• Chapitre 7 : Su XiaoMi jaloux comme une chienne.

    Chapitre 7 : Su XiaoMi jaloux comme une chienne.

    XiaoMi n'était pas stupide. Il avait l’impression que YanYan avait des sentiments pour lui. Sinon, pourquoi, alors qu’il faisait chaud, YanYan aurait-il attendu qu'il finisse son examen et pourquoi lui aurait-il donné son numéro de téléphone ? Chaque fois que Xiaomi y réfléchissait, il se sentait idiot et heureux. Il sauta sur son lit, roulant de gauche à droite,  en se demandant s’il devait appeler YanYan. Mais il ne voulait pas se faire passer pour quelqu’un de facile. Il ne voulait pas que cet arrogant de YanYan pense qu'il était important pour lui.                        

    Il décida donc de ne pas l’appeler mais de lui envoyer des sms. Alors XiaoMi envoya [Qu'est-ce que tu fais?]                    

    Peu de temps après, YanYan répondit [En train de lire un journal intime]

    XiaoMi était heureux. Il roula à nouveau sur son lit. Il sentait qu'il en savait un peu plus sur YanYan.

    Qu'est-ce qu'un grand gars comme lui faisait avec un journal intime? Hahaha. Il était surpris de savoir que YanYan avait aussi ce côté féminin en lui. Alors que XiaoMi était sur le point de lui répondre, mais YanYan envoya un autre message.

    [Ne sois pas trop heureux. Je n'ai pas dit que c'était mon journal.]

    XiaoMi regarda rapidement autour de lui. Comment YanYan savait-il qu'il était heureux ? Hmm, ce n'était pas son journal ? Alors à qui appartenait-il ? ... Soudain, le visage de XiaoMi s’assombrit. Son regard était pire qu'un visage en train de pleurer. Il avait un mauvais pressentiment. Il décrocha son téléphone et appella YanYan.

    "Quoi" La personne à l'autre bout de la ligne avait l'air plutôt féroce.

    "Euh ... pas grand chose. Juste que ... A qui est le journal que tu lis ?"

     "C’est le tien."

    XiaoMi bondit dans son lit.

    "Putain ! Tu l’as pris quand ?"

    "Quand je suis venu pour te traîner à ton examen"

    "Je vais te poursuivre en justice ! Prendre les affaires des autres sans leur demander ! Je vais te poursuivre jusqu’à ce que tu fasses faillite, que ta famille se sépare, que tu saignes de partout et que tu meurs sans aucun endroit où te cacher…” XiaoMi continuait de chercher la manière d’exprimer sa colère.

    "C’est vrai ?" YanYan rit froidement. "Alors moi aussi je vais te poursuivre pour diffamation ... Bravo Su XiaoMi, jusqu’à ce que je lise ce journal, je ne savais pas que j’étais un crétin."

    "Non .. Ce n'est pas comme ça .." Xiaomi se retrouva avec l’esprit à moitié vide.

    "Je suis stupide?"

    "Non..."

    "Je suis un diable?"

     "Non...."

    "Je suis un imposteur ?"

    "Non...."

    "Alors putain, qu'est-ce que tu as écrit sur moi? !!"

    XiaoMi n'arrivait pas à répondre. Tout ce à quoi il pensait actuellement, c’était qu’il regrettait de ne pas avoir utilisé de surnom dans son journal. Il regrettait aussi de l’avoir caché sous son oreiller, il aurait dû l'enfermer dans un coffre fort à la banque.

    "Su XiaoMi, tu râles tous les jours pour différentes raisons, tu veux que je te donne un conseil, toi qui es si talentueux ?"

    "Ah ? Ma mère m'appelle pour le repas. Au revoir"

    XiaoMi coupa rapidement la communication. YanYan tenait son téléphone, ce gamin venait de raccrocher. Il regarda le journal dans sa main, ce XiaoMi agissait comme une chienne quand il était jaloux.

    Le lendemain après-midi, XiaoMi était toujours perdu dans rêves. Son téléphone sonna. Il allait décrocher quand il vit que c'était YanYan qui appelait. Il se réveilla rapidement, s'éclaircit la gorge et répondit à l'appel.

    "Allo ?"

    "Sors, je suis devant chez toi ?"

    "Pourquoi ?"

    “Tu le sauras quand tu viendras. Je te donne trois minutes. Après ça, si je ne te vois pas, je partirai."

    Une fois que XiaoMi avait posé le téléphone, il fila à la vitesse de la lumière se brosser les dents, se laver le visage et changer de vêtements avant de regarder l'heure. Il s’était écoulé cinq minutes. Il était dévasté et déçu. Il mangea lentement, avant de se diriger vers la porte d'entrée.

    Il pensait que YanYan était parti. Mais quand il ouvrit la porte, il vit la voiture de sport de la dernière fois, et YanYan appuyé contre la carrosserie, les bras croisés. A côté de lui, il y avait une chose qui mit XiaoMi mal à l'aise ... Lu YiYi.

    "Pourquoi tu es si lent ?"  YanYan fronça les sourcils.

    Pourquoi était-il venu me chercher, alors qu’il avait déjà Lu YiYi.

    Lu YiYi n'était pas contente, "YanYan, pourquoi tu es venu chercher Su XiaoMi mais pas moi ? .. Heureusement que je sortais les poubelles du coup je t’ai vu. Je pensais que tu étais venu pour moi. J'étais tellement contente."

    YanYan regarda XiaoMi "Je t’emmène nager."

    XiaoMi ne voulait pas y aller "Je préfère rester dans ma chambre climatisée."

    Même si c'était avec YanYan, il ne voulait vraiment pas y aller. Il ne savait pas nager et il ne voulait pas avoir honte.

    "Je veux y aller ! Je veux y aller !" Lu YiYi voulait désespérément se joindre à eux. Elle souhaitait profiter de cette occasion pour lui montrer sa jolie silhouette.

    Parce que, tout au long de ce trimestre, Lu YiYi n’avait pas cessé de se coller au visage de YanYan, celui-ci la trouvait vraiment agaçante. Il tira alors XiaoMi vers lui et ce dernier sans comprendre comment, tomba dans les bras de YanYan.

    YanYan tint le visage de XiaoMi et il lui donna un baiser. Les yeux de XiaoMi étaient grands ouverts tout comme la bouche de Lu YiYi.

    Avant que YanYan arrête de l’embrasser, Xiaomi regarda autour de lui pour s’assurer que personne les voyait, car c'était juste en face de sa propre maison. Juste au moment où XiaoMi voulut gronder YanYan, il fut traîné dans la voiture.

    Lu YiYi était toujours là, paralysée. YanYan baissa la fenêtre, "Tu peux te pousser ?"

    Lu YiYi était toujours sous le choc mais son corps réagit et elle s’éloigna afin que la voiture puisse passer. Juste au moment où la voiture quitta son champ de vision, Lu YiYi courut chez XiaoMi.

    "Tu es fou ??! Devant ma maison !!" Râla XiaoMi en souriant à moitié, rougissant, appréciant.

    "Je vois que tu y tiens.” Rit YanYan.

    "Conneries, j'ai été pris par surprise" rougissant de nouveau.

    "T'étais tellement surpris que tu as utilisé ta langue pour répondre?" YanYan rit de nouveau froidement.

    "Je pensais utiliser ma langue pour te repousser."

    "Vraiment ?"

    XiaoMi ne voulait pas s’étendre sur le sujet. Il demanda "Pourquoi je dois aller nager avec toi ?"

    "L’histoire du journal, je n'ai pas encore eu de compensation."

    "Alors qu'en est-il de ce que tu m’as imposé la dernière fois? Tu vas me dédommager?"

    "Je parlais du journal intime. Pourquoi est ce que tu m’as rappelé cet incident ? Est-ce que ce moment te manque ?"

    XiaoMi resta calme, il avait décidé qu'il ne se battrait plus jamais avec YanYan. Il pensa que maintenant que Lu YiYi savait pour eux, que devait-il faire ? Avant que XiaoMi ne puisse trouver une solution, la voiture s'arrêta devant un stade.

    Une fois descendu, XiaoMi ne bougea pas. YanYan se retourna et l'appela "Bouge"

    "Je ne sais pas nager."

     "Alors je te prendrai des brassards."

    "Je ne veux pas les mettre. Je ne suis pas une fille."

     "Alors tu vas juste te noyer."

     "Toi ! ... En plus j'ai pas de maillot de bain."

     "Alors ... Nous n'avons pas le choix, tu vas nager nu."

    XiaoMi lança un regard agacé à YanYan. Une fois à l'intérieur, YanYan jeta un maillot de bain à XiaoMi. En regardant le minuscule maillot de bain, XiaoMi se sentit soudain timide.

    En regardant YanYan qui s’était déjà changé, XiaoMi sentit son coeur fondre car il n’avait pas de graisse chez lui, ses jambes étaient fortes et son ventre plat.

    "Ce .. porter ce minuscule maillot de bain .. ce n’est pas correct." Jamais XiaoMi n'avait été si peu vêtu en public.

    "Change toi vite." YanYan ne se soucia pas vraiment de ce que venait de dire XiaoMi.

    En fait, YanYan avait choisi exprès ce minuscule maillot. Il avait amené XiaoMi ici avec un but précis. La dernière fois qu'ils l'avaient fait, c'était la nuit, il faisait trop sombre et il n’avait pas pu voir correctement le corps de XiaoMi.

    "Je peux porter quelque chose par dessus ?" XiaoMi essaya de trouver une manière de paraître moins incorrecte.

    "Veux-tu que je te donne un XX?" (xx signifie sexe)

    XiaoMi arrêta de parler, il se retourna et commença à se changer. Il sentit le regard de quelqu’un sur lui. Il se tourna et vit YanYan fixant ses fesses. Il utilisa sa main pour se couvrir et gronda doucement "Tourne-toi pervers!"

    "Tout à l'heure, quand tu me regardais alors que je me changeais, je ne t’ai rien dit !"

    XiaoMi faillit jeter ses propres sous-vêtements à YanYan. Au final, il ne savait pas où YanYan avait trouvé des flotteurs, mais il les donna à XiaoMi. Il dut donc les mettre comme une fille flottant dans la piscine.

     

    Chapitre 7 : Su Xiaomi jaloux comme une chienne.


  • Commentaires

    11
    Vendredi 22 Mai à 11:31

    J'aime beaucoup ce roman léger sans trop de prise de tête, oui j'aurais adoré une série

    10
    Dimanche 1er Mars à 12:00

    mdr qu'esce que yan yan a en tête

    9
    Dimanche 9 Février à 22:24
    Merci pour ces 2 chapitres
      • Lundi 10 Février à 23:12

        Oh !!!! C'est une trop bonne nouvelle merci merci beaucoup happycool

      • Lundi 10 Février à 20:04

        Alors je peux déjà t'annoncer que je pense vous sortir deux chapitres de cette histoires par semaines pour le moment. 

      • Lundi 10 Février à 18:44

        J'ai adoré bon courage pour la suite !!!

      • Lundi 10 Février à 09:22

        De rien j'espère que tu as aimé ^^

         

    8
    Dimanche 9 Février à 00:11

    Merci 

      • Dimanche 9 Février à 00:22

        Avec plaisir 

    7
    Samedi 8 Février à 21:38

    merci pour se nouveau chapitre. C est quand même un petit filou se YanYan lol ils aurait du avoir une série a eux quand même je les adores merci et bon courage pour la suite bisou

      • Samedi 8 Février à 22:23

        Je suis tout à fait d'accord, j'ai aimé Like Love, mais j'avoue que Xiaomi et YanYan me plaisent bien aussi (si on oublie le chapitre 4 :s) Malheureusement la censure en chine fait qu'on aura jamais cette histoire venant de chez eux en tout cas. Peut être qu'un jour un autre pays le mettra en scène.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :