• Chapitre 45 : Nous allons camper (1/2)

    Chapitre 45 : Nous allons camper (1/2)

    Après l’incident avec Chen Cheng, XiaoMi ne s'intéressa plus aux dramas, il changea pour regarder des animes. D’une fiction à une autre. Il sortit une casquette du placard, la mit et dit.

    “Allons mes frères ! Hissez la voile ! Je suis le capitaine du navire ! Luffy au chapeau de paille, fruits du démon.”

    Il sauta sur le dos de YanYan qui était au téléphone à côté de lui, celui-ci raccrocha et dit.

    “Tu es encore un enfant ?”

    “Qui te demande de m’ignorer. Je m’ennuie.”

    “Pars si tu t’ennuies.”

    “Ne sois pas si cruel, je ne te comprends pas, tu lis tous les jours… le livre est meilleur que moi.”

    “Tu insistes pour que je te le dise ? Et YangHui vient d’appeler, il a dit que demain nous irions camper.”

    Une fois qu’il apprit qu’ils allaient camper, XiaoMi se mit à sauter sur le dos de YanYan.

    “Que faut-il préparer ?”

    “Ils vont le préparer.”

    “Oh non, non, non, je ne peux pas partir sans rien apporter ! Ça n’aurait aucun sens. Tu n’as toujours pas porté tes sous-vêtements roses. Si tu te mouilles et que tes sous-vêtements sont trempés, alors je te les donnerai. Une personne intelligente est quelqu’un qui se prépare à toutes les situations.”

    En entendant cela, YanYan marcha jusqu’au mur et pressa XiaoMi qui était dos contre le mur.

    “Ça fait mal ! Tu veux me tuer ?”

    YanYan relâcha XiaoMi et celui-ci glissa lentement vers le bas du mur, mais il oublia vite la douleur. Il entra dans la chambre pour faire ses valises. YanYan regarda la télévision dans le salon jusqu’à 23h et quand il entra dans la chambre, il réalisa que XiaoMi faisait encore ses valises, il y avait déjà deux grands sacs pleins.

    “Combien de choses as-tu l’intention d’apporter ?”

    En sueur, XiaoMi se retourna. “Tous ces éléments sont nécessaires.”

    YanYan avança et ouvrit le sac, il sortit tout ce que XiaoMi avait acheté pour se protéger, le spray au poivre, la croix et le marteau.

    “Pourquoi les as-tu emballés ?”

    "Autoprotection."

    YanYan resta silencieux, puis il ouvrit un autre sac, c’était sa montre, ses cartes bancaires et quelques objets de valeur.

    “Pourquoi les as-tu empaquetés ?”

    “Si on les laisse à la maison, je ne me sentirai pas en paix. Les objets de valeur doivent être gardés près de soi.”

    YanYan se leva. “Su XiaoMi, maintenant va prendre ta douche puis dors. Toutes ces choses, tu ne peux même pas en emporter une.”

    “Comment c'est possible??!”

    XiaoMi était réticent. YanYan se dirigea vers le tiroir et en sortit le ‘petit’ lubrifiant qu’il jeta dans le sac.

    "Apporte ça, c'est suffisant."

    XiaoMi regarda le sac puis rougit. "Idiot."

    Puis il courut vers la salle de bain. Après avoir pris sa douche, YanYan s’était déjà endormi, mais XiaoMi, allongé dans le lit, ne pouvait pas dormir. Il se tourna et se retourna puis il donna un léger coup à YanYan qui dormait à côté de lui.

    “Quoi ?” Demanda YanYan à moitié endormi.

    “Je suis trop excité, je ne peux pas m’endormir. Discutons.”

    “Tu penses que je serai de ce genre ?”

    Après avoir dit ça, YanYan se rendormit et XiaoMi l’entendit de nouveau ronfler. Il fit la moue, ferma les yeux et les ouvrit de nouveau après un certain temps… il était complètement excité. Il regarda le dos de YanYan puis il sauta du lit, en fit le tour et s’allongea face à lui.

    “Yan, je te raconte une blague, il y a bien longtemps..."

    Avant que XiaoMi ne commence, YanYan lui couvrit la bouche.

    "Tu me crois ou pas que je peux te couvrir la bouche, jusqu’à ce que tu suffoques ? Dors vite, demain nous devons nous réveiller tôt.”

    Après cela, YanYan se retourna et tourna à nouveau le dos à XiaoMi.

    "Mais je ne peux vraiment pas m'endormir !" Dit doucement XiaoMi derrière le dos de YanYan, mais il n’eut pas de réponse. Il alluma alors son lecteur Mp3 et se coucha dans le lit. Seulement, les chansons du Mp3 étaient des musiques de techno. XiaoMi bougeait au rythme de la musique, il tapait de la tête et des jambes… il était complètement pris par le rythme, jusqu’à ce que YanYan lui donne un coup de pied et que XiaoMi tombe du lit.

    ‘Tu as deux choix. Le premier est de venir sur le lit et de dormir. Le second est de rester loin de moi.”

    Après une longue lutte pour choisir… XiaoMi finit par monter dans le lit et resta tranquillement dans les bras de YanYan. Lentement, il s’endormit en écoutant battre le coeur de YanYan.

    --------------------------------------

    Le lendemain matin, XiaoMi se réveilla en entendant du bruit dans son environnement.

    “YanYan ! Ne me laisse pas derrière.”

    “Qu’est-ce que tu as à crier de bon matin ? Lève-toi vite.”

    YanYan lança le téléphone à XiaoMi. “Appelle ton école pour prendre deux jours de congé.”

    “On ne part que pour deux jours ? On devrait y aller pour au moins dix ou quinze jours !”

    “Pourquoi tant d’absurdités ?”

    XiaoMi se tut, appela l’école et demanda deux jours de congé. Il monta dans la voiture avec excitation en apportant son billet de 100$, des vêtements pour lui et YanYan et le ‘petit’ lubrifiant.

    La voiture roulait maintenant loin, ils rejoignirent YangHui et Liu YingXing. En les voyant accompagnés de quelques filles, XiaoMi dit.

    “YanYan, s'il te plait, ne les envie pas.”

    “Quand ai-je dit que je les enviais ?”

    Les trois voitures commencèrent leur voyage, XiaoMi s’endormit à la moitié du trajet et quand il se réveilla, ils étaient encore sur la route. Il regarda sa montre, ils roulaient depuis trois heures, il se tourna et regarda YanYan qui fumait.

    “Pourquoi on n’est pas encore arrivés ?”

    "Nous avons encore du chemin à parcourir."

    "Est-ce que tu t’ennuies à conduire ? Tu veux te divertir ?”

    YanYan ne répondit pas, mais XiaoMi s’était habitué à ça, il continua. “Pourquoi ne pas mettre un peu de musique ? Pour améliorer l'ambiance."

    XiaoMi mit un Cd dans le lecteur, la voiture fut remplie de musique techno.

    “Salut ! Je suis DJ XXX. Dansons sur mes sons.”

    XiaoMi secoua la tête en suivant le rythme et, en voyant YanYan ne pas répondre, XiaoMi lui dit. “Allez ne sois pas timide.”

    Encore une fois, aucune réponse, XiaoMi frappait le tableau de bord au rythme de la musique. “Allez Yan, fais comme moi.” XiaoMi tourna la tête. “Lève, lève les fesses et tord, tord ta taille, juste comme ça.”

    YanYan éteignit la musique, puis il sortit un billet de 100$ et le mit devant XiaoMi.

    "J'utilise 100$ pour acheter un peu de silence."

    "J’essayais juste de te faire te détendre… je ne peux pas croire que tu utilises de l’argent pour m’humilier.”

    Mais alors, XiaoMi prit quand même l'argent et le mit dans sa poche. Durant le trajet, il ne dit plus un mot.

    C’était déjà l’après-midi quand ils arrivèrent. Cet endroit n’était qu’une petite vallée, non loin il y avait une petite rivière. XiaoMi regarda YanYan et soupira.

    “Nous aurions dû venir ici plus tôt ! C'est beau. Nous devons créer de belles choses pour notre amour.”

    YangHui entendit ses mots alors qu’il déchargeait la voiture.

    “XiaoMi comment peux-tu dire une chose pareille sans te sentir timide ?”

    XiaoMi fixa YangHui. “Je ne te les ai pas dit. Va, va, pars.”

    XiaoMi jeta un coup d’oeil sur les quatre filles derrière YangHui et Liu YingXing. C’était celles qu’il avait déjà rencontré à la salle de billard. Aucun goût. YangHui et Liu YingXing choisirent un terrain plat et commencèrent à monter les tentes.

    XiaoMi courut vers la petite rivière pour attraper du poisson alors que les filles entouraient YanYan. YangHui et Liu YingXing s’énervèrent et dirent aux filles.

    “Vous n'avez plus besoin de poursuivre ce type. Vous n'avez pas vu que sa femme est ici?”

    "Où ?" Demanda une fille.

    YangHui désigna XiaoMi qui était occupé à attraper du poisson. Toutes les quatre ouvrirent grand les yeux, surprises, puis elles regardèrent YanYan.

    "Yan, c'est vrai ?"

    "Sinon, pourquoi je l'emmènerais toujours avec moi ?" YanYan marcha, passa devant les filles et s’approcha de la rivière. “Le temps est froid, pourquoi y es-tu allé ? Reviens !”

    “Attends ! Attends ! Aujourd'hui, je veux montrer mon talent. Je veux attraper un poisson pour que tu le manges.”

    "Et puis merde. Je te demande de venir ! Tu n'as pas entendu ?" 

    "Donne-moi une chance."

    XiaoMi regarda et supplia YanYan. Le voir ne rien dire signifiait qu’il était d’accord, alors XiaoMi continua de pécher. Finalement, il attrapa effectivement un poisson. Il était de la taille d’une paume.

    "Yan ! Tu vois !"

    XiaoMi tenait le poisson à deux mains et leva les yeux, il vit qu’une fille se tenait à côté de YanYan en train de discuter. XiaoMi s’approcha d’eux et lorsque la fille vit qu’il tenait un poisson, elle eut peur que l’odeur du poisson ne lui colle à la peau ou ne tache ses vêtements de marque. Comme certains hooligans, XiaoMi eut un sourire diabolique et continua de balancer le poisson devant elle. Qui aurait pu savoir que le poisson allait accidentellement tomber dans le profond décolleté de la blouse de la fille. Comme la blouse était trop serrée, le poisson ne pouvait pas tomber et ne pouvait pas ressortir. La fille cria et faillit pleurer. Cela surprit XiaoMi, il avait peur des pleurs d’une femme. Il voulut sortir ce poisson, mais YanYan s’empara de lui.

    “Su XiaoMi ! Bordel !! Où crois-tu que tu es en train de toucher ?!” Gronda YanYan.

    XiaoMi ne s’en rendit compte qu’à ce moment-là, il retira rapidement sa main pour s’accrocher à YanYan. “J’ai paniqué. Yan crois-moi. Je n'ai vraiment aucun intérêt pour ces deux choses.”

    XiaoMi oublia totalement la fille qui pleurait devant lui, il était occupé à tourner autour de YanYan pour le convaincre de son innocence.

     

    Chapitre 45 : Nous allons camper (1/2)


  • Commentaires

    2
    Dimanche 24 Mai à 15:46

    merci pour tout ces chapitres que j avais pas lue ( 40 a 45 ) le dernier ma bien fait rire surtout avec le poisson et surtout ne jamais oublier le petit lubrifiant mdr ( c est  vrai qu'on a besoin de sa pour le camping lol ) merci et vivement la suite 

      • Dimanche 24 Mai à 17:23

        De rien et oui on le sais tous, s'il y a bien un chose vital à emporter en camping, c'est le petit lubrifiant lol;

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :