• Chapitre 1 : Quand l’aiguille de l'horloge bouge.

    Chapitre 1 : Quand l’aiguille de l'horloge bouge.

     

    Bang !

    Crash ! Bugh !

    “Oh Merde !” le garçon tomba de son lit, emmêlé dans ses couvertures. Il avait mal aux fesses et se maudissait d’être tombé parce que la porte de l’appartement d’à côté avait claqué et l’avait surpris dans son sommeil.

    C'était le début de sa première année à l'université et Parm, étudiant en cursus d'économie, âgé de 18 ans, s’étira puis s’allongea sur le sol, se rassurant comme il pouvait alors qu'il sentait son cœur palpiter. D’aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours eu peur des sons forts, le tonnerre, les pétards où même des portes qui claquent comme aujourd’hui lui provoquent des crises d’angoisse. Mais il ne sait pas d’où lui vient cette peur panique des bruits forts. Toujours embarrassant pour lui car cette phobie n’était pas très courante. 

    Ses amis se moquaient de lui au début mais se sont vite arrêtés quand ils ont vu comment son corps et son visage entier réagissait violemment aux bruits le faisant ressembler à un mort vivant (pour la pâleur du visage, qu’en penses tu ?), tremblant de peur… Et c’est à ce moment là que ses amis et tous ceux qui le connaissaient ont essayé de l’aider.

    Une fois un peu calmé, il jeta un coup d'œil à l'horloge, il n'était que six heures du matin. Il se dirigea vers la cuisine, avant d’ouvrir le réfrigérateur et se servit un verre d'eau pour le boire.

    Parm vivait seul et c'était la première fois de sa vie qu'on lui en donnait la possibilité. Son père était décédé quand il avait 10 ans le laissant seul avec sa mère et son petit frère qui eux vivaient actuellement en Amérique.

    C’est lui qui a décidé d’aller étudier en Thaïlande et sa mère n’a pas eu d’autre choix, au vu de son obstination, à le laisser vivre seul dans un petit studio. 

    Lorsque sa montre indiqua 7 heures, le garçon au visage pâle fut pris de court et se précipita dans la salle de bain. Vêtu de son nouvel uniforme d'étudiant, il quitta son appartement car c’était la journée d’orientation des nouveaux étudiants prévue à 8 heures aujourd’hui et  il ne devait pas être en retard…

    ----------------

    “Haah…”

    Parm soupira quand il atteignit le grand gymnase. D'après les horaires, la journée d’orientation commencerait dans 10 minutes. Il devait maintenant chercher une place parmi tous les étudiants. 

    Le garçon se dirigea vers un bureau où se trouvait la pancarte “ENREGISTREMENT” et reçu des documents de ses aînés qui lui montrèrent aussi un endroit où il pouvait s’asseoir.

    “Dieu Merci !” se dit-il en se précipitant vers une zone où étaient assis de nombreux étudiants. Il sourit en observant ceux présents à ses côtés.

    "Bonjour, je suis Parm." .

    "Je suis Team." dit un garçon assit à ses côtés.

    "Je suis Manaow." lui dit une fille avec un doux sourire qui était à côté de Team.

    Team était un grand jeune homme, ni gros, ni mince avec une peau foncée qui montrait qu'il adorait les activités de plein air. Manaow était une fille assez petite, ses cheveux lui arrivaient jusqu'aux épaules et ondulaient comme ceux d'une poupée. Il se dit, en souriant intérieurement, qu’il se trouverait de bons amis ici.

    Ils ont parlé jusqu'au début de la cérémonie d'ouverture. Le directeur avait prononcé un long discours ennuyeux qui n’avait réussi qu’à endormir les étudiants. L'assemblée est devenue un peu plus vive lorsque le président des étudiants est arrivé.

    "Nous demanderons ensuite aux représentants des différents clubs de se présenter et de présenter leurs clubs aux nouveaux étudiants. Une fois cette présentation terminée, ceux qui sont intéressés pour rejoindre l’un des clubs présentés, se regrouperont vers la zone d’activité pour les inscriptions où des seniors seront présents pour les aider.”

    Les représentants des différents clubs ont mis en place un scénario spécifique pour mieux attirer les premières années. Le club de musique a présenté un groupe de rock'n'roll. Le club de basketball a présenté son équipe nationale et a obtenu un vote de popularité. Il y avait aussi un club d'acteurs qui sont tous montés sur scène et qui étaient les plus beaux parmi l’ensemble des facultés de l’université. 

    Parm observa la salle de gym avec intérêt. Depuis l’enfance, il avait l’habitude d’observer l’environnement autour de lui comme s’il cherchait quelqu’un. Ce sentiment persistait depuis toujours, et même aujourd’hui, à 18 ans, cette sensation toujours présente lui donnait l’impression de n’avoir pas encore trouvé ce qu’il cherchait…

    “Ai’Team, Ai’Parm, vous voulez rejoindre quel club ?” demanda Manaow...

    “Je pensais devenir membre du club de natation." répondit Team rapidement comme s'il l'avait déjà décidé.

    "Je… ne suis pas encore sûr." Parm hésita. Il avait un club qui l'intéressait, mais il était gêné d'en parler à ses nouveaux amis.

    "Nous allons vous présenter le club de natation." La voix de l'animateur les a fait taire et un  son strident de filles en transes a résonné dans tout le gymnase !

    Un jeune homme, les cheveux teint en blonds dorés, s’est avancé sur le devant de la scène avec deux autres jeunes hommes à ses côtés, une fois au centre, ils ont ouvert et laissé tomber leurs peignoirs, exposant leurs corps de demi-dieux grecs aux yeux de tous…Leurs pectoraux et leurs abdominaux bien dessinés et exposés fièrement. Les cris sont montés en puissance dans tout le gymnase dans un vacarme assourdissant...

    "Bonjour, je suis Win du club de natation. Tous ceux qui sont intéressés pour avoir ces muscles ..." il fit un geste vers les deux autres jeunes hommes qui contractèrent leurs muscles et posèrent comme des mannequins.

    "Voilà, c'est ça. Des mecs sexy avec des abdominaux. Rejoignez-nous au club de natation. Et pour les filles qui veulent en voir plus, vous êtes également les bienvenues et vous pouvez venir assister aux entraînements” taquina Win, haussant les sourcils dans une attitude séductrice.

    Parm et Manaow regardèrent Team,  qui restait figé, la bouche grande ouverte.. Se sentant observé pas les amis, il secoua rapidement la tête en leur disant  “Ce n’est pas pour ça mais juste pour nager, car j’aime nager !”

    "Et si vous n'êtes toujours pas convaincu, laissez moi vous présenter, Dean, notre cher président en faculté de gestion.”

    Le son était assourdissant, ça résonnait et faisait écho dans tout le gymnase, indiquant que la personne appelée était très célèbre. Les filles autour de Parm ont commencé à s’emballer à et parler au moment ou un jeune homme de très grand taille était poussé sur le devant de la scène et qu’une voix grave se faisait entendre dans les hauts-parleurs.

    “Je suis Ratthanon Wongnate, le président du club de natation.”

    Manaow a attrapé les manches de ses amis avec un cri aigu, un cri de plus sur les innombrables autres cris qui emplissaient le gymnase...

    "Je le vois souvent. Il a participé à de nombreuses compétitions de natation." a réagi Team béat.

    Le son du battement de coeur de Parm résonna dans sa poitrine.

    Le grand jeune homme avait l'air vraiment encore plus grand sur scène. Des yeux brillants, un visage acéré, des sourcils épais avec un nez aquilin, il semblait être métissé. 

    Mais ce n’est pas son apparence qui a laissé Parm bouche bée mais cette sensation de chaleur sur son visage et ses yeux, cette sensation étrange quand il regardait ce jeune homme là, sur cette scène…

    Le garçon essuya précipitamment les larmes qui lui échappèrent et devenaient incontrôlables. Parm inclina la tête pour cacher les larmes qui continuaient de couler. Il fronça les sourcils ne comprenant pas pourquoi son coeur s’emballait de bonheur. 

    Il avait aussi l’impression que quelque chose d’excitant se passait. Dès qu’il avait vu le président du club de natation, la sensation d’avoir enfin trouvé ce qu’il cherchait depuis longtemps lui emplit l’esprit et le coeur...

    “P’Dean ?”

    “Parm ! Oye, qu'est-ce qui se passe ?” Team le gifla doucement, le faisant quitter sa transe.

    “C’est fini ?” demanda Parm en regardant les gens qui avaient commencé à sortir du gymnase.

    "Bon sang ! Team ira au club de natation et je vais aller au club d'acteurs." a expliqué Manaow .

    Parm se gratta la joue, il avait déjà décidé le club qu’il voulait rejoindre.

    "Je ... vais rejoindre le club de desserts thaïlandais."

    “Hein !” Sa réponse surprit ses amis...

    "Tu sais cuisiner ?" demanda Teami, ses yeux écarquillés lorsque le petit jeune homme acquiesça.

    "Oui, ma famille dirige un restaurant thaïlandais. Depuis que je suis enfant, j'ai souvent aidé à la cuisine, mais je suis plus habile dans les desserts et la découpe d'aliments." Parm leur expliqua et leur parla du restaurant que possédait sa mère, il s'en souvenait, bien que sa mère et son frère se soient maintenant installés en Amérique.

    "Je voulais d'abord faire partie du club de cuisine, mais quand j'ai découvert qu'il y avait un club de desserts thaïlandais, j’ai été intéressé.”

    "Uuiiii ... On pourra goûter ta cuisine? J'aime les KaNon Chan et les LookChub." avait dit Manaow avec enthousiasme, comme seules les filles qui adorent les desserts et sont excitées d’en manger réagissent !

    "Hé, j'aime les Ryokan à la crème de citrouille.” a ajouté Team à la liste de nourriture.

    "Hah, pour l'instant, je n'ai pas le bon équipement, mais le club devrait en avoir. J'essaierai la prochaine fois."

    “Parler de nourriture me donne faim. Rejoignons d'abord notre club, puis retrouvons-nous de nouveau au gymnase pour manger ensemble." Team secoue les deux autres puis s’en détourna. Lorsque Manaow vit Team partir, elle s’excusa pour se rendre au club d'acteurs où les candidats devaient être plus que nombreux, car l'un de leurs membres était déjà une célébrité bien connue.

    Parm se promena un peu étourdi et confus, essayant de fuir les clubs qui utilisaient la force pour recruter de nouveaux membres. Finalement, il trouva une tente où des fruits joliment sculptés étaient exposés sur de petites tables à l'extérieur, juste à côté de nombreux desserts thaïlandais.

    “Excusez moi ?” Appela le jeune première année.

    Une fille aux cheveux courts découpant un concombre s'arrêta et leva les yeux.

    "C'est le Thai Desserts Club, non ? Je viens rejoindre le club." Parm sourit, un peu amusé de voir la jeune fille lâcher son couteau et le regarder avec de grands yeux écarquillés. Sans un mot, elle prit un formulaire d’adhésion et le tendit à Parm, pour lui reprendre comme s’il s’agissait d’un trésor dès qu'il fut rempli.

    “Ohh.” couina la fille. "Il y a un homme qui vient de postuler pour le club.” dit-elle avec joie.. “Mon nom est P’Goong, seconde année.” 

    “Giffy ! P’Oom ! On a un nouveau membre !!”

    À la fin de son cri, deux filles apparurent par l'arrière. Parm savait que le club de cuisine et le club de desserts thaïlandais étaient côte à côte. 

    "Je suis morte. Bienvenue Nong ! Je m'appelle P'Giffy. Je suis en deuxième année." dit une autre fille, son visage maquillé qui la rendait sophistiquée et agréable à regarder. Mais quand il regarda ses mains, Parm remarqua que ses ongles étaient propres et coupés courts, elle était donc une vraie cuisinière.

    “Je suis P’Oom, troisième année.” dit la dernière fille. P’Oom était une belle femme, elle avait l'air gentille et avait les cheveux bouclés.

    “Nous avons 9 membres au total au club des desserts Thaï. Normalement, nous faisons des activités ensemble et je suis vraiment heureuse de pouvoir accueillir un jeune homme comme toi.”  expliqua Khun Oom avec des yeux brillants alors qu'elle lui tenait la main.

    Parm rit doucement. "Qu’est ce que je peux faire pour aider ? Dites le moi. Je peux aussi faire des sculptures de nourriture."

    "Parfait !! " P'Giffy leva les mains comme si elle avait gagné à la loterie.

    "Les autres clubs nous demandent souvent de leur préparer à manger et même l'université appelle aussi pour nous le demander. Avoir de l’aide supplémentaire, c’est vraiment bien. " Les filles ont commencé à danser. La senior a demandé à ses amis de présenter les membres du club des desserts thaïlandais. Deux autres garçons étaient membres, ce qui, pour une raison quelconque, avait soulagé Parm. C'était bien.

    -----------------

    L'université dispose de cafétérias, restaurants, cafés et autres magasins ouverts 24 h / 24 h pendant les examens, en particulier les cafés autour de la faculté d'architecture. Ils ouvrent jusque tard dans la nuit, car les étudiants des facultés ont souvent des projets et d’autres travaux scolaires. C’est dans l'un de ces restaurants, que les nouveaux amis mangeaient.

    "Les membres de notre club sont principalement des filles." se plaignait Manaow, en tenant une fourchette dans sa main et en poignardant un morceau de porc à l'ail. Ils mangeaient dans un restaurant climatisé pour se rafraîchir et surtout éviter les émeutes à la cafétéria. 

    "Eh bien, le club de théâtre avait une star masculine comme membre, ce qui n’avait rien d’étrange. Mais si tu veux vraiment rencontrer beaucoup d'hommes, viens au club de natation." dit Team.

    "Mais il y a tellement de filles qui viennent voir P'Dean, ce si beau prince ... Je suis tellement jaloux.” ajouta-t-il. La fourchette dans la main de Parm tomba dans un fracas.

    Team, entendant le son, esquissa un sourire au serveur et demanda une nouvelle fourchette. Le cœur de Parm se mit à battre la chamade.

    “Parm, pourquoi tu ne manges pas ?" demanda Manaow, remarquant que l’assiette de son ami était encore pleine.

    "Maux d'estomac." répondit Parm. "Je ne peux pas manger trop tard. Ma gastrite va recommencer.”

    "Pourquoi tu ne nous l'as pas dit plus tôt ?" dit Team en fronçant les sourcils. "Si j'avais su, nous serion d'abord aller manger avant d'aller aux clubs. Tu es très maigre et pâle, as-tu une autre maladie ou un autre trouble que la gastrite ?"

    "Oui, les sons forts."

    "Tu as peur des sons forts ?" Manaow posa sa cuillère et regarda son ami.

    Parm acquiesça. "Le tonnerre, les pétards, les ballons qui éclatent, les portes claquées et les explosions." Il essaya de se rappeler s’il y avait autres choses qui l’effrayaient...

    "Si tu entends un bruit fort, qu’est ce qu’il se passera ?" demanda Team, de manière un peu brute. Réalisant son erreur, il s'excusa immédiatement.

    "Ne t'inquiète pas, je suis aussi un peu cru parfois." Parm se moquait de Team qui continuait à se punir. "Ummm, quand j'entends des sons forts, je suis tétanisé, je tremble, je pleurs, je suis aussi blanc qu’un mort vivant, , et le pire c’est quand je tombe dans les pommes ou que j’hyperventile ...”

    “Merde !” jura Team.

    “C’est dangereux.”

    “C’est une bonne chose de nous l’avoir dit et comme ça on pourra réagir si jamais ça t’arrive...”

    Voyant le visage de ses amis inquiets, Parm sourit largement et dit. “Calmez-vous, les sons doivent être très forts. Si ce n'est qu'un petit pétard ou un ballon, je peux éviter de paniquer. Si je ne peux pas l'éviter, je vais juste me couvrir les oreilles. Je suis toujours sur mes gardes alors pas besoin de vous inquiéter. "

    "Hey, on dirait que je suis plus forte que Parm." Manaow regarda son ami de la tête aux pieds.

    “Quoi ?”

    "Il est juste un peu plus grand que moi. Un peu plus lourd mais quand je le vois ... J’ai envie de le protéger.” 

    “Hein ?” Parm avait l'impression d’être quelqu’un de faible...

    "Ouais! Au départ, je voulais que nous nous aidions mutuellement à protéger Manaow contre les mauvais garçons. Mais il semble maintenant que je dois vous protéger tous les deux." Team a plaisanté avec Manaow, mais ce n'était pas drôle.

    Parm ne pouvait pas faire du sport à cause de cette situation qui inquiétait ses parents. Une activité qui fait du bruit comme l'athlétisme est un gros problème, car le départ est donné par un coup de feu...

    "Hey Parm, je te le demande sérieusement." murmura Team, incitant Manaow à se rapprocher, leurs têtes étant très proches l’une de l’autre, presque à se toucher.

    "Tu aimes les garçons ou les filles ?"

    Manaow retient son cri et se couvrait la bouche avec les yeux grands ouverts.

    "Je n’ai aucun problème avec ça de toute façon, je te le demande juste pour pouvoir agir en conséquence. Pour te protéger tout simplement, alors garçons ou filles?" leur demanda leur grand ami avec sérieux.

    Les joues de Parm devenaient brûlantes...

    “Je… ne sais pas.”

    “Oh !” s’exclamèrent ses deux amis...

    “Ou tu es bi ?” demanda Manaow dont le visage brillait de curiosité

    Parm secoua la tête. "Je ne sais vraiment pas. Je n'y ai jamais pensé. Si c’est la bonne personne, peu importe le sexe, cela n'a pas d'importance." dit-il. Depuis sa naissance, il n’a pas eu d’amoureux et n’a donc pas de réponse à donner...

    "D'accord, d'accord. Maintenant, je comprends." Team se redressa et se redressa. “Je te protégerai des garçons qui flirtent aussi ... Devrais-je commencer à me faire pousser la barbe? " Team marmonna assez fort pour que Parm et Manaow puissent l'entendre, ce qui les fit tous rire.

    "Quelqu'un comme Parm ... devrait être avec P'Dean." Manaow a hurlé de joie. "Un tout doux et gentil avec quelqu’un de plus masculin, comme dans les romans !” Le visage de Parm est devenu rouge vif, comme un coup de soleil en été. 

    "De quoi parles-tu, Manaow? Quelle paire ?" Parm se dépêcha de prendre le verre d'eau pour boire, sa main tremblait.

    “Attends…”

    Manaow et Team en parlaient ensemble en souriant et en taquinant Parm..

    "S'il vous plaît, arrêtez ... Assez ... Pourquoi parlons-nous de ça? Bon sang." Parm a juré, il voulait changer de sujet de conversation  jusqu'à ce qu'ils le finissent par parler d’autres choses. Le cœur du garçon silencieux battait certainement très vite.

     

    Chapitre 1 : Quand l’aiguille de l'horloge bouge.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 11 Décembre 2019 à 16:18

    Mercii beaucoup de traduire ce roman je pense qu'il est top 3 de mes préférence 

    Je suis très heureuse de pouvoir lire ce roman. Encore merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :