• Chapitre 3

    Chapitre 3

    8h00

    "AiGui ! Qu’est ce que tu fais là ?" La voix forte de Ray s'était faite entendre jusqu’à l’entrée de l'auditorium, ce qui obligea tout le monde à se retourner pour nous regarder. J'étais tellement gêné que je m'étais précipité vers lui avant qu'il ne crie à nouveau.

    "Aujourd'hui, le café est fermé. Je viens donc aider."

    "Huh ? Au cours de ces quatre années, et jusqu’à aujourd’hui, tu n’avais jamais fermé le café. Il doit y avoir une raison spéciale." J’ai eu l’impression qu’il se moquait de moi et je le poussais de la tête pour lui montrer mon désaccord…

    “Je ne peux pas venir voir les juniors ? "

    "Alors ... Tu viens vraiment voir les juniors de ta faculté ? Ou tu viens voir ce gamin du département de musique?"

    "Veux-tu un coup de pied ?"

    Ray rit avant de s'enfuir dans l'auditorium…

    Je ne peux que soupirer, avant d’entrer dans l'auditorium. Les balises pour les deuxièmes années et les troisièmes années avaient été accrochées. Et les autres membres du personnel arrangeaient et organisaient activement l'évènement  de tout à l’heure. Quand j’ai croisé les juniors de la faculté d'ingénierie que je connaissais bien, ils se sont retournés pour ma saluer. Un autre groupe se retourna aussi pour me regarder, ce qui n’était pas approprié…J'ai donc dû m'en aller et aller chercher Ray qui parlait avec Gin non loin de là…

    "Je peux aider ? " J'ai salué Gin. 

    "Il suffit de regarder autour pour vérifier. Tout le reste sera à la hauteur des capacités de nos juniors." Gin se retourna pour regarder autour de l'auditorium et vérifia encore une fois. 

    "Il ne reste qu'un problème..."

    "Et lequel ?"

    Ray soupira avant d'appeler quelqu'un avec insistance au téléphone.

    “C'est comme ça P'Gui ..." Gin se tourna vers Ai'Ray pour lui dire que c’est lui qui expliquerait ce qu’il se passe. "Le fleuriste vient d'appeler pour nous dire qu’ils ne pourront pas livrer les fleurs.”

    "Les fleurs ?"

    "Celles utilisées pour le vote de popularité. L'argent de la vente des fleurs constituait le principal revenu versé directement au conseil des étudiants. P'Ray était vraiment frustré."

    J'ai acquiescé. Ray était un membre du conseil et sa frustration me semblait légitime.

    "Ils ont un problème de transport." me dit Ray sans quitter l’écran de son téléphone des yeux. "Nous devons trouver quelqu'un qui pourrait faire la livraison. Mais le fleuriste n’est pas à côté et nous commençons les ventes à 15 heures, je ne suis pas sûr de trouver quelqu’un aussi rapidement..”

    "Il n'y a pas d'autres fleuristes ? “ C’est ce que je demandais parce que je me disais qu’il devait y avoir d’autres fleuristes dans le coin...

    "N'oublie pas que ce n’est pas une petite commande. Il n’y pas d’autre magasin qui pourrait nous livrer une aussi grande quantité de fleurs dans cette région. Et ce fleuriste était le moins cher... Maintenant, nous devons trouver quelqu'un pour aller chercher les fleurs et les livrer. Il faut aussi s’occuper du nouveau symbole…”

    Le symbole est un autocollant qui est attaché à la tige de la fleur et qui compte pour le vote de popularité. Lors de l’élection de ma promotion, seules les fleurs avec un symbole attaché à leurs tiges comptaient pour le vote de popularité et cette année, nous ferons la même chose.

    "Il y a de nombreuses personnes qui sont déjà là mais je n’ai trouvé personne pour partir chercher les fleurs..." Je lui ai tapoté les épaules, et Gin l’a massé.

    "Ils ne sont pas encore aussi nombreux. La plupart d'entre eux ne viendront que vers midi car ils se sont entraînés vraiment tard hier soir... Et ceux qui sont déjà là ont leurs propres devoirs, j'ai donc peur de les offenser en leur demandant de l'aide. J'irai s’il y a une voiture, mais il n'y en a pas de disponible… Et je dois aussi surveiller les gens ici.”

    En fait, je voudrais me porter volontaire. Pour la voiture, je peux essayer d’en trouver une, peut-être que quelqu'un sera prêt à à me prêter sa voiture. Mais le problème est de savoir qui ...

    "Quant à toi, tu ne conduis pas, c'est bien ça Ai'Gui ?"

    Ensuite...

    "Guitare."

    La voix était si douce qu’il n’y a pas que moi qui me retournait pour regarder. Ray et Gin se retournèrent en même temps que moi. Et j’ai pu voir une étincelle dans leurs yeux.

    "Comment se fait-il que tu sois venu aussi tôt ? Tu ne devais pas venir vers midi ?" J'ai posé la question sans réfléchir car je me souvenais que Solo m’avait parlé de la réunion des Seniors.

    "Parce que tu as dit que tu viendrais tôt."

    Je clignais des yeux et regardais les autres qui ne savaient plus où se mettre. J'avais bien dit que je viendrais tôt mais pourquoi est-il, lui, venu aussi tôt ?!

    "Oh ! Je ne voudrais offenser personne ici !" dit Ray d’une voix moqueuse.

    "Solo tu as une voiture, non?"

    Je me suis immédiatement tourné vers Gin quand j'ai compris ce qui se cachait dans cette question et que la personne qui n'était pas au courant hochait légèrement la tête.

    "P'Ray... Je pense que nous pouvons enfin résoudre le problème."

    Deux personnes viennent d’avoir la même idée et je ne peux que secouer la tête en les regardant.

    Quand j'ai vu la voiture de Solo, j’ai compris pourquoi ses amis lui avaient dit qu’il ne pouvait se garer à l’extérieur de l’université. Et à cause de ça, je me suis dit que cette personne avait un statut élevé que je ne pensais et qu’il était peut-être, millionnaire…

    Au final, je ne m’étais pas installé dans la voiture de Solo, qui ne pourrait, d’après Ai’Ray, livrer toutes les fleurs. Nous avons donc utilisé le Fortuner de quelqu'un qui venait d’arriver.

    Je soupirais profondément en regardant qui était le conducteur. J’allais refuser quand je pris conscience de l’emplacement du fleuriste car je me disais qu’il serait impossible de faire l’aller et retour avant midi. Mais Ai'Ray m'avait traîné, poussé vers la voiture et demandé de l'aider. Si nous ne revenions pas à l'heure, l’orchestre des seniors ferait patienter le public.. Quant à la personne qui avait été utilisée (Solo), elle n'avait pas refusé ou dit un mot. Il avait juste suivi le mouvement...

    "Guitare ..." Solo toucha doucement le coin de ma bouche, ce qui me fit sursauter avant de me tourner vers lui...

    "Oui ?"

    "Souris..."

    Je souriais immédiatement à ses mots sans y penser.

    Une fois que j'avais fini de sourire, je m’appuyais sur la voiture, confus… Ce n’était qu'un mot mais ça suffisait à me faire sourire et à me faire faire ce qu’on me demandait... Jusqu'à ce que je ne puisse pas m'empêcher de me demander si c'était moi ou ce husky qui souriait… Mais si ses yeux brillaient à mon sourire... Ça en valait la peine...

    "On aurait dû refuser. Le fleuriste est vraiment loin. Est ce que nous aurons le temps de faire l’aller et retour dans les temps ?"

    "On sera à l'heure."

    À ce moment-là, je ne pensais pas que le mot «à l'heure» ne correspondait pas à un rythme normal et que nous étions loin de sa vraie signification.

    ---------

    "Guitare."

    Je me retournait pour regarder le propriétaire de cette voix. J’étais perplexe parce que mon cerveau s’était mis en stand by et qu’il m’a fallu un certain temps pour me rappeler de ce qu’il s’était passé à l’instant.

    "Solo... La prochaine fois, ne conduis pas aussi vite."

    Ce gamin inconscient conduisait depuis quand ? Il allait tellement vite que je n’arrivais même pas à retrouver le chemin et que j’en étais malade..

    Solo acquiesça sans un mot...

    Je me frottais le visage, les yeux, essayant de me changer les idées tout en regardant ma montre avec mon coeur qui s’emballait.

    9 h 15

    Ça nous avait pris une petite heure pour arriver de l'université. Je n’aurais jamais cru que quelqu’un pourrait faire ça en moins de 2 heures au vue de la distance à parcourir mais j’aurais du me douter qu’avec ce gamin, rien n’était impossible !

    J'étais descendu de la voiture pour aller chez le fleuriste sans attendre le gamin qui me suivait derrière. Je me sentais bien les pieds posés au sol mais j’aurais aimé m’asseoir car mes jambes ne me portaient plus.

    "Guitare..."

    Je me retournais pour regarder le propriétaire de la voix qui m'attrappa par le bras. J’ai eu l’impression qu’il avait peur... Je le regarder puis je riais. J’ai eu l’impression de voir un husky baissant les oreilles et la queue même s’il avait essayé de rester impassible...

    J’utilisais la main que Solo ne tenait pas pour lui caresser doucement la tête et lui sourire de toutes mes dents.

    "Je ne suis pas en colère ... Mais ne conduis pas si vite la prochaine fois, c’est dangereux”

    Solo acquiesça comme s’il remuait la queue avant que ses bras ne me fassent doucement entrer dans l'immense boutique.

    "Bienvenue."

    Je souris au personnel à l’accueil avant de regarder autour de moi. Ce magasin de fleurs était en effet beaucoup plus grand que les autres magasins. Il existait de nombreux types de fleurs qui avaient été disposés les uns à côté des autres. J’ai eu l’impression qu’il y avait moins de marchandises que prévues...

    “Je viens de l’université X. "

    "Oh... Khun Gui, c’est ça ? Je pensais que vous arriveriez plus tard… L’appel de Ray n’est pas bien vieux… “ L’employé regarda sa montre. Je gloussais en me tournant vers notre pilote de course... "Je suis vraiment désolé. Nous n’avions qu’une voiture pour les livraisons aujourd'hui et elle était déjà partie en mission…”

    "Peu importe ... Où sont les fleurs? Je vais vous aider à les charger dans la voiture, nous irons plus vite."

    "Ne faites rien ! J’’ai du personnel disponible. Je vous suis déjà reconnaissant de vous être déplacé jusqu’ici et que vous ne soyez pas contrarié. Pouvez-vous s'il vous plaît déverrouiller la voiture?"

    Solo sortit de la boutique pour déverrouiller la voiture. Je me tenais donc aux côtés de la personne qui nous avait reçu et qui était le propriétaire de ce magasin. Il regardait son personnel transporter les roses dans la voiture.

    "Est ce que votre magasin marche bien ?"

    Khun Peem était un bel homme courtois, qui devait avoir deux ans de plus que moi. Il était amusant et intéressant. Il me parlait pour ne pas s’ennuyer en attendant que ses employés finissent. Il était aussi très sympathique. Mais son sourire était un sourire de circonstance et d’affaires...

    "Ça sent bon. Et je me sens bien."

    Khun Peem souriait de toutes ses dents en écoutant les commentaires positifs des gens sur sa boutique...

    "Je veux que tous ceux qui viennent dans ce magasin se sentent bien et chaleureusement pris en charge. Chaque client est important."

    "Il n’y a pas beaucoup de fleurs dans le magasin ?"

    "Il n’y a pas beaucoup de fleurs en magasin parce que nos clients commandent de grande quantité. Et si nous voulons leur donner de la qualité, nous plantons les fleurs en fonction des demandes pour que les fleurs soient les plus fraîches possible. Si les clients venaient à manquer ce serait triste pour mes fleurs car pour moi les fleurs ont toutes un sens ainsi que pour les clients. Je fais donc de mon mieux pour m'en occuper. "

    "Pas étonnant que chaque fleur ait l'air si fraîche."

    "Oui..."

    "Guitare." Le ton de la voix contrarié de ce gamin fronçant les sourcils, droit comme un i devant la voiture et me montrant que le chargement était terminé, mis fin à ma conversation avec Khun Peem. Je fis un signe au gamin pour lui montrer que j’avais compris et me tournait vers Khun Peem qui était à mes côtés...

    “Je vais devoir partir. Merci beaucoup, Khun Peem."

    "N’hésite pas à revenir une prochaine fois...”

    Khun Peem me sourit tout en me disant d’une voix forte “... Où si tu es libre, tu peux manger avec moi…”

    "Guitare !" Le ton de la voix du gamin augmenta d’une décibel me demandant de me dépêcher et de partir immédiatement. Khun Peem riait doucement mais je ne m’attardais pas sur ce rire parce que je ne voulais pas faire attendre le gamin plus longtemps...

    Solo fronçait les sourcils en conduisant. Et même s’il restait mutique, je pouvais ressentir sa frustration... J’ai eu l’occasion de le scruter quand le feu est passé au rouge. "Ça ..." J'utilisais mon index pour lui masser les sourcils et l’apaiser. “Nous avons encore le temps, nous devrions nous arrêter pour manger." Je souriais au husky qui acquiesça d’un mouvement de tête sans un mot... Mais j’étais soulagé que ce husky ait accepté de se détendre avant de reprendre la route....

    Solo s'était arrêté dans un grand restaurant situé non loin de l'université. J'avais déjà vu ce restaurant et savais qu’il était très cher. Je n'avais jamais pensé manger ici. La qualité de la décoration intérieure et extérieure montrait le luxe de ce restaurant qui devait donc être vraiment cher...

    Je fronçais les sourcils en regardant attentivement le menu. Les prix pratiqués dans ce restaurant étaient excessifs. J’avais invité Solo au restaurant pour faire la paix mais je n’aurais jamais cru qu’il choisirait un restaurant de luxe…

    "Euh ... Puis-je avoir du riz frit au porc et de l'eau plate s'il vous plaît?" C’est ce qui me semblait le moins cher ici.

    Je fermais le menu et le rendit au serveur avant de me tourner vers Solo qui me fixait. Il s'était ensuite penché pour regarder le menu pendant un moment, puis avait pointé son doigt pour commander rapidement quatre plats.

    "C’est moi qui régale !"

    "Non." J'avais refusé l'offre immédiatement. "Je te demande juste de conduire la voiture pour livrer les fleurs, et je t’en suis déjà très reconnaissant. Inutile de m’inviter."

    "Guitare."

    "Oui ?"

    Mais Solo n'avait rien répondu. Au lieu de ça, il m’offrit une fleur orange qu’il avait sortie de sa poche...

    "Pour moi ?" Je pris la fleur....

    "En échange ... Laisse-moi t’inviter P'."

    Me donner quelque chose voudrait alors dire payer pour le repas. Où était la logique ? Il n’y avait pas de logique et en entendant sa voix tremblotante, je ne pouvais refuser son invitation...

    "Juste cette fois."

    -------------------------------

    Après le repas, nous étions retournés à la voiture. J'avais emmené la fleur que je venais de recevoir. Et je me demandais le nom de cette fleur et sa signification...

    "Solo ... Quelle est cette fleur ?"

    J'avais arrêté de marcher quand j’ai remarqué que la personne à mes côtés s’était aussi arrêtée sans vraiment savoir à quel moment... Je me suis retourné pour voir le gamin me fixer...

    "Un Lys orange."

    La distance entre nous s’estompa quand il commença à marcher vers moi...

    "Ça veut dire..."

    Solo s'était arrêté juste devant moi avant de me faire un léger sourire qui fit battre mon coeur...

    "... Qu’on ressent quelque chose de fort pour quelqu’un...(1)"

     

     

    (1)Signification exacte du Lys orange : Le lys orange admet une double signification. D'une manière générale, il traduit la joie de vivre, la gaieté et le succès. Il peut être offert à une personne qui a accompli une action qui lui tenait à cœur : l'obtention d'un diplôme, l'achat d'un bien immobilier, la naissance d'un enfant... On peut également décorer sa maison avec cette fleur pour montrer que l'on est heureux et que tout nous réussit ! 

    Mais en amour, le lys orange revête une signification bien particulière. Il est offert en bouquet à la personne avec laquelle on partage un amour pur, solide et grand. Mais il est également synonyme de passion et peut être donné en cadeau à une personne pour laquelle on ressent un amour fougueux. Dans tous les cas, il traduit un amour fort mais pas nécessairement durable. Plus le bouquet est gros, plus le sentiment est puissant et intense. Un petit bouquet peut en revanche traduire un sentiment fugace. En fonction de la situation des deux personnes qui s'aiment, le lys pourra donc être interprété de façon différente. Le lys orange est la fleur d'un bonheur plus ou moins éphémère.

     

    Chapitre 3


  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Décembre 2019 à 20:23

    J'ai appris quelque chose pour cette fleur. Ils sont si je me répète mignons. Gui ne c'est pas encore rendu compte qu'ils s'aiment.

      • Mardi 3 Décembre 2019 à 21:39

        Ce que j'aime dans le roman, c'est que rien ne semble forcé, tout se fait en douceur et avec naturel. J'aime ça <3

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :