• Chapitre 1: Love Actually - 2ème partie

    Chapitre 1: Love Actually - 2ème partie

    Chapitre 1 - 2ème partie

    Le matin suivant, je me réveille et je vais en cours comme toujours. Les étudiants en Arts de la communication ont quelques endroits où rester: le premier, la cantine de la faculté, et le deuxième, sous les arbres devant un espace d’activités, avec quelques tables en bois. Tout le monde y trouve sa place.

    Nous avons notre table habituelle où nous nous asseyons tous les matins. Nous mangeons aussi ici, le revendiquant comme notre espace personnel. Je vous ai déjà dit qu’il y avait quatre personnes dans mon groupe. Nous sommes amis depuis notre première année, et il nous a fallu presque un semestre entier pour former le groupe.

    Je n’étais pas dans cette bande au début, mais qui se ressemble s’assemble, alors quand ça n’a pas été avec mon ancien groupe, je me suis précipité dans un nouveau: le groupe de ces gars.

    Les gens nous appellent, ‘Le gang extrême’

    Ce n’est pas comme si nos looks étaient extrêmes ou quoi que ce soit. Nous sommes réputés pour certains de nos comportements extrêmes. Nos seniors ou juniors qui ne sont pas proches de nous ne disent même pas notre nom. Ils se réfèrent à nous quatre individuellement comme ‘Extrême’, et donc nous partageons le même nom. C’est quoi ce bordel?!

    En regardant le bon côté des choses, être appelé ‘extrême’ est beaucoup mieux que d’être appelé ‘connard’. Quand il y a des rumeurs à propos des Extrêmes, nous devons réfléchir auquel d’entre nous est concerné. Notre gang est un groupe de personnes effrayées par la société.

    “Tu es en retard, tu crains.” La voix taquine appartient à ‘Too’, le membre VIP du Gang Extrême, le propriétaire des cheveux longs tirés en arrière dans un chignon. Aujourd'hui, il porte une chemise à manches courtes blanche avec une cravate desserrée autour du cou. Pour être honnête, nous savons à peine comment nouer une cravate depuis que nous sommes devenus étudiants de deuxième année.

    Too est un homme doué, particulièrement en photographie, c’est le meilleur de notre promo. Son comportement extrême notoire n'est pas son talent mais son goût pour la photographie. Il ne prenait que des photos érotiques, des filles aux seins énormes en particulier. La nature, les paysages ou les arbres c’est hors de question pour lui. Ce con ne connaît que les angles du visage et des seins.

    Too est capable d’attirer de nombreuses filles grâce à sa beauté et à sa réputation. Dans la galerie des étudiants, il affiche toujours des jolies modèles. La plupart d’entre elles sont… ses ex-petites amies.

    “Désolé mec, le plombier a mis une éternité pour réparer le tuyau d’eau la nuit dernière.” Je dis alors que je m’assois. Le gars dévorant sa nourriture en face de moi lève les yeux.

    “Réparer le tuyau d’eau ou la légendaire clim(1).”

    “Bone, toi connard.”

    “Hahahaha. Je ne suis pas petit, M. Third.”

    Cette créature grossière est ‘Bone’, un des premiers membres du Gang Extrême. Il est actuellement plus proche de Khai que moi car ils vont  partout ensemble. Si Khai lui dit d’aller en enfer avec lui, il le fera certainement.

    Bone est le seul membre à avoir une peau bronzée avec le crâne rasé. Son look de bad boy et sa façon de plaisanter ont fait tomber des tonnes de filles dans son piège.

    Son passe-temps est de flirter. Ce qui est bizarre, ce qu’il n’a jamais fait le premier pas. Pas parce qu’il attend son véritable amour, mais les filles ne lui donnent jamais l’occasion de le faire - elles l’approchent toujours en premier.

    “Khunpol n’est pas encore arrivé?”

    “J’sais pas. Il s’est sûrement levé en retard parce qu’il était occupé avec sa copine.”

    “Occupé ou excité?” Too intervient.

    “Peut-être autant que toi. Laisse le tranquille.” J’en ai fini avec ça. Je ne veux plus y perdre mon cœur… 

    “Vous parlez de moi?”

    En parlant du diable… Le propriétaire de cette voix profonde se dirige droit vers notre table. Les deux autres et moi nous tournons pour le regarder. Aujourd’hui il porte une chemise blanche à manches longues avec les manches retroussées à mi-hauteur et un jeans coûtant plus de dix mille bahts. Il m’a dit une fois qu’il rendait son entrejambe attrayant. Et ces jours-ci, son entrejambe destructeur est toujours attrayant aux yeux de tous les sexes.

    Je sais tout sur Khai - son premier rêve humide, sa première petite amie, son premier cœur brisé, et toutes sortes de choses sur lesquelles j’ai enquêté. Il est grand et mince, sa peau est claire parce qu’il est en partie chinois, mais sa coiffure et son style sont à mille lieues du style chinois.

    C’est aussi un Extrême de notre groupe, connu pour être dragueur, un vrai playboy. Ses points forts sont son beau visage et l’argent qu’il a dans son portefeuille. Il semble parfait, n’est-ce pas? Laissez moi vous dire qu’il est stupide surtout pour les choses pour lesquelles il ne devrait pas.

    “C’est bien que tu sois là, Khai. Laisse tes potes t’interroger.” Maintenant que nous sommes tous là, l’interrogatoire sur les filles commence en un instant.

    “C’est quoi ça?”

    “Tu l’as baisée la nuit dernière?” Quand Bone lui demande ça, j’ai l’impression d’être poignardé en plein cœur.

    “Non.”

    “Merde, quel con.”

    “Je l’ai attrapée. Elle sortait avec un autre gars en même temps. Vous savez que je déteste être un second choix.” Oui! On le sait. Khai a assez confiance en son charme. Personne ne l’a jamais rejeté quand il s’approche d’eux. S’il découvre que les filles avec qui il sort le considèrent comme un de leurs choix…

    Elles n’auront plus jamais une seconde chance avec lui.

    “Et qu’as-tu fait?”

    “Je l’ai larguée, bien sûr. J’étais tellement furieux, elle a dit que ce senior était gentil. Bon sang oui, il doit être gentil… C’est la Lune du campus.” Il a parlé d’une voix sévère. Cela fait un moment que je ne l’ai pas vu comme ça.

    “Et alors? Il y a beaucoup de Lunes merdiques.” Je le réconforte avec des mots encourageant même si, au fond, je suis soulagé qu’il n’ait pas continué sa relation avec elle.

    “Contrairement à toi, tu n’es rien mais toujours merdique.”

    “Va te faire foutre.” Je déteste Too. Il me critique dès qu’il en a l’occasion.

    Je suis le quatrième membre du Gang Extrême. Au début, je me suis demandé ce qui était si extrême à mon sujet. Quand j’ai demandé à mon mentor et à d’autres amis, ils m’ont tous dit la même chose: je suis extrêmement doué pour blesser les autres.

    Eh bien, en fait, depuis que j'ai commencé ma vie d'étudiant à l'université, un certain nombre de personnes sont entrées dans ma vie, toutes ont souhaité développer notre relation pour être plus intime, mais j'ai fini par les couper en les rejetant sans détour. C’est pourquoi tout le monde m’insulte toujours, me traitant de con pour les avoir blessé.

    Si je n’avais pas des sentiments pour Khai, j’aurais déjà eu des centaines de petites amies, toi, fils de pute.

    Je ne m’exprime pas beaucoup quand j’aime quelqu’un. Je ne dirai pas un mot, rien du tout. Je peux paraître têtu mais si j’ai évalué la situation et conclu que l’autre personne n’avait pas de sentiments pour moi, je ne vais pas prendre le risque de lui dire mes sentiments, exactement comme ma situation avec Khai en ce moment.

    Parce que si je lui dit ce que je ressens alors qu’il drague toujours comme ça et que je ne sais pas s’il est prêt à m’accepter, je pourrais le perdre au final.

    “Vous voulez sécher les cours aujourd’hui… ?”  dit brièvement Khai.

    Nous échangeons tous les trois un regard.

    “Bonne idée. Je ne veux pas assister au cour de Sompong.”

    “Moi non plus.”

    “Faisons ça.”

    Nous sommes tous les quatre très proches. Nous avons souvent, étonnamment, les mêmes idées. Si l’un de nous veut sécher les cours, on le fera tous ensemble. Jamais aucun de nous ne s’est opposé à l’idée. Bye bye à notre brillant avenir.

    Et donc, quand les cours du matin sont terminés, nous sautons le reste des cours et allons nous promener au centre commercial. Nous mangeons, nous draguons des filles et nous échangeons nos identifiants Facebook et Line avec elles. Quand il commence à faire nuit, Too et Bone partent parce qu’ils ont des choses à faire. Maintenant, c’est juste Khai et moi, nous regardant.

    “Third.”

    “Quoi?”

    “Allons chez le coiffeur. Je veux changer de look.”

    Mais qu’est-ce qu’il lui prend? Je pense qu’il est guidé par la perte de confiance que cette fille lui a fait ressentir. Et je ne peux rien faire d’autre qu’acquiescer et le suivre jusqu’au salon de coiffure.

    Ses cheveux sont assez longs maintenant parce qu’il les laisse pousser pour rivaliser avec Too dans le but de conquérir quelque chose dont je n’ai aucune idée. Mais tout est en train de changer alors qu’il s’assoit sur le fauteuil du salon de coiffure pour un relooking.

    Après des heures d’attente, l’ancien Khai est finalement parti de ce monde au moment où le nouveau Khai se lève de la chaise après que le coiffeur est lavé et séché ses cheveux.

    “C’est comment?” Il me demande avec un clin d’œil. 

    “Cent fois mieux qu’avant.” Je le regarde avec convoitise. Peut-être que j’essaye de m’habituer à son nouveau look, ou que le changement est trop hallucinant, mais ça fait vaciller mon monde.

    Fini le Khunpol qui essaye de garder un look désordonné en laissant pousser ses cheveux. Un nouveau, suffisant et beau Khai se tient en face de moi. 

    Je ne sais pas ce qu’il a dit au coiffeur, mais la coupe haute et les lignes droites où ses cheveux ont été rasés font vraiment ressortir son look de bad boy. Trois clous d’oreille ne font que s’ajouter à son charme. Son nouveau look attire les regards admiratifs de la plupart des personnes dans le salon.

    Il a l’air si bien, il est ceci, il est cela. Ouais, ouais, je l’avoue.

    “Allons voir un film.” Il me demande à l’improviste.

    “Huh?”

    “Allons voir un film. Je suis de bonne humeur maintenant que j’ai coupé mes cheveux.” Et demain, tu dragueras une autre fille. Je le sais. Mais je suis Third, Third qui aime Khai en secret, alors je ne peux probablement pas refuser.

    “D’accord.”

    “Qu’est-ce qu’il y a aujourd’hui?”

    “Pas sûr, vérifions d’abord les horaires.”

    Nous nous sommes finalement bien retrouvés assis dans la salle. E9 et E10 sont nos sièges habituels les jours où il y a beaucoup de siège vides, comme aujourd’hui - ce film est le dernier sur les horaires. Nous avons choisi une comédie romantique britannique puisque nous étions ennuyés par les autres genres.

    Ce que nous faisons souvent au cinéma c’est de regarder le film… le regarder calmement jusqu’à ce que le générique de fin défile. Nous lirons les noms de l’équipe de production et  discuterons pour savoir si le film est bon ou pas le lendemain. Khai note tout dans son carnet après la fin du film tandis que j’enregistre une critique du film et la poste sur YouTube.

    Même si la chaîne “Friendly Movie” ne compte que quelques spectateurs.

    “Ton popcorn.” Il me tend un paquet de popcorn avec sa grande main pendant que les publicités passent à l’écran.

    “Garde-le. Je ne veux pas le tenir.” Je lui dis brièvement avant qu’il ne demande quoi que ce soit. 

    “Fromage ou sucré?”

    “Fromage.” Et alors une main remplie de popcorn au fromage atterrit sur ma bouche. Il fait toujours ça. Il me nourrit avec du popcorn, je lui donne une boisson, comme le font les amoureux, mais dans notre cas ce n’est pas romantique du tout.

    Nous ne pouvons pas tout finir! C’est du gaspillage!

    Compris? C’est tout.  Dernièrement, nous devons enfoncer le popcorn dans la gorge de l’autre jusqu’à s’en étouffer, mais nous finissons tout.

    “Ça commence. Ça ressemble aux films de Wong(2).”

    “Ouais.”

    Et puis tout devient silencieux. Nous regardons le film calmement, même s’il n’y a personne d’autre que nous ici. Nous parlons occasionnellement puis nous nous concentrons sur le film.

    L’histoire suit une fille qui est secrètement amoureuse de son meilleur ami mais qui a trop peur de lui dire. Merde, c’est ma putain de vie! Je suis totalement attiré par l’histoire, contrairement à Khai qui semble mécontent de la logique d’un personnage.

    “J’en ai marre du rôle principal féminin.”

    “Et pourquoi ça?” Je demande.

    “Tellement têtue.”

    “...”

    “Si elle l’aime, alors qu’elle lui dise. A quoi ça sert de le garder pour elle?” Je me tourne immédiatement pour le regarder.

    “Tu le penses vraiment?”

    “Oui. Comment le personnage principal masculin pourrait le savoir si elle ne lui dit pas? Y aura-t-il une chance que ça réussisse? Elle est complètement cinglée.”

    “Peut-être qu’elle ne veut pas le perdre. Ils sont amis, tu sais.” Cela devient de plus en plus semblable à ma vie. Est-ce que le directeur a fait ce film en étant assis au milieu de mon cœur? Je vais sangloter maintenant.

    “Elle devrait prendre le risque. C’est mieux que de ne rien faire.”

    “Ouais?” Khai m’a dit qu’il ne voulait pas sortir avec des amis de la même faculté que lui, mais je veux toujours essayer, même si je ne sais pas si mes sentiments seront réciproques.

    Très bien… si tu le dis, si tu dis que je devrais essayer,

    Je vais t’avouer mes sentiments.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    (1) Il s'agit d'un clip célèbre en Thaïlande sur un légendaire entrepreneur en réparation de climatisation qui dit au propriétaire de la maison: "Je ne suis pas petit".

    (2) Wong Kar-wai, un réalisateur Hongkongais.

     

    Chapitre 1 - 2ème partie


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :