• Chapitre spécial 1: The Bed Attack Mission - 1ère partie

    Chapitre spécial 1: The Bed Attack Mission - 1ère partie

    Chapitre spécial 1: The Bed Attack Mission - 1ère partie

    Mini spécial 1: Pour Accomplir une Grande Tâche, Ton Cœur Doit Être Impitoyable

    “La chanson de Jaonaay est tellement populaire ces temps-ci. Je suis tout aussi sexy, je suis ton Jao Kam Nai Wen(1).”

    “Arrrrrrrrrrrrgh.”

    “Pas besoin de hurler. Je sais que je suis beau. Écoutons la chanson suivante… Kon La Chan(2).”

     

    “Je suis assis ici, me regardant, écoutant ma chanson

    Écouter la chanson d’une personne ici-bas

    Je continue à regarder vers le haut, même si je sais que c’est impossible

    Que tu me remarques un jour

     

    Tu es là-haut, hors de ma portée, loin de quelqu’un comme moi

    Je sais que c’est impossible, mais je ne peux pas arrêter de t’aimer, quoi que je fasse

     

    Nous sommes dans des catégories différentes

    Que dois-je faire pour que tu me voies?

    Tu es dans une autre catégorie

    Je ne peux te regarder que d’en bas”

     

    Nous sommes vraiment dans des catégories différentes.

    Pas par la classe, mais par l’endroit où nous dormons.

    Ma petite femme dort sur le lit pendant que je… dors par terre. C’est pas cool ça?!

    L’atmosphère est si agréable. Je ne suis pas en classe ou en train d’écouter bêtement de la musique dans ma chambre, mais je suis ici à écouter de la musique live avec Bone. Si vous vous demandez où sont Third et Too. Ils sont là... au cinéma.

    C’est ma faute si j’ai vu ce film en premier, donc on a dû se séparer aujourd’hui. Heureusement que Bone était libre, sinon je n’aurais pas eu la chance de groover sur des rythmes comme ceux-ci.

    “Que regarde Third?” crie-t-il par-dessus la musique dans le bar. Nous sommes assis dehors, mais le son des gens qui s’amusent est encore assez bruyant.

    “C’est un film indépendant. Le personnage principal décide de partir à la recherche de la vérité éternelle dans un bosquet de champignons.”

    “Ah, je l’ai vu. Le réalisateur est un vrai con.”

    “C’est vrai, je l’ai averti que c’était nul, mais il n’a pas écouté. Il voulait le voir par lui-même.” Quand nous étions amis, mes opinions avaient un tel impact. Maintenant? Je n’ose même pas ouvrir ma bouche. J’ai peur.

    J’ai peur qu’il m’arrache les oreilles.

    Third a la force d’un éléphant. Même si les choses sont à peu près les mêmes depuis que nous avons commencé à sortir ensemble, inconsciemment, beaucoup de choses ont changé. C’est surtout moi qui ai commencé à voir son côté effrayant et qui me suis senti intimidé par lui de plus en plus chaque jour. Si l’un de mes amis avait un talisman qui me donnerait le courage de répondre à ma femme, je me précipiterai chez lui pour l’acheter. Notez bien mes paroles.

    On sort ensemble depuis plus de quatre mois. Ça va faire cinq mois dans une semaine. Comment se porte notre relation? On se comprend à cent pour cent. Pas de tromperie. Chaque jour est un bonheur. Pas de harcèlement de la part de mes ex. De plus, nos amis nous considèrent comme les idoles des amis devenus amoureux.

    Mais qui connaîtrait l’histoire intime? Quand ils m’ont demandé si je l’avais fait avec ma petite  femme, je n’ai pu que leur faire un sourire narquois. La vérité? Urgh! Je ne peux même pas le toucher. C’est une bénédiction que les baisers soient autorisés.

    Ceux qui connaissent la vérité et cette douloureuse histoire sont mes camarades Extrêmes. Ils m’aident à créer l’ambiance, à me préparer depuis le premier mois où nous avons commencé à sortir ensemble, mais je n’ai toujours rien. Le problème, c’est que je n’ai pas le courage de demander directement à Third.

    Je sais que c’est lui qui aura le plus de mal. Il y a beaucoup d’étapes, et j’ai peur que la difficulté rebute ma petite femme. Et après avoir essayé d’initier quelque chose à plusieurs reprises et n’avoir obtenu aucune réponse de sa part, la petite lumière d’espoir s’est éteinte en un clin d’œil. Croyez-moi, Bone va aborder ce sujet d’une minute à l’autre.

    “Tu en veux?” Mon cher ami me tend une cigarette de sa grande main. Je me souviens que c’est la marque que j’utilisais toujours quand je buvais. Virginia Slims, je pense que j’ai l’air cool quand je les fume, mais…

    “J’ai arrêté de fumer. Third m’a dit d’arrêter.”

    “Tu n’as pas à faire ce qu’il dit.”

    “Puis je me ferai frapper au visage. Ce n’est pas toi qui es puni comme je le suis.”

    Il ne m’a pas forcé à arrêter, il voulait juste que je réduise un peu ma consommation, car j’avais tendance à fumer beaucoup lorsque j’étais stressé ou ivre. En fait, je ne suis pas obligé d’arrêter de fumer, mais comme ma petite femme en a parlé, je veux faire de mon mieux.

    Je n’ai pas du tout peur de lui.

    “Pourquoi as-tu si peur de lui? C’est toujours un ami.” Eh bien, Bone…

    “Tu peux dire ça. Amis et Amoureux sont des statuts différents. Beaucoup de choses sont les mêmes, mais pas tes sentiments.”

    “Tu es follement amoureux de lui, hein?”

    “Hum, je n’ai jamais pensé que j’aurais à vivre une telle expérience dans ma vie. Est-ce le karma pour ce que j’ai fait aux autres?” Je ne savais pas comment aimer, et je changeais de copine plus souvent que de sous-vêtements, toujours en train de draguer les filles. Maintenant que je suis enfin amoureux de quelqu’un, je l’aime de tout mon cœur. Si Third me quitte un jour, je mourrai certainement.

    Je ne pourrai plus vivre. Nous avons partagé nos vies pendant si longtemps que nos sentiments sont bien plus que de l’amour.

    “En te voyant comme ça, j’ai peur pour mon avenir. On est tous les deux des connards.”

    “Non, tu es un plus grand connard que moi.” J’ai arrêté, mais Bone continue de coucher à droite à gauche.

    Dire que le Gang Extrême a démissionné de leurs trônes ne serait pas exact, car ces deux-là continuent de s'amuser. Mais Too est un peu étrange ces derniers temps, il n'aime pas baiser à droite et à gauche autant qu'avant. Il a dit qu'il n'avait pas le temps parce qu'il avait un projet de photographie ou autre. Je suppose qu'il va aller chasser sans relâche après avoir terminé son projet.

    “Alors trinquons à combien je suis plus un connard que toi.” Il brandit son verre rempli d’alcool. Je lève le mien puisque c’est notre tradition.

    “Santé!!!”

    Clink!

    Depuis que Third a décidé de sortir avec moi, le Gang Extrême ou les autres gangs et moi ne traînons plus ensemble. Je me détends surtout dans un bar, en écoutant confortablement de la musique live. Il y a beaucoup de jolies filles, mais je m’en fiche. Et, comme toujours, celles que j’ai déjà rencontrées et celles qui connaissent ma réputation viennent me saluer, me demander mon numéro ou une chance.

    Je ne l’aurais pas manqué si ça avait été avant. J’aurais traîné quatre d’entre elles pour une fête échangiste. Mais maintenant? Je dois couper les ponts avec elles, sinon ma vie amoureuse va s’arrêter.

    Je ne suis pas quelqu’un qui aura trop de chances. Si je fais tout foirer trop souvent, je me ferai certainement larguer un jour, alors je ne veux pas risquer de faire quelque chose qui pourrait nous séparer.

    Il est 23 heures. Ma montre fonctionne comme toujours. Le chanteur sur scène fait consciencieusement son travail. Après un moment, nous retrouvons des visages familiers. Nos deux aînés des Arts de la Comm traversent la foule pour nous saluer. Je ne peux pas voir leurs visages clairement dans les lumières mobiles, mais quand ils s’approchent, je sais...

    “Khai, Bone, vous vous êtes faufilés en douce loin de vos femmes pour sortir?”

    Ce satané Chen et son meilleur ami, Un, marchent vers nous avec des verres à la main. Je suppose qu’ils ont trinqué avec les gens de la table de devant à celle du coin.

    “Arrrrgh, c’est à moi de demander qui a fui sa femme. Venez vous asseoir là.” Mon cher ami les invite à se joindre à nous. Boire que tous les deux n’est pas aussi amusant qu’avec beaucoup de personnes.

    Même si l’un d’entre eux est mon vieil ennemi.

    “Où sont Third et Too?” Après que son cul ait touché une chaise en bois, l’humain à l’allure d’ours nous interroge sur les deux personnes qui regardent le film et se plaignent probablement à voix basse.

    “Ils regardent un film.”

    “Pourquoi n’as-tu pas suivi ta femme? Tu t’accroches toujours à lui.” ajoute Un cette fois.

    “Qui s’accroche à lui? Je n’ai jamais fait ça.”

    “J’ai vu que tu as aimé la page ‘Les Hommes au Foyer Audacieux’. Awwwww, tu n’as pas du tout peur de ta femme. Haha.” Cet enfoiré m’a repéré. Merde.

    “Je voulais juste savoir ce que c’était. Je pensais que c’était à propos de cuisine.”

    “Oh, ouuuuuuuuais?”

    “Oui!”

    “Admets juste que tu as peur de ta femme.” Si l’alcool n’était pas cher, je le verserai sur la tête de Un jusqu’à ce qu’il s’étouffe.

    Et alors quoi si j’ai aimé la fanpage des Hommes au Foyer Audacieux? Je vous ai dit que je n’avais pas peur de ma petite femme. Je veux juste savoir comment ces gars occupent leurs journées. En plus, Third ne m’a jamais dit de faire la lessive ou de repasser les vêtements. Il m’a seulement fait nettoyer la salle de bain, ah…

    “Si tu es seulement ici pour te moquer de moi, casse-toi.”

    “C’est quoi ce bordeeeeel? Pourquoi es-tu si susceptible ces derniers temps?” Il me taquine encore, ce con.

    “Tu n’as pas à être gêné par le fait que tu essayes de t’améliorer pour ta femme.” Chen redevient sérieux, parle et boit de l'alcool joyeusement.

    “Mes amis se moquent de moi à ce sujet.”

    “Se moquer de quoi? Je suis en couple avec ma petite amie depuis longtemps, mais je suis toujours comme son admirateur. Les gens ne sont pas ensemble juste pour le statut, tu sais.”

    “Mais ils ne sont ensemble que pour le statut parce qu’il ne l’a pas encore fait avec sa petite femme.” Bone! Connard!

    Le silence s’abat sur nous après que la nouvelle choquante ait été révélée. Bientôt, les rires montent lentement, montent, jusqu’à ce que ma table devienne le centre d’attention du bar.

    “C’est quoi ce bordel, Khai, mon pote? Un playboy comme toi n’a pas fait de Third sa femme? Oh mon dieu, hahahahahahaha.” Son rire est assez long pour être tissé en écharpe.

    “C’est parce que je le respecte.”

    “Tu le respectes? Hahahahaha.” Et il éclate de rire pendant je ne sais combien de temps. J’ai failli poser mes pieds sur mon front le temps qu’il se reprenne. Eh bien, j’ai un peu peur. Je n’ai jamais aimé quelqu’un à ce point. J’ai peur qu’il ne se sente pas bien.

    Une fois, j’ai pensé à profiter de lui pendant qu’il dormait, mais, heureusement, je me suis repris avant. Si je m’étais imposé à lui, je n’aurais pas eu l’occasion de me réconcilier avec lui, car nous aurions déjà rompu.

    “Je suis sérieux, là.”

    “Ecoute-moi, Khai.” Le senior à l’allure d’ours tend sa grande main pour tapoter mon épaule avec un visage sévère.

    “...”

    “L’amour n’est pas qu’une question de sexe. Les personnes sont trop attachées l’une à l’autre, tu sais. Les gens sont en couple parce qu’ils veulent un partenaire, quelqu’un avec qui regarder un film, écouter de la musique, passer leurs jours ensemble. Ils partagent le bonheur et se réconfortent dans les moments difficiles. C’est à peu près tout.”

    “Alors le sexe n’est pas important pour toi?”

    “Ça l’est, idiot.”

    “Alors pourquoi as-tu dit tout çaaaaaaaaaa ?”

    “Je veux juste que tu saches que le sexe n’est pas une si grande affaire. C’est pour ajouter de la douceur et du piment à ta vie. Tu as oublié ce sentiment ?” Quand je pense à l’époque où j’avais souvent des aventures d’un soir, le sexe était si important parce que c’était amusant et que ça répondait à mes besoins sexuels. Mais je ne veux pas que la personne que j’aime vraiment pense que j’ai ce genre de pensées à son égard.

    J’ai peur que Third me dévalorise à cause de mon passé. C’est vrai! Je baisais à droite à gauche. Si je le fais avec lui un jour, est-ce qu’il se sentira mal?

    “Je n’ai pas oublié, mais j’ai trop baisé à droite à gauche et je ne veux pas tout gâcher avec lui.”

    Vous savez… je construis tous les jours un monde merveilleux avec mes mains ces derniers temps. Certains jours, je suis insupportablement excité, alors je prends deux somnifères puissants et je dors pour oublier mon excitation.

    “Je comprends tes inquiétudes, Khai,” dit Un cette fois. C’est la première fois que je vois sérieusement la bienveillance se refléter dans ses yeux.

    “Qu’est-ce que je devrais faire?”

    “As-tu interrogé Third à ce sujet? N’a-t-il pas décidé de sortir avec toi parce qu’il pouvait t’accepter tel que tu es maintenant ainsi que ton passé? Ne pense pas à sa place.”

    “Je suis d’accord avec ça.” Bone, qui écoutait silencieusement, soutient cet avis.

    “Je veux lui parler et l’interroger à ce sujet, mais je n’arrive pas à trouver le bon moment. Son anniversaire est passé depuis deux mois et ce n’est pas la saison des festivals.”

    “Tu as besoin d’attendre un festival pour baiser? Hilarant.”

    “Je ne suis pas comme toi. Ce serait génial si je prenais un bon départ. Mais c’est difficile parce que je dois partir de zéro.”

    “Fais le boire et finis-en avec ça.” laisse éclater Chen comme s’il s’énervait, mais ce qu’il dit me fait immédiatement sourire.

    “Pourquoi n’y ai-je pas pensé avant? Le rendre un peu pompette, ça irait, pas vrai?”

    “C’était ironique, espèce d’abruti!”

    “C’est une bonne idée. Je l’aime bien.”

    “Sérieusement?”

    “Sérieusement.”

    Je mets tout de côté parce que je vais soûler Third ce soir. Fichue petite femme! J’ai peur que tu te fasses attaquer en rentrant du théâtre. Je suis excité rien que d’y penser. Woohoooooo!

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Je suis rentré chez moi avec trois bouteilles d’alcool. Third a toujours une terrible gueule de bois quand il boit de l’alcool, et ça me fait me sentir mal, alors j’ai acheté de la bière à la place.

    Vous voyez à quel point j’aime et je tiens à ma petite femme.

    Après avoir déverrouillé la porte avec ma carte magnétique et être entré, je vois que la lumière du salon a été éteinte. Je regarde l’horloge et constate qu’il est minuit passé. La dernière séance se termine toujours vers cette heure-là, tout comme les bars.

    Third a emménagé il y a deux mois comme nous l’avions décidé. Mon appartement a deux chambres, mais, grâce à la ruse de Too, il m’a suggéré d’en transformer une en pièce de stockage, et Third n’a donc pas eu d’autre choix que d’utiliser le même lit que le mien, ce qui a fonctionné à mon avantage.

    Tu sais quoi? Les choses étaient censées être géniales, mais c’est terrible depuis que je dois mordre la couverture pour dormir tous les soirs. Hwoooo... haaaaa. J’ai lutté. Je ne laisserai pas ça continuer.

    Avec cette idée en tête, j’entre dans la chambre, pensant demander à mon chéri de prendre un verre et de regarder un film ensemble, mais tout ce que je vois, c’est l’obscurité. Il y a une vague ombre couverte par la couverture sur mon lit. Je ne peux m’empêcher de m’approcher pour mieux voir.

    La partie de son visage qui émerge de la couverture montre clairement qu’il dort profondément. Merde! C’est déjà assez terrible qu’il se soit endormi le premier, mais il ne m’a même pas appelé pour me demander quand j’allais rentrer, à quel point j’étais bourré, ou avec qui je traînais.

    Pourquoi suis-je le seul à être nerveux?

    Sans réfléchir, je me jette de toutes mes forces sur le corps allongé sur le lit. J’entends le ‘ack’, avant que mon chéri ne crie et mette toute sa force à me gifler sans s’arrêter.

    “Ça fait mal, connard! Waaaaaaaah.”

    “Pourquoi es-tu allé te coucher en premier?” Je lui serre le cou, le forçant à répondre comme un enfant.

    “J’avais sommeil parce que le film était ennuyeux, alors j’ai pris une douche et je suis allé me coucher dès que je suis rentré.”

    “Tu vois? Je te l’avais dit. Tu ne m’as pas cru.”

    “Je voulais le voir de mes propres yeux.”

    “Crois-moi la prochaine fois. Je sais assez bien ce que tu aimes ou pas.”

    “Hum… tu vas me lâcher maintenant?”

    “Non,” je refuse avec un visage impassible. C’est difficile de voir correctement dans le noir, mais Third n’ouvre même pas les yeux pour me regarder comme s’il était tellement fatigué. il me parle même avec les yeux fermés. J’en ai tellement marre…

    “Tu pues l’alcool. Tu peux aller prendre une douche?”

    “J’ai acheté des bières. Viens boire avec moi.” Voilà mon plan.

    “Nah, je veux dormir.”

    “Mais je les ai achetées. Qu’est-ce que je devrais faire?”

    “Mets-les dans le frigo. Ne sois pas stupide.” Quelle grande souffrance. Erm, chéri, sommes-nous un couple ou juste des amis qui s’amusent? Chaque mot qui sort de ta bouche est soit ‘connard’ soit ‘stupide’. C’est comme si je n’avais pas évolué en tant qu’être humain, alors je dois le laisser m’insulter tous les jours.

    “Je veux quelqu’un pour boire avec moi.”

    “Faisons-le demain. C’est samedi.” Il me repousse et se détourne. D’accord, j’admets que c’est ma faute de vouloir attaquer tard le soir, quand tout le monde est couché.

    Je me console et je sors de la pièce. J’attrape le sac en plastique rempli de bière sur la table et je le mets dans le réfrigérateur, résigné. Quand je rentre dans la chambre pour prendre une serviette, je regarde ma petite femme avec envie. Je n’aurai probablement pas l’occasion de m’amuser avec lui ce soir. Je suis de si mauvaise humeur que j’ai envie d’appeler ma mère et de lui demander un conseil pour faire sortir l’homme qui est en moi, mais elle me rétorquera certainement que je le mérite.

    Peu importe. Puisque je ne pourrai pas attaquer Third ce soir, je vais me doucher et aller me coucher.

    Dès que je sors de la salle de bain après avoir pris ma douche et mis des vêtements, je vois la lumière jaune et douce de la lampe de chevet, même si la personne sous la couverture est endormie.

    Third est toujours comme ça. Il avait peur que je trébuche et finisse par me faire mal, alors il a allumé la petite lumière pour que je puisse voir le chemin. Vous voyez? Comment puis-je ne pas l’aimer?

    Son attitude froide donne parfois l’impression qu’il ne se soucie de rien, mais tout ce qu’il fait est toujours pour les autres, pour moi, pour ses amis, pour sa famille. C’est ma petite femme ou un employé de l’UNICEF?

    Je me dirige directement vers la personne sur le lit, je me glisse sous la couverture et j’attire la personne endormie dans une étreinte serrée. Si je ne peux pas me le faire, je vais au moins le câliner.

    Mon chéri sent siiiiiiiiiiii bon. Oooooooooh!

    “Allonge-toi correctement,” dit Third en somnolant.

    “Je l’ai déjà fait.”

    “Pourquoi n’as-tu pas séché tes cheveux? Je te frapperai si tu tombes malade.”

    “Frapper avec quoi?”

    “Mon pied.”

    “J’ai tellement peur.”

    “Tu es énervant.” Il repousse mon visage avec sa main, se redresse, baisse ses pieds et se dirige à grands pas vers le placard. Il y fouille pendant une minute et revient avec une petite serviette.

    “Lève-toi. Je vais te sécher les cheveux.”

    “C’est gentil.” J’obéis sans aucune objection. Même s’il a dit qu’il avait sommeil, il s’est quand même levé pour faire quelque chose qui n’est pas du tout son travail.

    “C’était comment ce soir? Tu t’es amusé en buvant avec Bone?”

    “C’était bien. J’ai rencontré Chen et Un là-bas.”

    “Quel timing.”

    “On s’est rencontré par hasard. Eh bien, Third… je peux te demander quelque chose?”

    “Vas-y.” Il touche ma tête doucement, sans me chatouiller du tout, mais ce n’est pas la question. L’important, c’est ce que je vais lui dire.

    “Tu as déjà été dégoûté par mon mauvais passé? Les mains qui me sèchent les cheveux s’arrêtent. Third s’interrompt mais j’ai peur… alors j’ajoute rapidement, “Genre, avec la façon dont je couchais à droite à gauche. Es-tu dégoûté?”

    Je lève les yeux, verrouillant son regard au mien, mon cœur s’emballant. Les yeux dans lesquels se reflète la lumière de la lampe ne montrent aucune émotion. Je pense parfois que Third a dû se sentir mal à l’aise à ce sujet par moments.

    “Ce n’est pas comme si tout le monde était vierge avant de rencontrer son véritable amour.”

    Et cette réponse frappe mon cœur comme un éclair.

    Mais tu es vierge, Third, alors que je suis tellement pourri.

    “Tu peux vraiment le supporter? Non, je veux dire, y aura-t-il un jour où tu penseras à mon passé?”

    “La vie continue, tu sais. Je ne garde pas les mauvais souvenirs en tête. Tu les gardes comme une leçon.” Il est comme une mère conseillant son fils quand il a le cœur brisé pour la première fois. Je suis heureux que quelqu’un accepte mes qualités comme mes défauts. Personne n’est parfait, bien sûr.

    Je n’ai jamais voulu sortir avec quelqu’un de parfait. Je veux juste quelqu’un qui me comprenne et qui soit prêt à s’adapter et à apprendre comment être ensemble plus longtemps.

    “Alors, si je veux…” Tous les mots dans ma tête sont soudainement partis. J'arrête de parler et lève les yeux pour étudier sa réaction pendant un moment avant de continuer, “passer à l’étape supérieure avec toi, tu serais d’accord avec ça?”

    Meeeeeerde, je l’ai dit. C’est la première fois que j’utilise une si belle phrase. Normalement, quand je veux coucher avec quelqu’un, je leur demande directement ou je me jette sur elles, pas comme maintenant.

    “Quand je serai prêt.” Quelle est la limite pour ça?

    “Quand seras-tu prêt?”

    “Un jour.” Quelle réponse sans fin.

    J’ai consulté Too à ce sujet. Third est un homme qui n’accorde pas beaucoup d’importance à ce genre de choses. Il est bon pour étudier, aime ses amis, et est nul pour tout ce qui est 18+.

    Une fois, Too m’a dit que Third était venu dans sa chambre au milieu de la nuit pour lui poser des questions à propos de choses sexuelles en dépit du fait qu’il n’avait aucune chance avec moi à ce moment-là. Il m’aime vraiment, purement et innocemment. Il n’a jamais pensé à cette étape jusqu’à ce que nous devions y faire face.

    “Ça peut être ce soir?” Je prends la serviette et la jette sur le lit.

    Third est stupéfait. J’utilise cette opportunité pour le pousser sur le lit. C’est similaire aux scènes d’amour dans beaucoup de films. Si je tombe et que nos lèvres se touchent, vous pouvez bouger la caméra en direction de la lampe.

    “Mais qu’est-ce que tu fais?” Il m’a parlé gentiment à l’instant, mais maintenant il me crie dessus.

    “Je ne sais pas combien de temps ça va prendre jusqu’à ce que tu sois prêt. On essaie ce soir?”

    “Khai, connard!” Il fait un scandale et me donne un coup dans la bite. Je ne suis pas insensible à la douleur, tu sais. Il me donne des coups de genou, me gifle le visage jusqu’à ce qu’il soit engourdi, alors je mets toute ma force pour le bloquer en place.

    “Je sors avec toi pour remplir la partie qui te manque. Tu devrais le prendre avec plaisir.”

    “Il ne me manque rien. J’ai tout ce que je veux.”

    “Moi.”

    “...”

    “Le vrai moi que tu n’as jamais vu avant.”

    Merci à Prestige (2006) de m’aider à trouver des mots cool pour attaquer ma femme. Maintenant je sais quoi faire ensuite.

    J’attrape sa main et la presse immédiatement contre le petit Khai.

    Bam! Tu es foutu, Techaphon, parce que mon amour est en pleine érection, kyaaaaaaaaaa!

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    (1) Un esprit maléfique

    (2) Chanson: Different League - Jaonaay

     

    Chapitre spécial 1: The Bed Attack Mission - 1ère partie


  • Commentaires

    3
    Samedi 15 Mai à 07:56

    merci pour ce superbe chap

    pauvre kai ^^

    vivement le prochain bonus !!!! 

    bonne traduction pour la suite  :)

    • Voir les réponses
    2
    Mercredi 28 Avril à 20:10

    AHAHAHAHAH!!!!!! ce chapitre m'a bien fait rire.....

    Khai essaye de trouver des petits plans diabolique pour faire abdiquer sa "petite femme"happy

    merci beaucoup pour ce chapitre bonus 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :