• Epilogue : Paradise

    Epilogue : Paradise

    Somewhere over the rainbow

    Way up high

    And the dreams that you dreamed of

    Once in a lullaby

    Somewhere over the rainbow

    Blue birds fly

    And the dreams that you dreamed of

    Dreams really do come true ooh ooooh

    Someday I'll wish upon a star

    Wake up where the clouds are far behind me

    Where trouble melts like lemon drops

    High above the chimney tops that’s where you'll find me oh ♪ 

    Somewhere over the rainbow bluebirds fly ♪ 

    And the dream that you dare to,why, oh why can't I? ♪ 

     

    La musique se diffuse grâce au transistor enfoncé dans le sable. C'est celui de mon père  que j'ai retrouvé en rangeant notre vieille maison. Depuis, il nous accompagne à chaque fois que l'on se rend au lac, diffusant la musique étrangère qu'il affectionnait tant.

    "Fluke, qu'est-ce que tu fais ? Tu as encore du mal à te décider pour ton maillot de bain ?" La voix hilare de Joong me rappelle la première fois que je suis venu ici et du string qu'il avait glissé dans les maillots de bain.

    Je sors de derrière le rideau qui crée une cabine de fortune en soupirant. "Non, je réfléchissais au meilleur moyen de te noyer aujourd'hui." Il éclate de rire avant de rejoindre Nine qui se trouve un peu plus loin. Je soupire avant de fermer les yeux, levant le visage vers le ciel et savourant la chaleur du soleil sur ma peau.

    Je frémis quand une main se pose sur mon épaule nue avant de me détendre, reconnaissant rapidement à qui appartient ce toucher. "Tu veux que je te mette de la crème solaire ?" Ohm me parle à l'oreille et je souris avant de me retourner pour passer mes bras autour de ses épaules. 

    Ses mains se posent sur mon dos, suivant la ligne de certaines cicatrices, mais je n'y prête même plus attention. Je n'ai plus honte d'elles, elles sont devenues ma force, elles annoncent au monde entier que je suis un survivant, que j'ai réussi à me reconstruire. "Dis plutôt que tu as envie de me toucher."

    Avec le temps, j'ai arrêté de rougir à chaque fois que je fais ce genre de sous entendu. Son sourire s'agrandit, il dépose un baiser sur mon front avant de murmurer, pour être sûr que Joong ne l'entende pas. "Tu sais très bien que je n'ai pas besoin d'excuses pour te toucher."

    Je le frappe sur l'épaule en éclatant de rire et le laisse avec plaisir me voler un baiser. "Bon, les amoureux, quand vous aurez fini, on pourra commencer à s'amuser tous ensemble." Boun nous interrompt d'une voix malicieuse. Je me tourne vers lui et il se tient près du feu, il porte Prem sur son dos qui le câline sans vraiment faire attention à nous.

    "On ne pourra vraiment commencer que quand le rituel sera complété." Ohm et Boun se regardent avec un sourire machiavélique aux coins des lèvres et aussitôt Joong se met sur ses gardes.

    "Non… on avait dit que c'était fini cette histoire… on n’est pas obligés de le faiiiiiire…" Son dernier mot s'étire en un long hurlement alors qu'il se sauve, essayant de mettre le plus de distance possible entre lui, Ohm et Boun qui se sont lancés à sa poursuite.

    Prem s'approche de moi et ensemble, on rejoint Nine qui observe son petit ami en se retenant visiblement de rire. "Vous pensez qu'un jour, il comprendra que ce serait plus simple et rapide s'il ne courait pas ?" Il nous questionne l’air de rien, comme si tout était parfaitement normal dans ce qui se déroule sous nos yeux.

    "Ce serait plus rapide… mais beaucoup moins drôle pour nous s'il se laissait faire." J'acquiesce rapidement en trouvant dommage que l'on n'ait pas quelques petits snacks à nous mettre sous la dent. "Joong se ramollit un peu je trouve."

    Prem a passé un bras autour de mes épaules nues et observe Boun plaquer son ami dans le sable avant de l'attraper par la taille et le soulever. Ohm en profite pour attraper les pieds de son frère et ensemble ils se dirigent vers le lac alors que Joong se débat comme un beau diable.

    "Il n'a pas beaucoup dormi la nuit dernière…" Prem et moi, dans un beau moment de synchronisation, tournons la tête vers lui en haussant un sourcil ce qui le fait automatiquement rougir. "Mais non… ce n'est pas ce que vous croyez, vous savez qu'avec…" Un plouf et un hurlement coupent Nine dans son explication.

    "Venez, allons les rejoindre." Prem décide de ne pas trop taquiner Nine et ensemble, ils s'élancent pour rejoindre les autres qui s'arrosent avec de grands cris.

    Je les observe un instant avant que Ohm ne tourne le visage vers moi et m'observe avec son petit sourire énigmatique. Mon cœur bondit dans ma poitrine et je le rejoins sans le quitter des yeux.

    -----------------

    Dans sa définition, le paradis est un lieu où résident les âmes des justes et les anges, jouissant d'un bonheur éternel. Un endroit de bonheur, de plénitude totale ou rien de mauvais ne peut vous attendre.

    Pourtant moi je suis déjà au paradis, j'ai retrouvé ma vie, je suis de nouveau moi, je n'ai plus peur, je n'ai plus à me cacher. Aujourd’hui, dans mon paradis personnel, je peux crier ma joie à plein poumons, la laisser me traverser et se répandre vers mes proches. 

    Maintenant, j'ai quitté l'obscurité pour la lumière et je ne veux plus m'empêcher de vivre et de rire, parce que maintenant, le monstre ne peut plus m'entendre.

     


  • Commentaires

    4
    Vendredi 17 Septembre à 21:12

    Merci pour cette trad, j'ai adoré l'histoire malgré son coté un peu sombre

    • Voir les réponses
    3
    Samedi 24 Juillet à 18:58

    Je peux pas croire que se soit déjà fini....

    Et cet épilogue est parfait, ça se termine sur une bonne note.....

    Merci beaucoup pour cette histoire qui est tout simplement incroyable, j'ai vraiment adoré et je pense que tu as un don pour l'écriture car cette histoire m'a fait passer par toutes sortes d'émotions, j'espère pouvoir lire d'autres histoires qui sortiraient tout droit de ton imaginationyes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :