• Chapitre 51 : Yanyan, Su Xiaomi, joyeux Noël (3/3)

    Chapitre 51 : Yanyan, Su Xiaomi, joyeux Noël (3/3)

    /!\ Présence de Lemon en fin de Chapitre

     

    Tôt le matin, XiaoMi se pressa au dessus de YanYan. Il le réveilla en continuant à le chevaucher. Quand YanYan ouvrit les yeux, il vit le large sourire de XiaoMi

    "Yan, joyeux Noël !"

    Puis il rougit et embrassa doucement les lèvres de YanYan avant de vite s’enfuir.

    “Je vais faire le repas !”

    YanYan s’assit sur le lit. “Pourquoi est-il si timide ?”

    Quand il sortit de la chambre, il vit que le salon était bien décoré avec des rubans colorés et toutes sortes d’ornements drôles et bizarres. En fond sonore, on entendait la chanson de ‘Jingle Bell’. XiaoMi fredonnait la chanson dans la cuisine et YanYan se dirigea derrière lui.

    "Faut-il que tu sois aussi joyeux ?"

    “Tu n’es pas heureux ? Personne ne doit être contrarié le jour de Noël.” XiaoMi pensait que c’était la bonne chose à faire pour être heureux le jour de Noël.

    “C’est quoi cette logique ?”

    XiaoMi se retourna et regarda le visage froid de YanYan.

    “Allez, fais-moi un sourire.”

    “Penses-tu que je suis stupide ?”

    “Souris.”

    “Il n’y a rien qui vaille la peine d’être heureux pour moi. Pourquoi je dois sourire ?”

    “Qu’est-ce que tu dis. Je suis à tes côtés, ça ne vaut pas la peine de sourire pour ça ?”

    XiaoMi embrassa le cou de YanYan, mais à cet instant, la sonnette de la porte résonna. XiaoMi courut vers la porte. C’était YangHui et Liu Ying Xing, ils transpiraient devant la porte et derrière se trouvait un sapin, une énorme boîte cadeau de la taille d’un humain et quelques sacs de vêtements de marque. Après avoir tout apporté dans l’appartement, ils tombèrent morts sur le canapé.

    "Yan, ne nous torture plus"

    XiaoMi était confus "C’est… C'est quoi, ça ?"

    "Tu en as planté quelques uns hier. Tu ne sais pas ce que c'est ?"

    Liu Ying Xing saisit un verre d’eau. “L’arbre et les vêtements, c’est ce que YanYan a demandé, mais ce grand cadeau, c’est ce que YangHui et moi t’offrons sincèrement. C’est un cadeau fait sur mesure pour vous. Su XiaoMi, après l’avoir vu, ne sois pas trop touché.”

    Après avoir entendu ce qu’il avait dit, XiaoMi concentra alors son attention sur cette grande boîte. YangHui alla voir YanYan et demanda après son cadeau.

    “Notre cadeau ?”

    YanYan sortit 200$ de sa poche et il jeta 100$ à chacun. “Utilisez-les pour vous acheter des douceurs.”

    En voyant les 100$ YangHui n’était pas satisfait. "Es-tu en train de donner à un mendiant ?"

    “Regard au dos, il y a un numéro de téléphone. Bonnet E.”

    YanYan alluma une cigarette et s’assit sur le canapé. YangHui et Liu YingXing se regardèrent l’un l’autre, puis ils comprirent tous les deux ce que YanYan voulait dire et il s’emparèrent rapidement des billets.”

    “Yan, tu es si bon pour nous.”

    XiaoMi se tenait à côté et vit tout cela, il fixa YanYan.

    “Où as-tu trouvé ça ?”

    “Pourquoi ? Toi aussi tu en veux un ?”

    "Non !" 

    XiaoMi continua de secouer la tête et YangHui et Liu YingXing se levèrent.

    “Alors, on ne vous dérange pas plus longtemps. Nous allons chercher notre cadeau de Noël.”

    Très vite, ils quittèrent la maison. Aucun goût, ignorants, ils avaient entâché ce jour de Noël pur et merveilleux, XiaoMi pensait comme ça.

    Une fois qu’ils furent partis, XiaoMi commença à décorer le sapin tout en continuant à discuter avec YanYan.

    “Si j’avais su qu’il était si facile d’en avoir un à la maison, je n’aurais pas eu d’ennuis.”

    YanYan ne se donna pas la peine de répondre et continua à regarder la télévision. Peu de temps après, la sonnette retentit à nouveau et XiaoMi ouvrit la porte.

    “Qui est-ce à cette heure ci.”

    Quand il eut ouvert la porte, il souhaita vraiment la refermer en la claquant, parce que c’était YiYi et son sourire diabolique.

    “Pourquoi es-tu ici ?”

    “Je viens ici pour voir YanYan pendant Noël.” Tout en parlant, elle entra fièrement dans la maison et elle tendit un cadeau à XiaoMi. “C’est pour toi.”

    XiaoMi tint le cadeau dans ses mains et regarda YiYi avec un air suspect.

    “Tu es si gentille. Ne me dis pas que c’est une bombe ?”

    YiYi sembla ennuyée et marcha vers YanYan. “Yan, je n’ai pas de cadeau pour toi. Tout ce que je peux t’offrir, c’est moi-même.”

    Juste au moment où elle voulut s’accrocher à YanYan, c’est à la vitesse de l’éclair que XiaoMi s’empara d’elle.

    " Sans scrupules, sans honte."

    “Yan, où est mon cadeau ?” YiYi repoussa XiaoMi.

    “Là. Emmène-les tous.”

    YanYan montra du doigt tous les sacs sous le sapin. YanYan pensait que YiYi lui avait été très utile. Quand XiaoMi et lui s’étaient remis ensemble, YiYi avait beaucoup aidé. Il la mettait à la même place que YangHui et Liu YingXing et quand XiaoMi le vit, il s’énerva.

    “Je pensais que c’était pour moi. Pourquoi dois-tu les lui donner ?”

    YiYi était très heureuse. “YanYan je t’aime ! Je vais rentrer chez moi et me changer, ce sera comme si tu me serrais dans tes bras.” Tout en disant ça, elle marcha vers la porte puis elle se retourna pour donner un baiser volant. “Joyeux Noël !”

    Cela donna envie à XiaoMi d’exploser de colère, mais juste au moment où il voulut dire quelque chose, YanYan intervint en premier.

    “Tu n’as pas dit que je devais être reconnaissant envers ceux qui prenaient soin de toi quand je ne suis pas là ? YiYi peut être considérée comme celle qui a grandi avec toi.”

    XiaoMi ne répondit pas. S'il en disait davantage, cela prouverait qu'il était borné. Il ne pouvait donc que regarder le cadeau que YiYi lui avait offert.

    "Pourquoi a-t-elle la gentillesse de m'offrir un cadeau?”

    Une fois qu’il eut ouvert le cadeau, son visage devint pâle et il sanglota en courant vers YanYan.

    “Tu vois, Yan, tu vois. Regarde ce qu’elle m’a offert ! Je le savais ! Elle n’est pas si gentille !”

    YanYan jeta un coup d’oeil au cadeau et se tourna en se retenant de rire. A l’intérieur de la boîte se trouvait une poupée maudite qui pleurait des larmes de sang, XiaoMi la jeta dans la poubelle.

    “Yan, tu vois comme YiYi peut être horrible !”

    En voyant que YanYan se détournait et se cachait, XiaoMi essaya de le tourner et il le regarda en train de rire.

    "Tu ris ? Qu'est-ce qu'il y a à rire ? Dis-moi, tu ne sais pas simplement rire !"  

    YanYan essaya de changer de sujet. “Tu as préparé le petit-déjeuner jusqu’à maintenant… Tu veux me faire mourir de faim ?”

    Après que YanYan le lui ait rappelé, XiaoMi ne se souvint plus que de ça, il poussa un cri aigu et se précipita dans la cuisine.

    Quand ils eurent terminé leur repas, c’était déjà l’après-midi, XiaoMi emmena YanYan faire un tour. Ils appréciaient l’ambiance de Noël, les rues étaient très bien décorées avec un air de fête alors que XiaoMi et YanYan étaient dans la foule.

    Partout, on jouait des musiques de Noël. Soudain, XiaoMi tira sur la chemise de YanYan comme s’il avait trouvé quelque chose de génial.

    “Yan !! La tour d’horloge !! C’est la tour d’horloge de mon anniversaire !! On peut la voir d’ici !”

    YanYan regarda aussi la tour. “Yeah.”

    “Le temps passe si vite. Très bientôt ce sera de nouveau la nouvelle année. C’est comme si je m’étais envolé hier pour la ville A pour célébrer ton anniversaire. C’était il y a presque un an.”

    "Oui"

    “Yan, tu m’attendras. Petit à petit, je vais grandir moi aussi.”

    “Tu es plus âgé que moi…”

    “Ce n’est pas ce que je veux dire…”

    "Alors tu veux dire ton mental ?"

    "...ne te sens pas trop bien..." 

    “Tu ne sais même pas ce que tu dis… Qu'est-ce que tu veux que j'attende ?”

    YanYan rit, il tendit la main et caressa les cheveux de XiaoMi.

    “C’est bon. Quand tu seras muet, alors cela montrera mon intelligence.”

    XiaoMi ne s'y opposa pas parce que, d'une certaine manière, ces mots semblaient doux à ses oreilles. XiaoMi mit ses mains dans les poches de pantalon de YanYan, en les collant aux mains de ce dernier. Le bonheur apparaissant sur son visage était comme une fleur qui s'épanouissait.

    Ils prirent tous les deux un repas dehors et quand ils arrivèrent à la maison, il était déjà 20h. Lorsque XiaoMi rentra, il courut vers la chambre. Il sortit deux t-shirts, chacun avec un grand cœur. Une fois que YanYan vit ce qu’il tenait, son visage devint noir.

    “Yan, voilà mon cadeau de Noël. J’aurais dû les sortir plus tôt, pour qu’on puisse les porter dans la rue tout à l’heure.”

    YanYan pensa à ces deux grands hommes portant des t-shirt avec un gros coeur rouge dans la rue… Quelle blague… mais il ne dit rien.

    “Tu ne pouvais pas trouver quelque chose de plus pratique ?”

    “Les vêtements ce n’est pas pratique ? Alors qu’est-ce qui est pratique ? Tu n’aimes pas ça ?”

    “Tu pensais que j’allais aimer ?”

    “Pourquoi tu es si difficile à satisfaire ? Mets-le et tu verras, c’est très bien.”

    “Arrête de rêver.”

    “C’est mon cadeau de Noël pour toi.”

    “Alors je ne le jetterai pas, je le laisserai pendre dans le placard.”

    C’était le moins que YanYan pouvait faire pour lui. XiaoMi fit la moue, mais il ne pouvait rien faire. Puis il vit le cadeau que YangHui et Liu YingXing leur avaient offert. Il n’arrêtait pas de penser que ce devait être une statue en bronze, tout en le déballant, il n’arrêtait pas de se demander où il devrait la mettre. Dans la chambre ? Dans le salon ? Dans l’entrée ? Mais une fois qu’elle fut déballé, Su XiaoMi fut stupéfait, son visage rougit, il devint si rouge qu’il pouvait saigner.

    Que… le… Qu’est-ce que c’était ?! C'était un très grand tube de ‘petit’ lubrifiant et XiaoMi se souvint de ce que Liu YingXing avait dit.

    “Nous l’avons fait sur mesure pour vous.”

    Ces deux gamins ! Il n’y avait qu’eux qui pouvaient faire une chose pareille. Juste au moment où XiaoMi voulait trouver YanYan pour se plaindre, il était déjà là debout à regarder le tube tout en fumant.

    “Tu vois XiaoMi, c’est ce que je voulais dire par être pratique.”

    XiaoMi rougit et dit doucement. " Mais alors, quand pourrons-nous le terminer ? "

    YanYan mit la cigarette dans sa bouche et souleva XiaoMi. “Nous devons faire bon usage de notre temps et essayer de le terminer. Nous devons apprécier ce que les autres nous offrent en cadeau.”

    Il porta XiaoMi dans la chambre, le posa sur le lit et rangea sa cigarette.

    “Déshabille-toi.”

    XiaoMi écouta bien, il était un bon garçon et il commença à se déshabiller alors que YanYan alla mettre en route des chants de Noël.

    “Pourquoi tu mets ces musiques maintenant ?”

    "Je croyais que tu avais dit que tu voulais fêter Noël ?"

    Quand il eut fini de parler, YanYan enlaça XiaoMi et les deux tombèrent sur le lit, il lui embrassa le corps et XiaoMi ressentit de l’excitation.

    Timidement, XiaoMi aida YanYan à se déshabiller avec ses deux mains, ses doigts touchèrent la peau chaude de YanYan et lui aussi commença à chauffer.

    “Ah !...Yan… Oui !… Ha !”

    Yan vit que le junior de XiaoMi commençait à devenir dur, il l'attrapa avec sa main et se mit à le caresser. XiaoMi ressentit du plaisir tout en embrassant le cou de YanYan. Les oreilles portaient le parfum spécial de YanYan. Au bout d'un moment, XiaoMi sentit qu'il ne pouvait plus le supporter.

    “Anh...Ah...Yan… je pense que je ne peux pas me retenir plus longtemps… plus vite… viens… je veux être avec toi.”

    YanYan prit du lubrifiant sur son doigt et en appliqua sur le derrière de XiaoMi, il réalisa que celui-ci était déjà prêt. Il avalait le doigt de YanYan.

    “Yan...Ah...Yan…”

    XiaoMi souleva ses fesses en essayant de chercher plus de YanYan. YanYan retira son doigt, il dézippa sa fermeture éclair et sortit son Junior, XiaoMi le fit pénétrer seul et ils se déplacèrent ensemble. La main de YanYan toucha le visage, le cou, l'épaule de XiaoMi, chaque endroit qu'il touchait donnait à XiaoMi une vague de plaisir. Les chansons de Noël commencèrent à devenir floues. XiaoMi se sentait flotter de plus en plus loin. 

    YanYan prit le doigt de XiaoMi et l'embrassa. Ce dernier sentit que quelque chose passait à son doigt. Il ouvrit les yeux et vit qu'il y avait une bague à son annulaire. YanYan regarda XiaoMi qui était confus et excité.

    "C'est mon cadeau de Noël pour toi."

    L'annulaire de XiaoMi était tout chaud et cela le fit rougir. Comment ce gamin peut-il me donner une telle chose alors que nous faisons l'amour ! 

    Quand XiaoMi voulut lui dire, YanYan s'enfonça encore plus par derrière. XiaoMi serra étroitement la taille de YanYan. Il poussa encore plus loin et taquina le lobe de l'oreille de XiaoMi.

    "Su XiaoMi, joyeux Noël..."

     

    Chapitre 51 : Yanyan, Su Xiaomi, joyeux Noël (3/3)


  • Commentaires

    4
    Samedi 6 Juin à 21:20

    alors la merci pour ces 5 chapitres je suis trop contente , ils etaient super beau et ho mon dieu ce lemon était trop bien , je souriait toute seule et mon mari me dit pourquoi tu sourie mdr , c était super beau merci 

      • Samedi 6 Juin à 21:27

        de rien c'est avec plaisir, je me voyais pas couper cette suite de chapitre au milieu XD

        Et oui ce Lemon était... plus ça va, plus elle décrit XD et j'ai eut le sourire aussi par contre... ça m'a terriblement fait pensé à What The Duck pour le coup.

    3
    Samedi 6 Juin à 21:13

    Chaud chaud tout sa!!! Merci pour la traduction des derniers chapitres, j'adore cette histoire !! La personnalité de Xiaomi me fait trop rire!!

      • Samedi 6 Juin à 21:26

        Franchement Xiaomi je ne le comprend absolument pas mdrrrr... parfois je vais le trouver cute, puis deux lignes d'après il va me saouler et le chapitre d'après je vais me faire de gros facepalm avant qu'il ne me fasse rire aux éclats mdrrrr. Je ne le cerne pas du tout. En tout cas contente que ça te plaise et la semaine prochaine on arrivera à la moitié du roman d'ailleurs.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :