• Chapitre 24 : La malchance.

    Chapitre 24 : La malchance.

    "Pour ce trimestre, à combien de matières te prépares-tu à échouer ?"     

    YanYan, qui tenait un livre, parlait à XiaoMi qui jouait à l’ordinateur.

    "Comment peux-tu dire ça comme ça? Tu penses que je veux échouer ? C'est le professeur qui ne me laisse pas passer." XiaoMi fit face à YanYan comme s'il était innocent.

    "Si tu échoues à nouveau à cette période, je le dirai à ton père." YanYan fit du chantage à XiaoMi.

    "Ne ... ne sois pas si cruel ... Même les étrangers, quand ils se rencontrent, se saluent, encore plus quand c'est nous et notre relation ..."

    XiaoMi se pencha en avant et cligna plusieurs fois des yeux en regardant YanYan.

    "Quelle relation ? Tout ce que je sais, c'est que si tu échoues encore, nous serons le tortionnaire et le torturé."

    XiaoMi eut peur en entendant ces mots. Il sauta de son siège et sortit son livre déjà recouvert de poussière du tiroir et commença à étudier… mais peu de temps après, il avait mal à la tête. Il s’appuya sur la cuisse de YanYan.

    "Tu vois, est-ce que ça va marcher ? Quand je passerai l’examen, tu te promèneras à l’extérieur de ma salle et tu utiliseras ton charme pour distraire l’enseignant et alors je pourrais…”

    "Tu penses vraiment que je vais faire une telle absurdité ?"

    YanYan prit son livre et frappa la tête de Su XiaoMi avec, puis il décida de ne pas le déranger. XiaoMi pensa à un dicton. ‘Fais le toi-même’.

    Tu auras tout ce dont tu as besoin. YanYan et les autres termineront leur examen un jour avant XiaoMi.

    ----------------------------------------------               

    Le jour de l'examen, XiaoMi se rendit directement à la maison de Lu YiYi. Il voulait lui demander des conseils, parce qu’au lycée, elle était célèbre pour avoir triché.

    La maman de YiYi ouvrit la porte.

    "Oh, XiaoMi, tu es venu tôt."

    "Tante, YiYi est-elle ici ?"

    Devant la mère de YiYi, XiaoMi fit semblant d'être un bon ami à elle. Il ne voulait pas que les autres sachent combien il éprouvait du ressentiment envers elle.

    "Elle est dans sa chambre, elle dort peut-être encore. Je prépare le petit déjeuner. Monte pour la retrouver toi-même."

    XiaoMi s'approcha de la chambre, il frappa à la porte et quand elle s’ouvrit, il fut choqué, paralysé, pétrifié. Lu YiYi, qui ne portait qu’un soutien-gorge et une culotte, venait d’ouvrir la porte.

    Quand elle vit XiaoMi, elle poussa un grand cri. “Je vais le dire à YanYan ! Espèce de salaud !”

    Après ça, elle claqua la porte alors que XiaoMi se tenait devant en se mordant les lèvres.

    "Bordel ! Voir des choses obscènes si tôt le matin, aujourd’hui, je n’ai certainement pas de chance !"

    Ce ne fut que très longtemps après, que Lu YiYi ouvrit la porte, parfaitement habillée.

    "Qu'est-ce que tu veux ?" 

    XiaoMi fit bonne figure en essayant de conquérir YiYi… puisqu’il avait besoin d’elle maintenant.

    "Sœur YiYi, je suis venu ici pour te demander des conseils sur comment tricher à l’examen. Dans le monde entier, qui ne sait pas que tu es la reine de la triche. Regarde tu es déjà à l’université.”

    “Tes paroles sont destinées à me complimenter ou à te moquer de moi ?” YiYi autorisa XiaoMi à entrer dans sa chambre. “Tu veux tricher ? Ok ! Je vais t’apprendre, sans rien te demander en échange.”

    Avoir un accord avec Lu YiYi presque sans condition, c’était inouï pour XiaoMi. Pas de marché, d’échange ou de s’agenouiller devant elle ? Ce n’était pas possible… Ce n’était pas la Lu YiYi habituelle. 

    Dieu l’avait-il entendu pleurer pour son aide toute la journée d’hier et cela l’avait touché ? Dieu avait-il décidé de l’aimer davantage ? Pendant que XiaoMi rêvait, il ne remarqua pas le sourire diabolique de YiYi.

    "Merci, Soeur YiYi, je me souviendrai de ton aide." XiaoMi s’inclina à 90 degrés devant YiYi, mais dans son coeur, il pensa qu’il oublierait tout, juste après l’examen. 

    Lu YiYi commença à enseigner. “D'abord, tu ne dois jamais regarder l'enseignant."

     "Pourquoi ?"

    "Habituellement, par culpabilité, ceux qui font une bêtise regarderont l’enseignant. Inquiets d’être découverts. Si l’enseignant voit ce genre d’expression, il se doutera facilement qu’il y a quelque chose de louche. Alors, il y accordera plus d’attention."

    XiaoMi continuait de hocher la tête, il était d’accord avec YiYi qui en effet, était la reine de la triche.

    "Tu passes l’examen avec tes camarades de classe, c’est ça ? Alors regroupe quelques uns de tes amis, trois ou quatre. Puis demande leur de te donner leur réponse, tu les mets sur la table pour les comparer et ainsi choisir celle qui est la plus correcte.”

    “Mais pourquoi les mettre sur la table ? On va facilement les voir.”

    “Tu es stupide ? Tu ne peux pas montrer aux gens que tu triches, tu dois donc agir normalement. Si tu le mets sous la table, c’est facile de te repérer ! Tu utilises du papier blanc, comme la feuille d’examen est blanche, personne ne le remarquera.”

    "Exact, exact.”

    “Je pense que c’est tout.”

    "Juste comme ça ?"

    "La tricherie doit être simple, c’est mieux. Souviens-toi de ces deux points. Ça devrait faire l'affaire."

    "Exact, exact.”

    Su XiaoMi quitta la maison de YiYi et alla directement à l’école. Dans la salle d’examen, il se réunit avec ses trois colocataires. Ils n'étaient pas assis juste devant ou à côté de lui, mais il les avait toujours considérés comme proches, ils s’appellaient Jia Hua, Zhu Gang et Lu Fei.

    “Une heure après le début de l’examen, vous me passerez vos réponses sur une feuille blanche.”

    “Pourquoi tu veux plusieurs réponses ? Tu n’as pas peur de te faire prendre ?” Demanda Zhu Gang.

    “Qu’est-ce que tu sais ! Vos résultats ne sont pas bons, je dois comparer et décider pour mes propres résultats ! Et si vous ne m’aidez pas,” XiaoMi bougea ses mains de haut en bas dans un style de  kung fu. “Ne me blâmez pas si j’utilise des singes volants, des pêches et mes mains invisibles sur vous.” 

    Les gars hochèrent la tête et partirent, Xiaomi ajouta. "Et vous les gars soyez très prudents à ce sujet, ne laissez aucune trace, odeur, ou quoi que ce soit qui puisse pointer vers vous.” 

    XiaoMi récita le script d'un film qu'il venait de regarder. Les trois amis hochèrent de nouveau la tête.

    "Rassure-toi ! Nous le ferons bien." 

    Comme d’habitude avant l'examen, l'enseignant, prononça le même discours.

    "Veuillez ranger tous les livres et informations relatives à l'avant. Éteignez vos téléphones portables. Ceux qui doivent aller aux toilettes, s'il vous plaît, faites-le maintenant. Vous n'êtes pas autorisés à y aller une fois l'examen commencé. Pendant l'examen, s'il vous plaît soyez calme. Vous n'êtes pas autorisés à vous déplacer. Tricher est indéniablement intolérable. Une fois repéré, vous obtiendrez un zéro."

    La feuille d'examen fut passée à XiaoMi, il était plein de confiance. En effet, ses trois colocataires étaient coopératifs et une heure après le début de l'examen, ils passèrent leur réponse à XiaoMi. Il se contrôla pour ne pas vouloir regarder l’enseignant. Il continuait de se répéter ‘ne regarde pas l’enseignant. Ne le regarde pas. Ne te fais pas repérer.’ XiaoMi posa les réponses sur la table et commença à les comparer, jusqu’à ce que soudainement il y eut une grande ombre à côté de lui. Sa feuille d’examen fut retirée et XiaoMi, sous le choc, leva les yeux. L’enseignant était là.

    "Etudiant, tu peux partir dans le couloir maintenant." 

    XiaoMi était comme une bombe, sa tête était maintenant remplie de ce qu’il lui avait dit. ‘Si tu ne réussis pas, je le dirai à ton père. Si tu échoues, nous serons dans une relation tortionnaire et torturé.’ Puis il pensa au visage mauvais de YiYi. Voilà pourquoi elle avait été si gentille de lui enseigner sans rien demander en retour. En fait, XiaoMi voulait implorer le pardon du professeur, mais après avoir réalisé que c’était un tour de YiYi, il se précipita hors du couloir.

    “Lu YiYi !! Je vais te couper en morceaux !!”

    Au final, YiYi ne fut pas découpée. Et l’école avait une règle selon laquelle les résultats aux examens ne sortaient que cinq jours après. Il s’agissait de volontairement laisser les étudiants passer une semaine inquiétante. XiaoMi était complètement foutu, s'inquiétant pour le pire.

    Ce jour-là, YanYan se tenait juste devant le panneau des résultats, il croisa les bras sans regarder son propre résultat… mais cet avis à côté de la feuille de note… 

    Su XiaoMi, numéro d’étudiant xxxxxxxxx en deuxième année de la faculté d'architecture. Cet élève n’a pas respecté les règles de l’examen. Selon la règle numéro 11 clause 8 : Quiconque se sera fait prendre en train de tricher à un examen, sera sanctionné. 

    YanYan regarda l’avis pendant longtemps, puis se tourna et regarda XiaoMi, ses yeux à moitié fermés le fixant.

    "Tu es plutôt compétent, Su XiaoMi. Uniquement toi, tout seul." 

    XiaoMi regardait ses chaussures.

    "Je ..." 

    Sans se soucier des gens à côté de lui, il serra la main de YanYan et pleura.

     "S’il te plait, je t’en supplie, ne le dis pas à mon père." 

    "Je ne peux pas lui dire, mais pour les vacances d’été, ne pense même pas à jouer."

    XiaoMi fit la moue. "Ne fais pas cette tête-là, si tu continues comme ça, tu peux oublier ton diplôme." 

    XiaoMi se rapprocha de l'oreille de YanYan.

    "Mais je veux toujours que tu t'intéresses à moi cet été." 

    "Mais maintenant, tout ce que je veux, c'est interrompre la relation avec toi !"

     

    Chapitre 24 : La malchance.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :