• Chapitre 5

    Chapitre 5

    Le premier jour du semestre n’avait habituellement pas de cours. Le conférencier venait juste pour donner les détails du nouvel emploi du temps, puis il parlait un peu de notre futur stage avant de libérer la classe avant midi.

    Je devais étudier un peu plus dur qu’avant, ce semestre. C’était la dernière période avant d’aller en stage le semestre prochain. J'avais donc dû réorganiser mes horaires de travail pour ne venir que trois jours par semaine. Et pouvoir laisser les juniors se préparer à quitter le travail à la fin du semestre. En attendant, si je regroupais mes économies et que je faisais juste attention pour mes dépenses alimentaires, ça ne devrait pas être un problème, parce que je n’étais pas une personne dépensière.

    "Gui, allons manger."

    Je hochai la tête avant de prendre mes affaires, puis sortis avec mon groupe d’amis les plus proches. Ce n’était qu’un petit nombre de personnes parmi pleins d’autres. Tous ceux des différentes spécialités (en ingénierie) étaient vraiment proches les uns des autres. Les étudiants en ingénierie étaient comme ça. Mais si vous parliez de ceux avec qui j’étais très proches car nous étions souvent en contact les uns avec les autres, il y avait Beer et Wine, ce sont des jumeaux, et puis Noh dont je n’avais pas vu le visage depuis ce matin.

    "Quant aux nouvelles, c’est vrai, non ?”

    Je fit une pause en entendant la question posée par Wine avant de continuer à marcher sans rien dire.

    "Ai'Gui ! Ne réponds pas, mais admets-le simplement."  dit-il avant de me suivre avec son bras sur mon épaule.

    Que répondre ... Les nouvelles ne mentaient pas.

    "Aï’Beer...viens et emmène ton jumeau plus loin." Je poussai le jumeau plus jeune à l’autre qui était debout en train de sourire sans rien dire à l’arrière. Et il accepta volontiers son jeune frère.

    "Tu demandes quelque chose que tu sais déjà. Pourquoi, Wine ?”

    "Je sais quoi, Beer ?"

    "S'il n'y a rien ..." Beer vint à mes côtés avant de lever la main pour me saisir l’épaule, puis il se tourna vers moi et me sourit, “S’il n'y a rien ... Alors toi, mon cher ami, pourquoi est-ce que tu as marché jusqu’ici ?”

    J’arrêtai mes pas quand je me tournai pour voir les jumeaux se tenir debout avec un grand sourire sur leur visage et je me sentis étrange...parce que je ne savais pas pourquoi j’avais marcher pour arriver ici.

    Je regardai la pancarte placée devant un grand immeuble luxueux.

    Musique…

    Quand je vis les yeux des personnes qui nous regardaient comme s’ils regardaient une personne étrange, je ne pus que sourire et ne rien faire. Parce qu’ils étaient probablement confus sur la raison de la présence ici de l’étudiant ingénieur qui travaillait au café.

    "Et quelles sont tes excuses pour ça ?”

    En écoutant ce que Wine venait de dire, je voulus l’ignorer. Mais à la fin, je donnai une excuse.

    "J’avais envie de manger là."

    "Ai'Gui mon ami, au cas où tu ne le saurais pas, il n’y a pas de cafétéria dans cette faculté."

    "..." Je souris maladroitement avant de regarder rapidement aux alentours. Puis mes yeux virent des gens en uniforme se promener. 

    "Je veux dire, je voulais juste manger dans le bâtiment de médecine par ici." Après l’avoir dit, je commençai à marcher vers la faculté de médecine qui était située non loin.

    “Admets-le ... Admets-le !"

    "Les paris sont ouverts que tous les deux vous allez vous rencontrer à la faculté de médecine. Je vais continuer à te taquiner pour creuser plus, Aï’Gui!

    Uuh ... Il n’y avait vraiment aucune chance que je le rencontre ici... 

    Parce que quand j'avais regardé sur le parking de la fac de musique, la voiture de luxe de Solo n’y était pas. Donc, il ne devait pas être ici maintenant...

    ------------------------

    [Tu dois venir s'il te plaît Ai’Gui. Même si tu n'as pas beaucoup participé lors de cet événement, tu dois quand même venir. C'est une fête, tout le monde doit venir. En conclusion, si tu ne viens pas, je bouderai.]

    Je regardai le téléphone dans ma main. La voix forte de Ray avec le son des bruits forts sur la ligne me permirent de deviner ce qu’il allait dire et je ne m’étais pas trompé. Il m’appelait pour me dire de rejoindre les autres Lunes de quatrième année au bar situé non loin de l’université. Même si sa menace n’était pas effrayante, mais si tout le monde s’y joignait sauf moi, alors je ressemblerai à une personne malpolie.

    Il était actuellement 20 heures. Y aller pendant une heure ou deux devrait passer. Une fois ma décision prise, je me levai et m’habillai avant de prendre quelques affaires et sortir de la pièce.

    “Ting.” (Un son de notification)

    Je regardai mon téléphone, surpris, avant de sourire quand je vis qui m’avait envoyé un sms.

    Solo Siwarokin : Guitare.

    Gui Jirayu : J’arrive :)

    ------------------------

    En entrant dans le bar, je reconnus immédiatement les voix de la grande table. Je cherchai une personne familière avant de marcher vers Ray qui se tenait à côté de la table.

    "Tu es arrivé."

    Je poussai la tête de Ray qui s’était précipité rapidement vers moi. Je repoussai cet homme ivre vers l'ami qui se tenait à côté de lui.

    "Mensonge. Dis-moi qui est venu." Je lui tapotai doucement la tête puis murmurai trompeusement avant de regarder autour de la table. Il y avait beaucoup de personnes qui étaient venus, mais pas tous. Parce qu’il n’y avait que peu de femmes juniors, et les autres étaient des hommes. Mais ce n’était pas plus de vingt personnes.

    "Pourquoi es-tu là ?" Fuse arracha le verre de Ray puis il se tourna vers moi pour me répondre à la place du mec bourré. “Il ne pensait pas que tu viendrais vraiment. La plupart des personnes présentes sont des premières années et les seniors responsables de l'événement. Mais dans un instant, il y en aura d’autres de différentes années qui vont arriver. Mange confortablement, les gens vont continuer à venir.”

    Je hochai la tête tout en observant la table à la recherche de quelqu'un. Et je vis que cette personne était assise dans un coin, cachée dans l’ombre qui la rendait presque invisible. Je bougeai pour m’asseoir à côté de Solo, avant de m’approcher pour regarder de plus près quand je vis qu’il ne bougeait pas.

    En regardant attentivement, je ris presque quand je vis que ce husky était assis, ses bras croisés ensemble, ses yeux étaient fermés et sa tête posée contre le pilier en face de lui. Il dormait même si les bruits dans ce bar étaient très forts.

    Je regardai le visage désirable de l’autre, me rappelant ce qu’il s’était passé hier et qui m’avait empêché de dormir toute la nuit.

    C’est peut-être l’amour...

    Je fus tellement choqué que je faillis lui tourner le dos quand je le vis ouvrir les yeux. Il m’attrapa rapidement le bras avant que je puisse quitter ma chaise.

    "Guitare ...  Tu es déjà là."

    Je hochai la tête en souriant discrètement quand je vis Solo bailler sans se soucier de son image. 

    "Ne te frotte pas les yeux." Je tirai rapidement sa grande main quand je vis qu’il la levait pour se frotter les yeux.

    "Ça fait mal." Ce husky cligna des yeux de souffrance.

    "Regarde-moi voir." J’avançai mon visage pour regarder de plus près et je levai ma main pour doucement frotter sous ses yeux.

    Ils étaient si rouge...

    "Lave-toi le visage plus tard. Ne frotte plus tes yeux comme ça." Je fronçai les sourcils, mais je souris quand je vis son regard suppliant. "Si ça te fait mal, ferme les yeux pendant un petit moment."

    Mais Solo ne ferma toujours pas les yeux, il me fixa à la place.

    "Guitare ..." Il leva la main pour me prendre celle qui lui touchait le visage, avant de placer sa joue entièrement sur ma main puis de fermer lentement ses yeux. "Ah ... ça ne fait plus mal maintenant."

    Boum boum... Boum boum… Boum boum… (son coeur qui bat plus vite…)

    S’il vous plaît laissez moi mourir… Ce husky influençait un peu trop mon coeur.

    "Tu as bu de l'alcool ?" Je demandai, mais je ne bougeai pas ma main, je la laissai sur le visage de Solo.

    "Un peu ... Mais j’étais surtout très fatigué..."

    "Pourquoi as-tu si sommeil ? Tu n’as pas dormi hier ?"

    "Je ne pouvais pas dormir ... Je n’ai pas bu de lait chaud."

    Je ris en entendant sa réponse. Hier, Solo m'avait ramené à mon dortoir et avait attendu pour un verre de lait. Mais je n’avais plus de lait dans ma chambre et il était déjà tard à ce moment-là donc je n’étais pas allé en acheter.  À la fin, il dût rentrer à la maison sans son lait.

    La réponse semblait si pathétique et si mignonne en même temps, ce qui me fit bouger la main qui était posé sur son visage pour pincer doucement sa joue blanche jusqu’à ce que ses yeux somnolents se lèvent vers moi.

    "Rentre bientôt chez toi. Sinon, tu ne pourras pas aller en classe demain."

    "On repart ensemble."

    Je hochais la tête devant ce husky enfantin. Je ne buvais pas de toute façon, alors pourquoi je resterais ici.

    Les gens se plaignirent un peu parce que j’étais ici depuis à peine une heure quand je marchai pour dire au revoir à mes amis à la table. Heureusement qu’Ai’Ray dormait, je n’aurai pas d’ennuis avec lui. Fuse hocha la tête quand il comprit et me laissa partir dès qu’il vit Solo debout derrière moi tout en faisant un visage farouche. Avant de sortir, sans faire attention aux regards moqueurs de toute la table, je souris sans rien dire, puis tirai le bras de ce husky pour sortir.

    Solo conduisit tranquillement le long du chemin. J’essayai de parler avec lui parce que j’avais peur qu’il s’endorme. Il avait l’air vraiment somnolent parce qu’il répondait seulement avec des réponses courtes. Et ses yeux semblaient forcer pour rester ouvert.

    Je ne remarquai même pas que la voiture avait déjà dépassé mon dortoir. Au moment où je le réalisai, nous étions déjà garés dans le parking d’un immeuble de luxe.

    Je me tournai pour regarder les yeux de la personne qui me fixait après que la voiture fut garée avant de lever ma main pour caresser sa tête en souriant.

    "Je reviendrai bientôt... Nous devons nous dépêcher ..."

    Je n'avais pas encore fini ma phrase que ses yeux qui me fixaient se fermèrent d’un coup.

    “So...Solo.” Je secouai doucement le corps Solo sur le siège conducteur mais il ne réagissait pas.

    Endormi comme ça, comment pouvais-je repartir ?... 

    Je soutenai et traînai la personne qui pesait très lourd à l’étage. C’était bien que le personnel de la réception reconnut Solo alors il vint m’aider à la hâte. Il m’aida à monter Solo puis à le faire entrer dans son appartement  avant qu’il ne s’excuse.

    Me laissant seul avec ce grand husky.

    Solo était allongé sur le canapé du salon. En fait, je voulais que le personnel m’aide à le mettre dans son lit. Mais le personnel dit qu’ils n’avaient pas le droit d’entrer dans la chambre de ce husky. Donc, je pus seulement le laisser dormir sur le canapé puis je m’assis à côté de lui.

    L’appartement de Solo était spacieux et me semblait trop grand pour une seule personne. Un côté du mur était en verre transparent qui faisait que l’extérieur semblait clair. Il avait également piscine à l’intérieur de la pièce, ainsi qu’une cuisine entièrement équipée. Et les deux portes fermées devraient être les chambres.

    Je ne savais pas si je devais l’emmener dans la chambre ou non. Mais à la fin, je le laissai dormir sur le canapé.

    "Froid."

    "So' ?"

    "Il fait froid." Solo ouvrit les yeux et répéta ses mots doucement.

    "P n’osait pas entrer dans ta chambre avant. Maintenant, lève-toi et va dormir."

    Solo hocha la tête et essaya de pousser son corps vers le haut. Je le saisis à la hâte pour le soutenir quand je le vis basculer comme s’il allait tomber.

    "Guitare, tu peux entrer ..." dit Solo avant d'ouvrir la porte de sa chambre et je le suivis à l’intérieur.

    Je l’aidai à s'allonger sur le lit puis m’assis à côté de lui. Je regardai ce husky remonter le drap jusqu’à son nez mais il ne ferma pas les yeux. Je souris en regardant cette image.

    "Tu peux dormir maintenant." Je levai la main en caressant sa tête qui dépassait du drap. Mais il ne fermait toujours pas les yeux.

    “Du lait…”

    J’éclatai de rire à sa demande avant de me lever pour aller à la cuisine. Son réfrigérateur contenait de nombreuses marques de lait différentes. Je pris la marque habituelle, la réchauffai avant d’apporter le verre dans la chambre où un gros husky était assis en face de moi, mais ses oreilles remuaient contre sa tête, il attendait.

    “Tiens.”

    Solo pris le verre et le but très vite puis me regarda.

    "Pourquoi tu me regardes comme ça ?"

    "Pour rien, vraiment ..." Solo se déplaça un peu avant d’utiliser son index pour attraper doucement mon doigt qui était sur le lit, "J’ai essayé différentes marques. Mais il n’y en a aucune qui a le même goût que celui que Guitar fait.”

    "Ouais, je veux aussi en boire avec toi tous les jours. OK, c’est parti..." Je dis en poussant la personne qui avait les yeux endormis à s’allonger doucement.

    “Guitare.”

    “Hmmm…”

    “Je n’ai pas pris de douche.”

    "Tu es somnolent donc dors juste. C’est bon." Je ris alors que je l’aidais en tirant la couverture pour le couvrir jusqu’à sa poitrine.

    "Même si je n’ai pas pris pris de douche, je ne pue pas. Alors ..."

    “...”

    "Dors ici."

    "..."

    "Je ne veux pas dormir seul."

    "Solo..."

    "Dors ici..."



     

    Chapitre 5


  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Mai à 07:53

    Hé première nuit ensemble, bon suis obligé de lire l'épisode suivant .... Impossible de reculer

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :