• PROLOGUE

    PROLOGUE

    G-CLUB

     

    Il était une heure du matin. Les papillons de nuit envahissaient le plus célèbre pub du quartier de Thong Lor, où les gens viennent se saouler et se déhancher hystériquement sur la musique. Seuls quelques uns sirotaient leurs verres, et ne montraient pas d'intérêt pour la musique. 

    Parmi eux : Sun 

    Même s'il passait une soirée avec ses meilleurs amis de l'université, il savait qu'il allait devoir prendre le volant pour rentrer chez lui, et aller au « Blue Sky Café » demain, donc il ne voulait pas trop boire.

    "...Comment as-tu fait pour ramener Sun ici?" demanda Mac, un ami du groupe, à Golf qui regardait Sun lever son verre pour boire. Celui-ci jeta un coup d'oeil à son ami, mais ne dit mot et se remit à boire.

    “Je lui ai dit que si cette fois il ne venait pas à ma fête d'anniversaire, je mettrais un terme à notre amitié.

    “Y mettre un terme carrément ? “ répliqua Mac en rigolant lorsqu'il entendit les réponses de Golf.

    "Aao! Il n'est pas venu la dernière fois. Donc s'il ne vient pas cette fois, je laisse tomber."

    "Quelle étroitesse d'esprit."

    Sans rien dire, Sun les observait méchamment. Ce n'est pas qu'il ne voulait pas sortir avec ses amis, il pensait même avoir une image si nette que le mot n'existait pas dans son dictionnaire. 

    Quelques fois, il sortait avec ses amis. Cependant, après l'obtention du bac il avait ouvert un café à qui il donnait la priorité et y consacrait tout son temps.

    S'il sortait faire la fête, buvait et se réveillait tard alors comment pouvait-il s'occuper de son café? Heureusement, ces temps-ci le café allait bien grâce aux employés qui étaient efficaces et rapides, du coup il était moins inquiet.

    "Tu travailles beaucoup, est-ce parce qu'il faut épargner pour le mariage?"

    "Où est ta femme?" dit Golf avant de s'interrompre précipitamment et de lui rétorquer "depuis qu'il a rompu avec Jane en troisième année, je ne l'ai jamais vu avec une nouvelle copine. Je ne comprends pas. Oh! Ou alors tu as quelqu'un actuellement mais tu ne le dis pas à tes amis ?!"

    "Non." répondit calmement Sun.

    "C'est bizarre. Tu n'as pas eu d'autre copine?" dit Marc en regardant Sun avec incrédulité. 

    "Mais si tu n'en as pas encore eu, je pense que tu peux en trouver une ce soir. Les filles de la table d'à côté n'arrêtent pas de te regarder."

    "Je ne suis pas comme toi qui laisse un côté du lit vide." répondit Sun. 

    "Quel enfer."

    Les trois amis continuaient de discuter joyeusement du lit de Mac quand Sun regarda fixement la table opposée. Il avait aperçu un groupe de jeunes gangsters lever leurs verres. Au début, il ne faisait qu'observer, mais ses yeux, soudainement, s'arrêtèrent sur une personne.

    Mork…

    Même si la table était à l'opposée et que le bar était assez sombre, il était sûr de ne pas se tromper, car Mork rencontrait souvent Rain, son frère cadet, ici. Il le savait même si Sun et Mork ne pouvaient pas s'entendre. 

    "Qu'est-ce qu'il y a ?" demanda Golf.

    "Rien." nia Sun en secouant la tête.

    Même si Sun niait être troublé, ses yeux, eux, se tournaient continuellement vers la table opposée puis revenaient sur sa montre. Il était déjà une heure trente du matin et il pensait qu'il était temps de rentrer chez lui.

    "J'y vais en premier."

    "Quoi ? Le bar ne ferme pas encore." dit Mac qui fut le premier à réagir.

    "Tu veux rester jusqu'à la fermeture du bar?" demanda Sun avant de renchérir "Tu ne vas pas travailler demain?"

    "Quoi? Ça fait un moment qu'on ne s'est pas vu, pourquoi tu es si pressé de partir?" l'interrompit Golf.

    "C'est l'heure de dormir." dit Sun avec une voix sérieuse.

    Alors que Mac et Golf se disputaient pour savoir qui allait payer, Sun n'attendit pas l'autorisation pour partir. S'ils pensaient que Sun allait payer, les deux amis n'en voulaient pas à leur ami car ils savaient qu'il ne buvait pas beaucoup car il ne tenait pas l'alcool. Voyant que ses amis ne le regardaient pas, Sun changea de destination et marcha vers la table où était assis le groupe de jeunes.

     

    GROUPE DE MORK

     

    "Comment vont tes nouveaux amis? Tu traines avec quelqu'un de particulier?" demanda Mike à Mork. Depuis leur séparation à la fac, ils se rencontraient beaucoup moins qu'au temps du lycée. Les gens pensaient que l'avancée technologique les aidait à communiquer avec les autres plus facilement mais ce n'était pas comparable avec les sorties, les repas et les discussions en personne.

    Au début, ils parlaient sur LINE comme au lycée, puis chacun avait rencontré de nouveaux amis et les discussions commencèrent alors à se tarir. Maintenant, il s'agissait plus de se rencontrer et d'obtenir des informations sur leurs amis par les réseaux sociaux. Les rencontres se faisaient, mais seulement pour les évènements importants. 

    Mork était le type de personne inactive sur les réseaux donc il était très dur pour ses amis de connaître sa vie. Il y avait longtemps qu'il n'avait pas posté de statuts ou de photos. Donc, de temps en temps, ses amis et lui se rencontraient pour prendre des nouvelles. 

    "Bien, ils vont bien." répondit brièvement Mork.

    Cette réponse trop belle pour être dite par Mork, les fit tous se regarder choqués.

    "Ça veut dire que tu traines encore avec quelqu'un." 

    "Eh bien, je ne suis pas comme Mike qui n'a personne avec qui sortir."

    "Toi, bâtard! J'ai des centaines d'amis!" protesta Mike. "Alors, tu continues à t'en prendre aux gens?"

    "Pas besoin de demander! Tu peux voir son visage triomphant." lança Nong qui inclina le menton de Mork pour vérifier la vérité.

    C'est alors qu'il put voir que le beau visage de Mork avait une blessure au sourcil et qu'il avait une goutte de sang au coin de la bouche.

    "Enfoiré." lança Mork, énervé, en repoussant la main de son ami avec agacement. 

    "Quoi?"

    "Si tu veux aller à l'université, tu devrais te contenir." conseilla Mike, inquiet, " Je me sens mal pour tes parents." 

    Dans le passé, lui et Mork allaient partout ensemble. Mais depuis qu'ils étaient entrés à l'université, Mork commençait à penser qu'en continuant comme ça, il ne verrait pas la mort de ses parents.

    En fin de compte, celle qui souffrirait le plus ne serait nul autre que la personne qui lui avait donné la vie et l'avait nourri.

    "Je n'ai jamais déconné, avec personne, tu le sais."

    Mork soupira profondément. Ce n'est pas qu'il n'y avait pas réfléchi, mais quelles personnes aimaient se battre avec les autres? Malheureusement les problèmes venaient toujours à lui.

    S'il était humilié, blessé, s'inclinerait-il ?

    Dans leurs rêves !

    "La tête de Mork est trop provocatrice. Comment les gens l'appellent-ils déjà ? Une tête à claques."

    "Tu veux te battre ?"

    Même s'il ne pouvait nier les propos de Nong, il se tourna vers lui avec un visage agressif. Quelle que soit son expression, son visage arborait toujours un air provocateur, comme quelqu'un cherchant les problèmes.

    C'est pour cela que souvent les racailles venaient l'agresser avec des phrases telles que "Pourquoi tu nous regardes ?" alors qu'il était seulement assis.

    Et Mork était le type de personne qui ne s'excusait pas s'il n'avait rien fait de mal. Du coup, le résultat pouvait être effrayant.

    "Mais quand quelqu'un vient te parler, tu utilises toujours ton poing. Ce n'est pas comme ça que c'est censé marcher." expliqua Mike. "Je pense que si tu travailles plus tard, tu pourrais perdre ton job tous les jours."

    "C'est clair." acquiesça Nong.

    "Je vais essayer." dit Mork en baissant la voix. 

    Depuis la fin du lycée, il avait mis tout en oeuvre pour éviter les problèmes à l'égard de ses parents. Il ne voulait pas qu'ils s'inquiètent et restent éveillés car ils n'avaient que lui. Mais bien souvent, il ne pouvait pas s'en empêcher. Avant qu'il s'en rende compte, il avait déjà mis un coup de poing à l'autre personne.

    "Ok arrêtons ce drama. Parler sérieusement nous a gâché le plaisir." dit Nong.

    "Oui! Celui qui devient dramatique, je lui fermerai la bouche." dit Mike en regardant tout le monde.

    "Tu as commencé ça." exposèrent Mork et Nong à Mike.

    "Oui. Je ne suis plus en mode drama. Trinquons."

    Après avoir dit ça, ils levèrent tous leurs verres pour trinquer. Mais, avant que son verre n'atteigne sa bouche, Mork aperçut quelqu'un qui se tenait devant lui et qui le lui arracha de la main et le posa sur la table d'un regard mécontent.

    Mork rétrécit les yeux et regarda la personne qui était venu lui parler. A la vue du beau visage qui le regardait intensément, il fut choqué, au point qu'il arrêta ce qu'il était en train de faire.

    "P'Sun."

    Mork ne s'attendait pas à ce que Sun apparaisse soudainement et qu'il soit assez fou pour venir ici lui arracher son verre. S'il ne respectait pas Sun comme il le faisait pour Rain, alors celui-ci allait certainement le maudire.

    Personne n'aimait se mêler de la vie des autres.

    "Ao! Tu es là."

    Sun posa une de ses mains sur la table, tandis que l'autre était sur sa hanche et regarda Mork comme s'il était sur le point de lui faire la leçon.

     "Pourquoi Rain m'a-t-il dit, qu'il était occupé à écrire un rapport chez toi alors que tu es ici dans un bar?"

    "Quoi?"

    Mork haleta et cligna des yeux dans une confusion totale. Normalement, lui et Sun ne s'entendaient pas bien. Alors pourquoi Sun était-il venu ?

    "Quoi?"

    "Qu'est-ce que ça à voir avec toi ?" répondit Mork qui retrouva sa voix et sa concentration.

    Puis il se retourna vers ses amis stupéfaits en les regardant car ils avaient peur que Sun soit une ancienne victime de Mork.

    Si quelque chose devait arriver maintenant dans le bar, ça ne serait pas bon.

    "Toi, petit, tu dois apprendre à ne pas sortir tard le soir." dit Sun

    "Hey!"

    La personne nommée "petit" par Sun, leva les yeux au ciel et lui poussa la poitrine, ce qui le fit reculer. Il avait déjà vingt ans mais Sun lui parlait comme s'il était à l'école primaire.

    Même s'il était plus jeune que l'autre homme de quelques années, il pouvait encore lui mettre une droite.

    "Oh, calme toi!"

    La main de Mork fut prise en toute hâte par Nong qui craignait qu'il se batte. Il regarda Sun avec confusion puis chuchota à Mork:

    "Qu'est-ce qu'il y a? Qui est cet homme?"

     "Le grand frère de mon ami."

    "Son frère?"

    "Oui."

    Mork essaya de garder son calme, puis repoussa la main de Nong qui le regardait, ainsi que Mike d'un air suspect. Il présenta à contre coeur, Sun à ses amis.

    "Voici Sun, le frère de mon ami."

    "Ok."

    Nong et Mike hochèrent la tête en signe de compréhension et se précipitèrent pour le saluer poliment. Si Sun était le frère de son ami pourquoi Mork était-il si en colère?

    "Sawadee krap*, P'Sun." saluèrent les deux amis en même temps.

    "Uhm." répondit Sun qui accepta leur salutation avec un sourire forcé puis se tourna vers Mork.

    "Tu ne rentres pas encore chez toi ?"

    "Pas encore."

    "Il est déjà tard."

    "Qu'est-ce que cela peut te faire?"

    Mork était confus. Lui et Sun n'étaient pas venus ensemble, ils ne s'entendaient pas bien et ce n'était pas le problème de Sun de vérifier qu'il était bien rentré. Le mieux serait qu'il continue de s'occuper de ses propres affaires.

    "J'allais rentrer, si tu veux je te ramène."

    "Je ne veux pas y aller. Si tu veux rentrer vas-y, seul."

    Mork ne voulait pas obéir. Au début, il pensait que le bar était ennuyeux, alors il voulait rentrer pour dormir, mais il ne voulait pas être supervisé par Sun, alors par esprit de contradiction, il s'entêta.

    "C'est tard. Rentre avec moi."

    Mike vit que Mork commençait à poser ses mains sur la table et à fixer Sun comme s'il était prêt à se battre. Même si Sun était plus âgé, Mork se mettait plus facilement en colère.

    "Eh Bien, tu n'as pas amené ta voiture. C'est bien d'avoir quelqu'un pour te reconduire." essaya d'expliquer Nong après Mike

    "Il est inquiet."

    "Vous deux, fermez la!!" dit Mork en regardant ses amis.

    "Tu veux rentrer ou non ?” demanda Sun avec une voix douce. "Si tu ne veux pas, je vais attendre ici en te regardant."

    "Quoi?"

    Mork leva les yeux au ciel. Si c'était quelqu'un d'autre, il aurait fini par le frapper depuis longtemps. Mais c'était Sun, le frère de son meilleur ami, si quelque chose arrivait entre eux, Rain se sentirait gêné.

    Il n'avait pas peur de Sun, seulement il ne voulait pas que Rain se sente gêné.

    "Ok, je rentre."

    Mork hocha la tête en signe d'au revoir à ses amis puis s'en alla du bar suivi par Sun. Mike et Nong se regardèrent de façon perplexe en s'interrogeant sur leur relation.

    Mais peu de temps après, les deux amis avaient cessé de boire car la musique était folle et les filles d'à côté attirantes.

                  

        _________________________________________________________________

    *Sawadee Khrap/Khra : Bonjour.

     

    PROLOGUE


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :