• CHAPITRE 4

    CHAPITRE 4

     

    BLUE SKY CAFE

     

    Rain retourna au café de bonne humeur, non seulement il avait encore rencontré Manao mais en plus maintenant, il savait où elle habitait. (1)

    La famille de Manao était aisée. Manao était adorable, obéissante, exactement son type de fille, même si elle était encore un peu jeune. Mais pas au point d'être un voleur de berceau. 

    Ils n'avaient que quelques années de différence. 

    "Tu en as pris du temps."

    "J'ai accidentellement rencontré quelqu'un que je connais, P'Sun."

    Rain prit les courses et les déposa sur le comptoir, puis tira une chaise et rit si fort qu'il ennuya Sun. Il ressemblait à quelqu'un qui aurait vu la fille de ses rêves, alors qu'il avait seulement rencontré quelqu'un qu'il connaissait.

    "Tu es bizarre depuis hier. Tu es amoureux?"

    "Comment tu sais ?! T'es amoureux aussi P'Sun ou c'est évident?" dit Rain en regardant son frère qui était toujours complimenté par les femmes.

    Sun était toujours habillé simplement pourtant il était toujours stylé. Son apparence était toujours le centre de l'attention même quand il était fatigué et qu'il se faisait discret.

    Mais Sun restait célibataire et ce depuis des années. Beaucoup de gens se demandaient pourquoi il n'avait pas retrouvé de petite amie après avoir rompu avec son ex en troisième année. Leur relation avait l'air sincère mais Sun n'avait pas eu l'air attristé, ils avaient même fini par être amis.

    "Mais P'Sun, ne sois pas célibataire trop longtemps. Pleins de gens viennent ici, tous les jours, personne ne te satisfait?" demanda Rain avec curiosité. 

    En fait, il avait l'habitude de le taquiner sur ce sujet mais à chaque fois il était coupé par son frère.

    "Tant que le moine ne mange pas de poulet*, je n'aurai pas de relation avec les clients." (2)

    "Vraiment? Il y a pourtant une personne à qui tu parles mais dont tu ne m'as pas parlé, hein?"

    "Ne sois pas bruyant."

    "Ok, c'est bon."

    Rain leva les mains en signe de reddition quand il vit le visage en colère de son frère. Parfois il comprenait pourquoi Sun ne cherchait pas à trouver une nouvelle copine. Avant sa remise de diplôme il était occupé à préparer l'ouverture du café. Ensuite, il était occupé à faire tourner son café tous les jours et toute la journée. Il n'avait pas le temps pour penser à l'amour.

    "Ohh cool! Ce soir je vais aller en soirée."

    "Encore?" lança Sun en levant les yeux au ciel.

    "Comment ça encore? Je n'y suis pas allé depuis des jours. P'Sun, tu es sorti il n'y a pas longtemps."

    "Es-tu mon grand frère? Quel âge devrais-je avoir pour pouvoir aller à une fête?"

    "Ahh, P'Sun.. Je suis plus jeune que toi donc oui tu peux y aller. Bref, aujourd'hui c'est l'anniversaire de Ball, si je n'y vais pas, il sera en colère."

    Rain donna plusieurs raisons pour expliquer à son frère pourquoi il voulait sortir. Mais c'était aussi la vérité. De plus, la fête était une chose normale pour des jeunes, il n'avait rien fait de mal.

    "Cette fois, j'ai promis de ne me battre avec personne."

    "Avec qui tu y vas?"

    "Moi, Ball, Golf et Mork. Pourquoi tu demandes?"

    "Pour rien. Si tu sors avec eux, fais gaffe à ne pas te battre. Fais surtout attention à ton meilleur ami."

    "Dernièrement, Mork est devenu meilleur P'Sun."

    "Oui ok! Ne rentre pas tard."

    "Ouiiii papa." dit Rain d'une façon sarcastique tout en claquant dans ses mains. 

    Après avoir réglé cette affaire, Rain reprit son sourire et rigola en pensant à Manao. Sun pensa que son frère était amoureux.

                                                     -----------------------------------------

    CETTE NUIT

    Mork avait pris sa moto et ramena Rain chez lui vers une heure du matin. Il n'avait pas beaucoup bu ce soir parce qu'il savait qu'il devait ramener Rain. Son ami, lui, avait beaucoup bu, Mork avait peur du harcèlement de Sun s'il le découvrait comme ça. Ils en auraient eu jusqu'au matin. 

    La maison de Rain était dans une zone isolée, c'était une grande maison sur deux étages. Seuls les deux frères vivaient dans la maison car leurs parents avaient divorcé quand ils étaient encore petits. Leur mère s'était remariée avec un riche étranger, tandis que leur père était parti quand Rain était au lycée. Cependant, les deux parents pourvoyaient encore aux besoins des deux frères. Ils ne manquaient de rien et Sun s'occupait de lui comme un père. 

    Donc, c'était normal que Sun agisse plutôt comme un père que comme un frère.

    "C'est déjà trop tard, dors juste chez moi." dit doucement Rain.

    Même s'il était un mauvais buveur, il était assez sobre pour marcher et prendre soin de son ami. 

    "Tu travailles déjà dur pour m'amener chez moi, j'ai peur que tu ne sois pas capable de rentrer chez toi. Tu vas probablement t'endormir au milieu de la route."

    "Je ne suis pas un mauvais buveur comme toi."

    "As-tu peur de te faire gronder? Allez, dors juste chez moi."

    "Non, je déteste écouter ton frère nous harceler autant." refusa Mork sans y réfléchir à deux fois. 

    Il était venu dans cette maison plusieurs fois et ne se souciait pas de Sun quand il les harcelait, sauf quand il ne voulait pas écouter, il le détestait vraiment. Mais depuis que Sun l'avait ramené chez lui, il ne voulait pas lui faire face. L'autre jour, seul lui avait bu et il s'était fait engueuler par Sun. 

    Quoi de plus aujourd'hui? Les deux étaient ivres. Si Sun devenait sérieux alors cela allait faire beaucoup de bruit.

    "Dernièrement P'Sun ne t'engueule pas trop. Depuis que tu l'aides, il semble plus sympa. Tu n'as pas remarqué? S'il t'engueule ça veut dire qu'il se soucie de toi, regarde combien de fois il m'engueule." essaya d'expliquer Rain à Mork, pour que celui-ci voit la violence de son frère de façon positive.

    Mork avait senti que ces mots étaient vrais. Si Sun ne se souciait pas de lui, il ne se plaindrait pas ni ne le mentionnerait.

    "Laisse-le seulement s'occuper de toi, quel genre de frère gronde comme un père."

    "Ça veut dire que tu ne veux pas dormir chez moi? Il est déjà une heure du mat', P'Sun doit probablement dormir."

    Alors que Rain continuait de le persuader, Mork hésita car il était fatigué et ne voulait pas conduire jusque chez lui. Il lui faudrait environ une heure de plus pour rentrer, il se sentait un petit peu fatigué, donc il décida d'accepter l'invitation de Rain.

    Rain ouvrit la porte et permit à Mork de garer sa moto sur le parking. Doucement pour ne pas faire de bruit, il suivit Rain dans la maison. 

    Ce qu'ils ne savaient pas c'était que Sun n'était pas allé dormir.

    En entrant, les deux jeunes se figèrent en voyant que Sun était assis sur le canapé du salon. En entendant le son de la porte d'entrée, Sun regarda vers eux avec des yeux sévères. Il semblait ne pas dormir à cause du film mais à vrai dire, il les attendait. Et ils étaient tous les deux ivres.

    "P'Sun...p...pourquoi tu ne dors pas encore?" demanda avec hésitation Rain, sans regarder Sun.

    Au début, il avait l'impression d'être assez ivre pour s'évanouir à tout moment, mais en voyant son deuxième père, il se sentait sobre.

    "Je regarde un film." répondit froidement Sun.

    "Euh...Ok! Mork dort ici ce soir."

    Sun regarda la personne qui attendait à côté de son frère sans rien dire. Même lui ne dit rien cette fois-ci. Avant, Sun aurait certainement froncé les sourcils et l'aurait engueulé mais ce n'était pas quelqu'un qui reste sans rien faire quand on le gronde. Mais aujourd'hui beaucoup de choses s'étaient passées entre eux, ils n'étaient plus les mêmes.

    "C'est un bon gars, P'Sun, il a juste bu un petit peu. S'il ne m'avait pas ramené ici, je serais probablement en train de dormir au bar." expliqua rapidement Rain, car il avait peur que son meilleur ami se fasse engueuler. 

    Il ne voulait pas que Sun gronde Mork et qu'il se mette en colère jusqu'à ce qu'il ne veuille plus venir ici. Pour lui ça allait, il savait que Sun l'engueulait ou était strict parce qu'il était inquiet.

    Sun avait pris soin de lui la moitié de sa vie, à la place de ses parents, donc ce n'était pas étranger que son frère soit devenu plus un père qu'autre chose. 

    "Bon, on va dormir maintenant." dit Rain. Il fit un signe de la tête à Mork qui était déjà en train de monter rapidement dans sa chambre avant que Sun commence à les engueuler. Mork suivit Rain sans dire un mot, mais il sentait encore les yeux de Sun le regarder, cela le faisait se sentir bizarre.

    Il n'avait jamais eu peur des yeux de Sun avant, mais maintenant, il ne pouvait pas comprendre pourquoi il se sentait si honteux, et pourquoi son coeur battait si vite.

    "Dis-moi, pourquoi toi et P'Sun vous êtes si bizarre récemment?" questionna Rain quand les deux jeunes entrèrent dans la chambre.

    "Comment ça bizarre?" demanda Mork qui retourna en arrière pour voir si Sun s'était couché.

    "Je ne sais pas, je ne peux pas dire. C'est juste bizarre.." Rain regarda Mork suspicieusement. "Vous vous êtes disputés à propos de quelque chose que je ne sais pas?"

    "Quand me suis-je battu avec P'Sun? Si je l'avais fait, tu serais au courant."

    "C'est aussi ce que je pense, je peux sentir que vous vous évitez... Mais en fait non, puisque tu ne l'aimes pas."

    Mork ne trouva rien à répondre alors il joua avec son téléphone, même s'il n'était pas le type de personne hyper connecté. Depuis que lui et Sun s'entendaient bien, Mork avait l'impression que Sun lui avait fait des choses "bizarres". Au début, il pensait que c'était son imagination, mais maintenant Rain aussi se posait des questions.

    "P'Sun aussi est devenu bizarre, dernièrement il m'a posé plein de questions sur toi." continua Rain. Cette phrase laissa Mork sans voix.  "Normalement, à chaque fois que je rentre ivre, il m'engueule jusqu'à ce que je m'effondre. Mais là, il n'a rien dit."

    "Peut-être qu'il était fatigué."

    "Tu es bizarre."

    Le coeur de Mork rata un battement mais il ne put le montrer. Alors il regarda son ami et vit qu'il allait s'endormir après avoir déposé une bombe sur son coeur. En y réfléchissant plus attentivement, Mork secoua la tête et pensa que finalement, c'était peut-être les divagations d'un homme ivre. Il était étrange que son coeur continua de battre aussi fort.

    C'est fou !

    Tout en se maudissant, Mork prit une serviette dans le placard et des vêtements qu'il avait laissé. Etant donné qu'il ne voulait pas dormir de suite, il décida de prendre une douche. Après quoi, Mork retourna dans la chambre et se coucha. Alors qu'il essayait de trouver le sommeil son ventre gargouilla. C'était le signe qu'il avait faim puisqu'il n'avait mangé qu'un petit bout au dîner.

    Et il ne pouvait pas dormir s'il avait faim!

    "Pourquoi tu as faim maintenant?!" 

    Mork regarda son téléphone et vit qu'il était même pas une heure trente du mat'. Il décida de rester couché et essaya de dormir comme Rain qui était déjà endormi. Il ferma les yeux en espérant s'assoupir, mais rien n'y faisait, il ne pouvait pas dormir.

    S'il ne mangeait rien alors il allait rester éveillé avec l'estomac vide pendant des heures. 

    Mork regarda encore l'heure et cette fois il n'était pas loin de deux heures. Finalement, il décida de descendre pour trouver de quoi manger. La maison était silencieuse, Sun était parti se coucher, mais au lieu d'avoir peur des fantômes ou du silence ambiant, il poussa un soupir de soulagement.

    Cela aurait été étrange de chercher de la nourriture avec Sun dans le salon. Mork savait que Sun serait d'accord mais il se sentirait mal à l’aise. Et honnêtement, s'il devait choisir entre rencontrer Sun ou un fantôme, il choisirait, définitivement, le dernier.

    "Il n'y a rien a mangé, huh!" murmura Mork en trouvant le placard de la cuisine vide.

    Le frigo n'avait que des légumes à cuire, des fruits et de la viande. S'il voulait manger alors il devrait cuisiner, sinon il se ferait des nouilles instantanées. 

    Mork souffla car il ne faisait pas la cuisine. Chez lui, il avait des employés de maison pour tout ça, mais s'il ne mangeait pas, son estomac continuerait de protester.

    "Faisons des nouilles." chuchota Mork.

    Il savait où elles étaient et il alla directement les prendre dans le placard. Chaque fois qu'il dormait ici et qu'il avait faim, Rain lui préparait des nouilles. Donc il se repérait facilement.

    Pang!

    Mais comme il n'utilisait pas souvent la cuisine il fit tomber quelque chose qui était accroché au mur avec sa main en essayant de la prendre. Heureusement ce n'était pas un verre ou une assiette, sinon il lui aurait fallu beaucoup de temps pour nettoyer.

    "Qu'est-ce que tu fais?"

    La voix soudaine fit immédiatement se redresser Mork, qui s'était penché pour attraper le pot, et se tourna vers celle-ci. Il vit alors Sun qui le regardait appuyé sur la porte de la cuisine.

    Ses mains se figèrent..

    "J'avais faim alors je suis venu trouver quelque chose à manger mais il n'y a rien dans le frigo." répondit Mork contre son gré, même si c'était mieux de répondre plutôt que laisser l'autre homme le fixer.

    Sun acquiesça en signe de compréhension et se dirigea vers le frigo puis alla se servir à boire. Même si Mork avait deviné que Sun était venu chercher à boire et pas parce qu'il avait entendu la casserole, il trouvait bizarre de le croiser. Ils ne s'étaient jamais croisé avant, mais depuis, beaucoup de coïncidences leurs arrivaient!

    "Où est Rain?"

    "Il dort déjà."

    "Tu cuisines des nouilles instantanées?" Mork acquiesça pour répondre. 

    "Tu sais cuisiner?"

    "Je sais comment le faire, ce n'est pas si dur."

    Mork, embarrassé, se frotta le cou, il n'avait jamais cuit des nouilles auparavant. Sun, en son for intérieur, était hilare. il était au courant que Mork ne savait ni faire la cuisine, ni les tâches ménagères. Si quelque chose demandait de la force alors il savait le faire.

    "Prends un siège, je vais cuisiner pour toi."

    "C'est bon, je peux le faire."

    "Assieds-toi, si tu le fais, tu vas casser le pot." dit Sun en élevant la voix, ce qui amena Mork à tout lâcher et à aller s'asseoir, impuissant. Il pensait que Sun avait peur qu'il salisse la cuisine donc il cuisinait pour lui.

    Eh bien, si Mork cuisinait pour de vrai alors il pourrait vraiment tout gâcher. 

    L'atmosphère dans la cuisine devenait de plus en plus gênante, rendant Mork sans voix. Avant, au moins, ils se chamaillaient ou se disputaient mais maintenant, il ne savait pas comment se comporter. Il était encore plus confus du comportement de Sun. C'est pour ça qu'il essayait d'éviter de le rencontrer.

    P'Sun aussi est bizarre, il m'a posé des questions sur toi.

    Les mots de Rain firent réfléchir Mork. Au début, il s'était dit que ce n'était que son imagination, mais Rain avait commencé à s'en rendre compte aussi, donc il n'était pas le seul à le penser.

    Sun avait beaucoup changé et Mork ne savait pas quoi faire.

    "Tu as souvent faim la nuit comme ça?"

    Sun était le type de personne qui parlait quand il préparait le repas. Il fit bouillir l'eau et lava quelques crevettes pour les mettre dans les nouilles. En y prêtant attention, Mork se rendit compte que Sun cuisinait bien, comme une femme au foyer.

    "Je ne sais pas."

    "Comment peux tu ne pas savoir?"

    "Il n'y a rien de mal, normalement si j'ai faim, je vais dans le frigo trouver quelque chose. Chez moi, il y a toujours de quoi manger. Pas comme ici, il n'y a rien." se plaignit Mork tout en poussant un long soupir. 

    Pendant qu'il parlait, son insécurité avait disparu, il se rendait compte que c'était honnêtement mieux de parler que de rester assis.

    "Donc, le fait que tu aies faim la nuit est si courant que ta famille conserve de la nourriture dans le frigo?"

    "C'est pour ça que je dis que cette maison est étrange, il n'y a rien dans le frigo."

    "Parce que normalement, personne n'est affamé au milieu de la nuit."

    Mork fit la moue, il avait l'impression d'être pris sur le fait. Rain avait dit que Sun était le genre de personne à manger des aliments fraîchement préparés, il ne cuisinait que la portion suffisante. Mork quant à lui, ne cuisinait pas beaucoup mais s'il en restait il le mettait au frigo jusqu'à moisissure. Mork regarda silencieusement Sun qui cuisinait et pensa qu'il avait l'air bien. 

    Des yeux sournois.

    Sun apporta les nouilles avec les crevettes et les légumes qu'il avait ajoutés. L'arôme envahissait le nez de Mork à l'en faire saliver et grogner.

    "Merci." chuchota-t-il doucement, mais assez pour la personne destinée à l'entendre.

    "Tu peux apparemment parler gentiment."

    Mork pensait que Sun allait partir pour le laisser manger tranquille, mais en fait l'autre homme prit une chaise et s'assit devant lui, ce qui le choqua tellement qu'il arrêta son mouvement de fourchette.

    Mork le regarda avec confusion.

    "Tu ne manges pas? Tu n'as plus faim?"

    "P'Sun, tu peux retourner au lit en premier, je nettoierai la cuisine plus tard."

    "C'est bon."

    "Qu'est-ce que tu veux dire?"

    "Laisse-moi attendre ici et nettoyer plus tard. Normalement, les gens comme toi ne savent pas le faire."

    "Tu es trop gentil.." dit Mork sans filtre et en se moquant de Sun directement. Toutefois, il avait tellement faim qu'il ignora Sun, il se contenta de lever sa fourchette tout en mangeant les meilleures nouilles qu'il avait mangées.

    "J'ai entendu Rain dire que tu ne t'étais pas vraiment battu avec ces gens la dernière fois?" demanda Sun.

    Il plaça sa main sous son menton et regarda Mork dévorer ses nouilles. Il ne pouvait s'empêcher de sourire à cette vue. C'était toujours un plaisir de cuisiner pour quelqu'un qui appréciait sa nourriture.

    "Arrête de me parler, je mange, là."

    "C'est tout ce que je demande, je n'ai rien dit d'autre encore."

    "Normalement, je n'ai de conversation avec personne."

    "Vraiment? Est-ce d'accord pour toi d'avoir une conversation avec moi?"

    Mork leva les yeux de son bol pour regarder le beau visage de celui qui parlait. Il était choqué que Sun continue de le regarder manger comme s'il regardait un film.

    C'est alors que son coeur se mit à battre aussi fort que lorsqu'il était entré tout à l'heure et qu'il l'avait vu.

          

                                                ---------------------------------------------

     

    (1): Ils se sont rencontrés dans le chapitre 3 mais ça ne concerne pas Sun et Mork, donc je n'ai pas traduit.

    (2) :C'est un idiome thaï qui veut dire qu'un homme ne va pas utiliser sa position, son pouvoir, pour avoir une relation avec une personne.

     

    CHAPITRE 4


  • Commentaires

    4
    Samedi 23 Mai à 19:30

    nous sommes en Asie, ce sont des baguettes et non des fourchettes pour manger les nouilles je pense. LOL

      • Samedi 23 Mai à 20:16

        Non, non, les couverts sont bien utilisés partout en Thailande. A la place du couteau, ils ont des cuillères mais ils utilisent très peu de baguette, à part s'ils mangent dans des nouilles ou dans des restaurants avec des spécialités nécessitant des baguettes. smile

        Et pour la culture, les couverts thai ont été importé de France au XVIe siècle, après un voyage commerciale he

      • Samedi 23 Mai à 19:51

        oups moi j'ai pas vu ça en Thaïlande cela dépend peut-être des villes

      • Samedi 23 Mai à 19:41

        Alors non en Thailand ils utilisent des fourchettes en règle général 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :