• CHAPITRE 7

    CHAPITRE 7

    "TOI!"

    Le criminel essaya de frapper Mork, mais le deuxième qui attendait derrière, le stoppa. 

    "Je pense qu'il est préférable de partir, Ton. Il n'a pas l'air commode." chuchota-t-il avant que l'autre homme nommé Ton, ne se tourne pour regarder à nouveau Mork.

    "Tu vas voir! Ça ne va pas se finir comme ça."

    Ton pointa son doigt en direction de Mork pendant que celui-ci était s'assis sur sa moto. L'ami de Ton le suivit rapidement. Avant de partir en toute hâte, ils n'oublièrent pas de jeter un regard vengeur à Mork. Il n'avait pas peur d'eux, mais il était inquiet pour Manao. S'ils venaient encore la harceler et qu'elle ne trouvait pas d'aide, que ferait-elle? 

    "Tu vas bien?" demanda Mork en s'adressant à la personne qui se cachait derrière lui, après que soit revenu le calme. Il ne pouvait s'empêcher de penser que c'était le lot des belles personnes, elles étaient si attirantes que ce genre de choses arrivaient.

    "Je vais bien.. Je.."

    "Je m'appelle Mork, tu es Manao non?"

    "Oui." hocha-t-elle de la tête. "P'Mork connait Manao?"

    "Je suis l'ami de Rain, il m'a parlé de toi et m'a montré une photo."

    "P'Rain..Ah! Celui qui a ouvert un café pas loin d'ici, non?"

    Manao souriait car elle se sentait beaucoup plus en sécurité maintenant. Mork l'avait sauvé et il connaissait Rain, qui était une personne adorable. Elle pensa donc que Mork n'avait pas de mauvaises intentions.

    "Oui, c'est ça."

    "Le monde est petit."

    "Ou allais-tu?"

    "Manao était allée faire des courses et sur le chemin du retour, Manao les a rencontrés."

    "Sois prudente la prochaine fois. C'est le problème des personnes mignonnes."

    "Oui." répondit Manao en hochant la tête.

    Le coeur de Manao battit plus fort en entendant le mot mignonne sortant de la bouche de Mork.

    "La maison de Manao se situe loin ? Laisse-moi t'accompagner, au cas où ils reviendraient."

    "Merci."

    Mork l'aida à porter ses affaires avant de l'amener vers sa moto.

    "Es-tu bien assise sur la moto?" demanda Mork après qu'ils soient montés dessus et après avoir mis son casque.

    "Oui. Manao utilisait des taxis scooter avant."

    "Eh bien, c'est presque comme un scooter."

    Après avoir subit le harcèlement de Ton, Manao rigola aux mots de Mork. Elle ne pensait pas qu'il serait si gentil avec une apparence si effrayante ni qu'ils se rapprocheraient vite. 

    "Allez monte, laisse cette moto te ramener chez toi."

    "Ok taxi."

    Ils s'éloignèrent rapidement. Sans s'en rendre compte Manao souriait car il lui avait apporté son aide mais aussi parce qu'elle sentait son odeur grâce à leur promiscuité. 

                                                      ----------------------------------------

    BLUE SKY CAFE

    "Je pensais que j'allais devoir brûler de l'encens pour appeler ton âme." lança Rain dès qu'il vit Mork entrer le café.

    "T'es con." répondit-il immédiatement.

    Il marcha alors vers le comptoir où se trouvait Rain même si Sun s'y trouvait également. Il le regarda puis s'inclina légèrement pour le saluer afin d'éviter d'attirer son l'attention. Juste pour ça, Rain soupçonnait que quelque chose n'allait pas entre eux. 

    "Je pensais que tu n'osais plus venir." lança Sun. 

    "Pourquoi je n'oserais pas ?"

    "Qui sait, je pensais que si je ne te le demandais pas alors tu ne serais probablement pas venu."

    "Je ne viens pas parce que tu m'as demandé de venir, mais pour étudier."

    "Attends." interrompit Rain qui était assis à écouter Mork et son frère se chamailler. Il était abasourdi de ne pas savoir sur quoi ces deux-là se disputaient. Quand il avait demandé juste avant, ils lui avaient répondu qu'il n'y avait aucun problème, mais maintenant ils s'engueulaient.

    Mais la question principale était de savoir quand Sun et Mork s'étaient parlés. Il ne comprenait rien.

    "Depuis quand vous vous parlez tous les deux?"

    "Jamais." répondirent Mork et Sun en même temps. 

    Mais la réponse rendait Rain beaucoup plus suspicieux. (1)

    Rien de bien ne sortait de sa bouche.

    "Pourquoi tu me regardes? Tu me fais réviser ou pas?"

    "Oooh! Je t'aide gratuitement alors hein.."

    Même si sa bouche ne faisait que se plaindre, Rain alla chercher ses livres à l'arrière du café et suivit Mork jusqu'à la table. Mork, quand à lui, jeta un regard meurtrier à Sun avant de continuer de l'ignorer. Mais dans son coeur, il ne pouvait s'empêcher de se gronder car il se considérait important pour Sun. Sun pensait que Mork était venu parce qu'il lui avait envoyé un message LINE plus tôt.

    "Pourquoi es-tu si en retard?" demanda Rain après s'être assis à l'opposé et avoir pris son livre. 

    Il se rappelait qu'avant de partir de chez lui, Mork lui avait envoyé un message et normalement il mettait moins de vingt minutes pour venir mais aujourd'hui il avait mis beaucoup plus de temps.

    "C'est à cause de ta Nong Manao."

    "Qu'est-ce qui s'est passé???" répondit Rain en regardant intensément Mork.

    Il ne l'avait pas vu depuis des jours et il essayait de se trouver des excuses pour la voir, car le fait de ne pas l'apercevoir, pendant aussi longtemps, lui manquait terriblement. 

    "Je l'ai accidentellement rencontré et j'ai vu qu'elle se faisait harceler par des mecs, donc je suis allé l'aider."

    "Comment elle allait? Est-ce qu'ils lui ont fait quelque chose? Combien de mecs il y avait? C..."

    "Quelle inquiétude." interrompit Mork en se moquant de son ami. 

    Dans le passé, il avait vu Rain parler avec beaucoup de filles mais jamais il ne l'avait vu aussi inquiet.

    "Ne te moque pas, réponds-moi d'abord."

    "Elle était juste effrayée. Ils ne lui ont rien fait, ils lui ont juste demandé son numéro de téléphone." répondit Mork. "Cette fois, même si j'étais venu pour les arrêter, ils ne voulaient pas m'écouter et ils avaient l'air vraiment en colère. Tu devrais lui dire d'être plus prudente."

    "S'ils refusent d'en finir, ça serait horrible pour elle. S'ils ne vivent pas loin, ils risqueraient de la suivre chez elle."

    "Tu l'aimes bien ou pas ? C'est une bonne opportunité pour toi de jouer les bodyguard. S'ils reviennent alors tu les tabasses."

    BANG!

    Sun posa si fort un plateau sur la table, que le café qui était dessus se renversa presque. Mork regarda Sun avec insatisfaction, quant à Rain il était vraiment curieux de savoir pourquoi Sun était en colère.

    "Quelle est la cause cette fois?" demanda Sun avec une voix terne.

    "Beaucoup de choses." répondit rudement Mork.

    Sun lui rappela le moment où, quelques jours plus tôt, le vieil homme avait semblé s'inquiéter pour lui alors qu'en fait c'était Kao qui était dans son coeur. Mork ne voulait plus être triste.

    "Calmez vous."

    Rain se dépêcha de les stopper car il ne voulait pas qu'ils continuent leur conversation. Cette fois-ci, la réaction de Mork prouvait qu'il ne voulait pas en discuter, mais Rain ne comprenait pas ce qu'il se passait. Ils parlaient plutôt pacifiquement ces derniers temps alors pourquoi ils se détestaient maintenant?

    Ils avaient dit qu'il n'y avait aucun problème entre eux, mais quand ils se voyaient ils irradiaient d'une intention meurtrière, surtout Mork. Si Mork pouvait lui dire ce qu'il se passait alors Rain pourrait l'aider immédiatement. 

    "Je vous le dis avec de bonnes intentions."

    Sun refusa de stopper car il ne voulait pas que Rain et Mork se battent avec qui que ce soit. 

    "Il n'est pas nécessaire pour toi de prendre le risque de te battre contre des gens. Si l'un de vous voit une de ces personnes encore harceler la fille, alors prévenez ses parents qu'ils aillent à la police. Ce pays a des lois, c'est à la police de composer avec ces gens."

    "Si la police pouvait résoudre ce problème, alors les voleurs s'arrêteraient-ils de voler?"

    "C'est la logique des gens comme vous qui aiment se battre et usent de la violence pour résoudre les problèmes."

    "C'est vrai! Je suis le type de personne qui aime utiliser la force et alors?!"

    Mork se leva, regarda Sun comme s'il voulait se battre. Il ne pouvait pas supporter le fait que Sun pensait qu'il puisse utiliser seulement la force. Cette personne qui ne sait qu'utiliser la force ne l'avait-elle pas aidé, quelques temps plus tôt?

    "Ça suffit!" interféra rapidement Rain. "Mork, s'il-te-plaît assieds-toi. P'Sun retourne travailler, laisse-moi lui parler. Pour aujourd'hui restez loin l'un de l'autre! Vous vous entendiez bien mais là vous recommencez à vous disputer."

    Rain les regarda alors qu'ils avaient enfin l'air de se calmer. Mork était assis pendant que Sun continuait de travailler, cependant, leurs yeux étaient encore meurtrier. Rain se demandait si c'était une bonne idée d'avoir invité Mork ici. S'il avait su que ça devait se produire, il aurait préféré se faire engueuler par Sun et aller directement chez son ami étudier.

    Est ce que le café allait être détruit aujourd'hui?

                                ------------------------------------------------------------------

    (1) Rain sait que Sun et Mork ne s'étaient pas vu depuis quelques jours. C'est pour ça qu'il ne comprend pas les paroles de Mork quand il dit qu'il n'est pas venu parce que Sun le lui a demandé, il ne sait pas qu'ils se parlent sur LINE.

     

    CHAPITRE 7


  • Commentaires

    2
    Samedi 23 Mai à 20:28

    vieil homme, je comprends pas Sun il doit même pas avoir  30 ans. c'est pas un papy avec des arrières petits enfants. Non?

      • Samedi 23 Mai à 21:30
        Non c’est bien vieil homme aucune erreur, Mork l’appelle comme ça à cause de ses réactions qui sont “d’un autre âge”.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :