• Chapitre 7

    Chapitre 7

    Bai Shi n'avait pas menti, il n'y avait vraiment pas de chambre d'amis dans son palais. Voyant que Liu Zhenyun avait pris l'initiative de s'allonger sur son lit, il sortit un matelas du placard et se prépara à faire un lit sur le sol.

    Au cours des derniers milliers d’années, Bai Shi avait reçu d'innombrables confessions. Dans le passé, des femmes tenaces venaient chaque jour pour lui rendre visite. Bai Shi ne s'était jamais soucié d'elles et faisait peur à tous ses poursuivants avec son indifférence. Par conséquent, l'Empereur méprisa la ruse de cette petite fleur de dieu. À ses yeux, il faudrait au maximum trois jours pour que ce jeune homme parte.

    Bai Shi posa le matelas sur le sol, prit une couette et se nicha dedans. Liu Zhenyun tourna et retourna dans le grand lit, avant de finalement rouler sur le côté du lit pour le regarder. "Bai Shi ? Bai Shi ?"

    Il n'y avait pas d'écho dans l'obscurité.

    Liu Zhenyun se leva du lit. Il se tint sur la pointe des pieds et se dirigea vers le lit de Bai Shi en deux ou trois pas avant de doucement lever un coin.

    "Qu'est-ce que tu fais ?" Bai Shi ouvrit les yeux et regarda le jeune Dieu Des Fleurs.

    "Pourquoi devrais-je faire une percée dans ton lit ? Bien sûr que c'est pour dormir avec toi!" Déclara Liu Zhenyun de manière factuelle.

    Bai Shi ne pensait pas qu'il serait aussi direct et ne pouvait que dire. “Va au lit."

    "Non, j'ai peur." Liu Zhenyun vint et le prit dans ses bras comme un petit chauffage. "Je vais réchauffer votre lit pour vous.

    Bai Shi: "..."

    Lorsque Bai Shi se déplaça de quelques centimètres sur le côté, Liu Zhenyun le suivit et se déplaça également de quelques centimètres. Bai Shi bougea encore de quelques centimètres et Liu Zhenyun se coucha simplement sur sa poitrine. "Ne bougez pas, dépêchez-vous et dormez.”

    Bai Shi avait l'impression qu'il y avait un nuage doux et brûlant. flottant sur sa poitrine, lui brûlant les oreilles.

    Le lendemain, Liu Zhenyun se réveilla seul sur le grand lit. Le jeune Dieu Des Fleurs se frotta les yeux et sortit pour voir l’Empereur faire la danse de l’épée dans la cour.

    Pour qu’il reste attentif aux arts martiaux traditionnels comme celui-ci au XXIe siècle, il est vraiment digne d’être l’homme dont je suis tombé amoureux.

    Le jeune Dieu Des Fleurs était extrêmement fier !

    Après que Bai Shi eut fini de s'exercer, Liu Zhenyun l’applaudit et lui donna un autre bouquet de roses rouges qu'il avait matérialisé. "C'est ma part d'aujourd'hui pour te courtiser!"

    Bai Shi n'accepta ni ne refusa, il prétendit seulement ne pas le voir. "Je vais lire des livres."

    Liu Zhenyun fourra les fleurs dans les mains de Bai Shi et se précipita dans la cuisine pour cuisiner quelque chose. Il apporta rapidement un bol de porridge à l'osmanthus et quelques gâteaux de riz mi-doux. "Prenez d'abord le petit-déjeuner."

    Les petits déjeuners que Bai Shi avaient pris dans le passé consistaient en porridge ordinaire et en légumes verts. Aujourd'hui, en voyant le porridge à l'osmanthus au parfum sucré, simple et élégant, et le gâteau au riz sucré de belle couleur, parfum et saveur, le long ver glouton silencieux dans son estomac se réveilla. Il s'assit sans expression mais son appréciation envers le jeune Dieu Des Fleurs grandit.

    Si seulement le jeune Dieu Des Fleurs ne lui en avait pas donné autant.

    Bai Shi regarda le tas de gâteaux de riz comme une montagne, soudain terrifié.



     

    Chapitre 7


  • Commentaires

    2
    Samedi 7 Décembre 2019 à 19:29

    j'ai l'impression que ça commence à germer dans le cœur de l’empereur xd merciiii

    1
    Mercredi 4 Décembre 2019 à 15:36

    et bien , et bien, il semblerait que notre Empereur , après avoir fait son "prude"sarcastic, ne soit finalement pas si  insensible à ce joli brun de fleur ! glasses

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :