• Chapitre 55 : La maison de grand-mère est un bon endroit pour les amoureux .

    Chapitre 55 : La maison de grand-mère est un bon endroit pour les amoureux .

    XiaoMi rentra dans la maison pendant que sa famille prenait le repas, il fit une grimace très amère. La mère de XiaoMi vit son visage. 

    "XiaoMi, qu'est-ce qui ne va pas ?"

    "Maman, il y a quelque chose que je ne t'ai pas dit. En fait, tu connais YanYan, n'est-ce pas ? Sa famille est riche, mais elle n'est pas aussi chaleureuse et aimante que la nôtre. Sa mère, à cause des nombreuses liaisons de son père, est partie seule à l'étranger. Et son père lui a demandé de ne pas le déranger parce qu'il voulait passer du temps avec sa maîtresse. YanYan ne m'a pas dit à quel point il était triste, mais je l'ai vu plusieurs fois essuyer ses larmes. Il fait semblant d'être fort. Maintenant, il doit être seul dans sa chambre pour passer les vacances du nouvel an. Je voulais lui demander de venir avec moi chez grand-mère. Je ne peux vraiment pas supporter de le voir continuer à être triste. "

    Plus XiaoMi en parlait, plus il se sentait triste. La mère de XiaoMi était triste elle aussi.

    "Je n'ai jamais pensé que YanYan était un pauvre enfant... Pourquoi tu ne me l'as pas dit plus tôt ? Nous aurions dû lui demander de venir pour la nouvelle année."

    Le père de XiaoMi ajouta " Demande-lui s'il est prêt à aller au village dans la maison de ta grand-mère. Oh, XiaoMi, tu devrais mieux le traiter."

    XiaoMi hocha la tête et tapota l'épaule de son père. "Je le ferai, ne t'inquiète pas."

    XiaoMi réfléchit, s'il demandait à YanYan de l'accompagner, il refuserait catégoriquement. Par conséquent, XiaoMi voulait que sa mère demande à YanYan.

    "Maman, tu connais ce YanYan... Si je lui demande, il n'ira pas. Il doit penser que j'ai pitié de lui. C'est pourquoi, peux-tu..." XiaoMi parlait comme un adulte.

    "Cette confiance en moi ! " 

    Le téléphone de YanYan sonna. Il semblait que cela venait de la maison de XiaoMi.

    "Allô ?"

    "YanYan ! Je suis ta tante Su, XiaoMi va aller chez sa grand-mère dans sa ville natale, j'ai des inquiétudes s'il y va seul. Peux-tu avoir la gentillesse de l'accompagner ? Tu es d'accord ? S'il te plaît, ne déteste pas la maison du village..."

    YanYan n'était pas idiot. Cela ne lui laissait pas d'autre choix que de dire. "Non, tatie, je suis libre."

    "Oh, c'est bien ! XiaoMi ! Je te le laisse pour que tu en prennes soin. Et aussi, ne sois pas trop triste." La mère de XiaoMi coupa la ligne.

    YanYan se dit, 'ne sois pas trop triste ?'

    -------------------------------

    Le lendemain, XiaoMi se présenta chez YanYan avec des valises. Une fois que YanYan ouvrit la porte, XiaoMi fit comme si cela faisait des années qu'il n'avait pas vu YanYan et lui sauta dessus.

    "Yan !!!"

    "Qu'as-tu dit à tes parents ?" Demanda YanYan sans grande expression. XiaoMi descendit de YanYan,

    "Que.. Haha...tu as fait tes bagages ? Nous sommes sur le point de partir. Nous devons prendre le bus."

    XiaoMi s'enfuit plus vite vers la chambre. Et voyant que YanYan ne regardait pas, il mesura rapidement le 'petit' lubrifiant. Ouf ! C'était toujours pareil. Sinon, tu étais mort ! XiaoMi prit quelques vêtements de YanYan dans le placard, et quelques produits de toilette. Il les mit tous dans son sac. Puis il se dirigea vers la porte, tout excité.

    "Yan, on y va !"

    -----------

    Alors que le chemin était encore long, XiaoMi pensa que la maison de sa grand-mère avait bien moins de monde, il pourra tenir la main de YanYan pour aller voir la belle vue du village, admirer les collines et les fleurs, et YanYan pourra faire une couronne de fleurs puis la mettre sur sa tête. De plus, la vue de grand-mère et grand-père n'était pas très nette, l'ouïe n'était pas très bonne, il pourra toucher YanYan à tout moment et ne se fera pas prendre. Quand XiaoMi pensa à tout ça, il tapa des pieds, la maison de grand-mère était en effet un bon endroit pour les amoureux !

    Assis à côté, YanYan observait le comportement de XiaoMi, soudain il fronça les sourcils en réfléchissant intensément, puis il fut heureux et eut un sourire narquois sur le visage... Ce Su XiaoMi, en effet, était fou. YanYan sortit son mp3, il en mit un et commença à lire un livre. Tout au long du chemin, XiaoMi fut excité. 

    Une fois descendu du bus, il sauta partout. Comme un singe qui se balançait à gauche et à droite devant YanYan. Puis ce dernier fut tiré dans un véhicule, le voyage fut cahoteux et leurs têtes furent souvent secouées, mais ils finirent par arriver au bout d'une heure de route.  Une fois descendu, XiaoMi cria.

    "Grand-mère ! !! Je suis de retour !!"

    Puis, un chien se précipita en remuant la queue vers YanYan et XiaoMi. Ce dernier cria fort et s'avança devant YanYan.

    "Tu ne peux pas toucher Yan ! Je ne pensais pas que tu... Le chien mangeur de merde, est toujours là ! Est-ce que ça veut dire que manger de la merde permet d’avoir une durée de vie plus longue ?"

    Puis la grand-mère de XiaoMi sortit lentement de la maison, un pas à la fois.

    "Su XiaoMi, tu es revenu, c'est ton ami ? Ta mère m'a appelé et m'a prévenu."

    XiaoMi était toujours dans une position pour protéger YanYan de ce chien. "Ne t'inquiète pas YanYan, je ne laisserai pas ce chien toucher une partie de toi. Grand-mère, pourquoi Blackie est-il encore en vie ?"

    "Blackie est mort il y a longtemps. C'est son fils."

    XiaoMi se sentit soulagé, mais il regardait toujours attentivement Blackie junior, peut-être avait-il la même habitude que son père... YanYan passa devant XiaoMi, et marcha vers grand-mère en lui faisant un beau sourire.

    "Bonjour grand-mère, je vois que ton corps est encore fort, où est grand-père ?"

    "Il, il est allé au village voisin pour une partie de cartes."

    "Oh... Je suis désolé de devoir vous déranger pendant quelques jours."

    "Oh, regarde-toi. Qu'est-ce que tu dis ? Cet enfant, s'y connait mieux que XiaoMi."

    C'était un YanYan imaginaire... Celui qui se trouvait devant lui se tenait un YanYan imaginaire. Le YanYan qui avait très rarement le temps de sourire à XiaoMi, était en train de répandre des sourires partout. Ce monde était devenu fou ! Pensa XiaoMi. Celui-ci continuait de regarder YanYan jusqu'à ce qu'ils rentrent tous dans la maison. Celle-ci se composait de quatre pièces. Celle du milieu était destinée au culte des ancêtres. Grand-mère et grand-père restaient dans la pièce de gauche et il y avait aussi une cuisine. 

    "Je savais que vous veniez, alors j'ai préparé deux chambres."

    En entendant parler sa grand-mère, XiaoMi se sentit déçu... deux pièces ?

    "XiaoMi, c'est ta chambre. YanYan reste dans la chambre d'amis."  Grand-mère montra les chambres. "Je t'amène pour les voir."

    XiaoMi était en train de penser, ... il n'allait pas dormir avec YanYan ? Pourquoi la maison de grand-mère avait-elle autant de pièces ? ... Il  regrettait de ne pas avoir gardé un feu d'artifice du nouvel an pour pouvoir brûler une pièce maintenant. Grand-mère les amena dans la chambre d'ami.

    "YanYan, tu restes ici."

    "Ok" Il était toujours très bien élevé.

    "XiaoMi, ta chambre, je dois aussi la nettoyer, je vais te chercher de l'eau pour te laver le visage." Grand-mère les laissa.

    Voyant sa grand-mère partir, XiaoMi entra furtivement dans sa chambre, Voyant que quelque chose n'allait pas, YanYan le suivit. Il vit que XiaoMi avait un marteau dans son sac ! Ce morveux, il avait même apporté un marteau ! XiaoMi était en train de cogner le lit dans sa chambre. YanYan se tenait juste à côté de lui sans rien dire. Ce que XiaoMi faisait lui serait bénéfique aussi au final. Alors il se mit à l'écart et commença à fumer. En voyant la grand-mère arriver, il dit doucement.

    "XiaoMi, ta grand-mère arrive."

    XiaoMi remit rapidement le marteau dans son sac. Puis il se plaignit à sa grand-mère.

    "Grand-mère ! Le lit est cassé ! Comment puis-je dormir dessus ? La dernière fois, j'avais dit que ce bois était facile à casser."

    La Grand-mère, en entendant cela, posa le seau d'eau et alla jeter un coup d'œil à l'intérieur. En effet, il était cassé. Grand-mère était bouleversée.

    "Il était bien ce matin."

    "Grand-mère... Où vais-je dormir ?"

    "Alors... je vais emprunter un lit aux voisins."

    XiaoMi paniqua quand sa grand-mère dit cela.

    "Pas besoin de te faire trop de tracas ! Emménager et déménager, c'est trop compliqué. Je peux juste dormir avec YanYan."

    "J'avais peur que ce soit trop serré."

    "C'est bon. Deux grands hommes, qui n'ont pas peur d'être trop serrés, c'est seulement pour ces quelques jours. C'est bon, YanYan s'en fiche." XiaoMi regarda YanYan.

    Après avoir fini de parler, XiaoMi amena joyeusement ses bagages dans la chambre de YanYan. Ce dernier plia la main et regarda XiaoMi qui déballait ses affaires.

    "XiaoMi, es-tu si désespéré ?"

     

    Chapitre 55 : La maison de grand-mère est un bon endroit pour les amoureux .


  • Commentaires

    3
    Vendredi 19 Juin à 17:53

    Merci  beaucoup  pour  la traduction  un vrai plaisir  de te lire a bientôt 

      • Vendredi 19 Juin à 18:56

        Merci et contente que ça te plaise ^^

    2
    Samedi 13 Juin à 23:47

    merci pour ces chapitres trop mignon , beaucoup d amour bon courage pour la suite gros bisous 

    PS : Le petit lubrifiant qui est rester intact non mais mdr , il ma fait soirire )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :