• CHAPITRE 8

    CHAPITRE 8

     

    CHAPITRE 2Rain: "Mork, mon petit coeuuuuuuur."

    Le samedi matin, Mork reçut une notification LINE de Rain en lisant ce message. Mork, qui était dans son lit, leva les yeux au ciel. Chaque fois que Rain était comme ça, c'était parce qu'il avait fait quelque chose de mal ou qu'il voulait quelque chose de lui. 

    CHAPITRE 2Mork: "Quoi?"

    Mork alla droit au but.

    CHAPITRE 2Rain: "Tu vas venir au café aujourd'hui?"

    CHAPITRE 2Mork: "Pourquoi j'irais à ton café?"

    CHAPITRE 2Rain: "Juste vient pour un moment."

    CHAPITRE 2Mork: "Non."

    CHAPITRE 2Rain: "Quoi? Tu es sans coeur."

    Mork soupira, normalement, il devait aller au café et les aider. Avant, Rain n'avait pas besoin de lui demander de venir, il y allait de son plein gré car il voulait demander plein de choses à Rain. Par exemple, il voulait lui demander de l'aide pour un article ou écrire une synthèse. Bien qu'il ne soit pas un simple d'esprit, il avouait volontiers qu'en ce qui concernait les études, il dépendait totalement de Rain.

    CHAPITRE 2Mork: "Je ne peux pas venir, même si je venais, je me disputerais avec le vieil homme alors je préfère ne pas venir."

    Il n'avait pas peur de se disputer avec Sun, mais il essayait de limiter leurs rencontres.

    CHAPITRE 2Rain: "Tu parles encore de P'Sun?"

    CHAPITRE 2Mork: "Il a dit des choses méchantes derrière mon dos."

    CHAPITRE 2Rain: "Non, il n'arrête pas de demander de tes nouvelles tout le temps en fait."

    Les paroles de Rain réveillèrent Mork, il se rappela qu'il n'était pas allé au café depuis longtemps et donc n'avait pas vu Sun. Même s'il restait sur sa moto quand il déposait Rain, depuis le jour où il avait vu Sun avec Kao, il ne voulait plus voir, ni parler de Sun, sinon il était de mauvaise humeur.

    Il pensait, donc, qu'il était préférable de garder ses distances.

    CHAPITRE 2Mork: "Qu'est-ce qu'il a dit?"

    CHAPITRE 2Rain: "Beaucoup de choses. Pourquoi ? Tu veux savoir?"

    CHAPITRE 2Mork: "T'es chiant."

    CHAPITRE 2Rain: "Oh bien! Je te le demande gentiment et tu me traites de chiant."

    CHAPITRE 2Mork: "Tu te sens heurté?"

    CHAPITRE 2Rain: "Bon alors, tu viens ou pas?"

    CHAPITRE 2Mork: "J'ai dit que je ne venais pas."

    CHAPITRE 2Rain: "Beaucoup de gens viennent au café le samedi, je ne peux aller nulle part."

    CHAPITRE 2Mork: "Où veux-tu aller?"

    CHAPITRE 2Rain: "Voir Manao."

    CHAPITRE 2Mork: "Je le savais."

    Rain essaya encore de persuader Mork de venir travailler à sa place, pour qu'il puisse aller voir Manao sans se sentir coupable. Mais que Mork vienne ou non n'aurait pas changé grand chose puisqu'il ne connaissait pas le menu. Mais il pouvait aider pour le service. D'un autre côté, il ne savait pas s'il y allait pour travailler ou pour s'amuser. Lui et Sun étaient revenus à leur période de guerre froide, Rain le savait mais, il était prêt à prendre le risque de les faire se rencontrer pour aller voir la fille de ses rêves. Ceci montrait bien, que Rain était beaucoup plus sérieux avec cette fille qu'avec les autres avec lesquelles il était déjà sorti. 

    Je ne veux pas du tout y croire.

    CHAPITRE 2Rain: "S'il te plaît, aide-moi un peu, je veux vraiment aller voir Manao. Autrement, elle et moi n'arriverons pas à nous entendre."

    S'il devait se mettre à genoux alors il le ferait.

    CHAPITRE 2Mork: "Même si je vais au café, je vais peut-être me dispuster avec ton frère?"

    CHAPITRE 2Rain: "Essaie de te retenir un peu, P'Sun ne te parlera pas si tu ne l'asticotes pas."

    CHAPITRE 2Mork: "Même pas en rêve."

    CHAPITRE 2Rain: "Je te dis la vérité."

    CHAPITRE 2Mork: "Donc tu veux dire que je suis celui qui aime parler avec ton frère?"

    CHAPITRE 2Rain: "Non." Rain envoya un sticker avec les mains jointes.

    CHAPITRE 2Rain: "S'il te plaît, viens, je m'incline devant toi."

    CHAPITRE 2Mork: "Tu es vraiment en mal d'amour."

    Rain ne l'avait jamais supplié comme ça avant, donc il allait accepter car Rain l'avait fait réviser et l'avait aidé pour ses cours gratuitement. Puis si c'était pour quelques heures, tout se passerait bien au café, Rain n'allait probablement pas en avoir pour toute la journée.

    CHAPITRE 2Mork: "Ok bien."

    CHAPITRE 2Rain: "Je t'adore, Mork!"

    Mork regarda son téléphone une dernière fois avant de le déposer sans répondre. Il sortit de son lit, prit sa serviette puis alla à la douche. Il pensa qu'avant de rencontrer Sun il devrait probablement s'arrêter pour acheter des boules quies. Sinon, il entendrait Sun se plaindre ou critiquer et ils se disputeraient. Si ce n'était pas pour Rain, il n'irait définitivement pas.

                                                -------------------------------------

    FLASHBACK

    "Sois honnête, tu as fait quelque chose pour rendre Mork en colère?"

    "Je pense que tu devrais demander à ton ami."

    "P'Sun, tu lui as dit quelque chose?"

    "Je ne sais pas."

                                                  ————————————

    Sun se rappela la conversation qu'il avait eu avec son frère hier après que celui-ci ait abordé le sujet. Après que Pete et Kao soient venus au café, Mork et lui s’étaient disputés, notamment quand il était venu étudier, mais Mork l'évitait encore plus qu'avant. Rain n'était pas le seul qui se posait des questions, Sun était troublé.

    Au début, Sun essaya de ne pas penser à Mork mais à chaque fois que son esprit se vidait, ses pensées déviaient. Elles dérivaient vers l'ami de son frère auquel il ne devait pas penser et cela l'énervait.

    C'est tellement ennuyeux. 

    Alors qu'il essayait de se contrôler, il se recentra sur la réalité et freina immédiatement car une voiture venait soudainement de se mettre en travers de sa route alors qu'il se rendait au supermarché.

    Quel genre de personne conduit comme ça pensa Sun, tout en klaxonnant pour montrer sa frustration.

    La voiture, malgré ça, ne bougea pas et l'obligea à descendre. C'est à ce moment-là que choisit le conducteur de descendre de sa voiture.

    "Désolé mais pourriez-vous vous déplacer ?"

    Même si la situation était frustrante, Sun lui parla poliment car le conducteur était plus âgé que lui. S'il s'emportait, cela pourrait mal finir. Et il était sorti pour faire des courses pour le café, pas pour causer des problèmes.

     

    CHAPITRE 8


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :