• CHAPITRE 23

    CHAPITRE 23

    "Sawadee Kha, P'Rain." lui sourit Manao comme s'il ne s'était rien passé. 

    Mork se sentait désolé pour elle mais il savait que c'était la bonne décision de lui dire qu'il ne l'aimait pas comme elle. Quant à Manao, elle avait besoin de temps pour pleurer et réfléchir à tout ça, ainsi elle accepterait plus facilement la situation.

    "Tu n'as pas dit que tu allais voir tes amies?"

    "On était en train de parler." répondit Mork avant de se tourner vers elle, "Comment es-tu venue ici?"

    "Manao est venue avec ses amies, mais elles sont déjà parties."

    "Tu rentres chez toi ?"

    "Oui."

    Manao avait été rejeté donc il n'était plus utile qu'elle reste ici. Elle voulait juste rentrer chez elle, elle n'était pas d'humeur à faire quoi que ce soit ni à voir quelqu'un. 

    "Rain aussi rentre chez lui." dit Mork en déplaçant ses yeux sur son ami puis lui fit un clin d'oeil. Rain était abasourdie, il ne voulait pas rentrer chez lui, il avait prévu de sortir avec ses amis, "Pas vrai Rain?"

    "Euh.. O Oui, c'est vrai, j'allais justement chez moi." 

    Voyant Mork cligner plusieurs fois des yeux, Rain suivit son plan, il réalisa que son meilleur ami essayait de les rapprocher en lui demandant de la ramener. Rain était tellement lent à comprendre que Mork le maudit, s'il brisait le coeur de Manao, Mork le détesterait. 

    "Manao veut que je la ramène? Prenons un taxi, après j'irais au café."

    "Mais Manao..."

    "On fait le même chemin."

    "C'est bien que Rain t'accompagne, si tu venais à rencontrer Ton, il pourra t'aider." ajouta Mork pour que son ami gagne des points. Il savait que Ton et son groupe se cachaient, la police les avait appelés pour les interroger mais ils avaient fui. Mork se demandait où ils auraient pu aller.

    Manao, voyant les deux hommes parler entre eux, ne savait pas comment refuser.

    "Prend bien soin d'elle."

    Mork tapota l'épaule de son ami avant de sourire à Manao et de partir à moto. Manao regarda Mork partir avec des yeux tristes. 

    Rain savait que Manao aimait Mork, le fait qu'il lui ait donné son feu vert avait blessé Manao. 

    "Allons-y Manao."

    "Ok."

    Rain et Manao sortirent de l'université. Le silence de Manao rendait Rain inconfortable, habituellement elle souriait, était vive, mais aujourd'hui elle était triste et différente de d'habitude. Il ne savait pas de quoi Manao et Mork avaient pu parler.

    "Ton et son groupe embêtent toujours Manao ?" se demanda Rain.

    "Depuis ce jour, on ne les a pas revus, mes parents ont déposé plainte mais Ton et ses amis ne sont jamais venu. Je ne sais pas où ils sont."

    "Tant mieux. Ils ont dû trouver quelque chose qui ne va pas."

    Rain pouvait sentir que Manao était vraiment triste. Il n'avait aucune idée de ce que Mork avait dit ou fait qui l’avait tant blessé. En vrai, il voulait maudire son ami. 

    "Manao tu veux rentrer tout de suite ? Tu veux aller voir un film ? Il y en a un nouveau qui sort aujourd'hui. Les gens disent que c'est drôle." dit Rain en essayant de faire sourire Manao. "Je voulais demander à Mork mais il a déjà un rendez-vous."

    "Manao veut juste rentrer, Manao ne se sent pas bien." dit-elle d'une voix grave qui fit taire Rain comme s'il avait fait quelque chose de mal.

    "Manao a avoué ses sentiments à P'Mork." dit-elle comme si elle avait besoin d'être écoutée pour soulager sa frustration. Elle ne se doutait pas que ses paroles blesseraient Rain. Celui-ci n'était pas en colère contre Manao.

    "Mais P'Mork m'a dit qu'il me voyait comme une petite soeur."

    "Alors... Comment vas-tu ?" s'inquiéta Rain.

    Il pouvait deviner la réponse de Mork car dès le début, son ami lui avait dit que Manao n'était rien de plus qu'une soeur pour lui. Il savait également que Mork ne pouvait pas accepter l'amour de Manao, non seulement parce que Rain était intéressé mais aussi parce que Mork avait déjà quelqu'un dans son coeur. 

    "Tu es en colère contre Mork?"

    "Manao n'est pas en colère contre P'Mork. Pourquoi Manao l'aurait-elle été ? L'amour ne peut être forcé. Mais…” Manao fit une pause, même si elle pouvait comprendre, elle était triste d'avoir été rejeté. "P'Mork a dit qu'un jour, quelqu'un aimera Manao."

    Manao se força à sourire pour cacher sa tristesse. Elle savait que Mork disait cela seulement pour la réconforter. 

    "Je pense que Mork a raison, seulement tu ne l'as pas encore trouvé."

    "Peut-être qu'il n'est pas encore né."

    "Pas encore né? Il est né deux ans avant Manao." dit rapidement Rain. 

    Manao réfléchit en silence aux paroles de Rain et leva la tête pour le regarder. Cette fois, Rain ne lui cacha pas son visage mais la regarda profondément, ce qui fit battre plus fort le coeur de Manao. 

    "Hum, le taxi vient d'arriver." 

    Manao détourna le regard et se dirigea rapidement vers le taxi. Rain vit que Manao rougissait et rit en silence. Il la rattrapa en toute hâte et ne dit rien. 

    Un jour, il lui avouerait tous ses sentiments ! 

                                         -----------------------------------------------

     

    BLUE SKY CAFE

    Rain entra dans le café de bonne humeur, ce qui était totalement différent de Sun qui semblait triste et faible ces derniers temps. Son visage était maussade plus que d'habitude alors même que le café n'avait pas de problème. De plus, ils avaient reçu de nouveaux clients. Sun devrait être heureux, pas froncer les sourcils.

    "Qu'est-ce qui se passe P'Sun? Pourquoi ton visage est-il si tendu?" demanda Rain, même s'il savait que c'était à cause de Mork. La dernière fois, alors que Sun était parti du café, Mork l'avait frappé au visage. Son frère avait essayé de l'appeler et de lui envoyer des messages LINE, mais il n'avait reçu aucune réponse. Sun était de plus en plus frustré, ce qui était insupportable. Rain se sentait désolé pour son frère. 

    Après ce qui s'était passé, Rain n’avait pris parti pour personne. Il s'était retiré du drame parce qu'il ne voulait plus faire souffrir Mork. Il était également logique que Sun ait à gérer son propre problème, ainsi il verrait la valeur de celui qu'il détestait autrefois. 

    De plus, Mork n'appartenait à personne.

    La prochaine fois que Sun voudra parler, il devra faire attention à ses paroles. 

    "Qui est d’aussi bonne humeur que toi ?"

    "Eh bien." 

    Rain rit à gorge déployée et se moqua de la colère de Sun qui voulait l'étrangler. 

    "Les personnes qui sont amoureuses sont généralement joyeuses, contrairement à toi qui a été battu." 

    "Putain ! Tu ne m'aides pas du tout. Tu appuies où ça fait mal."

    "Je ne peux pas t'aider. Chaque fois que j'essaie de le faire, tu aggraves la situation. Alors que Mork n'avait rien fait, tu l'as quand même engueulé. Quand tu es en colère, tu l'engueules, quand tu es inquiet, tu l'engueules aussi. En le regardant allongé là, souffrant, qu'est-ce que tu as fait ? Tu l'as engueulé. Je préfèrerais qu'il n'ait plus de relation avec toi."

    "Entendre ça me motive encore plus." répondit sarcastiquement Sun. 

    "Honnêtement P'Sun, je pense que tu devrais laisser tomber."

    Rain essaya de conseiller son frère, il ne voulait pas que Mork souffre ou soit blessé. Si les deux pouvaient se réconcilier et faire la paix et que Sun arrête de parler aussi durement, alors tout se passerait bien. Mork et Sun avaient des sentiments l'un pour l'autre depuis un moment. 

    "Alors, où est ton ami ? Pourquoi est-il si calme ces jours-ci ?"

    Sun ne pouvait pas s'empêcher de mentionner Mork. Ses pensées le rendaient impatient et il ne savait plus quoi faire. Mork n'était pas retourné au café, n'avait pas répondu sur LINE ni à ses appels et quand il était allé chez lui, Mork avait refusé de le voir. Le jeune homme agissait comme s'il était heureux de voir Sun agité.

    "Peut-être qu'il s'occupe d'affaires importantes."

    "Lesquelles?"

    "Pourquoi tu veux savoir?"

    "Pourquoi n'est-il pas venu récemment ? Il n'a jamais répondu aux appels ni sur LINE. Je ne le trouve pas à chaque fois que je vais chez lui puisqu'il se cache délibérément. Il ne t'a rien dit?"

    "Tu m'as bombardé de questions, n'est-ce pas un peu trop?"

    "N'essaie pas de changer de sujet. Réponds à mes questions !!"

    "Il ne veut plus te voir. Satisfait ?" répondit Rain alors que son frère lui mettait la pression. Il avait décidé de lui répondre honnêtement sans se soucier des sentiments de Sun. 

    "Qu'est-ce que c'est ? Une guerre froide?" marmonna Sun.

    "Mork n'est pas aussi complexe que toi. Il veut juste ne plus te voir." expliqua Rain. "Et aujourd'hui, ne va pas chez lui."

    "Pourquoi ? Ton ami t'a dit que je ne pouvais pas venir ?"

    "Non. Ce que je voulais dire, c'est qu'il ne sera probablement pas à la maison aujourd'hui. Tu ne le verrais pas de toute façon."

    "Où est-il allé?"

    "Il voit ses amis du lycée. Peut-être qu'ils sont sortis boire un verre."

    "ENCORE?!"

    Sun était deux fois plus en colère maintenant, il avait peur que Mork se saoule et recommence à se battre. Cela arrivait à chaque fois qu'il sortait boire. Sun voulait se calmer mais il était si inquiet qu'il ne pouvait plus le supporter. 

                                     ---------------------------------------------------

    VERS 23 HEURES

    G-CLUB

     

    "Toi... la fille à la table d'à côté demande ton numéro."

    Mike était retourné à sa table après avoir pris le numéro des filles à la table suivante. L'une d'elles demandait celui de Mork. Mais il était tellement absorbé par sa boisson qu'il n'entendait rien. 

    "Laquelle?" demanda Nong. 

    "Celle qui est habillée en noir. Elle a l'air bien."

    "Quoi ? Pourquoi elle ne veut pas le mien ?"

    "Regarde ton visage, s'il te plait." taquina Mike.

    "Bref Mork, intéressé ?"

    "Non. Je ne veux parler à personne pour l'instant." rejeta Mork sans adresser un regard à la fille. 

    C'était normal pour lui. Mais cette fois, c'était à cause de Sun qu'il ne voulait parler à personne. Il avait déjà mal à la tête, il ne voulait pas aggraver la situation.

    "Alors je lui parlerai à la place."

    "Si elle veut bien te parler."

    "Hé ! Pourquoi tu pousses ton ami si fort? Batard de Mork!"

    Nong fit la moue à Mork en plaisantant. Il suivit Mike jusqu'à la table des filles, laissant Mork seul. Il regarda ses amis et secoua la tête. Ils l'avaient rejoint pour le voir mais l'avaient laissé seul pour draguer. 

    Quels bons amis ils sont.

    Mork réfléchit et leva son verre pour boire. Mais alors qu'il posait son verre et s'apprêtait à s’en verser un autre, il fronça les sourcils quand quelqu'un se mit devant lui alors qu'il le regardait à peine. Il ne serait pas surpris que ce soit Sun. 

    P'Sun ! Pourquoi es-tu là? se demanda Mork dans son coeur. 

    Mork était sans voix et confus car Sun était soudainement apparu devant lui alors qu'il n'avait pas dit à Rain où il allait boire. Comment Sun savait-il que Mork était ici? Après avoir regardé autour de lui, il vit que Sun était seul.

    "Je suis venu seul." dit Sun après avoir compris que Mork cherchait quelqu'un. "Tu as l'air en forme."

    "Pourquoi devrais-je souffrir ?" demanda Mork alors qu'il avait l'impression que Sun se moquait de lui. 

    Cette réponse rendit Sun furieux. Il ne pouvait pas bien dormir et s'inquiétait constamment au point de devenir fou. Pendant tout ce temps, Sun pensait à Mork. Mais Mork. non.

    "Tu ne me demandes pas pourquoi je suis ici?"

    "Je ne veux pas savoir."

    "Mork!!" s'écria Sun. 

    Il ne pouvait pas croire que le jeune homme arrivait à le mettre en colère après seulement quelques mots. La froideur de Mork était comme de l'huile sur le feu dans son coeur. Il était bouleversé et ne pouvait plus se calmer. 

    "Sortons d'ici et parlons."

    "Je ne veux pas."

    "Allons-y."

    Sun fit de son mieux pour contrôler ses émotions. Il fixa Mork avec attention mais celui-ci ne s'intéressait pas à lui. A la place, Mork mit de la glace dans son verre et se versa à boire comme si Sun n'existait pas. 

    Vite ! 

    Sun lui arracha le verre alors que le jeune homme s'apprêtait à le prendre. Mork leva les yeux au ciel. Sun s'approcha de lui, saisit son bras avant de le serrer fort comme s'il voulait libérer sa colère. 

    "Sortons et parlons."

    "Je n'ai rien à te dire."

    "J'ai dit: sortons et parlons." dit Sun en soulignant chaque mot et en regardant Mork avec défiance. 

    Normalement, Mork n'avait jamais peur de personne et était toujours prêt à causer des problèmes. Mais il avait rencontré les yeux de Sun et entendu sa voix, il s'était alors rendu et avait accepté d'obéir à l'autre homme. Sun tira le bras de Mork et le traîna dans un endroit relativement vide à l'intérieur du bar. La musique était un peu plus basse ici et convenait mieux pour parler. Même s'il y avait d'autres personnes, ils ne se souciaient pas d'eux. 

    "De quoi tu veux parler?"

    Mork retira sa main et regarda ensuite Sun avec dégoût. Ses amis avaient vu Sun l'emmener, Mork espérait qu'ils ne pensaient pas qu'il avait peur de lui, il perdrait la face sinon. 

    "En fin de compte, fais-tu cela pour me contrarier ?"

    "Faire quoi ? Pourquoi je ferais ça?"

    "Si ce n'est pas pour me provoquer qu'est-ce que tu fais maintenant?"

    "J'ai toujours été comme ça. C'est étrange de me voir sortir avec mes amis?"

    "Tu n'as pas répondu à mes appels, ni à mes messages. Pourquoi est-ce que je pense que tu m'évites?"

    "Ça ne veut rien dire."

    "Mork!" Tu ferais mieux d'être plus clair." ordonna Sun comme si Mork était un enfant. 

    Le visage du jeune homme changea de couleur. Il n'était pas Rain alors pourquoi devrait-il obéir et écouter ce que Sun lui disait?

    "Je pensais juste qu'on n’avait plus besoin de se parler." répondit Mork en refusant de faire marche arrière. 

    "Même si nous n'avons pas encore dissipé le malentendu entre nous?"

    "J'ai déjà compris."

    "Non! Tu ne comprends rien du tout!" cria Sun avec émotion. "Tu ne comprends même pas tes propre sentiments. Tu t'enfuis parce que tu as peur que je ne t'aime plus."

    "Ce n'est qu'une illusion ! Qui t'aime?" 

    "Toi."

    "Je ne t'aime pas!"

    "Je te plais!"

    "Non."

    "Si!"

    "Je ne t'aime pas!" cria Mork.

    Il poussa Sun sur le côté, le faisant trébucher vers l'arrière en heurtant l'étagère. Même si l'étagère, qui contenait des verres à vins, ne tomba pas, Sun se blessa au sourcil dans sa chute. 

    "P'SUN!" hurla Mork en état de choc après que Sun se soit retourné pour le regarder. 

    Bien qu'il faisait assez sombre à l'intérieur du bar, il pouvait voir le sang couler de la blessure. 

    Qu'ai-je fait ? 

    Il avait blessé Sun au point qu’il saigne...

     

    CHAPITRE 23


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :