharm s’arrêta quand la question fut soudainement posée. Il jeta un coup d'œil à Team qui était occupé à regarder sa réponse sur sa feuille.

    “Je suis venu tout seul.” Mais dans la voiture de Phi Dean. Il dit la fin de sa phrase dans son cœur.

    “Ouais…” Répondit brièvement Team en se penchant sur le prochain problème.

    Son cœur n’était toujours pas confiant, alors il n’osait pas en parler à ses amis, mais il avait clairement l’intention de leur en parler un jour.

    Absolument…

    Le bruit d’un vibreur fit que les deux garçons se tournèrent pour regarder, Manaow fit un sourire en s’excusant. Elle ouvrit son téléphone et le regarda.

    “Aiya !! Pharm, vite, regarde ça !” Elle secoua la chemise de son ami.

    Team et Pharm se penchèrent en avant pour regarder le téléphone, quand leur amie eut cette exclamation.

    L’application bleue montrait un jeune homme familier. Un grand corps, la peau bronzée dans son uniforme d’étudiant. Il était appuyé contre un mur, se reposant comme tout le monde. Une main dans la poche de son pantalon, l’autre tenant un téléphone, il regardait quelque chose. La chose la plus frappante était que son visage, généralement avec une expression féroce, souriait avec éclat. Un oeil extérieur avait secrètement pris cette photo qui créait un  un flux de commentaires de la part des membres du club de natation et des filles.

    “Oii Phi, il sourit, il est tellement beau.” Dit Manaow le visage rouge.

    "Ohhoo… il sourit et il semble bien comme ça. Pourquoi ne souris-tu pas plus souvent ?" Team prit le téléphone et fit un zoom sur l’image. “Que regarde-t-il qui le fait sourire comme ça ?”

    “J’espère qu’il ne parle pas avec une fille.” Bouda la fille, n’essayant même pas de calmer son ami.

    “Il a peut-être vu quelque chose de drôle ?” Pharm qui s’était calmé, fut frappé par ses deux amis.

    “Qu’est ce qui est drôle Pharm ? Phi Dean, même en voyant quelque chose de drôle, ne rirait pas comme ça.” Manaow secoua la tête.

    “Imagine qu’il ait ri, juste en regardant le clip du chien se précipitant dans la brousse… c’est effrayant.” Team se frotta le bras couvert de chair de poule.

    Pharm ouvrit son téléphone, il y trouva la même image que celle qu’il avait vu sur le téléphone de Manaow. Il fit défiler les nombreux commentaires, la plupart disait la même chose, Phi Dean devait parler à quelqu’un d’important.

    … Terriblement étrange.

    “Mais il est toujours célibataire.” Manaow était confiante quant aux nouvelles qu’elle n’avait pas manquées.

    “Cela ne veut pas dire qu’il ne voit personne.” Répondit simplement Pharm surprenant ses amis.

    “Hey, il n’a vraiment personne proche de lui. Phi Win m’a dit qu’il nage tous les jours et ne va jamais nulle part.” Expliqua rapidement Team.

    Il ferma son téléphone et sourit à ses deux amis. "Team a dit une fois qu’il me protégerait  ainsi que Manaow, pourquoi agit-il comme s'il me poussait vers un autre si facilement ?"

    Team haussa les épaules. "Je le fais. J'interviendrai si mon ami est attaqué, mais je l’aiderai à conquérir s'il veut flirter avec quelqu'un."

    Manaow se retint de rire jusqu'à ce qu'elle en tremble. Quant à Pharm, il avait été frappé par le fait qu’il était célibataire, il se sentit devenir bouillant.

    "Team ... Maeng ... Oii, c'est quoi ce bordel?"

    Il ne pouvait pas se battre, il ne pouvait que tranquillement accepter.

    --------------------------------------------------------

    Après le dernier cours, Pharm se rendit dans la salle du club pour préparer un simple sandwich pour ses deux amis. Aujourd'hui, Manaow devait se rendre à l'entraînement final avant de commencer l'audition. Quant à Team, c’était un peu dur car les seniors l'entraînaient avec diligence pour la course, récoltant des points dans les trois prochains mois. Alors, il était vraiment épuisé. Ces deux personnes le payaient pour leur faire à manger. Lorsqu'il alla à l’épicerie, il acheta du pain, du jambon, du fromage, des œufs et de la salade. Il fut donc facile de préparer quelque chose à manger.

    "Sawatdee khrab." Pharm dit bonjour aux membres de son club qui ouvraient la carte des plats. Ils parlaient de desserts.

    "Aww Pharm kha, le club d'acteurs nous a contactés tout à l’heure."

    "Khrab?" dit-il en posant le sac sur la table. "Oh, Phi, j'emprunte la cuisine pour préparer un petit truc, na."

    "Er" Phi Oom répondit et continua. "Il a dit qu'il avait un projet de court-métrage avec le club de cinéma. Il y a une scène où l'héroïne sculpte des légumes et des fruits puis fait des collations thaïlandaises. Qu'en penses-tu, Pharm?"

    "Hm ... La sculpture d’aliments, Phi Giffy et Phi Goong peuvent l'enseigner."

    "Hum, cette fois, Goong et Giffy pourraient être occupés", dit Phi Oom, puis il suggéra un autre membre masculin. Il avait une grande carrure, mais il était brillant pour la sculpture d’aliments.

    "Mais pour les collations thaïlandaises. Phi pense que Pharm est l’expert pour faire des desserts dans le club et ta cuisine est délicieuse."

    Pharm réfléchissait tout en bougeant ses mains, en mettant du fromage, en mettant du jambon sur du pain et en les coupant en morceaux. De l'autre côté, il prit un œuf à la coque, le mélangea avec de la mayonnaise, et l’accompagna de la salade sur une autre tranche de pain.

    "Eh bien, s’il filme ce genre de scène, il doit obligatoirement avoir une belle nourriture, mais cela ne doit pas non plus être trop difficile, sinon les acteurs risquent de ne pas pouvoir suivre." Il prit une feuille de salade et l'enveloppa avec un autre morceau de pain avant de les couper pour avoir des légumes dans chaque morceau.

    "Et  des Chor Muang?"

    Les seniors se dépêchèrent de retourner à leur livre pour chercher le Chor Muang que Nong venait de mentionner.

    "Nous préparons la garniture. Et l’actrice pourra décorer la pâte. C’est très bien je pense."

    "Hé, c'est vraiment beau. Qu'en penses-tu?" Phi Oom se tourna pour demander au chef du club de restauration qui observa la recette dans le livre. Au bout d'un moment, elle acquiesça.

    "C'est beau. Délicieux à manger et facile à enseigner. Elle décore simplement la collation. Pas besoin d'utiliser de casserole."

    Pharm sourit, rangea tous les sandwichs dans deux boîtes en plastique et nettoya ensuite soigneusement la cuisine.

    "Eh bien, excusez-moi, je pars en premier khrab."

    "Pharm" Appela Phi Oom. Le jeune garçon haussa les sourcils.

    "Peux-tu l’enseigner ? La semaine prochaine, ils auront choisi l'héroïne, ils doivent donc commencer à apprendre comment le faire."

    "Oui, je n'ai rien à faire ce jour-là." Il répondit sans trop réfléchir. Mais il espérait secrètement que Manaow soit l'héroïne, car ce serait amusant.

    "D'accord, ce travail revient à Pharm et à Dech. La compensation est un billet pour un repas pour deux personnes à hôtel XXXX."

    Cette fois, Pharm fut choqué. "L’hôtel XXXX qui est près de la rivière Chao Phraya ?" Pour les gens qui étaient gourmets, il n'y avait aucun moyen de le manquer. "Je me souviens que le buffet est très cher. Il coûte près de trois mille par personne. Ils n’utilisent que de bons produits, mieux que les chefs Michelin (1)." Il voulait aller manger là-bas depuis longtemps, mais il ne pouvait pas se permettre le prix.

    La présidente du club rit. "Il s'agit d'un repas complet pour deux personnes, ils coûtent plus de dix mille chacun. Quelqu'un du club de théâtre les a obtenus de son père, c’est une star, il les a obtenus gratuitement mais c'est bientôt la date d'expiration. Alors ils nous les donnent comme manière de payer ceux qui aiment bien manger comme nous.”

    "Alors ok. "

    Quand il sut quel était le salaire, il sourit joyeusement. Il transporta d'abord la nourriture au club de théâtre. Le jeune homme secoua la tête en voyant son ami dans le coin de la pièce. Il se précipita rapidement pour l'appeler,

    "Manaow." Elle courut vers lui avec un sourire.

    "Pharm, j'ai faim." se plaignit la jeune fille. Elle reçut une boîte en plastique et écarquilla les yeux. "Hhaa ... j'ai Pharm, je n'ai pas à mourir."

    "Pas à ce point." Pharm secoua la tête.

    Pendant qu'ils parlaient, une main inconnue se tendit et sortit l’un des sandwichs de la boîte.

    "Eii" Manaow, à qui appartenait la nourriture, cria, mais lorsqu’elle se tourna et vit qui lui volait sa nourriture, elle s’arrêta et son visage rougit.

    "Ui, Phi Alex."

    Un acteur métissé se tenait là en souriant, avec un beau visage occidental aux traits anguleux. Alex avait les cheveux brun clair comme la couleur de ses yeux. Il souriait et était toujours amical avec tout le monde.

    “Donnez-en à Phi, tous les jours, je vois que Manaow a un délicieux repas.” Il arracha à nouveau un morceau de sandwich. “Alors, c’est Nong Pharm, l’ami de Manaow, non ?” Il sourit au garçon qui était toujours debout, choqué.

    "Aah oui, la personne qui a fait les snacks, les Leum Gleun."

    "C'était vraiment délicieux. Si c'est comme ça, je veux passer commande sur le plateau de tournage." Le jeune homme lui sourit et le regarda, ce qui rendit Pharm perplexe.

    “Je ne peux pas, je suis seul, donc je ne peux faire des repas que pour mes amis et pour moi.” Pharm répondit honnêtement en souriant.

    Alex haussa les sourcils, il regarda sérieusement le jeune homme, il ne pouvait pas  imaginer que ce jeune homme soit mignon et terrifiant.

    “Tu as déjà un amoureux ?”

    Pharm fit une grimace comme s’il voulait dire ‘Qu’est ce qui se passe ?’ mais ne put que s'exclamer parce qu’il était choqué.

    “Tu as un amoureux ? Sinon, je veux flirter avec toi.” La jeune star fit un clin d’oeil, ce qui fit haleter Manaow en arrière plan.

    Le jeune homme continua de flirter avec ses yeux et Pharm baissa le regard et observa le sol avant de parler. “C’est un grand honneur de voir une célébrité flirter avec moi et je n’ai pas d’amoureux.” Il serra sa main sur la bandoulière de son sac et regarda sa montre. Il était déjà tard, Team allait avoir faim.

    “Alors je peux flirter ?” Demanda Alex, les yeux pétillants.

    Le garçon secoua la tête pour refuser. “Je n’ai pas d’amoureux, mais je ne veux pas avoir une star comme petit ami. Ah, Manaow, je vais apporter le repas à Team.”

    Manaow hocha la tête et musela sa voix intérieure qui hurlait. Mon ami a grandi !!

    Pharm fit un signe de la main à son amie et rendit hommage (Wai) au senior avant de se rendre à la piscine, mais la jeune star regarda le junior avec des yeux brillants.

    Intéressant ...

     

    Presque 19 h.

    Il se précipita vers la piscine, aujourd’hui Team s'entraînait jusqu’à 19h. Quand il s’approcha de la piscine, il put entendre la voix de l'entraîneur qui criait et le bruit fort des nageurs. La lumière brillait car aujourd’hui, les membres du club s'entraînaient dans la piscine extérieure, puisque celle à l’intérieur était fermée temporairement. Quand il arriva, il vit les filles assises en cercle dans les tribunes en train d’acclamer.

    Il regarda autour de la piscine et vit Phi Win tenant un mégaphone et criant aux nageurs d’être plus rapide alors qu’il tenait un chronomètre dans son autre main.

    “Tu es venu.” Une force inattendue secoua l’épaule de Pharm, il plissa les yeux devant son ami qui était mouillé avec une serviette sur la tête.

    “J’ai faim.” Team le traina pour s’installer dans un coin des gradins. Il ignora les voix frénétiques des filles qui sortirent leur téléphone pour prendre des photos.

    "J'ai fini de manger. Alors tu manges maintenant, le programme est très serré." Pharm ne lui permit pas d'ouvrir la boîte. "Il suffit de les regarder, ils vont les télécharger sur leurs réseaux sociaux." C'était chiant car les photos de Team et de lui étaient tellement partagées.

    "Nous ne sortons pas ensemble. De quoi avoir peur ?" Team fronça les sourcils. "Oh, tu dois avoir peur. Pharm pense que Phi Dean comprendra mal ?"

    Tout de suite, son visage devint rouge à cause des mots de son ami qui le taquinait toujours.

    Oui cela suffisait à faire battre son cœur rapidement. Juste entendre le nom de Phi Dean. Il était très gêné, des bouffées de chaleur, mort. Quand Phi Alex avait dit qu’il voulait flirter avec lui, il n’avait rien senti… son cœur n’avait pas dansé comme ça.

    “Tu cherches quelqu’un ?” Demanda Team quand il vit son ami regarder autour de lui. “Phi Dean est rentré chez lui à 19h heures aujourd’hui, il était pressé. Je ne sais pas pourquoi, mais il a dit qu’il avait des choses à faire.”

    “Ouais…” Pharm jeta un coup d'œil à la boîte à sandwichs dans son sac… Il se demanda s’il serait en mesure de la lui donner ou pas.

    “Finis. Je te rendrai la boite demain. Comment tu vas rentrer à la maison ?”

    “Je peux rentrer par moi-même, ne t’inquiète pas.” Il sourit à son ami en tapotant son épaule avant de se lever. “Je pars en premier, mon appartement est dans une ruelle et je suis seul.”

    “Bien, envoie-moi un message sur Line quand tu rentres. La punition prendra fin très tard.”

    “Okay, au revoir.”

    Pharm baissa la tête, il marcha en donnant un coup de pied dans une pierre et en frappant le gravier le long du chemin. Il y avait encore beaucoup d’étudiants, donc l’Université n’était pas encore silencieuse. Mais il faisait sombre et c’était plus silencieux que d’habitude pour lui.

    Soupir… Je ne rencontrerai vraiment pas Phi Dean !

    Il était plongé dans ses pensées tout en marchant le long de la route de l’Université. En se souvenant de ce matin, ses fichues lèvres se relevèrent en un sourire qu’il ne pouvait pas retenir.

    Bip Bip

    Le bruit d’un klaxon tira le jeune homme de sa rêverie. Il se tourna pour regarder, dans un état second. Pharm était en route et il fut surpris lorsque le conducteur ouvrit sa fenêtre et l’appela d’une voix douce.

    “Nong Pharm.”

    Phi Dean réussisait toujours à faire battre son cœur d'une manière extravagante.

    "T ... tu viens de revenir khrab?"

    Dean hocha la tête. "Pharm repart, non ? Viens, je vais te ramener."

    Pharm sourit et il fut impossible de cacher que sa main commençait à trembler. Il ne pouvait donc que tenir fermement la sangle de son sac. “Euh, j'ai peur de te déranger."

    Le jeune homme secoua la tête, "Viens ..."

    ... 

    ....

    Oh. D'accord, j'ai été vaincu, je vais donc le suivre ...

    "Je te remercie." Lorsqu'il s'assit dans la voiture, il se maudit, car il était terriblement crédule.

    La voiture se mit en route. Dean sélectionna une chanson douce pour garder une atmosphère calme dans la voiture.

    "Tu étais occupé aujourd’hui ? Je t’ai envoyé des messages Line et je t’ai appelé pour te voir, mais tu ne m’as pas répondu.”

    "Eh !"

    Pharm secoua la tête et prit rapidement son téléphone pour constater qu'il y avait énormément de messages Line et d’appels manqués, car en fait, il était sur silencieux. Après les cours, il avait complètement oublié de remettre sa sonnerie et il ne s’en était pas rendu compte jusqu’à présent.

    Le plus jeune dit: "Désolé !"

    Dean secoua la tête et tendit la main pour lui caresser doucement la tête. "La prochaine fois, si tu rentres tard à la maison, appelle d'abord Phi, pour que je puisse te ramener chez toi.”

    Les joues blanches claires chauffèrent immédiatement. Pharm n'osa pas répondre et baissa la tête pour ouvrir l'application bleue. Étonnamment ... il avait l'impression d'être habitué à s'asseoir avec Phi Dean, bien qu'il n'avait été assis que deux fois avec lui.

    "Aujourd'hui, tu n’avais pas quelque chose à faire Phi?" Il se souvenait que Team lui avait dit que Phi Dean était parti plus tôt à cause de certaines affaires.

    Le jeune homme haussa les sourcils et s'éclaircit légèrement la gorge. "Mon affaire, c'est toi."

    "Moi ?" Pharm se tourna pour regarder le visage confus de son voisin.

    "J'avais l’intention de te ramener ..." Expliqua-t-il. "Si tu m’attends pendant trois heures, alors il sera trop tard."

    Oh ... mon cœur. Pharm marmonna pour lui-même. "Oui, mais tu n’es pas autorisé à sécher l'entraînement comme ça tous les jours juste pour me ramener."

    Dean se déplaça en souriant. "Donc ça veut dire que si je ne m’entraîne pas, je peux te ramener tous les jours, non ?"

    Le jeune homme essaya de ne pas trembler. Son doigt fit rapidement défiler le fil d'actualité, jusqu'à ce qu'il lise un statut, qu'il ne connaissait pas. Il devait trouver un moyen de changer de sujet.

    "Ah, au fait." Il s'arrêta sur la photo de ce matin. Celle qui avait fait crier Manaow en classe de calcul. Il cliqua sur l’image et la montra au jeune homme. "Est-ce qu'il y a un truc avec ce statut ? Ils me taquinaient en disant que tu avais une petite amie. Est-ce que tu parles à quelqu'un ? Est-ce que cette personne est mignonne ?" Pharm demanda lui-même, mais…

    Si Phi Dean lui disait qu’il parlait avec quelqu’un… il mourrait définitivement.

    "Oui … Je parle à quelqu'un." La personne interrogée répondit sans vergogne, mais pour Pharm .. la froideur descendit soudainement jusqu'à ses pieds.Il se sentit tomber et regarda sa main serrée.

    "Euh ... Alors euh ..."

    "Pharm connaît cette personne."

    Pharm inclina la tête. A ce moment là, Phi Dean s'était arrêté au feu rouge.

    Attendez ... Quelle était la version de Phi Dean?

    "Regarde." Dean prit son téléphone, l'ouvrit et entra dans l’application verte avant de le lui mettre dans la main. “Je ne parle qu’avec une seule personne en privé, les autres sont dans des groupes.”

    Le garçon qui tenait le téléphone était confus, sa bouche trembla et il s’inclina pour regarder le téléphone, le cœur battant. En regardant les noms, il vit que le Line de Phi Dean n’avait que trois groupes, la famille, le club de natation et les camarades de classe. Quant aux discussions privées, il n’y avait qu’une seule personne.

    "Ph @ m"

    Qu'est-ce que c'était ?  Il allait sûrement avoir une crise cardiaque !!

    "Les photos qu’ils ont téléchargées sur facebook devaient être quand j’ai ouvert le message Line que tu m’as envoyé la veille. Chaque fois que je la vois, je ne peux pas m’empêcher de rire.” Il rit fort vers la personne à côté de lui.

    "Hooiiii Phi Deannnn. Supprime-la, na khrab. Retire-la maintenant." Le visage du garçon était maintenant rouge cramoisi. Pharm ne savait pas pourquoi il se sentait gêné.

    "Je suis désolé. Ne la supprime pas. Ne la supprime pas." Dit Dean qui tourna le volant pour entrer dans une rue familière. Malheureusement, aujourd’hui, il n’y avait pas de traffic et de bouchon. Ils arrivèrent très rapidement à l’immeuble.

    Pharm essaya de vaincre son embarras et de calmer le rythme de son cœur qui dansait la Zumba. Il y avait eu tellement d’évènements aujourd’hui, que Nong avait l’impression d’être timide à en mourir. Surtout que Team lui avait dit qu’il ne pourrait pas voir Phi Dean, c’était très cruel.

    "Bonne nuit."

    Dean le regarda, il avait les joues rouges et le voir si timide, avec ce genre de tremblements, il craignit que son hyperventilation ne réapparaisse. Il attendit, le jeune homme leva les mains (Wai), le remercia et ramassa son sac. Malheureusement, il n’arrivait pas à comprendre ses propres symptômes.

    Quand il entendit le bruit de la portière qui se ferma, un son s'éleva doucement. Son cœur vacilla comme s’il ne voulait pas y aller. Dean soupira et mit la vitesse, se préparant à faire demi-tour, mais il s’arrêta au bruit d’un coup frapper à la fenêtre de la voiture.

    Tap Tap

    "Tu as oublié quelque chose ?" Il descendit la vitre de son côté.

    Pharm ouvrit son sac et sortit la boîte en plastique. "Euh, j'ai fait des sandwichs pour toi. Si..."

    “Merci” Dean tendit la main pour prendre la boîte sans attendre qu'il termine sa phrase.

    Même s’il avait donné la boîte à sandwich, le garçon était toujours là, figé. Bien sûr, Dean ne le pressa pas non plus, il attendit calmement.

    Parm fit un signe de la main à travers le pare-brise et dit avec les lèvres tremblantes.

    "Phi Dean"

    "Khrab..."

    ".... Demain .... Tu viendras pour que l’on déjeune ensemble ?"

    Le jeune homme haussa les sourcils et il sentit son coeur se remplir de chaleur, juste avec ses quelques mots.

    "..Alors, Phi ne te dérange pas, non ?"

    Pharm sourit largement. "Alors demain, viens à six heures trente."

    "D'accord." De beaux yeux brillants.

    "Ne te presse pas." Le jeune homme s’arrêta brusquement à mi-chemin. "Ne viens pas trop tôt et ne me fais pas descendre en pyjama comme ce matin."

    "Huh, j'ai compris." Répondit Dean en riant.

    La voiture noire s'éloigna, ne laissant devant l'appartement que le jeune homme debout et qui souriait. Pharm avait l'impression que ses joues risquaient de se fendre alors il leva les mains et les posa de chaque côté avant de crier très fort.

    "Oui !!!"

    Il allait de nouveau revoir Phi Dean.

     

    1.  chef Michelin: chef international certifié

     

    Chapitre 7 : Sourire


  • Commentaires

    4
    Mercredi 14 Juillet à 13:04

    Dean est vraiment impatient pour venir 1H00 avant

    Pauvre Pharm ressentir toute ses émotions du passé lui embrouille l'esprit et le fait pleurer à chaque fois

    Pharm vient juste d'arriver dans le club de cuisine et c'est lui qui propose des choses que les ainés ignorent....en même temps c'est vrai qu'il avait un restaurant Thailandais avec sa famille....

    Ca y est Alex est là il fait déjà du rentre dedans.....

    "J'avais l'intention de te ramener".....Ah je fonds

    C'est bien Pharm a eu le courage d'inviter Dean à petit-déjeuné

    3
    Mercredi 27 Janvier à 22:45

    ho ça fait plaisir de les retrouver :)

    merci pour ce superbe chap, je me suis refaite ( encore^^) la série la semaine dernière ( une envie folle^^)
    donc j'avais bien l'épisode en tête en lisant ce chapitre

    à la prochaine :)

    2
    Mercredi 27 Janvier à 19:19

    Je vais me faire un plaisir de deguster ce chapitre !! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :