• Chapitre 1: Love Actually - 1ère partie

    Chapitre 1: Love Actually - 1ère partie

    Chapitre 1 - 1ère partie

    Nous sommes amis depuis longtemps, pour être précis, ça fait 2 ans, 4 mois et 16 jours. C’est vraiment assez long… Si long qu’un de mes amis gay a rencontré plusieurs petits amis et a rompu avec eux plusieurs fois,  alors que je… ne me suis même pas approché du mot “petit-ami” avec Khai.

    Ça me rend triste maintenant que j’y pense. J’entre dans ma chambre avec les yeux pleins de larmes et j'attrape une bouteille d'eau pour l’asperger sur moi afin que mon cœur soit guéri. Deux bouteilles d’eau sont parties mais la tristesse persiste, donc je trouve une solution en décrochant le téléphone à côté de la tête de lit et en appelant quelqu'un.

    “Monsieur… l’eau ne coule plus. Venez et arrangez ça.”

    “...”

    “Je me sens triste. J’ai besoin d’eau pour éclabousser mon cœur afin qu’il guérisse.”

    “...”

    “Dépêchez-vous, Monsieur. Je vais remettre la musique en vous attendant.”

    Je raccroche et me laisse tomber sur le lit, désespéré…

    Merde, mon lit est trempé.

    Khai sort avec une nouvelle fille aujourd’hui. Suis-je blessé? Dire non serait un trop gros mensonge. Mais après deux ans, je ne recule pas devant cet amour à sens unique, même pas un peu. Je me suis aussi dit une centaine de fois d’abandonner, de le surmonter et de déménager aux États-Unis comme ils le font dans les films, mais en réalité, je n’ai même pas encore obtenu mon diplôme.

    J’ai essayé de prendre mes distances pour voir si je lui manquais, mais ensuite on se retrouve en classe à 8h du matin dans un état second.

    Si je change de faculté, alors quelle putain de faculté je choisirai?

    J’ai essayé d’aimer quelqu’un d’autre, mais ça ne s’est pas bien passé, comme toujours.

    Quand je veux faire quelque chose pour me changer les idées, je trouve toujours des activités qui impliquent Khai: quand je vais voir un film, il se joint à moi; quand je sors manger, c’est dans notre restaurant habituel. Sans oublier quand je sors pour boire. Khai sera à la table 18 alors que je serai, bien sûr... 

    A la table 18. C'est quoi ce bordel?!

    Donc je reste juste le même, laissant l'épine piquer mon cœur comme ça encore et encore. 

    J'en ai marre du mot "meilleurs amis" mais je ne peux rien y faire. C'est  un mot si significatif pour les hommes, en particulier pour Khai. Je vous le dis, il adore ce mot, personne ne peut changer de statut avec lui, que ce soit des amis en amoureux ou des amis en ennemis.

    Nous étudions tous les deux les arts de la communication. Nous sommes amis avec tout le monde peu importe leurs préférences sexuelles car nous devons tous travailler ensemble. Sans oublier les juniors et les seniors, le travail de groupe et les projets qui s’accumulent jusqu’à ce que tu te noies.

    Ding!

    Mon téléphone, que j’ai jeté sur le lit, sonne. Je me retourne brusquement et le regarde pendant un moment, me répétant de ne pas le vérifier. Tout ce que je peux faire, c’est attendre que le plombier répare le tuyau d’eau et écouter la musique pour rester dans l’ambiance.

    Ding! Ding! Ding!

    Chanter. J’ai besoin de chanter. Ne pas se soucier de ce qu’il se passe là-dedans.

    "Garde tes émotions cachées, garde cette histoire éloignée.

    Garde ta force pour aimer avec toi.

    C'est mieux que de la gaspiller en pleurant..."

    Une minute est passée… Le plombier n’est toujours pas là.

    "Garde ton cœur, garde l'amour que tu lui as donné.

    Garde tes intentions

    Et les rêves que tu as fait avec lui.

    Reprends tout, ne gaspille pas ton cœur pour ça."

    Cinq minutes sont passées… J’ai écouté la même chanson deux fois…

    "Force un peu ton cœur. Si tu l'aimes mais qu'il ne t'aime pas en retour,

    Alors tu dois lâcher prise, on ferait mieux de le laisser partir.

    Tout ira bien.

    Et ton cœur va changer.

    Et un jour, il sera parti.

    Même si tu le ressens toujours aujourd'hui, qu'il te manque toujours à chaque respiration..."

    Ça fait dix minutes maintenant. Je ne peux plus le supporter! Je change d’avis une fois de plus, attrape mon téléphone sur le lit et appuie sur le bouton d'accueil. Soyons curieux.

    Bien sûr, les messages d’il y a dix minutes jusqu’à maintenant sont tous de mes meilleurs amis, parce que la conversation du groupe “Big Bold Men”(1) tourne autour de  Khai, même s’il n’y a que quatre personnes dans le groupe.

     

    BoneChone

    A chaque fois que tu deviens célibataire, tu ajoutes des filles à ta liste de contact comme un fou. Khai, merde.

    Tatt'oo

    On peut dire qu'il les ajoutait juste en voyant son air si sérieux, putain.

    BoneChone

    Attention, les gens. Mon ami est célibataire alors acceptez ses demandes d'ami.

    Regardez ce salaud. Il ne refuse jamais.

    K.Khunpol

    Quoi? Je ne les ai pas ajoutées. Elles m'ajoutent.

    Tatt'oo

    Je parie que tu seras dans une relation à nouveau. Third, tu devrais arrêter ton chéri.

    Tout ce que je peux répondre c’est…

    ThirdThatMeansNumberThree

    Putain, qu'est ce que ça a à voir avec moi?

    La personne qu’il aime ne me concerne pas. Je ne suis pas son petit ami, même si je l’espère. J’ai même rêvé qu’un jour il pourrait confesser ses sentiments pour moi dans la conversation de groupe. J’ai rêvé de cette scène pendant deux ans, et Khai a changé de petite amie plus de dix fois. Il ne restera que ses os quand il m’appartiendra enfin.

    K.Khunpol

    Ça l'est.

    Tu es celui qui est toujours avec moi quand je n'ai personne.

    ThirdThatMeansNumberThree

    N'essaye pas d'être gentil.

    Il y a eu une période où tu n'avais personne? Je ne m'en souviens pas.

    Tatt'oo

    555555555555555555555(2)

    La conversation a été coupée avec une ligne du chiffre cinq. Je n’ai pas oublié à qui il a parlé aujourd’hui. C’est pourquoi je dois prendre du recul pour guérir la blessure dans mon cœur, bien que cela arrive plusieurs fois par an.

    Vrrrrr…!

    La sonnerie des messages s’arrête, mais maintenant je fronce les sourcils au son de ma sonnerie de téléphone. Et l’appel ne peut venir de personne d’autre que mon dragueur de meilleur ami que j’étais justement en train de critiquer dans ma tête.

    C’est bizarre. Je n’ai jamais pu m’empêcher de répondre à ses appels. Est-ce qu’il utilise une sorte de magie noire? Sa voix, ses mots et son rire hypnotisent toujours celui qui l’écoute, pas juste les filles, j’en fais parti aussi!

    “Qu’est-ce qu’il y a?” Au moment où je décroche mon téléphone, je lui parle sèchement. Je ne peux pas être tendre avec lui ou sinon il sera prétentieux.

    [Es-tu libre? Je voulais te demander de sortir.]

    “Que se passe-t-il? N’as-tu pas dit que tu commencerais ton nouvel amour avec Milk de la comptabilité?”

    [C’est vrai. Mais j’ai trouvé quelque chose d’étrange.] Il m’a répondu rapidement avec une voix profonde.

    “Qu’est-ce qui est étrange?”

    [Je ne suis pas sûr, mais je la vois bientôt, alors je veux que tu viennes.]

    “Pourquoi tu veux que je tienne la chandelle? Je vais raccrocher maintenant. J’ai une coupure d’eau.” Je raccroche sans lui laisser une chance de dire quelque chose. Je suis déjà blessé comme jamais. Quel genre de personne aimerait regarder son coup de cœur sortir joyeusement avec quelqu’un d’autre? Va plutôt voir ça dans les clips thaï, espèce de grand malade. 

    ‘Le véritable amour n’est pas possessif.’ Pas possessif, mon cul !

    Si tu aimes quelqu’un mais que tu ne veux pas faire partie de sa vie, ce n’est pas de l’amour. C’est juste quelque chose que les gens qui n’aiment pas assez les autres disent pour paraître bien, ou alors ils se mentent juste à eux-même comme je le fais souvent.

    Je lui tapote l'épaule, lui disant encore et encore que ça va aller à chaque fois qu'il rompt avec ses petites amies, juste pour  forcer un sourire avec des larmes qui coulent à l'intérieur quand il me présente sa nouvelle petite amie le lendemain. C’est le cycle éternel de ma vie. Est-ce que je veux passer à autre chose? Cette pensée surgit dans ma tête plusieurs fois, mais honnêtement, elle  ne me mène nulle part.

    Si j’avais été capable d’oublier aussi facilement Khai, je serais heureux maintenant. Je n’aurais pas été seul pendant deux ans. 

    Je ne peux que tristement m’allonger , en attendant que le plombier vienne réparer le tuyau d’eau, et continuer à chanter la prochaine chanson.

    “Je deviendrai tout ce que tu veux que je sois, même si nous n’avons jamais été plus que des amis…”

    Je vais passer à la nouvelle chanson maintenant. Soyons vraiment bien blessé aujourd’hui, et demain, je redeviendrai le même Third qui peut tout accepter et qui continue à être cool, comme d’habitude.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    (1) On pourrait traduire ça par “Grands Hommes Intrépides”.

    (2) C’est la version thaï de Lol.

     

    Chapitre 1 - 1ère partie


  • Commentaires

    3
    Mercredi 13 Mai à 14:50

    Merci pour la traduction du roman :D J'avais adoré la série (Gun et Off est même devenu mon deuxième couple d'acteurs préférés après Singto et Krist ^^) mais qu'est-ce qu'elle a pu me faire pleurer aussi :'( Je n'ai jamais autant pleurée devant une série thai jusque là, à part UWMA récemment mais ça montre à quel point elle était très bien réussie car on s'identifiait tellement aux personnages et à leurs émotions :) Merci <3

      • Mercredi 13 Mai à 22:27

        C'est vraiment génial si vous prenez du plaisir à la traduire ^^ Merci beaucoup ! :D Le roman est un sans faute pour l'instant ;)

      • Mercredi 13 Mai à 21:44

        Theory of Love fait partie de mes séries préférées et OffGun est mon couple préféré. J'adore cette histoire et je prends beaucoup de plaisir à traduire le roman. J'espère que tu apprécieras autant le roman que la série. Bonne lecture.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :