• Chapitre 49 : Yanyan, Su Xiaomi, joyeux Noël (1/3)

    Chapitre 49 : Yanyan, Su Xiaomi, joyeux Noël (1/3)

    Noël approchait et XiaoMi commença à être occupé. Il utilisa l’argent qu’il avait gagné pendant le camping et acheta beaucoup de choses. Des lumières festives, des fleurs en papier, des bougies de Noël et bien sûr tout cela à l’insu de YanYan qui, avec son caractère, ne célébrerait pas une fête aussi réjouissante que Noël. 

    Généralement, YanYan n’aimait pas célébrer ce que tout homme normal aimait fêter, c’était la conclusion qu’en avait fait XiaoMi d’après ce qu’il avait observé jusqu’à présent.

    Il restait deux jours avant Noël, XiaoMi tenait la télécommande de la télévision et changeait de chaîne. Il vit qu’une chaîne diffusait ‘Le voyage vers l’Ouest.’ pour la zillionième fois. Ils se retourna et parla à YanYan.

    “Yan, quelle personne tu aimes le moins dans ce film ?”

    “Le moine.”

    La mâchoire de XiaoMi s’abaissa. “Pourquoi tu le détestes ? C’est un homme bon, il est juste et éduqué.”

    “Il est comme une fille. Il ne peut pas marcher sur des fourmis, alors il ne peut pas tuer le demi-dieu… puis il est touché par le demi-dieu et il est séduit. Je ne veux même pas regarder.”

    “N’importe quoi ! Quand a-t-il été séduit ?”

    “Je vois qu'il apprécie le toucher.” YanYan haussa les épaules.

    “Maintenant au moins, je sais comment tu critiques le moine.”

    “Change de chaîne, il n’y a rien à regarder là. L’histoire est toujours la même. Il y a un demi-dieu qui descend du ciel et qui veut manger le moine. Puis il se fait battre par un singe. Sinon, ils appellent les armées du ciel en renfort et à la fin, il y a toujours ce ‘maître, donnez moi une chance…’ Ne penses-tu pas qu'avant que le singe ne descende du ciel, il a eu une guerre avec le dieu et la déesse en haut. Ils ne peuvent pas gagner mais maintenant qu'il est là, il a du mal à battre ces demi-dieux de serpent, de lapin,... Est-ce logique ?" 

    XiaoMi hocha la tête. “Tu as analysé ce film en détail !” Il faisait l’éloge de YanYan. “Yan, j’apprends beaucoup en étant avec toi.”

    “Ces choses n’ont pas besoin d’être apprises.”

    “Yan, y a-t-il quelque chose que tu souhaites avoir ?”

    XiaoMi essayait de tester YanYan en lui demandant.

    “Rien.” Une réponse directe de YanYan.

    “Comment c’est possible ? Tu n’as aucun souhait ?”

    “Faire un tour sur le soleil ?”

    XiaoMi était sous le choc… “Tu n’aurais pas un souhait plus petit ?”

    “Faire un tour autour du soleil.”

    “Tu n’en as pas un qui soit plus normal ?”

    “Pour moi, je préfère souhaiter ce qui n’est pas réalisable. Pourquoi tu me demandes cela ?  Tu penses que tu es un génie des voeux ?”

    YanYan prit la télécommande et changea vers une chaîne qu’il préférait.

    ----------------------------------------------------

    Un jour avant Noël.

    “Yan, tu rentres tôt ce soir ?”

    "Pourquoi ?"

    "Tu rentreras plus tôt ?"

    "Pourquoi ?"

    "Tu rentreras plus tôt ?"

    "Pourquoi ?”

    "Tu rentreras plus tôt ?”

    "D'accord."

    Ce soir, c’était la veille de Noël. En voyant YanYan partir au travail, Xiaomi quitta aussi la maison et il partit à la recherche d’un sapin.

    ------------------------------------

    Il parvint enfin à atteindre un endroit éloigné, après quelques tours, il en repéra enfin un qui lui convenait. Il sortit une hache de son sac. Hah ! Il se frotta les mains plusieurs fois et commença à abattre le sapin. Juste quand l’arbre était sur le point de tomber, quelqu’un appela XiaoMi.

    “Mon ami ?”

    “Qu’est-ce qu’il y a ?”

    XiaoMi se retourna et vit deux policiers qui le regardaient.

    “Quelqu’un dans le coin a signalé que vous détruisiez l’environnement.”

    “Non, non… je n’ai rien fait.”

    Un des officiers pointa le sapin.

    “Chaque fleur et chaque brin d’herbe ici appartiennent à tout le monde. Ce que vous faites est illégal.”

    “En quoi c’est illégal ?”

    XiaoMi, sous le choc recula de quelques pas. La hache qu’il tenait dans ses mains heurta le sapin qu’il était en train de couper et celui-ci tomba. Les deux officier regardèrent l’arbre puis XiaoMi qui était en état de choc en tenant la hache, puis ils commencèrent à dire.

    “En vertu de la loi numéro 34 sur la protection des arbres, quiconque est reconnu coupable de destruction d’arbres, peut être en charge d’avoir à planter cinq nouveaux arbres, mais aussi se voir infliger une amende allant de trois à dix fois le montant perdu.”

    XiaoMi tomba par terre.

    "Oh non... Cette fois, c'est fini. Je n'ai pas beaucoup d'argent."

    XiaoMi avait dépensé l’argent depuis longtemps pour acheter toutes les choses pour Noël. Les agents amenèrent XiaoMi au département des forêts. Il resta dans le bureau d’un vieil homme pendant près d’une heure à l’écouter parler et à la fin, il n’eut d’autre choix que d’appeler YanYan.

    Quand YanYan arriva, son visage était pâle et inquiet. Il paya l’amende et voulut repartir avec XiaoMi, mais le vieil homme les retint.

    “Jeune homme, il ne suffit pas de payer l’amende. Il doit planter au moins cinq arbres avant de pouvoir partir.”

    L’homme téléphona et une dame arriva peu de temps après. Elle conduisit XiaoMi à l’endroit où il avait coupé l’arbre. YanYan les suivit dans sa voiture. Une fois arrivé, la dame sortit cinq petites plantes et une bêche, elle les passa à XiaoMi qui ne dit pas un mot et commença à planter les cinq pousses. Pourquoi à la veille de Noël, tout le monde semblait être froid… XiaoMi était bouleversé, YanYan se tenait à côté de lui en train de fumer en l’observant. Il était trop inquiet et ne pouvait pas comprendre ce à quoi XiaoMi pensait. L'expression sur le visage de YanYan perturba encore plus XiaoMi. YanYan pensa que XiaoMi devait être puni parce qu'il faisait toujours les choses sans réfléchir. 

    -------------------------

    Il était 16 heures quand ils arrivèrent chez eux. Ils n’avaient pas dit un mot de tout le trajet, mais une fois à la maison, YanYan se tint devant XiaoMi.

    “Du soir au matin, combien de fois vas-tu avoir des ennuis ?”

    XiaoMi regarda YanYan sans dire un mot, avec son visage sale. Pourquoi, la veille de Noël, tout le monde devait le traiter froidement ?

    "Je te le demande. Parle."

    XiaoMi garda le silence.

    "Su XiaoMi ! Qu'est-ce que tu fous...tu es malade ?"

    XiaoMi retourna tranquillement dans la chambre. Ensuite il sortit avec une boîte, il l’ouvrit, fixa les objets qu’il avait soigneusement préparés. Ses larmes commencèrent à couler et il jeta tous les objets dans la boîte sur YanYan.

    “Putain, pourquoi crois-tu que je fais tout ça ?! Pour qui ?! Comment je pouvais savoir que ces arbres étaient protégés ? Même si je suis malade, c’est à cause de toi ! Pourquoi tu me cries dessus ?  C'est moi qui ai tort !”

    La voix de XiaoMi qui était forte au début se transforma lentement en un doux sanglot. Il repoussa YanYan et s’enfuit. YanYan se retrouva coincé entre les cordes et les lumières décoratives et lorsqu’il put le poursuivre, XiaoMi n’était plus là. YanYan était sur une place, il y avait un écran géant qui diffusait l’image d’une femme faisant une annonce.

    "Aujourd'hui, c'est la veille de Noël. Êtes-vous avec votre bien-aimé ?"

    YanYan alluma une cigarette, en regardant le grand écran, maintenant il savait...

    Aujourd'hui, c'était la veille de Noël......

     

    Chapitre 49 : Yanyan, Su Xiaomi, joyeux Noël (1/3)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :