• Chapitre 9 : S’il y avait plus de romance dans ses mots, ce serait génial.

    Chapitre 9 : S’il y avait plus de romance dans ses mots, ce serait génial.

    En voyant que YanYan était vraiment venu au rassemblement, Lu YiYi fut à moitié heureuse et à moitié bouleversée. Heureuse que YanYan soit venu. Bouleversée, que ce soit XiaoMi qui ait réussi à le faire venir.                 

    Les trois colocataires de XiaoMi avaient mis du temps pour se préparer dans leur dortoir, mais ils étaient maintenant prêts à sortir.

    Lu YiYi se tenait près de YanYan, lui tenant la main et saluant toutes ses amies. Elle se sentait supérieure et les filles supposaient que YanYan était son petit ami. Elles étaient donc un peu contrariées. Cela donna une chance à ZhuGang, LuFei et JiaHua de faire connaissance avec les filles.

    XiaoMi, pendant toute la soirée, ne put que regarder YiYi et sa main. Comme il souhaitait à cet instant avoir un couteau de cuisine, pour couper le doigt de cette main, puis l'envoyer à ses parents.

    De son côté, Lu YiYi se tenait à côté de YanYan.

    "YanYan, je suis très déçue de toi. Je n’aurais jamais imaginé que ton self-control était si bas. Qu’un seul mot puisse te faire saigner du nez aussi facilement ? Je lui en ai appris beaucoup plus après ça ... Quel gaspillage !"

    Lu YiYi se moqua délibérément de YanYan. Comme elle ne pouvait pas l’avoir, elle était décidé à se venger, ce qui la faisait se sentir mieux.

    YanYan ne sut pas quoi répondre. En effet, cette fois, il avait perdu. Il était la cible des blagues de YiYi. Il regrettait de ne pas avoir réussi à se contrôler et ne laisserait pas une telle chose se reproduire.

    Pendant l'heure du repas, Lu YiYi s’installa exprès entre YanYan et XiaoMi. YanYan ne s'en souciait pas vraiment, mais XiaoMi souhaitait vraiment mettre cette chaise en bois dans la tête de YiYi. Seulement tout ce qu'il pouvait faire c’était de la regarder avec de grands yeux. Lu YiYi se retourna et fit de gros yeux en regardant XiaoMi. Il avait même perdu la bataille de regard. XiaoMi ne put que regarder sa propre nourriture et manger. Puis Lu YiYi se tourna à nouveau vers son ami et son visage redevint amical. "YanYan, quel plat tu veux manger ? Je les commande pour toi." Certaines filles s’occupaient aussi de choisir des plats pour YanYan. Ceci même si les trois colocataires de XiaoMi avaient une fille installée à côté d'eux.

    XiaoMi se sentait seul. Ce rassemblement avait deux zones, l'une avec beaucoup de soleil, l'autre avec une tempête et des nuages ​​sombres ... Pourquoi une si grande différence?

    Après avoir fini de dîner, YiYi continua de réclamer d’aller au karaoké.

    Autour de YanYan et XiaoMi, tous les autres levèrent la main pour se mettre d'accord. Lu YiYi traîna YanYan et monta dans un taxi. XiaoMi les suivit rapidement. Dans ces endroits, généralement sombres, qui savait ce que cette affectueuse garce de YiYi pourrait faire à YanYan !

    Une fois à l'intérieur, YiYi organisa les sièges et une fois de plus, elle s’assit entre YanYan et XiaoMi. XiaoMi souhaitait lui enfoncer des aiguilles dans le dos.

    ZhuGang et les autres appréciaient vraiment le karaoké. Plus ils chantaient, plus ils se déplaçaient et dansaient. Lu YiYi continua de parler à YanYan, elle n'avait pas arrêté depuis leur arrivée. XiaoMi se replia sur le canapé. Ses oreilles ne pouvaient entendre que des fantômes pleurant et gémissant (leur chant). Il n'était pas ivre mais il sentait qu'il était somnolent.

    Tout à coup, dans l'obscurité, il sentit des mains chaudes se poser sur sa main. Il se tourna et vit que c'était YanYan lui souriant. Il regarda vers YiYi qui était occupée à chanter. YanYan se rapprocha lentement de XiaoMi.

    Ça arrivait ... le cœur de XiaoMi commença à battre plus vite. Ce qui l’entourait était comme mis sur pause. Il n'entendait plus rien, il attendait juste la grande confession de YanYan. Il regarda le visage de YanYan qui se rapprochait et son oreille put entendre la belle voix de YanYan.

    "Su XiaoMi, tu veux vraiment être avec moi, maintenant ? Aujourd’hui, je vais réaliser ton souhait."

    XiaoMi entendit son cœur craquer.

    "Merde! Tu ne peux pas dire quelque chose de plus gentil ?" Alors qu’il allait continuer à parler, YiYi revint après avoir chanté. Elle s’installa aussitôt sur leurs mains entrelacées.

    XiaoMi le savait ! Il savait que YiYi l'avait fait exprès! Parce qu’elle mettait tout son poids sur la main de XiaoMi. Et elle continuait d'appuyer et de gigoter de gauche à droite, ce qui rendait la main de XiaoMi douloureuse.

    Xiaomi se mordit la lèvre quand il ressentit la douleur. Il ne savait pas quand YanYan avait retiré sa main, il était là comme si de rien était et continuait de regarder les autres chanter. Il n'avait aucune intention de sauver XiaoMi.

    Ce ne fut que lorsque tout le monde eut fini de chanter et qu’ils voulurent rentrer chez eux, que YiYi se leva enfin. XiaoMi fut enfin libéré du dos de YiYi, sa main était rouge et le motif du pantalon de YiYi était imprimé dessus. Il bougea et secoua un peu son poignet qui s’était presque cassé à cause de YiYi

    Lu YiYi, afin de continuer à écraser la main de XiaoMi, n’avait plus chanté une seule chanson après cela.

    Enfin, YiYi décida que LuFei et les deux autres avaient la responsabilité de ramener les filles chez elles.

    Attendant de tous les voir monter dans les deux taxis, il ne resta plus que YanYan et XiaoMi sur le trottoir. YanYan saisit la main de XiaoMi. “Allons-y.”

    La chaleur de la paume de YanYan réchauffa lentement tout le corps de XiaoMi. XiaoMi serra la main de YanYan et le suivit de près. Lentement, les deux disparurent dans l'obscurité.

    Cette nuit-là, XiaoMi était allongé sur son lit, étreignant la boîte contenant le billet de 100 $, avant de s'endormir. Tout ce à quoi il pouvait penser était que, s'il y avait eu un peu plus de romance dans ses mots, cela aurait été tellement génial !

     

    Chapitre 8 : Tu es le troisième, le renard, la maîtresse !


  • Commentaires

    5
    Vendredi 22 Mai à 12:32

    oui pour l'instant très rose bonbon, pas encore de véritable intrigue

    4
    Dimanche 16 Février à 13:14

    oui je suis impatiente de tout découvrir, mais quand même Yan Yan un brin autoritaire comme Han Zian happy merci et bon courage

      • Dimanche 16 Février à 14:45

        C'est clair qu'Angelina, aime bien les hommes autoritaire XD

    3
    Dimanche 16 Février à 11:45

    merci pour cest nouveaux chapitres que jai adoré merci 

      • Dimanche 16 Février à 11:53

        de rien, ça y est les choses commence petit à petit à prendre forme, j'ai hâte de vous faire découvrir la suite, me^me si à mon avis, ça va être tout rose bonbon 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :