• Chapitre 21 : Un amour pas si pur

    Chapitre 21 : Un amour pas si pur

    YanYan se tourna et pressa XiaoMi sous lui, il embrassa ses lèvres souples et le dévora.

    Ils se séparèrent finalement au bout d’une heure. YanYan porta le corps fatigué de XiaoMi.

    "Je t'emmène dans la salle de bain pour prendre un bain ?”                 

    "Oui."                

    Après le bain, ils étaient sur le point de sortir pour aller manger, mais quand ils ouvrirent la porte, YanHui et Lui Ying Xing étaient là.

    "Pourquoi vous êtes là ?" Demanda YanYan.

    "Toujours aussi froid ... Mon cœur meurt presque tellement tu me blesses. Nous pensions juste que cela faisait un moment que nous n’avions pas mangé ensemble…” YanHui fit semblant d’être blessé.

    "Je dis que vous êtes ennuyeux tous les deux. Nous allons manger aussi, alors allons-y  ensemble." YanYan ignora l’expression de refus de XiaoMi.

    Ils étaient assis tous les quatre à une table, YanHui et Lui Ying Xing connaissaient déjà la nature de la relation entre YanYan et XiaoMi. Du coup, ils ne perdaient aucune occasion de les taquiner.

    "Su XiaoMi, tout à l’heure, j’ai remarqué que la façon dont tu marchais était un peu maladroite." commença à dire Liu Ying Xing qui parlait peu.

    XiaoMi rougit juste après avoir entendu cela et nia doucement.

    "Ne dis pas ça… Je...je.. je me suis foulé la taille pendant le jogging ce matin.”

    "C’est vrai ? Est-ce que YanYan a des pratiques bizarres ? A-t-il utilisé une ceinture ? Des bougies ?" YangHui le taquina encore plus.

    YanYan ne sembla pas ennuyé, il continua de manger son repas, alors que XiaoMi n’aimait pas ce qu’il entendait.

    “Ferme ta gueule ! Ne dénigre pas mon amour pur.”

    Ceci arriva à l’oreille des deux mecs qui rigolèrent jusqu’à ce que leurs visages touchent la table. Après un long moment, YangHui réussit finalement à parler.

    "Alors XiaoMi, peux-tu me dire ce que signifie un amour pur pour toi ?"

    "Hmm … C’est quand deux personnes pures sont ensemble pour mener une vie simple… définitivement,  il n’y a pas de ceinture ou de bougie…”

    XiaoMi les regarda avec un regard méprisant, alors qu’ils continuaient de rire contre la table.

    “Deux personnes pures ?”

    “Toi… je peux le croire… mais…”

    YangHui regarda YanYan puis continua à rire sans se soucier du coup de pied dans la jambe que ce dernier lui donna. Il continua de parler sans se soucier de sa propre vie ou de sa mort.

    “XiaoMi, tu n’as pas l’air de le savoir, mais d’après ce que je sais, YanYan n’était déjà plus vierge avant de sortir avec toi.”

    "Quoi ??"

    XiaoMi regarda YanYan, mais celui-ci évita son regard.

    "A quoi bon parler de choses qui sont passées, mangez plus vite.”

    En effet, XiaoMi se comporta bien et il mangea tranquillement son repas en silence, son coeur était lourd. Son souhait d’un amour pur n’était maintenant plus aussi pur. Cette pureté avait été entachée par ce scélérat de YanYan.

    Les deux amis, qui rirent encore jusqu’à la fin du repas, n’avait pas vu que XiaoMi était bouleversé. Il monta tranquillement dans la voiture, alors que YanYan les regarda férocement.

    “Je vais me venger de ça dans le futur. Vous feriez mieux de vous rappeler de ce que je dis.”

    YangHui et Liu Ying Xing essayèrent d’arrêter de rire, mais ils échouèrent.

    “Laisse-nous voir, si tu peux survivre jusqu’à ce soir.”

    YanYan leur envoya un coup de pied.

    ----------------------------------------------

    Quand ils arrivèrent à la maison, peu importe où allait YanYan, XiaoMi le regardait froidement. Il pouvait sentir le froid dans son dos et après une heure… YanYan finit par céder.

    “Tu ne peux pas complètement me blâmer ! Je suis un vrai mec ! En plus, tout ça s’est produit quand j’étais encore jeune.”

    XiaoMi se mit en colère. “Et alors, je suis aussi un homme ! Regarde-moi ! Je n’ai rien fait de sauvage comme ça ! Tu es sans honte ! Je me gardais pur pour celui que j’aime, je suis vraiment aveugle… Je ne peux pas croire que j’ai craqué pour un putain de playboy comme toi !”

    YanYan regarda XiaoMi qui se mettait de plus en plus en colère.

    "C’est du passé, ça ne sert à rien de se mettre en colère.”

    "Tu oses encore parler…. Tu… Tu…”

    XiaoMi pointa le nez de YanYan.

    “Mon rêve d’avoir un amour pur a été anéanti ! Tu l’as écrasé aussi facilement qu’on écrase une fourmi ! Tout est perdu ! Si je l’avais su plus tôt, j’aurais tout simplement trouvé quelqu’un pour lui donner ma première fois. Comme ça, ça aurait été réglé…”

    “Mais, ta première fois est déjà passé.”

    “Dis-moi, à qui tu as donné ta première fois ? Une fille ou un garçon ?”

    YanYan attrapa XiaoMi et l’attira dans ses bras. “Ne parlons plus de ça, ok ? Prends-moi comme si j’étais vierge.”

    “Tu ne l’es pas… comment faire semblant ? Puant ! Racaille ! Sans scrupule !”

    YanYan ne put qu’enlacer XiaoMi à côté de lui. En l’entendant râler pour lui-même, il ne s’était jamais rendu compte que c’était si important pour XiaoMi...

    Ces deux salaud,   ils ne perdent rien pour attendre! Ils ont osé me trahir !!

    Toute la nuit, XiaoMi harcela YanYan. Il se sentait comme si sa femme lui faisait la leçon, mais il ne répondit  pas une seule fois.

    Il admettait qu’il n’était plus vierge avant de rencontrer XiaoMi, mais il était presque parfait pour lui. Tout ce qu’il espérait chez son partenaire, XiaoMi l’avait, mais bien sûr, YanYan ne l’informa pas de tout ça.

    -----------------------------------------------

    Le lendemain matin, le premier mot que XiaoMi dit à YanYan était "Sale gars"

    YanYan avait mal à la tête. “Combien de temps vas-tu continuer à gronder ?”

    “Peu importe combien de temps je vais gronder, ça ne compensera pas mon coeur blessé. tu es la tristesse des vierges, la douleur du pays…”

    “Tu utilises beaucoup de nouveaux mots cette fois.” YanYan sortit du lit et s’habilla.

    En voyant YanYan se lever, XiaoMi le suivit également. “J’ai tellement grondé et tu n’as rien à dire ?”

    “Qu'est-ce que tu veux que je fasse? Aller et récupérer ma virginité ?”

    “Tu…”

    YanYan descendit les escaliers pour aller au salon, XiaoMi le suivit et commença à le harceler. YanYan se retourna.

    "Su XiaoMi !!!!"

    XiaoMi fut choqué par la voix forte et féroce de YanYan, il se tenait là, n’osant plus bouger.

    “Tu as tellement regardé de séries télévisées que tu ne comprends rien ? Dans ces séries, peu importe ce que fait l’homme, son partenaire le soutient toujours. Regarde-toi, toute la nuit tu n’as pas arrêté de m’engueuler. Tu sais comment ça s’appelle ? C’est ce que l’on appelle le signal du divorce. En plus dans ces dramas, 8 fois sur 10 ces hommes ne sont plus vierges et les deux autres font semblant de l’être encore. Su XiaoMi tu me déçois. Je pensais que tu te rapprochais d’un Uke parfait, mais je me suis trompé. Tu en es loin. Je vais travailler, tu iras à l’école par toi-même.”

    YanYan n’avait pas d’autre choix que d’essayer de régler les choses de cette façon. Il secoua la tête et quitta la maison, il ne se retourna pas et s’éloigna.

    Laissant XiaoMi sous le choc… il repensa à ce qui venait de se produire. En effet, cela ressemblait plus à un signal de divorce. Comment ?!

    Je ne veux pas divorcer ! Je ne veux pas rompre ! Comment je peux être aussi stupide, tout ça alors que j’essaie d’être parfait devant YanYan, mais j’ai tout foutu en l’air ! Si nous nous séparons, donnez-moi cent hommes vierges je n’en voudrais pas !!! Peut être réunir les cent vierges en une seule pilule miracle à donner à YanYan.

    Pourquoi je n’ai pas correctement réfléchi ?? Maintenant YanYan doit vraiment me détester… je l’ai engueulé toute la nuit...Taré !

    Pendant toute la journée, XiaoMi se blâma.

    “Je ne mérite pas d’être un Uke.”

     

    Chapitre 21 : Un amour pas si pur


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :