• Chapitre 6 : L'étreinte chaleureuse.

    Chapitre 6 : L'étreinte chaleureuse.

    Team appréciait l'air frais, mais pas la froideur du climatiseur. Cela pouvait sembler contradictoire, mais le froid naturel et le froid artificiel n'étaient vraiment pas les mêmes. Depuis qu'il était enfant, il vivait dans le Nord, dans une maison à la périphérie de la ville, pleine d'arbres, il n'avait presque jamais eu besoin du froid de la climatisation. Lorsqu'il avait déménagé à Bangkok, Team admit qu'il devait allumer la climatisation toutes les nuits.

    Mais ça ne devrait pas être aussi froid, pas au point d'être glacé comme ça !

    L'air froid était tellement intense qu'il obligea Team à chercher une cachette. Lorsqu'il trouva un corps chaud, ses bras et ses longues jambes serpentèrent vers lui jusqu'à ce que celui-ci fasse un grand mouvement suivi d'un murmure qu'il n'arriva pas à comprendre. Puis la chaleur imprégna tout son corps. Pour la première fois depuis de nombreuses années, Team s'endormit paisiblement. Pas de cauchemars. Tout son corps était très détendu, ce qui l'empêcha de se réveiller.

    " Umh. "

    La lumière du soleil qui passait à travers un fin rideau, réveilla la personne dans le lit et lui fit ouvrir paresseusement les yeux. Team tâtonna avec sa main sur le côté du lit, pour prendre son téléphone et regarder. L'heure sur l'écran indiquait 6h45, encore quinze minutes, et ce sera l'heure de se réveiller.

    "Pourquoi la climatisation est-elle si froide ?" Marmonna Team en cherchant la télécommande dans la chambre. Complètement réveillé, il commença à sentir la différence.

    La chambre inconnue était décorée d'une bibliothèque en fer noir. Le décor était sobre, minimaliste, rien ne lui semblait familier. Le garçon ramena à nouveau ses yeux vers le lit, puis tomba sur une boule de poils dorés. Il était hors de sa chambre. Il sursauta presque sous le choc et recula immédiatement, mais le souvenir de la nuit dernière lui revint et le fit paniquer.

    Il avait lu tellement de manga. Souvent, il lisait des histoires où le protagoniste se réveillait avec quelqu'un dans ses bras. Ou bien, quand la chance n'était pas de son côté, il se trouvait dans les bras de quelqu'un d'autre. Pour Team, c'était le premier cas. Mais ce devrait être une jeune fille mignonne. Pourquoi fallait-il que ce soit un grand homme comme ça?

    Qui ne serait pas choqué en se réveillant et en découvrant un homme géant dormant dans ses bras comme ça !

    "Trop lourd."

    La chose qu'il soupçonnait d'être une boule de poils était en fait la tête teinte en doré du propriétaire de la chambre, Hia Win, qui l'avait amené à dormir ici la nuit dernière. Il sentait la chaleur en le serrant dans ses bras car l'air dans la chambre était aussi froid qu'au pôle nord. De plus, Hia ne portait pas de pyjama, montrant son corps ferme et plein de tatouages qui semblait particulièrement sexy.

    "Hia réveille-toi." Team poussa doucement le chien géant dans ses bras. Mais il ne semblait pas du tout dérangé, alors Team décida de secouer la tête de Hia à la place "Réveille toi woyy Hia réveille toiiiiiiiii."

    Mais Phawin était encore profondément endormi et ses yeux étaient encore bien fermés, il se retourna et serra l'oreiller qui était particulièrement chaud aujourd'hui, il serrait ses bras et ses jambes autour. Tellement serré jusqu'à ce qu'il entende un "craquement", comme s'il avait reçu un coup de pied, puis il s'effondra et tomba au sol.

    "Toi !"

    "Mais qu'est-ce que tu fous, Hia ? Va mourir !"

    Win s'assit par terre et bâilla. Au même moment, le téléphone portable sonna, il regarda Team, décrocher le téléphone et éteindre l'alarme.

    "Tu as cours aujourd'hui ?"

    "Non"

    "Menteur." Win était toujours en train de paresser, de se gratter le ventre et de retourner dans son lit, allongé le visage contre l'oreiller moelleux, pour se rendormir "Tu as cours à dix heures, ne me dis pas que tu as l'intention de sécher ?"

    "Alors pourquoi tu demandes si tu le sais déjà" dit le plus jeune garçon, ironiquement il ne se  demanda pas comment Win le savait, parce que la seconde suivante il lui demanda. "Laisse-moi t'emprunter des vêtements, s'il te plaît."

    Le propriétaire de la chambre se contenta de hausser les sourcils au lieu de répondre. Il se leva et regarda le junior, puis il ouvrit son armoire et en sortit un T-shirt et un short. Habitué à se changer dans la salle du club, Team enleva nonchalamment son pyjama et le laissa tomber sur la chaise. Simplement vêtu de sous-vêtements, il se rendit dans la salle de bains pour se laver le visage et se brosser les dents. Ses beaux et fins muscles, en particulier ses cuisses, amenèrent la personne qui le regardait à avaler de travers sa salive.

    Win avait déjà réalisé qu'il était bi. Il aimait les garçons et les filles, mais pas au point d'être obsédé. Ce n'était pas comme si la vue d'un corps dénudé l'excitait à chaque fois. Il avait vu un nombre incalculable de corps nus dans la salle du club de natation au point qu'il s'ennuyait et n'était pas du tout intéressé. Mais avec Team c'était différent.

    Il se souvenait encore très bien quand il avait touché ce dos, quand il avait mordillé ce corps, ces cuisses. C'était des choses qu'il ne pouvait pas oublier.

    Team s'échauffait tranquillement devant la télévision. Aujourd'hui, il était trop paresseux pour aller faire son jogging, il avait juste besoin d'un peu d'exercice pour transpirer dans la chambre. Le style de la chambre de Hia Win n'était pas très différent de la sienne. C'était un studio où, une fois que vous aviez ouvert la porte, vous trouviez la cuisine sur le côté droit, la salle de bain sur le côté gauche, le salon devant et la chambre au fond à l'intérieur.

    La chambre n'avait pas de canapé, mais un tas de coussins en forme de haricots était placé dans un coin de la pièce. Le reste de l'espace était occupé par une étagère remplie de voitures miniatures. Il y a un bureau coûteux rempli de manuels scolaires. Par contre, dans la chambre de Team, il n'y avait qu'une table en bois achetée dans un petit centre commercial. Si elle ne bougeait qu'un peu, le bois se cassait instantanément. Il avait aussi un bureau, mais il ne l'utilisait jamais pour lire et c'était devenu un endroit où les objets encombrants étaient cachés. La table qu'il utilisait le plus souvent était probablement la table japonaise, que ce soit pour manger ou pour utiliser son ordinateur portable.

    Le propriétaire de la pièce, paresseux, s'essuyait le visage en sortant de la salle de bains. Il s'appuya contre le mur, regardant avec intérêt pendant un moment Team qui faisait des abdos au milieu de la pièce. Puis il s'approcha pour l'aider à tenir ses jambes.

    "Tu as encore de l'énergie ? Tu n'es pas du tout épuisé ?" Taquina Win lorsque les muscles du junior commencèrent à se contracter.

    Quand Team fut confronté à un tel défi, la haine de la défaite se précipita dans son esprit. Il était encore en train de faire des abdominaux alors que Win lui attrapa les jambes, délibérément il se pencha plus près de son visage.

    "Soixante-dix-sept."

    Le distance entre leurs visages...

    "Soixante-dix-huit."

    ...diminua jusqu'à ce que le bout de leurs nez se touche.

    "Soixante-dix-neuf."

    Les deux garçons se fixèrent l'un l'autre, aucun d'eux n'ayant l'intention d'abandonner, comme si celui qui abandonnerait le premier était une tomate pourrie.

    "Quatre-vingts."

    "..."

    La respiration lourde de Team est le son le plus fort de la pièce, encore plus fort que la voix du journaliste venant de la télévision ou que le bruit à l'extérieur de la chambre. Ses yeux têtus et imperturbables étaient brillants. Entouré par la sueur qui coulait de ses cheveux. Ses lèvres étaient légèrement entrouvertes pour expirer.

    ... et comme si la gravité aspirait tout.

    Leurs lèvres se touchèrent doucement comme si elles touchaient la surface de l'eau. Bientôt, cela devint un baiser profond et écrasant. Les langues chaudes s'entrechoquèrent, se chassant l'une l'autre, provoquant un son humide, chatouillant les oreilles de ceux qui l'entendaient. A plusieurs reprises, Win happa et mordilla jusqu'à ce que les lèvres de son junior soient rouges comme des tomates fraîches.

    Tous les deux commençaient à se sentir excités. Ils désiraient renverser la personne en face d'eux et l'avaler toute crue. Au moment où leur deuxième baiser était sur le point de commencer, la musique de l'hymne national diffusée par la télévision les arrêta net. La douce émotion disparut sans laisser de trace.

    ".... Je ... vais aller prendre une douche." Team se leva, s'empressa de prendre ses affaires, de les mettre dans son sac à dos, d'ouvrir la porte de la chambre et de courir jusqu'à sa chambre avec un rythme cardiaque de huit sur l'échelle de Richter.

    Le propriétaire de la chambre 1019 s'allongea sur le sol, se léchant les lèvres qui avaient un goût salé. Il ferma les yeux et se remémora la scène. C'était la première fois que ce garçon montrait des yeux brillants. C'était la première fois que Phawin avait le désir de posséder quelqu'un à ce point.

    ------------------------------------

    Dans son lit, Team s'ennuyait à jouer avec les jeux de son téléphone portable, depuis qu'il avait envoyé un message à ses amis pour leur dire qu'il séchait l'école aujourd'hui. Il était libre toute la journée, mais il n'y avait rien à faire. Il regrettait un peu de sécher l'école aujourd'hui afin de dormir pour une raison stupide.

    Il voulait traîner ou faire un tour, mais il était trop paresseux pour conduire. Il avait tellement faim qu'il voulait manger au centre commercial, mais il se sentait trop seul quand il mangeait en solo.

    Toc Toc

    "Khrab"

    Le garçon traîna son corps pour aller ouvrir la porte. Quand il vit le visage familier, il sourit à contrecœur.

    "Quoi de neuf Hia ?"

    "Allons manger."

    Ils agissaient tous les deux comme si rien ne s'était passé le matin. Oubliés les baisers sincères et les étreintes chaleureuses, ce qui était une bonne chose afin que leur relation ne soit pas perturbée lorsqu'ils se voyaient.

    "J'ai la flemme" Il fit mine de se traîner à nouveau.

    "Allez, je t'invite aussi au cinéma."

    Une fois qu'il comprit qu'il pouvait aller voir un film gratuitement, il bondit et commença à être plus vif. Team hocha vigoureusement la tête et se dépêcha de se changer, d'enfiler un jeans, de mettre ses baskets puis de partir devant, et de dire bruyamment à son senior de se dépêcher.

    Team n'aimait pas beaucoup les motos, surtout les grosses cylindrées parce qu'il pensait que c'était dangereux, mais s'asseoir sur une grosse moto derrière Hia n'était pas si mal.

    Où est-ce qu'on va woooooy ! !! Espèce de salade de légumes ! !!

    "Woy ! Pourquoi tu conduis comme un fou, Hia ? Conduis prudemment, ne fonce pas ! Le cinéma n'ira nulle part, shiaaaaaa !" Team n'arrêtait pas de crier depuis qu'ils s'étaient engagés sur la route principale. Ses deux mains tenaient fermement la taille du conducteur, sa voix vociférante résonnait dans son casque.

    Avant d'atteindre le centre commercial, Team eut l'impression que la moitié de son âme avait quitté son corps. Il descendit de la moto, haletant, toussant et regardant ce satané senior d'un air agacé. Il avait vraiment envie de le frapper une fois sur la tête avec le casque.

    "Comment tu vas ? Toujours vivant ?" Phawin rit et continua de rire bruyamment face au junior, puis il entraîna Team dans le centre commercial afin de trouver quelque chose pour remplir leur estomac grondant.

    Comme c'était un jour de semaine et avant midi, il n'y avait pas grand monde dans le centre commercial. Le restaurant était également peu fréquenté. Ce qui fit que leur commande fut rapidement passée. Smoothies, steak, frites, saucisse, salade de légumes. Après un moment, une grande assiette fut placée devant l'être humain qui brûlait les calories plus vite que la normale. Celui qui, tout à l'heure, fulminait contre la moto, était maintenant silencieux, les yeux pétillants lorsqu'il vit les mets qu'il aimait.

    Surtout que manger des plats aux frais des autres était parfois plus savoureux.

    "Hiaaa"

    "Stop ! Je sais à quoi tu penses en ce moment" Phawin bougea sa fourchette pour protéger les crevettes dans son assiette quand il vit les étincelles dans les yeux de l'autre personne.

    Team sourit, mais continua de chercher une occasion d'utiliser sa fourchette pour la voler, mais elle était bloquée par un couteau à steak "Hia, sois un bon Phi et donne-la gentiment à Nong".

    "T'en donner, mon cul !"  Il n'y avait que des garçons dans la maison de Win, donc il n'avait jamais fait de compromis sur la nourriture, s'il était trop lent, son frère aîné et son jeune frère ne lui laisseraient pas de nourriture sur la table, même un peu.

    "Hoo C'est pas gentil du tout."

    "Pourquoi je devrais être gentil ?" Win fronça les sourcils en entendant la protestation. Pourquoi devait-il être gentil pour la nourriture ?

    "Les filles sont folles des hommes qui sont doux et gentils"

    "Alors, ce n'est pas nécessaire" Il prit l'une des crevettes frites que le garçon en colère voulait vraiment "Parce que je n'ai pas besoin qu'une fille m'aime"

    "..."

    "Tout ce que je veux c'est que tu m'aimes plus." Les yeux de Win brillaient. C'est le regard dont les amis proches de Team parlaient toujours. C'était le "regard du flirt".

    Cette phrase, si c'était une fille normale qui l'avait entendue, alors elle se serait probablement déjà roulée en boule. Mais pas Team qui connaissait déjà ce genre de comportement de la part du vice-président du club de natation. Team roula les yeux et s'inclina pour attraper la tête de la crevette sans se gêner, car il était quelqu'un qui avait pour devise que ce morceau était le meilleur.

    "Encore plus."

    "Sat" Phawin secoua la tête et maudit le garçon en face de lui tout en éloignant immédiatement son assiette.

    Une personne comme Team était vraiment différente.

    ----------------------------------------------

    À midi au cinéma, c'était normal qu'il n'y ait que quelques personnes qui se promenaient, ce qui faisait que les deux hommes en train de se chamailler sur le choix du film à voir se faisaient remarquer.

    "Regardons celui-là." dit celui qui tenait un paquet de chips dans sa main droite alors que sa main gauche pointait un poster de film d'horreur.

    "Je veux regarder un Marvel." L'autre personne fronça les sourcils, essayant d'identifier l'affiche du film de superhéros qui venait de sortir.

    "Hey, qui est celui qui a dit qu'il m'inviterait au cinéma ?"

    "Je voulais t'inviter à voir un film que j'ai envie de voir !"

    ---------------------------------------

    Malice/désir/mystère.

    Le nom du film d'horreur apparut sur le grand écran. La climatisation à l'intérieur du cinéma était beaucoup plus froide que d'habitude parce qu'il y avait moins de dix personnes qui regardaient le film.

    Team sourit joyeusement. Il ouvrit le paquet de chips et le dégusta comme s'il n'en avait jamais mangé auparavant. Ce film, il avait l'intention d'inviter Pharm pour le regarder avec lui. Mais le regarder avec Hia, c'était bien aussi.

    Kyaaaaahhhhhhh

    A l'écran, la voix de quelques femmes qui criaient très fort. Le sang rouge éclaboussa l'écran et un corps gisant sur le sol. L'esprit blanc et pâle se tenait au-dessus du cadavre rouge avant de lever lentement la tête, regardant dans les yeux des personnes en dehors de l'écran comme s'il les regardait.

    Ce n'était pas encore le moment pour le public d'être effrayé. L'esprit maléfique émit un son vrombissant et se précipita vers l'écran de façon à ce que le public puisse voir son état désarticulé.

    Sursaut !

    Les tressaillements de la personne à côté de lui poussèrent Team à se retourner pour le regarder. Il était maintenant assis, sa main serrant fortement le coussin. Cela montrait clairement qu'il ne supportait pas ce film.

    "Hia n'aime pas les films d'horreur ?" chuchota doucement le plus jeune des garçons.

    "Ce n'est pas ça", nia la personne, en essayant de regarder l'écran du film. Mais cette fois, l'esprit maléfique sur l'écran ne laissait aucun répit. Une fois de plus, il fut envahi par la peur.

    "Shia !!!!!!!!"

    Cette fois, le cri ne venait pas du film, mais de Win qui cria sur le fantôme au point que le cinéma faillit s'écrouler. Phawin ferma les yeux et demanda à Team d'une voix tremblante "Le fantôme est-il parti ?"

    "Il est parti."

    "Vraiment na ? Si tu me mens, tu vas mourir."

     

    "Je ne mens pas. Tu veux que je te donne la main ?" Il tendit sa main à Win pour qu'il la prenne.

    Phawin n'avait jamais dit à personne de toute sa vie qu'il avait peur des fantômes. Il n'avait rien contre les films gores, les éclaboussures de sang étaient acceptables. Mais il évitait généralement de regarder des films de fantômes ou des maisons hantées pour que personne ne soit au courant.

    Mais aujourd'hui, le secret vieux de vingt et un ans du vice-président du club de natation venait d'être révélé.

    "Sat, oyy. Je ne suis pas cool ?"

    Team se retint de rire au point de faire trembler ses épaules à cause des jurons. Amusé par l'effort de Hia qui essayait d'être cool, le senior qui était admiré par tous les juniors du club.

    Le film continua à être palpitant. Chaque fois qu'un esprit maléfique se montrait, le garçon aux nombreux tatouages sur son corps sursautait, se recroquevillait et serrait fortement la main du junior.

    Team ne lui proposa pas de quitter le cinéma avant la fin du film, car il savait que Hia n'aimait pas abandonner en plein milieu. Il ne se moqua pas de lui non plus, mais il lui laissa la main pour qu'il s'accroche.

    Malgré le fait que le film soit excitant pour lui parce qu'il lui offrit plusieurs fois des scènes de sensations fortes, Team n'avait pas vraiment conscience que ses yeux étaient rivés sur la personne effrayée à côté de lui. Il pouvait sentir la douceur et la mignonnerie de Win.

    ------------------------------------------------

    L'eau de la piscine était glaciale, lui coupant la peau, et la surface miroitait avec la lumière, l'eau frémissante entrait dans ses poumons, devenant extrêmement douloureux. Ses yeux s'ouvrirent grand, ses mains se crispèrent.

    Quelqu'un, s'il vous plaît...

    Team se réveilla dans le noir, le corps trempé de sueur et de malaise. Il se pencha pour s'asseoir et soupira. Cette histoire était terminée depuis longtemps, mais il ne pouvait pas en oublier la moindre partie.

    Parfois, elle disparaissait de ses pensées, lui permettant de profiter pleinement de la natation. Mais parfois, elle revenait et le hantait quand il était préoccupé par quelque chose. La compétition le tracassait alors, elle réapparaissait et le poursuivait, l'empêchant de progresser. C'était juste un athlète qui avait du mal à faire de bons chronos.

    Team soupira à nouveau avant de prendre son oreiller et sa couverture, puis se dirigea vers la porte...

    Toc toc. 

    Le bruit de la porte qui est frappée réveilla le propriétaire de la chambre de son sommeil paisible. Son climatiseur fonctionnait à plein régime, rendant la pièce très froide. Phawin bâilla, se sentant étourdi, s'étirant paresseusement dans le lit moelleux. Il prit son téléphone et l'ouvrit pour voir l'heure. Il fronça un peu les sourcils quand il vit qu'il était une heure du matin.

    Bon sang, je n'ai dormi qu'une heure.

    Le propriétaire de la chambre se réveilla et s'approcha de la porte pour jeter un coup d'œil suspicieux dans le judas. Ses sourcils sombres se levèrent soudainement sous l'effet de la surprise, mais il ouvrit la porte sans chercher à savoir.

    Win regarda l'intrus dans son pyjama duveteux, portant un oreiller et une couverture, qui marcha jusqu'à son lit. Il se coucha à l'endroit où Win dormait juste avant, dans une position confortable. Le jeune homme rit et ferma la porte. Il verrouilla à nouveau la chambre et retourna dans son lit. Il s'allongea à côté de l'intrus puis ouvrit les bras pour enlacer l'invité qui se tourna pour chercher de la chaleur.

    Il ressemblait beaucoup à un chat.

    Il rit encore plus quand il y pensa. Phawin regarda Team dans ses bras qui respirait lentement. Il semblait dormir paisiblement. Win lui frotta la tête et le dos. Quoi qu'il en soit, si son lit et son étreinte pouvaient permettre à Team de bien dormir, il était prêt à se réveiller au milieu de la nuit et à ouvrir la porte pour l'accueillir chaque nuit.

     

    Chapitre 6 : L'étreinte chaleureuse.


  • Commentaires

    4
    Mercredi 3 Juin 2020 à 08:50

    Merci pour la traduction. C'est vraiment bien de voir comment ça évolue entre eux et tout. 

    3
    Dimanche 10 Mai 2020 à 22:02

    mille merci pour ce chapitre. Un vrai bonheur pour ce couple que nous n’avions pas assez vu dans la série.☺️

    • Voir les réponses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :