• Chapitre 9 : Famille

    Chapitre 9 : Famille

    L'arôme des champignons noirs se répandit dans la petite pièce. Le matin, le propriétaire de l’appartement accueillait son invité habituel avec un petit-déjeuner sain.

    Dean était assis et observait son Nong qui se déplaçait en gérant habilement la cuisine. Il sourit en voyant le garçon goûter sa cuisine et sourire avec douceur. En un instant, un bol de porridge de riz était servi sur la table.

    "Délicieux !" dit-il de sa voix grave en le mangeant. Ce qu'il disait n'était pas seulement de la flatterie, c'était vraiment délicieux. "Pharm est doué pour cuisiner des plats délicieux."

    Celui qui écoutait sourit timidement et dit en hésitant. "En fait, je voulais ouvrir un restaurant, en reprenant celui de ma mère qui est fermé."

    "Aww, alors pourquoi as-tu choisi la spécialité économie ?" Demanda Dean tout en mâchant sa nourriture.

    "C'était le souhait de mon père, et j'aime aussi ça." Les yeux brillants, ils se regardèrent l'un l'autre. "Mon père est mort, alors je voulais faire quelque chose pour lui." Sa voix s'éleva pendant que Dean continuait à manger.

    Il devait admettre qu'il commençait à être sérieusement dépendant de sa cuisine.

    "Alors, de quelle origine est Phi Dean ?"

    "Ma mère est du Moyen-Orient, je pense qu'il y a beaucoup d'origines différentes. Mais je n'ai jamais rencontré ses parents. Elle n'a pas de frères et sœurs. Alors que la couleur des yeux..." Il se pencha plus près et surprit Pharm qui recula un peu. "Il semble que j'ai hérité de cette couleur de ma grand-mère. C'est peut-être un gène dominant, ma mère et tous mes frères et sœurs ont la même couleur." Il lui expliqua tout en frottant son nez pointu. "Tu as peur d'eux ? Comme les enfants qui disaient que mes yeux étaient comme ceux d'un fantôme ?"

    Pharm secoua la tête. "Je les aime !!! Uumm... j'adore tes yeux, Phi." Il balbutia. "Ils sont comme de belles pierres précieuses."

    Le jeune homme haussa les sourcils, surpris. "Pharm est la première personne à me le dire. Merci !"

    Le plus petit sourit, il aimait beaucoup les yeux de Phi Dean. Si ce n'était pas à cause de l'embarras, il les regarderait toute la journée. "Eh ! Phi a été blessé à la tempe ?"

    La grande main de Dean toucha sa tempe lentement du bout du doigt. "Non, c'est une tache de naissance."

    "Si on ne regarde pas attentivement, on ne la remarquerait pas. J'en ai une aussi." Pharm écarta ses cheveux et lui montra sa tempe. "Ma mère m'a raconté qu'un devin a dit que c'était quelque chose venant d'une vie antérieure. Quand il y a une tache de naissance sur la tempe, je ne peux pas imaginer ce que cette personne a pu faire pour y laisser une marque." Il rit et versa du porridge dans le bol de Phi Dean. Il savait maintenant que Phi Dean mangeait beaucoup, alors il le faisait sans qu'il le lui demande.

    Une fois le bol rempli, il se tourna vers Dean.

    "Puis un jour, mon petit frère est allé au cinéma, et il était choqué, il n'y croyait pas. Il m'a dit que ce genre de marque venait d'un coup de feu..."

    Soudain, le jeune garçon se tut, des images défilèrent dans sa tête. Le son de cris déchirants, des larmes inondant son visage, quelqu'un se tenait droit en le regardant fixement et ses lèvres bougèrent lentement en disant...

    Phi... aime... In...

    Phi Korn !!!

    Bang !!!

    Bam  !!

    Sanglots ! Un bol de porridge chaud tomba sur le sol. Dean se leva et s'approcha avant de prendre le corps tremblant dans ses bras.

    "Chut... Calme-toi !" Ses grandes mains chaudes frottèrent le dos du garçon dans son étreinte, le calmant et le réconfortant.

    Pharm respirait lourdement comme s'il avait couru un marathon. Il posa son visage sur l'épaule large de Dean. Il ferma les yeux et se calma lentement. Encore un peu et son symptôme allait se manifester. Heureusement, Dean était assez sensible pour l'aider à l'éviter.

    Le réveil bruyant leur rappela qu'ils devaient se dépêcher de partir. Mais ces deux-là étaient encore en train de se serrer l'un contre l'autre. Dean posa son front contre celui de Pharm et leurs nez se frôlèrent. Il caressa doucement les cheveux du garçon et sentit l'odeur de son shampoing. Il resta immobile jusqu'à ce que le corps dans son étreinte cesse de trembler. Le plus âgé réalisa que le temps s'était envolé.

    "Le bol..." Pharm rougit, cherchant à se dégager de l'étreinte et commença à ramasser les morceaux du bol qui s'était brisé sur le sol.

    "Fais attention à ne pas te blesser..." Dean lui enlaça la taille et le tira pour qu'il s'assoie sur la chaise. Puis il regarda s'il s'était blessé ou non. Après avoir constaté qu'il n'y avait aucune blessure, il alla nettoyer le désordre.

    "Phi ... Je peux nettoyer moi-même." Pharm sortit de son étourdissement et s'empressa d'interdire à son invité de nettoyer. Mais il se heurta à un regard noir qui le fit se rasseoir sur sa chaise.

    Au bout d'une demi-heure, les deux personnes montèrent dans la voiture. Pharm avait apporté des tranches de pomme et de kaki dans une boîte pour les donner à manger au senior.

    "Je suis désolé pour tout à l'heure, na khrab." Dit le garçon tandis que sa main tenait fermement la boîte.

    "A propos de quoi ?"

    "J'ai dit des choses ridicules et laissé apparaître mon trouble." Dit-il tristement en regardant fixement la personne qui conduisait.

    Dean jeta un coup d'œil à celui qui le fixait puis il tendit une de ses mains pour frictionner la tête du garçon jusqu'à ce que ses cheveux soient en désordre.

    "Il y a quelque chose dont on ne devrait pas se souvenir... qui ne devrait pas apparaître." dit-il, même s'il ne savait pas pourquoi il disait cela.

    Pharm baissa la tête en pensant, 'je ne me souviens pas de pourquoi cette chose me fait si mal au cœur' et commença à porter à nouveau le morceau de fruit à sa bouche. "Je suis désolé de te déranger Phi."

    'Tout repose sur toi.' Pensa-t-il, ses beaux yeux brillants. "Mais Phi n'a pas pu manger un autre bol de porridge, c'était délicieux."

    "A ... alors laisse-moi t'en faire un autre la prochaine fois." s'empressa de répondre Pharm.

    "Un fruit ?"

    "Hein ?" Pharm fixa la boîte sur ses genoux. 

    "C'est pour moi, n'est-ce pas ?” demanda Dean en soulevant le couvercle et en regardant fixement le jeune garçon. Ce dernier fit simplement un signe de tête.

    "Je vais manger celui-là."

    Le jeune homme, confus, prit alors un pic pour attraper les fruits et lui tendit la boîte entière. "Tiens."

    "Phi est en train de conduire." Dean sourit et jeta un coup d'œil au garçon qui essayait encore de comprendre le sens de la phrase. Il était lent, alors Dean lui expliqua à nouveau. "Mes mains sont occupées..."

    Ses mains étaient occupées... donc il ne pouvait pas manger... si la signification se trouvait dans le cerveau... Quand Pharm commença à comprendre le sens, ses joues devinrent chaudes.

    Il veut que je le nourrisse ???

    "Je veux tous les manger avant d'arriver à l'université." poursuivit Dean avec un sourire. Bientôt, la petite main piqua le fruit et le porta à la bouche du senior.

    Pharm souriait en le regardant mangé fixement , puis il choisit une tranche de pomme et, d’une main tremblante, il l'apporta à la bouche de l'autre personne. Dean mordit dedans et le plus jeune fut stupéfait quand il vit sa langue lécher les lèvres. Les beaux yeux regardèrent ensuite celui qui le nourrissait.

    "Délicieux" marmonna-t-il avec des yeux brillants.

    Vroommm

    "Phi Deannnnn !!!!" Hurla Pharm, le visage rouge, lorsqu'il réalisa que Dean le taquinait.

    Dean rit bruyamment un long moment. Il rit comme il ne l'avait jamais fait auparavant. Il ne savait pas quand c'était la dernière fois qu'il avait ri comme ça.

    "Désolé, désolé, ne sois pas grincheux... hm." dit-il en frictionnant la tête du junior.

    Pharm avait fait une tête grincheuse un nombre incalculable de fois depuis qu'il était avec Phi Dean. Plus il le gâtait et plus il avait l'impression, avec ce senior, d'avoir appuyé sur un interrupteur. Mais peu importe ce qu'il se passait, s'il demandait son avis à Team, Phi Dean était toujours le même avec les autres, farouche comme d'habitude. Ses mots étaient durs et ses yeux féroces. Si Pharm arrivait à changer cela, son coeur se sentirait mieux.

    Finalement, les fruits demeurèrent dans la boîte, car le garçon refusait de le nourrir et cela fit souffrir le chauffeur qui dut amadouer le jeune homme pour qu'ils se réconcilient avant qu'ils n'atteignent l'université. 

    La berline noire se gara sur le parking habituel. La main de Pharm tenait ses papiers en attendant que Dean prenne ses affaires sur la banquette arrière. Ses yeux brillants étaient troublés et hésitants jusqu'à ce que le jeune homme s'approche de lui. Pharm le regarda et exprima ce qu'il avait à l'esprit.

    "Phi Dean ... Phi n'a plus besoin de venir me chercher."

    Dean fut surpris et haussa les sourcils. Il lança un regard interrogateur à son junior. "Pourquoi ?"

    "Les réparations de ma voiture sont terminées. Donc, je ne te dérangerai plus, Phi." Il s'expliqua rapidement avec une certaine agitation.

    "Phi te le dit na, Phi ne se sent pas du tout dérangé." Sa voix était sèche et son ton mécontent. "Ou Pharm est-il gêné parce que Phi doit venir tous les jours dans sa chambre ?"

    Parm secoua la tête. "Non, jamais. Je me sens heureux." Il répondit, tellement embarrassé que ses joues devinrent chaudes.

    Les yeux de Dean s'adoucirent. "Alors, pourquoi Phi ne peut plus venir te chercher ?" Même sa voix se fit plus douce, au point que Pharm dut lutter pour ne pas fondre.

    "Del..." Il mentionna la soeur de Phi Dean, "Phi prend le petit déjeuner avec moi tous les jours et donc tu ne prends pas le temps de le faire avec ta famille, n'est-ce pas ?"

    Dean ne l'avait pas réalisé et il devait admettre qu'il avait complètement oublié sa famille.

    "Tes jeunes frères et sœurs veulent aussi parler avec Phi, na khrab. Et le seul moment possible est le petit déjeuner, donc je ne veux pas leur voler ce temps." Pharm expliqua avec calme et lenteur la raison. "Ne les ignore pas comme ça, je t'en supplie."

    Le jeune homme ferma les yeux, se souvenant de son frère et de sa sœur à qui il n'avait pas parlé depuis une semaine. Dans sa tête, il ne se rappelait que du junior. Ils semblaient trop prévenants, sans oser même discuter. Il n'y avait aucune interaction entre les frères et sœurs, même lorsqu'ils étaient à la faculté, ils ne se saluaient jamais.

    "Phi n'est pas un bon grand frère, pas vrai ?"

    Pharm sourit largement et secoua la tête, "C'est seulement que Phi ne sait pas comment agir correctement." Quand il regarda la personne en face de lui, il haussa les sourcils et suggéra. "Del nous a expliqué que tes frères et sœurs et toi avez été séparés. Vous vous retrouvez après avoir grandi, donc vous ne savez pas comment agir. Mais comme j'aie de l'expérience comme grand frère depuis seize ans, je peux t'apprendre."

    Dean sourit et demanda. "Alors, comment devenir un grand frère ?"

    "Engage la conversation avec eux s'ils n'osent pas le faire, parle le premier. Écoute ce qu'ils ont à dire, donne-leur des conseils quand ils en ont besoin." Bon, Pharm sauta la partie où Phoom, son petit frère, ne l'avait jamais écouté. Quand Dean acquiesça, il continua. "Sors manger avec eux parfois. Je suis sûr que vous n'êtes jamais allés où que ce soit ensemble."

    "C'est vrai." Dean approuva parce que ses parents étaient occupés et rarement à la maison, et que les enfants étaient toujours avec les domestiques. En fait, chacun d'eux avait un style différent.

    "Après le repas, essaie de parler avec eux. Ainsi, tu sauras qui aime quoi. Les liens familiaux ne peuvent pas être rompus, mais ils peuvent être réparés."

    "Je vais essayer." Dit-il alors qu'il caressait la tête de Pharm en guise de remerciement. "Dommage, Phi ne pourra plus prendre de petit-déjeuner avec Pharm."

    Le sourire de Pharm s'effaça progressivement, il avait peur qu'ils ne puissent plus prendre de petit-déjeuner ensemble. L'atmosphère chaleureuse du matin, et leurs petites conversations étaient devenues une habitude.

    "Allons-y ou Pharm va être en retard." Dommage qu'aujourd'hui il ait cours à 9 heures, alors que Phi Dean commençait à 10 heures. Il irait peut-être d'abord au club.

    Lorsqu'il se retourna et commença à s'éloigner, les mains de Pharm tirèrent la chemise de Dean au point de faire tomber les documents qu'il tenait dans ses mains. Il ne se souciait pas du tout de sa réputation. Ses joues rougirent et il dit timidement.

    "On ne peut plus prendre le petit déjeuner ensemble, mais..." Il leva le visage et regarda le jeune homme en face de lui. "On peut toujours déjeuner, dîner... ou pendant les vacances... on peut toujours le faire, non ?" Soudain, il se mit à transpirer et à rougir, non pas à cause de la chaleur, mais parce qu'il était très timide.

    Les lèvres du président du club de natation affichèrent un sourire heureux. Son cœur battait si fort qu'il dut refouler ses sentiments.

    Comment pouvait-il faire cela ?

    Lorsque Pharm entra dans la salle de classe de macroéconomie, les voix dans la pièce semblèrent être calmes jusqu'au moment où il regarda autour de lui. Les sourires de ses camarades rendaient l'atmosphère étrange. Il se dirigea rapidement vers Manaow et Team puis il s'assit et chuchota.

    "Pourquoi est-ce qu'ils me regardent tous ?" Team et Manaow sourirent, en le regardant, puis elle sortit son téléphone portable et le lui passa. Grâce à ça, il comprit immédiatement pourquoi on le regardait comme ça.

    La photo avait été prise secrètement et zoomée sur le visage du garçon alors qu'il tirait sur la chemise de Phi Dean ! Et aussi une photo d'eux près de la voiture, debout et parlant ensemble. Hé, les ragots se propagent très vite. "Ah !" Pharm ouvrit la bouche et regarda ses deux amis. Il était confus. Est-ce qu'on le suivait ???

    "C'est la raison pour laquelle tu ne nous as pas appelés ?" Le taquina immédiatement Team.

    "Ce n'est pas ça, peut-être..."

    Team s'appuya contre son ami en riant. "Bon sang, on ne sera pas fâchés. Mais s'il te plaît, dis-nous, pour que l'on ne s'inquiète pas. Il vient secrètement te chercher et te ramener, hein ?" Il croisa les bras, jouant le rôle d'un père.

    "Quoi, secrètement ?" Les joues de Pharm étaient rouges et il refusait d'établir un contact visuel avec ses deux amis. Pas vraiment secrètement, puisque Phi Dean l'avait déjà emmené dans sa voiture jusqu'au parking et que tout le monde les avait vus. Un autre jour, Phi Dean avait aussi arrêté sa voiture et l'avait interpellé au milieu de l'Université, mais ça n'avait intéressé personne.

    "Je pense que le nombre de vos shippers augmente, probablement parce qu'il y a davantage de photos que vous partagez." Remarqua Manaow et quand elle vit la tête perplexe de son ami, elle lui expliqua. "La photo des collations, tu te souviens ?"

    Hum, évidemment.

    Mais dans sa mémoire, la chose la plus évidente était l'image de lui donnant des tranches de pommes à Phi Dean ce matin !!!

    "Oh, c'est mauvais. Je l'ai nourri à plusieurs reprises, Phi était photographié seul." Le jeune homme s'affala sur sa table de travail. "Le fan club de Phi Dean va-t-il m'en vouloir ?"

    Manaow tapota son ami qui s'était affalé et lui sourit. "Je suis désolée. On dirait que les fans de Phi Dean sont ceux qui l'apprécient le plus."

    "Manaow, comment tu le sais ?" Quand Pharm posa la question, Team qui buvait à sa bouteille se retourna pour écouter la réponse avec intérêt.

    "Voici le chat secret des fans de DeanPharm !" Manaow montra fièrement le groupe Line qui comptait des centaines de membres. "Au début, c'était un chat secret pour le fan club de Dean. Maintenant, ce dernier apprécie beaucoup Pharm. Du coup, ils ont aussi ajouté Pharm et c'est devenu Dean Pharm." La jeune fille tourna le téléphone portable vers le visage hébété de son ami, puis elle prit une photo sur le vif.

    "Heyyyyyy !!!" Cria Pharm. "Manaow, ne me prends pas en photo !" Photographier cette étrange expression pour que les autres la voient, c'était embarrassant. Mais Manaow se dépêcha de faire une expression exagérée.

    "Naaa... Naaa, franchement il y a tellement de gens qui veulent la photo de Pharm. On leur a promis d'avoir ta permission avant de la partager."

    "Pourquoi veulent-ils ma photo ?" Pharm était perplexe, puis il se tourna vers Team qui regardait son ami avec des yeux brillants.

    "Est-ce que Pharm a déjà vu Phi Dean poster quelque chose sur sa page Facebook, sauf quelques informations sur le club de natation ?"

    Comme si une flèche lui transperçait le cœur. Pharm rougit en le reconnaissant, il avait vraiment envie de mourir.

    "Sur la page de l'université, la photo est partout. Tout le monde veut voir le bien-aimé Nong Pharm de la faculté d'économie." Expliqua Team en se penchant plus près du visage de Pharm. "Après le camp, certains membres de mon club ont posté sur la page de l'université pour savoir qui avait fait les lookchub. Et puis quelqu'un a posté une photo du moment où tu fabriquais les lookchub, ceux en forme d'étoiles comme réponse. Alors la nouvelle s'est répandue d'elle-même." Termina enfin Team avec des larmes de jubilation.

    "Merde, tu t'es ligué contre moi." soupira Pharm en tremblant et se frottant le front.

    Les gloussements de filles venant de derrière les deux jeunes hommes les poussèrent à regarder autour d'eux. Team plissa les yeux comme s'il savait ce qu'il devait faire. Il réussit alors à offrir un fanservice en enlaçant les épaules de son ami qui ne voulait absolument pas faire de câlin.

    "C'est quoi ce bordel !" Pharm frappa les épaules du fameux Team.

    "C'est fou, vraiment ! Les shippers de TeamPharm existent encore." Manaow ouvrit grand la bouche, et cela déconcerta encore plus Pharm. Quant à Team, il rit près de ses oreilles.

    "OK, alors je peux prendre la photo et la partager ? Ça ne te dérange pas ?" Elle activa l'écran et téléchargea la photo qu'elle venait de prendre. Sur la photo, Pharm était affalé sur la table en regardant ses amis, les yeux brillants. Pharm, ne put rien faire d'autre que soupirer et froncer les sourcils.

    "Fais comme tu veux."

    Bientôt, la bonne copine rejoignit le groupe Line. Parfois, elle souriait et éclatait de rire. Pharm et Team ne pouvaient que reculer, effrayés.

    ------------------------------------------

    Le lendemain matin, la salle à manger de la maison de la famille Wongnate était calme. La jeune fille de la maison était assise à table mais ne mangea pas jusqu'à ce que son grand frère fronce les sourcils avec soupçon.

    "Tu es malade ?"

    "Non, c'est..." Del regarda vers les escaliers, et après un moment, leur frère aîné descendit dans son uniforme d'étudiant.

    Dean s'installa à table, scrutant les choses avec familiarité. Il réfléchissait à la manière de saluer son frère et sa sœur pour commencer.

    "Aujourd'hui .... Phi n'est pas pressé de partir ?" demanda Don, surpris. Car depuis une semaine, le frère aîné apparaissait, disait quelques mots et repartait sans même s'arrêter pour manger.

    "Non, aujourd'hui, je vais prendre mon petit-déjeuner à la maison". Il répondit simplement et fit un signe de tête à la gouvernante. Il faut dire qu'aujourd'hui, rien n'était posé sur la table à part de l'eau. "Pourquoi tu n'as pas commencé à manger ?"

    "Del m'a dit de t'attendre." Don fit un signe de tête vers sa sœur.

    Mais il était confus, que devait faire Dean ? Après un moment, la gouvernante arriva de la cuisine et servit trois bols de porridge de riz. Le jeune homme haussa les sourcils, surpris, car d'habitude à la maison, ils ne servaient que des petits déjeuners occidentaux.

    "Du porridge et de la soupe d'os de porc ?" Don scruta la soupe et l'identifia, "Qui l'a faite ?"

    "Khun Del est celle qui a cuisiné." La gouvernante sourit. "Khun Del est descendue pour le préparer tôt le matin. Elle a dit qu'elle aimerait que ses grands frères le mangent."

    Le visage de Del rougit. "Mangez pendant que c'est encore chaud." Elle se hâta de les presser car elle ne voulait pas répondre aux questions de ses frères.

    Le frère aîné de la maison regarda le porridge chaud et en prit une cuillère. L'odeur et le goût lui semblaient familiers, ce qui lui permit d'apercevoir sa sœur qui lui souriait. Del utilisa discrètement son téléphone portable tout en observant ses frères, comme si elle était inquiète. Mais quand elle les vit en train de tout manger, elle se réjouit.

    "C'est vraiment délicieux. Quand est-ce que Del a appris à en faire ?" Don demanda même un autre bol, tout comme son frère aîné.

    Del refusait toujours de répondre, mais fixait Dean avec de grands yeux. Celui-ci rit presque devant la gentillesse de sa sœur, qu'il n'avait jamais remarquée auparavant.

    "Délicieux. J'aime ça." Une grande main se tendit et lui frictionna doucement la tête.

    Del sentit ses yeux devenir chauds. Elle sourit en tenant la main de son frère sur sa tête, la pressant doucement. "Del a demandé à quelqu’un de lui apprendre. J'ai fait beaucoup de tentatives et d'erreurs."

    "Qui ça ?" Don prit un bol de porridge chaud de la part de la gouvernante. Il ajouta une pincée de poivre et continua à se régaler.

    "Une connaissance du club de cuisine." Elle cligna des yeux quand son frère arrêta de lui frotter la tête pour retourner manger son porridge.

    "Est-ce que cette personne est mignonne ?" Don posa sa cuillère et regarda sa sœur avec des yeux brillants.

    "Pourquoi ? Tu veux flirter, kha ?" Del taquina son grand frère, mais elle sentait que son coeur était heureux.

    "Si cette personne peut apprendre à Del à cuisiner cette délicieuse nourriture, alors cette personne est un expert en cuisine. Il faut flirter !" Répondit Don en secouant et agitant son doigt.

    Une atmosphère joyeuse depuis longtemps oubliée fit naître un sourire chez tout le monde, même chez la gouvernante qui se tenait là. La chaleur qui s'était éteinte revint peu à peu dans la famille.

    Del regarda Dean qui mangeait tranquillement, l'écoutant discuter avec Don.

    "Donc, tu devras faire la queue. Parce que quelqu'un l'a déjà réservé. N'est-ce pas, Phi Dean ?"

    "Kof, Kof ...." Le jeune homme prit rapidement une serviette en papier parce qu'il venait de s'étouffer avec son porridge et il but tout son verre d'eau. Il regarda les yeux clairs de sa sœur, souriant au point de ne plus pouvoir parler.

    "Phi Dean connaît cette personne ?" Demanda Don, impatient, à son frère, mais il s'arrêta soudainement quand il découvrit un regard terrifiant qui le scrutait.

    "Ronnarith ! Ronnaphorn !" L'appel de leurs vrais noms fut le signe de la fin de la conversation. Parce que dans la famille Wongnate, il y avait une tradition qui voulait que lorsque l'on vous appelle par votre vrai nom, vous devez tout arrêter sans discuter. "Dépêchez-vous de manger et d'aller à l'université."

    Del sourit alors que le téléphone sur ses genoux vibrait légèrement quand un message apparut sur l'écran.

    Ph @ m : Comment ça se passe ?

    Del sourit en répondant au message sur Line de son professeur de cuisine attitré.

    Delta ☆ 彡 : Tout est génial. Merci, vraiment.

    Pharm garda sa main dans sa poche avec un sourire qui restait sur son visage. Même s'il n'avait pas pris le petit-déjeuner avec Phi Dean comme les autres jours, son cœur était chaud et heureux.

    Un jour, après avoir terminé les cours, Del s'était approché de lui, elle le cherchait pour lui parler en privé. Au début, il avait eu peur parce que Del tenait devant lui un téléphone portable avec une photo qui avait été partagée sur les médias sociaux. Mais lorsqu'elle lui avait parlé, Del n’avait fait aucune objection. Plus important encore, elle souriait et était heureuse pour lui. Puis elle avait fini par demander une simple leçon de cuisine pour l'aider à réduire la distance entre la fratrie.

    Le téléphone vibra encore et encore. Ce qui obligea Pharm à décrocher et à regarder.

    Delta ☆ 彡 : * Envoie une photo *

    Delta ☆ 彡 : Aujourd'hui, je te l'envoie. Merci beaucoup. Merci.

    Delta ☆ 彡 : * Autocollant Chat qui pleure *

    ------------------------------------------

    Pharm prit une profonde inspiration. Son fichu cœur battait la chamade, il appuya pour sauvegarder la photo que Del venait de lui envoyer. Il ne perdit pas de temps, et eut encore moins d'hésitation. C'était la photo d'un jeune homme bien connu, en uniforme d'étudiant, assis à la place du conducteur. Le visage enjoué était tourné pour regarder l'appareil photo et souriait légèrement. Une petite courbe au coin de ses lèvres et des yeux brillants et étincelants.

    Delta ☆ 彡 : Del a dit qu'elle aimerait prendre une photo de Phi pour l'envoyer au professeur de cuisine. Alors voilà, c'est la photo.

    Hum ... Peut-être que Del et Manaow avaient la même façon de penser...

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 14 Juillet à 15:10

    Dean adore taquiner Pharm...

    Il n'y aura plus de petit-déjeuné ensemble, mais c'est bien comme ça Dean pourra se rapprocher de son frère et de sa soeur....c'est vrai qu'ils ont besoin de temps ensemble pour mieux se connaitre.

    Oh!Oh! Pharm s'est fait prendre entrain d'être amené par Dean à l'université....

    J'ai bien rigolé quand Del a taquiné son frère Dean "quelqu'un l'a déjà réservé. N'est-ce pas Dean?"

    Merci beaucoup pour cette traduction, j'ai hâte de lire la suite

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :