• Chapitre 37 : Les répercussions de YanYan.

    Chapitre 37 : Les répercussions de YanYan.

    YanYan n’était pas à la maison quand XiaoMi rentra après une longue journée de cours. XiaoMi regarda l’horloge en pensant.

    “Habituellement à cette heure-ci, il est déjà à la maison. Est-ce que quelque chose s’est passé à l’entreprise ?”

    Peu de temps après, YanYan rentra, il tenait un sac à la main qu’il lança à XiaoMi.

    “C’est pour toi.”

    XiaoMi l’ouvrit, c’était un téléphone portable. YanYan s’assit sur le canapé, alluma une cigarette, puis alluma la télévision.

    “Et le tien ?”

    YanYan sortit le sien et le posa sur la table. XiaoMi le regarda puis regarda à nouveau celui qui était dans le sac.

    “Pourquoi le tien et le mien ne sont pas pareils ?”

    “Pourquoi faut-il qu’ils soient pareils ? On les confondrait facilement.”

    “Ils peuvent être de couleurs différentes, mais au moins ce serait des téléphones de couples.”

    “En tant qu’homme, tu voudrais prendre un téléphone rose ou violet ?”

    “Alors on peut prendre un numéro de couple ?”

    “Foutaises.”

    Voyant toutes ses idées rejetées par YanYan, XiaoMi baissa le regard et s’installa à côté de YanYan en prenant sa cigarette.

    "Je continue à utiliser ton argent, est-ce que je te donne beaucoup de soucis ? Attends encore un peu, jusqu'à ce que je sois diplômé, je trouverai un emploi et je gagnerai de l'argent".

    YanYan reprit sa cigarette et en secoua la cendre.

    "La question est de savoir si tu peux obtenir ton diplôme sans problème. Tu es déjà en quatrième année, quel est ton plan ?"

    "Je veux rester à l'école une année de plus. Si je vais travailler, je n'aurai plus beaucoup de temps."

    "Peux-tu être plus ambitieux ?"

    "Tu ne comprends pas… ton travail est tout le temps à l’intérieur, le mien… Tous les jours, je dois mettre un casque de sécurité et faire face à la poussière… Sinon… je peux aller dans ton entreprise ?”

    “Pourquoi ma société devrait-elle embaucher des personnes aussi inutiles ?"

    XiaoMi fit la moue. "Tu peux ne pas être aussi direct ?... Tu peux m'apprendre."

    "T’apprendre ? En dehors des choses à la télévision que tu apprends vite, que peux-tu apprendre d'autre ? Ne pense plus à ma compagnie. Étudie bien et obtiens ton diplôme. Après que tu l’aies obtenu, je t’emmènerai en vacances à l'étranger."

    YanYan fit un clin d’oeil à XiaoMi, celui-ci s’excita et se leva, plein d'entrain.

    "Tu dois tenir ta promesse, je pars maintenant !"

    XiaoMi, plein d'énergie, entra dans le bureau.

    "Ah oui, XiaoMi, tu reconnaîtrais encore cet ivrogne qui a failli te violer ?"

    Parce que YanYan demandait soudainement, XiaoMi s'arrêta pour réfléchir.

    “Je ne suis pas sûr, mais si je le revois, je pense que je pourrais le reconnaître. Pourquoi tu me le demandes ?" 

    Dans l’avion du retour, XiaoMi avait expliqué chaque détail à YanYan, pourquoi pensait-il maintenant à une telle question ?

    “Je demandais juste.” Répondit YanYan, mais ce qu’il avait demandé comme une simple question n’était pas si simple.

    ---------------------------------------------------

    Deux jours plus tard, il traîna XiaoMi sur la plage à une heure avancée de la nuit. XiaoMi vit que deux personnes se faufilaient devant lui. XiaoMi était effrayé, il marchait derrière YanYan.

    "Qu'est-ce que c'est ?"

    YanYan ne répondit pas, il marcha directement vers les deux personnes. XiaoMi ne pouvait que suivre derrière YanYan. Une fois à proximité, il réalisa que c’était YangHui et Liu Ying Xing.

    Une fois que YangHui vit YanYan alors qu’il avait deux poches sombres sous les yeux, il commença à dire.

    "Tu peux me pardonner de t'avoir trahi la dernière fois ? J'ai fait du bon travail cette fois..."

    YangHui supplia YanYan… mais en vérité, au fond de son coeur, il râlait contre YanYan, qui était le diable. Il n’aurait jamais pensé qu’il garderait rancune aussi longtemps. Depuis l’incident où il avait raconté à XiaoMi que YanYan n’était plus vierge, ce dernier trouvait toujours un moyen de faire payer YangHui et Liu Ying Xing.

    "Je ne te donne qu’une petite leçon."

    YangHui fit une tête d'enterrement. "Alors, qu’est-ce que sera ta grande leçon ? J'ai déjà campé ici pendant trois jours et j'ai vu cet ivrogne dont tu m'as parlé."

    YangHui montra du doigt un endroit pas très loin, il y avait un homme assis, complètement ivre, il continuait de jurer. YangHui continua. “Si je ne me trompe pas, c'est lui.”

    YanYan et XiaoMi se tournèrent dans la direction indiquée par YangHui. Puis YanYan demanda à XiaoMi.

    "Est-ce que c’est lui ?" 

    XiaoMi ne put prononcer un mot, il était stupéfait. Qu'est-ce que ces trois gars essayaient de faire ? Mais une fois que XiaoMi entendit la voix de l’ivrogne, il devint soudainement pâle. Ce qui s'était passé cette nuit-là, tous les souvenirs lui revinrent.

    "La voix... La voix, c'est lui.”

    YanYan se retourna vers YangHui et dit froidement.

    "Je n'ai jamais pensé que trois jours à l’attendre suffiraient. Je me disais que ce type n'apparaîtrait peut-être jamais."

    YangHui et Liu Ying Xing n’étaient pas satisfaits, c’était le diable !!! Maintenant ils savaient que YanYan n'avait jamais été sûr que cet ivrogne apparaîtrait ici. Pourtant, il leur avait quand même demandé de l’attendre. Ils étaient soudain reconnaissant à l’ivrogne d’être venu, sinon, ils ne savaient pas jusqu’à quand ils auraient été torturés par le plan diabolique de YanYan. Ils avaient aussi de la compassion pour cet ivrogne, car YanYan allait lui tomber dessus alors qu’il était rancunier et voulait se venger.

    "Allons là-bas."

    YanYan marcha lentement pour faire face à l’ivrogne. Maintenant, XiaoMi comprenait enfin ce qui se passait. Il se rapprocha de YanYan en se sentant heureux. YanYan allait le venger !

    L’ivrogne, en voyant soudain quatre hommes devant lui, se mit à crier.

    "Qui diable êtes-vous ? Ne me bloquez pas le chemin."

    YanYan alluma une cigarette et s’accroupit. Il souffla sa fumée sur le visage de l’ivrogne.

    "Viens et joue avec moi."

    L'ivrogne s'énerva. "Quoi ? Qu'est-ce que tu veux ? Ne me provoque pas !" 

    "Alors je souhaite vraiment voir ce que ce chaton peut me faire."

    YanYan répéta ce que l'ivrogne avait dit à XiaoMi. L'ivrogne voulut donner un coup de pied à YanYan, mais ce dernier le dévia. YanYan tenait l'ivrogne par le genou et ce dernier cria de douleur.

    "C’est quoi ce bordel  ! Lâchez-moi ! Putain ! Vous croyez que je... "

    Il semblait que l’ivrogne soit parfaitement réveillé maintenant. YanYan appuya plus fort sur le genou de l’ivrogne qui cria à nouveau de douleur.

    "Vous êtes tous fous ! Je ne vous connais même pas !"

    YanYan retira sa main. Puis il se leva et sortit XiaoMi qui se cachait derrière lui.

    "C’est cette personne dont tu devrais te souvenir."

    Comment cet ivrogne pourrait-il se souvenir...

    "J'ai dit que je ne vous connaissais pas ! Je rencontre tellement de gens tous les jours, comment je peux me souvenir de tous ?"

    "Oublié ? Tu oses toucher ce qui est à moi ?" 

    YanYan lui donna un coup de pied au ventre. L’ivrogne se mit en colère et voulut se défendre, mais il fut retenu par YangHui et Liu Ying Xing. Chacun d'eux lui tenait un bras et YangHui essayait de le conseiller.

    "Je vous conseille de ne pas bouger. Vous ne voulez pas provoquer cet homme."

    "Cinglés ! Vous êtes tous fous ! Laissez-moi partir ! Sinon, ne me blâmez pas !"

    "Tu aimes enlever les vêtements des gens ? Je vais te laisser essayer aujourd'hui !"

    YanYan, avec le visage inexpressif, fit un signal à YangHui et Liu Ying Xing, qui commencèrent à le déshabiller. L'ivrogne se débattit, mais il était retenu par deux grands hommes et il ne pouvait presque pas bouger. Finalement, il commença à avoir peur.

    "Laissez-moi partir... Qu'est-ce que vous voulez vraiment ?"

    "Je ne t'ai pas demandé de me laisser jouer avec toi ?"

    Quand il fut totalement nu, XiaoMi s’exclama et se couvrit les yeux. Les trois gars se tournèrent en même temps vers lui et Liu Ying Xing dit.

    "Putain ! Tu n’es pas une femme bordel pourquoi est-ce que tu cries ?" 

    XiaoMi se couvrit encore les yeux.

    "A part YanYan, je n’ai jamais vu personne d’autre nu.”

    Sans trop réfléchir, XiaoMi dit la vérité et YangHui et Liu Ying Xing se tournèrent alors vers YanYan en essayant de ne pas rire. YanYan se sentit mal à l'aise, toussa puis dit,

    "Je ne veux pas que tu regardes, alors retourne-toi.”

    XiaoMi se retourna, mais ses oreilles étaient grandes ouvertes, il écoutait attentivement ce qui se passait derrière lui.

    "Espèce de psychopathe ! Rends-moi mes vêtements ! Je vais appeler la police. Je vais vous poursuivre en justice !" cria l'ivrogne et YanYan lui donna un coup de pied à l'aine. L'ivrogne pleura de douleur et quand YangHui et Liu Ying Xing lâchèrent prise, il se laissa tomber par terre et se recroquevilla.

    YanYan se pencha et écrasa sa cigarette contre le dos de la main de l'ivrogne. Il fut douloureusement brûlé mais ne pouvait plus engueuler personne.

    "Souviens-toi de cette douleur !" 

    Après avoir fini de parler, YanYan ramassa les vêtements sur le sol et poussa XiaoMi.

    "Allons-y."

    XiaoMi suivit les trois hommes. Lorsqu’ils furent loin de l’ivrogne, il se retourna furtivement, la brise marine soufflait, les vagues frappaient la plage et un homme nu était étendu sur le sable.... 

    Honnêtement, cette scène ressemblait beaucoup à une œuvre d'art. 

    Une fois que YangHui et Liu Ying Xing furent partis, YanYan jeta les vêtements dans la poubelle située en dessous de son appartement. Puis, avec XiaoMi, ils montèrent chez eux. XiaoMi ressentait une joie débordante.

    Dans l'ascenseur, XiaoMi continua à regarder le dos de YanYan, il s'avança et l’enlaça par derrière. "Tu es le meilleur !"

    "Pourquoi es-tu si ému ? Je n’ai fait que lui donner les conséquences de ce qu’il avait fait..."

     

    Chapitre 37 : Les répercussions de YanYan.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :