• Chapitre 7

    Chapitre 7

    Quand je travaillais, Solo venait me voir tous les jours. Il venait à l’heure où je commençais mon service. Il commandait une tasse de café et s’asseyait tranquillement dans un coin. Il n’y avait pas toujours beaucoup de monde pendant mon service et je lui demandais souvent de rentrer chez lui. Mais je remarquais à chaque fois, que la Lune de l’Université était encore à sa place. Solo faisait de ses devoirs sa priorité. Dès qu’il finissait ses devoirs, il changeais de siège pour mieux me regarder. Et il attendait que je finisse de travailler pour que je lui donne une tasse de lait. Et quand je ne travaillais pas, il venait tous les soir à mon dortoir et attendait que je lui descende une tasse de lait avant de retourner chez lui.

    Je ne savais pas depuis quand je m’étais habitué à sa présence...

    Je savais que le fait de se voir tous les jours avant d’aller se coucher était bizarre, mais ça m’allait... 

    Je me disais que si ça nous faisait plaisir à tous les deux, tant mieux...

    "Guitare..." La voix qui m'appelait tous les jours me fait m’arrêter. Il est vraiment en retard aujourd’hui parce qu’il est presque l’heure de fermer boutique.

    "Pourquoi es tu aussi en re..." Je m’interrompais quand je levais les yeux sur lui en voyant dans l’état où il était..

    Solo était trempé de la tête aux pieds... L’eau gouttait de ses cheveux et de son visage. Je pouvais voir son corps à travers son uniforme trempé… Son visage montrait une fatigue si intense que je voulais le ramener tout de suite chez lui pour qu’il dorme…

    Solo n’était pas entré dans le café parce qu’il était trempé. Il se tenait juste devant l’entrée. Je le forçais à entrer et le poussais à s’asseoir au comptoir.

    "Les sols mouillés se sèchent mais qui s’occupera de toi si tu tombes malade ? 

    Je le grondais avant de retourner au comptoir. Heureusement, il restait une serviette propre.

    "Je suis désolé..."

    Je souriais un peu, pour le laisser se sentir à l’aise et lui montrer que je n’étais pas en colère. Mais qui ne se mettrait pas en colère en le voyant aussi épuisé ?

    "Qu’est-ce que tu as fait ? Pourquoi es-tu aussi mouillé ? Pourquoi es tu arrivé en retard aujourd’hui ?" Je le questionnais tout en lui séchant la tête doucement. Solo était adossé au comptoir et j’étais donc debout devant lui, je pouvais donc très bien voir son visage... Et il souriait...

    C’était l’un de ses rares sourires. Et mon coeur vibrait. Qu’est ce que je pouvais faire… Je n’étais toujours pas habitué…

    Je baissais la serviette que j’utilisais pour cacher son regard perçant parce que je ne pouvais rien faire d’autre…

    "Il y a le tournage vidéo..."

    "Celui dont tu m’avais parlé hier ? Je pensais que c’était hier après-midi." Hier, en rentrant chez lui, Solo m’avait dit qu’il avait un tournage vidéo pour l’université. Mais c’était à 16 h.. 

    "Le tournage a bien commencé en fin d’après-midi... Mais il a traîné en longueur...."

     "Pourquoi c’était si long ?" 

    "Je ne pouvais pas le faire."

    "So, vas-y et attends moi  devant le café. J’arrive dans un instant."

    Solo hochait la tête avant de sortir du café sans rien dire.

    Comment pouvait-il continuer à me parler alors qu’il était trempé ? De plus, il ne me montrait pas qu’il avait froid et qu’il faisait froid...

    Je me dépêchais de prendre la serpillère pour nettoyer le sol avant de fermer le café. Je tirais sur le bras de Solo en marchant le plus vite possible pour aller à sa voiture. Je me souvenais parfaitement de son emplacement car il la garait toujours là. 

    Je le retenais de mettre la climatisation en route et secouais la tête... 

    "Il ne fait pas trop chaud ?" Je regardais l’expression très sérieuse de Solo qui me demandait ça et j’avais envie de lui pincer les joues et de lui dire de se soucier de lui-même !

    "Tu n’as pas froid ?" Je le lui demandais...

    "Non..."

    "Ne me mens pas." Je fronçais les sourcils pour lui faire comprendre que je n’étais pas dupe de sa réponse.

    "Je suis désolé." Solo était affalé... Son air pitoyable me coupait l’envie de me fâcher. Je levais simplement la main pour lui caresser sa tête encore mouillée.

    "Rentrons vite à la maison, tu vas tomber malade."

    "Ok."

    En le voyant conduire trempé, je me disais que je devais lui dire de toujours mettre des vêtements de rechange dans sa voiture au cas ou. Car je savais que s’il me ramenait chez moi, il s’arrêterait en bas pour son verre de lait, puis il rentrerait chez lui mais il irait directement se coucher sans se changer ou prendre une douche.

    "Guitare, tu ne me poses pas de question ?" Il me posait cette question sans quitter la route des yeux... 

    "Pas maintenant. On va gérer ça d’abord."

    "Mais on est presque au dortoir."

    "Exactement... Je vais prendre du temps et nous allons chez toi pour discuter, ok ?" Je me détournait très vite et riait en voyant les oreilles de mon husky et ses yeux étincelaient.

    “Guitare…”

    Je levais ma main pour me couvrir la bouche et faisait semblant de tousser et je me tournais vers Solo...

    "La journée a été pénible."

    Mais faire semblant était inutile car dès que Solo souriait, je souriais à mon tour.... Pour masquer mon embarras je lui tournait le visage de l’autre côté...

    Il suffisait de ne pas demander si je passais la nuit chez lui ou pas, mais je me sentais gêné…

    Je voulais pas non plus lui dire que c’était parce que je m’inquiétais pour lui car il aurait eu l’impression de tirer le gros lot...

    Une fois arrivé dans la salon, je le poussais vers la salle de bain pour qu’il prenne sa douche et se change. Pendant que je faisais à manger. Solo me disait qu’il avait déjà demandé à sa bonne d’acheter des produit frais qui étaient dans le frigo. Je lui préparais donc plusieurs plats. J’utilisais le riz déjà au frais car en faire cuire prenait trop de temps.

    Plus j’apprenais à le connaître, plus je me disais que c’était un enfant gâté. Je me demandais si ce n’était pas moi qui élevait ce gamin...

    Une fois dans l’ascenseur, je lui demandais s’il avait mangé. Je cherchais simplement un sujet de conversation mais sa réponse me laissait sans voix. Solo n’avait rien mangé de la journée. Son dernier repas était son petit-déjeuner. Il n’avait pas mangé à midi à cause de son entraînement de musique et pour le soir,  il tournait la vidéo pour l’université. Et les séniors ne lui ont même pas demandé d’aller manger avec eux mais il n’en avait pas envie on plus.

    Si j’en avais la chance, je parlerais de ma façon de penser à l’équipe...

    Une fois la préparation de mon repas terminé, Solo sortait de sa chambre. Je fronçais les sourcils et le regardais arriver, les cheveux mouillés, torse nu. Il ne portait qu’un pantalon.

    Solo, s’arrêtait en croisant mon regard. Il retournait dans sa chambre et en ressortait au bout de quelques minutes avec un tshirt et une serviette sur son épaule.

    Je le regardais avec satisfaction. Je lui demandais de venir manger. Solo s’avançait avant de s’asseoir pour regarder tous les plats que j’avais préparé avec des yeux scintillants de plaisir. Je souriais un peu et me levais de la chaise pour me servir.

    "Attends, je vais t’essuyer les cheveux." Je riais doucement avant de commencer à le faire.

    "Je serais heureux que tu me l’essuies pour toujours..."

    "..."

    "Guitare... ?" Solo levait la tête vers moi et plongeait son regard dans le mien…

    “Tu rougis ?”

    "Manges !" Je lui repoussait la tête pour qu’il la baisse…

    Est-ce que sa phrase signifiait qu’il voulait être avec moi pour toujours ou quoi ? Qu’il voulait rester ? 

    Une fois le repas terminé, et la vaisselle faite, je prenais une douche et me changeais, je portais un pyjama hors de prix. J’avais trouvé un pyjama avec une étiquette encore accrochée… Je me doutais qu’il était riche et même ses pyjamas étaient de grandes marques.

    Solo était sur le canapé, à côté de la fenêtre avec sa guitare. Je me suis posé à côté de lui et l’ai regardé jouer sans rien dire. A un moment, il arrêtait de jouer et me regardait avec sa guitare encore sur ses genoux.

    "Je n’aime pas parler devant les autres..."

    Je hochais la tête et lui souriait sans rien répondre…

    "Aujourd’hui, je devais faire deux choses, tourner une vidéo et un photoshoot”

    Solo commençait à jouer une mélodie douce avec sa guitare et continuait à parler. 

    “Les Étoiles avaient fait le reste. Mais je me suis loupé… Faire un photoshoot était plutôt facile car je n’avais pas à me forcer même si je ne comprenais pas pourquoi ils avaient dû me verser de l’eau dessus... Mais au moment de tourner la vidéo, je devais sourire mais je ne pouvais pas. Ils m’avaient donc forcé à le faire encore et encore mais je ne pouvais toujours pas… Et même s’ils m’avaient forcé, le résultat ne leur convenait pas..”

    Il me racontait ça mais son expression ne changeait pas. Je pouvais ressentir sa fatigue et son embarras. Sans chercher bien loin, je me disais qu’il s’était sûrement passé quelque chose lors du shooting...

    "J’étais autorisé à rentrer chez moi à 20 heure puis on m’a dit que je devais encore faire le photoshoot… Et je devais le refaire depuis le début…

    "Ils t’ont de nouveau mouillé ?”

    Solo acquiesçais.

    “... Mais cette fois, ils m’ont versé encore plus d’eau dessus…”

    "Quoi !" Je le disais très énervé. Je ne savais pas vraiment ce que je ressentais mais je me sentais vraiment bizarre... Si Solo me disait la vérité, on ne pouvait pas appeler ça un travail...

    "Guitare... ?" J’entendais sa voix apeuré de mon excès de colère et je soupirais. Je contrôlais ma colère et lui posais la question qui me perturbait. 

    "Ils ont mis de l’eau de partout ou juste sur toi ?"

    "Les seniors m’ont trempé dès le début du photoshoot"

    Je pouvais sentir ma colère monter. Je ne comprenais pas pourquoi on lui faisait ce genre de chose et surtout pourquoi Solo acceptait cette situation.

    "Tu ne te sens pas triste ou en colère ?"

    "Non..." Solo secouait la tête avant de réfléchir. "Je m’ennuyer et je voulais juste ne finir rapidement pour pouvoir te rejoindre…”

    A force de parler avec Solo, y compris de cette histoire, je commençais à en savoir plus sur lui. S’il ne m’avait pas dit qu’il était différent des autres, j’aurais pu penser que c’était quelqu’un qui ne se souciait de rien. Peu importe qui disait quoi, il ne le refusait pas même s’il n’écoutait pas. S’il fallait deviner les choses, le fait de devenir une Lune pouvait rendre confus et perdu mais Solo était une personne responsable. Même s’il était contrarié par ce qu’il se passait, il faisait ce qu’il avait à faire car il tenait ses engagements et allait jusqu’au bout. 

    Je pense que les gens le trouvaient agaçant parce Solo restait impassible et ne disait rien. Je pensais, pour ma part, qu’il ne se souciait de rien. Mais si c’était un travail à faire, il le faisait.

    "Tu ne savais pas qu’ils te taquinaient ?"

    Solo capturait mon regard, arrêtait de jouer de la guitare avant de lever la main pour me toucher les sourcils. Il déplaçait sa main sur mes lèvres... Comme il le faisait toujours pour m’empêcher de grimacer et pour me faire sourire... 

    "Je le savais mais je m’en fichais. Je n’aime pas me compliquer la vie. Je les ai laisser simplement faire ce qu’ils voulaient me faire..."

    "Je te dis non..."

    "S'ils ne dépassaient pas les limites."

    Je hochais la tête sous son regard pénétrant.

    "Je risque d’être aussi en retard demain… Ils m’ont programmé un autre photoshoot pour le finaliser..."  me disait doucement Solo alors que sa main se déplaçait sur sa guitare.

    Je soupirais en entendant ce qu’il venait de me dire. Je ne savais pas si je devais me sentir énervé ou pas. S’il recevait encore une grosse quantité d’eau, est ce que son corps le supporterait ? Il risquait de tomber malade s’il restait mouillé deux jours de suite. 

    Le son de la guitare changeait soudainement, me sortait de mes pensées et m’obligeait à me tourner vers celui qui me fixait de son regard pénétrant.Je souriais un peu avant que sa voix de basse ne me chante une douce mélodie.

    ♫ La recherche est terminée, il faut trouver le vrai, ♫

    ♫ Ce serait bien s’il n’y avait que toi, ♫

    ♫ Je voulais te voir une dernière fois avant de m’endormir, ♫

    ♫ Et te voir en premier le lendemain matin, ♫

    ♫Le matin n’était que pour toi, ♫

    ♫ La nuit n’était que pour toi, ♫

    ♫ Je voulais me rendre accro, ♫

    ♫ Tu n’avais pas à aller n’importe où, ♫

    ♫ Peu importait ce que tu voulais faire, ♫

    ♫ Le faire ensemble, ♫

    ♫ Chaque souffle, ♫

    ♫ Tout mon temps...♫

    Je retenais mon souffle à la fin de sa chanson. Je sentais que mon visage était brûlant mais je n’arrivais pas à le quitter des yeux. Je ne pouvais que me mordre les lèvres nerveusement. Solo ne disait mais il me regardait avec intensité. Il levait sa main et la posait sur mes lèvres, et me disait sans faire de bruit... 

    "Sourire"

    J’arrêtais de me mordre les lèvres puis lui souriait largement... mais mes sentiments en étaient aussi responsable. Solo riait doucement, et sa main jouait la dernière note sans qu’il ne me quitte des yeux..

    ♫ ... j'aimerais le passer avec toi. ♫

    “So…”

    “Oui ?”

    “Où à lieu le shooting demain ?”

    “Devant le bâtiment à 17 h.”

    “Humm… Demain c’est vendredi. Je ne travaillais pas et mes cours finissaient à 16 h.”

    “Guitare ?”

    “Je viendrai te voir demain.”

     

    Chapitre 7


  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Décembre 2019 à 21:19

    Le pauvre de la a le mouillé c'est pas sympa.

      • Mercredi 4 Décembre 2019 à 09:26

        Je suis tellement d'accord, il m'a fait de la peine...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :