• CHAPITRE SPECIAL 2

    CHAPITRE SPECIAL 2

    JOYEUX ANNIVERSAIRE

     

    Désolé, je dois ramener mon petit-ami en premier.” dit Sun en s’approchant de Mork et soulignant ses mots à la belle femme afin qu’elle comprenne clairement leur relation. En entendant ces mots, la jeune femme comprit beaucoup de choses. 

     

    Oh… OK.” répondit-elle embarrassée. 

     

    Elle essaya de sourire mais Sun qui était agacé ne lui sourit pas en retour alors qu’il était habituellement un gentleman. Si quelqu’un embêtait son amoureux, il ne voulait certainement pas être gentil.

     

    Sun aida Mork, bourré, à marcher vers la voiture. Mork ne disait rien parce qu’il savait probablement qu’il avait fait quelque chose de mal. Et puis s’il disait quelque chose maintenant… il serait probablement engueuler pour avoir bu. 

     

    “P’Sun.”

     

    “Rentrons à la maison avant de parler.” l’interrompit Sun ce qui fit taire Mork. 

     

    Il conduisit ensuite Mork à la voiture qui était garée dans la cour avant d’ouvrir la portière et de placer le jeune homme sur le siège arrière, puis il soupira doucement. 

     

    Ce soir, son amoureux était si bourré qu’il avait perdu connaissance.

     

    -------------------------------------------------

     

    MAISON DE SUN ET RAIN

     

    Mork dormit tout le long du chemin et se réveilla quand Sun atteignit la maison. Après avoir fait une courte sieste, même si elle n’était que d’une heure, cela l’aida à dessoûler, ce qui lui permit de sentir la rage meurtrière de Sun. 

     

    Sun aida son petit-ami à entrer dans la maison, Mork avait l’air nerveux alors que son visage était au contraire très sérieux. Sun n’avait même pas pris la peine de lui dire quoi que ce soit, à cause de ça, Mork ne savait plus quoi dire, il avait commis beaucoup d’erreurs. Alors qu’il était ivre, il avait été abordé par une femme. 

     

    Bien qu’il n’ait pas voulu que tout cela arrive. Mais il savait que Sun pourrait être jaloux et contrarié à cause d’elle. 

     

    Mork regarda l’horloge sur le mur et vit qu’il était déjà une heure du matin. C’était déjà son anniversaire et Sun était toujours en colère contre lui. Il n’avait plus besoin d’espérer recevoir les premiers voeux de la part de Sun dorénavant. Mais qui pouvait-il blâmer quand c’était lui qui s’était fait ça.

     

    Pourquoi les choses sont-elles devenues comme ça?! Pensa Mork en marchant vers la chambre.

     

    Sun n’avait encore rien dit, sans mentionner qu’il l’évitait en prenant une douche en premier. L’apparence froide de Sun donna à Mork l’impression d'étouffer. 

     

    P’Sun est-il en colère au point d’oublier mon anniversaire?

     

    “P’Sun.” l'appela-t-il en premier.

     

    Honnêtement, il n’était pas un type observateur ou ayant besoin de son amant pour le choyer, mais aujourd’hui, il était plus ivre qu’il ne l’avait été avant. Il voulait avoir une bonne discussion avec Sun. Quand il avait l’air si froid, il ne pouvait s’empêcher de sentir son coeur battre fort à cause des regrets. Sun aurait dû savoir qu’il ne voulait pas le rendre jaloux. Il n’avait même pas remarqué quelqu’un d’autre. 

     

    L’appel poussa Sun à se tourner pour le regarder.

     

    “Es-tu en colère contre moi?” demanda directement Mork. 

     

    “Penses-tu que je devrais l’être?”

     

    “Mais... mais c’est mon anniversaire!”

     

    “Ton anniversaire commence bien, non?” dit Sun en croisant les bras et en le regardant comme s’il voulait commencer à argumenter, “Boire au point de ne pas savoir ce qu’est le ciel et les nuages puis se faire aborder par une femme, ce n’est pas mal n’est-ce pas ?”

     

    “Je n’ai pas dit que ce que j’ai fait n’était pas mal, mais je n’en avais pas l’intention.”

     

    “Vraiment?” 

     

    La question posée avec une voix froide fit comprendre à Mork que Sun était toujours en colère mais essayait de la réprimer. Il soupira profondément.

     

    Néanmoins, il admettait qu’il avait fait quelque chose de mal. Celui qui était fautif devrait être celui qui avait essayé de se racheter en premier.

     

    “Je suis désolé. Ce n’était pas mon intention. C’est cette femme qui m’a parlé en premier.”

     

    Mais là encore, l’autre homme ne lui répondit rien. Mork choisit d’utiliser une technique d’approche douce qu’il faisait rarement à Sun. Il se rapprocha et enroula ses bras autour du cou de Sun, ce qui le rendit muet. 

     

    Sun regarda Mork dans les yeux, le jeune homme pouvait voir que les yeux qui étaient remplis de colère, s’adoucissaient progressivement. 

     

    Mork sourit malicieusement.

     

    “Tu flirtes…” l’apparence de Mork convenait désormais à ce mot, “Ne fais pas l’enfant gaté.”

     

    La première fois qu’ils s’étaient rencontrés, Mork avait l’air innocent, sans aucune ruse. Mais maintenant...s’ils ne se connaissaient pas si bien, Sun n’aurait probablement jamais connu ce côté maléfique de Mork. Sans parler du fait qu’il ne faisait que feindre ce regard innocent. 

     

    “Je suis sérieux !” dit Mork tout en continuant à le regarder innocemment, “Je ne voulais pas me saouler autant. Mais ensuite, ils ont continué à me faire boire de l’alcool. Je ne pouvais pas refuser non plus parce que ça faisait longtemps qu’on ne s’était pas vus. Et puis cette femme est venue me parler en premier, je lui ai juste dit quelques mots avant que tu arrives.”

     

    “Es-tu en train de dire que je suis venu au mauvais moment?”

     

    “Non.”

     

    “Ou en fait tu regrettes de ne pas lui avoir pris son numéro ?”

     

    “Pourquoi je le regretterais? P’Sun, ton arrivé m’a beaucoup aidé car je ne voulais même pas parler avec elle.”

     

    “Tu essaies juste de te défendre.”

     

    “Je te dis la vérité. P’Sun, s’il te plaît ne sois pas en colère contre moi...P’.” 

     

    Sun ne savait pas si c’était parce qu'il était ivre ou ne voulait pas qu’il soit en colère mais aujourd’hui Mork était plus affectueux que d’habitude. C’était vraiment différent du Mork qu’il connaissait. “Pas de “Joyeux Anniversaire” pour moi? Je veux que P’Sun soit le premier à me le dire.”

     

    C’est trop… quand s’était-il entraîné pour devenir comme ça? Pensa Sun en silence et avec excitation alors qu’il regardait Mork. 

     

    “Tu es ivre. Va prendre une douche avant d’aller dormir.”

     

    “Je suis ivre donc P’Sun doit me laver.”

     

    Ce renard rusé… 

     

    Sun pensait qu’il blâmait Mork parce qu’il le taquinait beaucoup maintenant. Si Mork le “torturait” de cette façon, il ne pourrait pas dormir cette nuit et s’il ne pouvait pas se lever demain pour faire le mérite au moine, qu’il n'essaye même pas de se plaindre!

     

    “C’est bon?”

     

    “Es-tu comme ça quand tu es ivre?” dit Sun sans s’empêcher de rire. 

     

    Mork avait peut-être montré ce côté de lui parfois, mais jamais autant. 

     

    “Tu n’aimes pas ça ?” demanda Mork avec des yeux érotiques, “Je suis comme ça…. Seulement avec P’Sun.”

     

    Sun ne répondit pas avec des mots, il tira la main de Mork vers la salle de bain. 

     

    “P’Sun!” cria Mork.

     

    “Tu m’as demandé de te laver, non?” demanda Sun en traînant un Mork effrayé dans la salle de bain. Comment Mork ne pouvait-il pas être paniqué alors que Sun avait changé d’humeur en un instant. Mork n’était plus sûr que ce soit bien ou mal d’avoir taquiné Sun. 

     

    C’est comme s’il creusait sa propre tombe!

     

    “Mais je…”

     

    “Tu ne peux pas changer d‘avis maintenant.”

     

    Mork ne put rien dire en retour lorsque Sun se tourna et s’approcha de lui, ce qui fit reculer Mork et son dos heurta le lavabo. La seconde suivante, Sun le prit dans ses bras et le fit s’asseoir sur lui avant de se rapprocher de son corps. 

     

    Mork regarda avec effroi les yeux de son petit-ami. 

     

    Ce soir… combien de fois, il allait être puni par Sun?

     

    “Je voudrais vraiment que tu te saoules plus souvent maintenant. Parce que tu es si bon pour taquiner quand tu l’es.”

     

    Sun bougea son corps près de Mork sans aucune hésitation, il embrassa ses lèvres, mais il n’y avait rien de gentil dans ce bisou. Il était rempli de possession, de luxure et de désir, comme si Sun attendait ce moment depuis longtemps… les caresses brûlantes firent retenir son souffle à Mork et essayé de reprendre conscience. Mais Sun était toujours déterminé à lui arracher sa conscience avec ses lèvres mais aussi avec d’autres actions. 

     

    Sun utilisa une de ses mains pour tenir Mork afin qu’il ne puisse pas s’enfuir ou nier son désir. Tandis que son autre main était en exploration constante du corps du jeune homme, caressant sa peau ce qui rendit Mork bouillant. 

     

    “P’Sun....” dit Mork quand Sun s’éloigna de ses lèvres.

     

    Il ne savait pas s’il était emporté par les baisers langoureux de Sun ou s’il les lui rendait inconsciemment en enroulant ses bras autour du cou de Sun… mais pour l’instant, il savait seulement qu’il voulait lui appartenir et que Sun soit son unique. 

    Mork était si embarrassé qu’il ne savait quoi faire, c’était la seule chose qui lui faisait perdre la face et il ne savait pas vraiment comment réagir. 

     

    “Tu fais le timide comme si je n’avais jamais fait ça avant.” sourit doucement Sun.

     

    Leurs positions actuelles étaient différentes de celles qu’ils avaient d’habitude, mais c’était bien aussi. Mork donnait à Sun l’impression de goûter à un nouvel amour. 

     

    “Eh bien, je n’ai jamais était le top.”

     

    “Je peux t’apprendre, ce n’est pas difficile.”

     

    “Mais… Mais c’est toi qui a dit qu’un bébé ne doit pas s’accrocher au cou d’un adulte.”

     

    “Je ne suis plus d’accord avec ça. Je veux que ce bébé chevauche beaucoup.”

     

    “P’Sun! Vieil homme rusé !”

     

    “Encore vieil homme.” ricana Sun, “On dirait que je dois le prouver ce soir.”

     

    “Ahhhhhhhhhh !” hurla Mork pour argumenter.

     

    Sans mentionner que Sun était si rusé qu’une personne ivre comme lui ne pouvait pas se défendre. Et le pire, c’était que Sun ne lui permit même pas d’ouvrir la bouche pour se disputer à nouveau. 

     

    Parce que les lèvres de Mork étaient maintenant couvertes par celles de Sun. Et quoi qu’il arrive, le vieil homme empêcherait Mork de le rejeter...jamais !

     

    CHAPITRE SPECIAL 2


  • Commentaires

    1
    Lundi 27 Juillet à 04:03

    Ahaha, pauvre Mork ! x)

    Merci beaucoup pour la traduction !! ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :