• Chapitre 38 : Attention à Su XiaoMi

    Chapitre 38 : Attention à Su XiaoMi

    "J'ai déjà envoyé des messages à mes trois amis pour leur demander de ne pas dîner ce soir. Tu peux juste m'accompagner ?" XiaoMi supplia YanYan.

    Dans une heure, il devait aller à l'école. Il devait utiliser cette heure pour convaincre YanYan de l'accompagner au dîner de ce soir. YanYan écrasa sa cigarette dans le cendrier,

    "Pourquoi dois-je y aller alors que tes colocataires et toi avez une soirée ?"

    "Mais je leur ai déjà parlé de nous. En tout cas, nous devons y aller ensemble. ZhuGang et les autres, ils me traitent bien. En plus, tu devrais les remercier de s'occuper de moi quand tu n'es pas là.”

    YanYan regarda XiaoMi. "Je ne suis pas ton père."

    XiaoMi perdit patience, il prit la main de YanYan et continua à se balancer. Il avait appris cette manière d’importuner de la chaîne pour enfants. 

    "Yan, viens avec moi, juste pour cette fois, comment peux-tu me confier, moi qui suis si faible, à ces trois bêtes ? Et si j’étais ivre et qu’ils me faisaient quelque chose ? Je dis que si quelque chose arrivait, je ne saurais vraiment pas comment te faire face. Tout ce que je pourrais faire alors, c’est te supplier de croire que ce n’est pas ce que je voulais.”

    XiaoMi tenait la main de YanYan et le regarda sincèrement dans les yeux.

    "Vous avez dormi tous les trois dans le même dortoir pendant trois ans, si une telle chose devait arriver, je pense que ce serait déjà arrivé.”

    Voyant que sa ruse ne fonctionnait pas, il commença à changer d’astuce.

    "Tu ne m'aimes pas... Tu ne m'aimes pas... Tu ne m'aimes pas... ! Ce que tu as dit ne sont que des mensonges."

    XiaoMi n'arrêta pas de se répéter alors que YanYan se versait du café, regardait la télé, jouait à l'ordinateur et allait même aux toilettes.

    "Tu ne m'aimes pas... Tu ne m'aimes pas... Tu ne m'aimes pas... ! Tout ce que tu as dit ne sont que des mensonges" 

    YanYan remonta son pantalon, avec un visage irrité, il regarda XiaoMi.

    "Je viendrai. Tu veux bien fermer ta bouche un moment ?"

    Une fois que XiaoMi eut ce qu'il voulait, il se sauva des toilettes. Il prit ses livres et se dirigea vers l'école.

    --------------------------------------------

    Pendant les cours, les quatre amis s’assirent ensemble et commencèrent à discuter.

    "Que voulez-vous manger ce soir ? Dites-le." XiaoMi était généreux.

    Les yeux de ses trois colocataires brillèrent de tous leurs feux et JiaHua dit doucement.

    “Vu ta générosité, je suppose que ton YanYan est d’accord pour se joindre à nous ?”

    Après avoir pris connaissance de leur relation, ils l’avaient rapidement acceptée. Il étaient jeunes et ce genre de choses n'affecterait pas leur amitié avec XiaoMi. Ce dernier se sentait fier et il se tapa sur le torse.

    “Qui je suis ? Si je lui demande de venir, comment oserait-il ne pas venir ? Ce n’est pas que je veuille frimer, mais si je l’appelais maintenant, il se précipiterait ici, même s’il devait se casser les jambes.”

    Les trois amis regardèrent Su XiaoMi avec incrédulité. ZhuGang dit,

    “Je pense que tu mens. Essaie de l’appeler maintenant et tu verras.”

    XiaoMi se sentit anxieux et fixa ZhuGang. “On ne peut pas téléphoner pendant les cours. Les étudiants de nos jours, ils ne respectent pas les règles ! Ne change pas de sujet, dis-moi ce que tu veux manger ce soir ?”

    “Et si nous allions au restaurant à Xi Road, il a du Hot Pot à la viande de chien. J’ai entendu dire que c’était très connu, mais que c’était cher, alors je n’y suis jamais allé pour essayer.”

    XiaoMi secoua la tête. "Non. Je ne veux pas manger de viande de chien".

    "Pourquoi ?” Demandèrent les trois curieux. 

    "Parce que, quand j'étais petit, ma grand-mère avait un chien."

    ZhuGang tapota l'épaule de XiaoMi. "Je ne savais pas que tu étais sentimental."

    XiaoMi continua de secouer la tête. "Non, quand ce chien était petit, il était plutôt mignon, mais quand il a grandi, il était dégoûtant. Les gens disaient qu'il mangeait de la merde. Au début, je n'y croyais pas. Mais après en avoir été moi-même témoin, savez-vous à quel point ce sentiment est terrible ? Tous les jours, il me léchait avec cette langue qui mangeait de la merde. Après ça, il est devenu encore plus horrible, il mangeait les serviettes hygiéniques, c’est pour ça…”

    Après avoir entendu cette longue histoire… les trois amis avaient totalement perdu l’appétit… Ils laissèrent XiaoMi décider de ce qu’ils allaient manger. A la fin, ils décidèrent d’aller manger un hot pot, mais pas un hot pot à la viande de chien. XiaoMi pensait que manger un Hot Pot était une bonne façon de se lier d’amitié.

    -----------------------------------------------------

    Au début, le dîner se passa bien, ils buvaient et mangeaient, souhaitant un amour éternel à XiaoMi et YanYann, puis ils demandèrent à entendre comment ils s’étaient rencontrés, puis ils parlèrent du bon vieux temps, de leur première année à l’université jusqu’à maintenant, plus ils bavardaient, plus ils devenaient excités et plus ils buvaient. Tous les quatre burent jusqu’à ce que leur visage devienne rouge et qu’ils crient et rient dans la pièce.

    YanYan était assis à côté et regardait ces quatres personnes qui faillirent se prendre dans leur bras et pleurer. YanYan se dit que si le dortoir était rempli de crétins, un seul dîner pourrait se transformer en un spectacle de singes. En effet, YanYan voulait rire, mais il se retenait. Il était assis en silence sur le côté.

    Peu de temps après, son téléphone dans sa poche sonna. Comme il y avait trop de bruit dans la salle, YanYan sortit pour répondre à l’appel. Quand YanYan quitta la pièce, XiaoMi tomba ivre mort sur la table. Il marmonnait. Quand ses trois amis virent XiaoMi dans cet état, ils ne purent s’empêcher de vouloir se moquer de lui. Ils se firent un signe et vinrent derrière XiaoMi. ZhuGang chuchota doucement à l’oreille de XiaoMi en disant.

    “YanYan !”

    En entendant ce nom, XiaoMi commença à rougir, puis il se mit à rire bêtement. Enfin, ils changèrent de nom.

    “Lu YiYi.”

    L’expression de XiaoMi changea en un visage féroce et colérique. Il se mordit la lèvre puis les trois colocataires commencèrent à se moquer et à répéter.

    “YanYan, Lu YiYi, YanYan, Lu YiYi,...”

    En voyant XiaoMi changer sans cesse d’expression, les colocataires faillirent se rouler sur le sol en riant. LuFei utilisa son téléphone et prit quelques photos, mais ses mains tremblaient. A un moment, ZhuGang voulut voir comment réagirait XiaoMi à son prénom. Il s’approcha donc de lui et lui dit.

    “ZhuGang.”

    Mais XiaoMi ne donna aucune réponse. ZhuGang continua d’essayer, mais XiaoMi ne répondit pas. ZhuGang voulut avancer pour frapper XiaoMi, mais les deux autres le retinrent rapidement.

    “Vous avez vu ça ! Je suis son ami depuis trois ans et il n’a pas du tout réagi, pas même un sourcil !” ZhuGang tenait son propre poing.

    “Il est saoul… Ne sois pas fâché contre lui.” Les autres essayèrent de calmer ZhuGang.

    Quand YanYan eut fini de parler au téléphone, il paya la facture et retourna dans la salle. En voyant XiaoMi comme mort sur la table, YanYan s’approcha et s’empara de XiaoMi. Il dit aux trois amis.

    “J’ai déjà payé la facture, nous allons rentrer en premier chez nous.”

    Lorsque YanYan traîna XiaoMi à la porte, LuFei appela soudainement.

    “YanYan ! Attention à XiaoMi.”

    YanYan fronça les sourcils. Qu’est-ce que cela signifiait ? Sans trop y penser, il continua de marcher en emmenant XiaoMi.

     

    Chapitre 38 : Attention à Su XiaoMi

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :