• Chapitre 2: A Little Thing Called You - 3ème partie

    Chapitre 2: A Little Thing Called You - 3ème partie

    Chapitre 2: A Little Thing Called You - 3ème partie

    La vie d’un étudiant de troisième année est chaotique. Chaque année, la faculté des Arts de la Communication jette du travail à ses étudiants comme si nous ne payions pas nos frais de scolarité pour étudier mais pour les utiliser dans nos activités de groupe. La liste des évènements explicitement programmés depuis le début du semestre comprend la pièce de théâtre de la faculté, les courts métrages de chaque groupe, et le festival de Songkran(1) de la faculté, sans parler de beaucoup d’autres activités qui ne sont pas, encore, listées dans le planning. Nous allons suer sang et eau avec tout ce travail.

    Cette semaine, nous avons un grand projet qui est la ‘kermesse Nitade(2)’, un événement où les étudiants en Arts de la Comm de chaque année animeront des stands et prépareront des activités pour divertir les autres étudiants. L’argent généré par la kermesse sera versé au pot commun du syndicat étudiant et deviendra plus tard le budget de notre pièce de théâtre annuelle. Et donc le Gang extrême tiendra forcément un stand, comme tout le monde.

    “Quel est notre numéro?” demande Bone, et Too lui montre une photo sur son téléphone.

    “Stand B17, à côté des gradins, entre le stand de tombola de Brees, quatrième année, et le stand de Dunk Tank(3) par un groupe de première année.”

    “Putain de merde, on ne peut pas perdre contre eux.”, ajoute Khai.

    Nous prenons cela au sérieux parce qu’il y a une compétition en ce qui concerne le montant final d’argent récolté après déduction des dépenses nécessaires. Les cinq meilleurs stands, qui ont la somme d’argent la plus importante, seront publiés dans le magazine mensuel de la faculté et auront le privilège d’utiliser le studio sans avoir à réserver ou à attendre pendant trois mois.

    On ne prend pas ça à la rigolade. Ce n’est pas pour le studio que nous nous battons bec et ongle depuis plusieurs années, mais c’est pour la fierté de pouvoir nous proclamer as de la faculté.

    “J’ai fait quelques recherches. La plupart des Lunes de la faculté vont vendre des trucs comme des boissons ou des boulettes de viande. Certains vont ouvrir un stand de photos.  Voilà pourquoi ils gagnent beaucoup d’argent.” dis-je, très sérieux.

    “Meeeeeeeeeeerde, qu’est-ce qu’on fait, alors?”

    “Pourquoi pas des critiques de films un peu rude?” je suggère, et il m’en demande plus, curieux.

    “C’est quoi?” Sans attendre plus de questions, je me tourne pour regarder mon cher ami, Khai, un habitué des séances de cinéma en fin de soirée. Nous savons quoi faire sans avoir besoin de dire grand chose, donc je me mets dans l’ambiance vraiment vite et je lance à Bone et Too le sourire le plus faux du monde.

    “Bonjour, tout le monde. Bienvenue à notre kermesse Nitade annuelle. Je suis ici avec un invité spécial que vous n’attendiez pas. Merci d’accueillir Khunpol...ol...ol...ol…”

    “Saaaaaalut.” Khai serre ses mains contre sa poitrine pour saluer tout le monde, à ses côtés se tiennent Too et Bone, qui n'ont d'autre choix que d'applaudir notre spectacle.

    “Voici le truc, j'ai eu la chance de regarder un film il y a quelques jours parce que c'était tendance sur les réseaux sociaux, et donc je vais présenter une critique de film hardcore. Participez à notre activité avec seulement cinq bahts. Donnez la bonne réponse et vous obtiendrez un prix. Donnez-en une mauvaise et vous aurez juste gaspiller votre argent. Pouvons-nous commencer?” Je regarde Too qui doit agir comme un participant.

    “Epatez-moi.”

    “Vous devez deviner de quel film Khai est en train de parler. C’est parti!” Je passe la balle au beau gosse à côté de moi. Il l’attrape rapidement et continue avec enthousiasme.

    “Ce film à mon avis? Eh bien, il est bon, bon comme de la merde.”

    “...”

    “Je voulais vraiment tapoter les épaules des spectateurs et leur dire que ça va aller. C’est juste un mauvais moment à passer. Vous allez survivre. Vous devez juste traverser ce cauchemar.”

    “C’est si mauvais que ça?”

    “Oh, monsieur, ce film est une merde absolue, et l’intrigue n’a absolument aucun sens. Pourquoi l’actrice principale doit-elle construire le bateau et remonter la Yellow River? Vous pensez que si vous faites une adaptation de Titanic, ça sera romantique? Quel gaspillage d’argent. J'ai eu un billet à moitié prix mais je voulais quand même pleurer.” Quand Khai finit, je continue immédiatement.

    “Ah, donc c’est la critique. Vous devez répondre maintenant, Monsieur Too. Quel est le nom… de ce film?”

    “C’est de la merde.”

    “Faux, c’est ‘Single and Lonely, But He Doesn’t Understand(4).”

    “Je n’ai pas deviné le nom. Je t’ai dit, c’est de la merde. C’est quoi cette activité? Laisse tomber.”

    Et cette première activité est… un échec comme toujours.

    Nous y réfléchissons depuis près d’une demi-heure mais toujours sans résultat, alors Bone clôt le sujet en nous forçant simplement.

    “Vendons juste quelque chose, connard. Vous êtes trop difficiles.”

    “Ce n’est pas original. Il doit y avoir une histoire.”

    “Une histoire, mon cul. Le plus important ne sera pas ce que l’on vend mais mon visage. Je peux attirer la moitié des filles du campus à moi seul.” Tu es si vaniteux, tête de nœud. N’as-tu pas de miroir chez toi?

    “Si nous vendons quelque chose, alors nous ne serons pas différents des autres stands. Qui voudrait acheter nos produits? Les choses comme ça ont besoin d’attrait.” Too continue, son visage disant qu’il est à peu près sûr d’avoir une idée pour qu’on gagne de l’argent.

    “Quel attrait?”

    “Nous allons devoir nous sacrifier un peu.”

    Je n’ai pas compris ce qu’il voulait dire par là au début, jusqu’au premier jour de la kermesse, et tout est devenu clair…

     

    ‘Les saucisses des hommes audacieux. Des saucisses de toutes sortes. Petite taille parfaite ou la délicieuse de 30 cm. Vendues par de délicieux vendeurs qui vous feront en demander  plus.’

     

    C’est le slogan de notre stand ou une pub pour un gode? Ce devrait être interdit aux mineurs.

    Je n’ai entendu que les mots ‘homme à louer’, mais ici je suis ‘l’homme saucisse’. Eh bien, je dois sacrifier quelque chose pour devenir l'un des cinq premiers, même ...

    “Aaaaaaaaaaaah! Les extrêmes, je peux prendre une photo avec vous?”

    “Bien sûr.” Khai place sa joue près d'une jolie fille et sourit si largement que les coins de sa bouche sont sur le point de se déchirer tandis que certaines filles écrivent quelque chose sur les chemises de Too et Bone. J'ai une seule chose à faire: griller les saucisses. Quel tas de merde. Foutus parasites.

    “Third, combien ça coûte?” Un fille debout devant moi me fait un sourire discret, l’air très timide. Elle n’est pas seule, tout le monde. Ses deux autres amis se tiennent à côté d'elle, tout aussi timides.

    “Quarante pour celle là.” Je lui donne tout de suite les saucisses dans un sac transparent.

    “Pardon?”

    “Quarante,” dis-je laconiquement.

    “Je ne peux pas t’enteeeeeendre.”

    “Tu vas les prendre ou pas? Je vais les manger moi-même si tu ne les prends pas.” Elle met l'argent dans ma main instantanément. Ne flirte pas avec moi ou je serai énervé. Je suis déjà furieux contre ces parasites.

    Ma réputation de rejeter les gens d'une manière extrêmement directe n'a jamais changé. Je peux faire un peu de fan service si on me le demande, vous savez, tant que ce n'est pas trop.

    Étant donné que ces trois idiots ont de nombreux fans, Too a développé ses propres principes de marketing: nous ne vendons pas seulement des saucisses mais aussi nos looks. Nous devons en quelque sorte nous sacrifier parce que nous devons faire tout ce qui nous est demandé: chanter, prendre des selfies, étreindre, embrasser sur la joue, et maintenant ils veulent écrire sur nos chemises. Nos chemises blanches sont maintenant tachées comme les chemises super colorées que nous portons pendant Songkran.

    Khai est le plus sollicité, il n'y a plus d'espace sur sa chemise. La plupart des messages sont des confessions d'amour de longue date. J'en ai aussi sur ma chemise. Les juniors m'ont écrit dessus comme des fous, ils ont presque mis leurs stylos dans mon trou du cul. Heureusement que je les ai arrêtés à temps.

    “Khai, chante pour moi, s’il te plait.” Des murmures impatients s’élèvent non loin de là, me faisant griller les saucisses et écouter attentivement en même temps.

    “Tu es belle ~ à chaque minute où je suis avec toi.”

    “Kyaaaaaaaaaaaaaa! Khai, arrête ça!”

    “Hahaha.” Il ne manquerait pas une seule chance, hein? Il dit que je suis dragueur, mais il est dix fois pire que moi.

    Après avoir discuté avec les clients pendant un moment, Khai revient pour m’aider à griller les saucisses, laissant Too et Bone s’aider mutuellement à se sacrifier.

    “Elles se sont tellement bien vendues,” dit-il fièrement.

    “Tout ça grâce à moi.”

    “En fait, c’est grâce à moi, mais puisque tu as grillé les saucisses, je vais laisser passer pour une fois.”

    “Je suis si content.”

    “Tu es toujours dur avec moi. Très bien, tu peux me demander de faire une chose, ce que tu veux.”

    “Qu’est ce que tu essayes de faire?”

    “Allez, dis-moi.”

    “Chante pour moi, alors.” Il roule des yeux, réfléchit, puis tousse et commence à chanter d’une voix désagréable. “En mer Noire, il n'y a pas de poteau électrique ~”

    “Putain, c’est quoi ces paroles!?”

    “Hahahahahaha. C’est pas drôle?”

    “Tellement drôle, je suis sans voix, débile.”

    “Khai, Third, j’aimerais avoir quelques saucisses. Donnez m’en une longue, la même taille que les vôtres.”

    “Attends, quelles tailles?

    “Les tailles de vos corps, bébé. Vous vous attendiez à ce que je pense à quoi alors que vous êtes tous les deux si grands? Quel esprit tordu vous avez. Je veux aussi écrire sur ta chemise, Khai.”

    “Il n’y a plus de place sur cette chemise, pétasse. Peux-tu écrire sur celle de Third à la place?”

    “Bien sûr.”

    “Awwwwwwwwwwwww ~”

    Après que le gang de nos seniors ladyboy nous ait rendu visite, nous quatre, le gang extrême, avons à peine le temps de respirer. La kermesse Nitade commence à 18h et finit à 22h. Elle a lieu pendant deux jours, alors bien sûr, je dois refaire tout cela demain, en vendant des saucisses jusqu'à ce que nous n'ayons plus rien à vendre.

    Les étudiants se spécialisant dans les arts du spectacle se produisent sur scène, surprenant continuellement les gens. Des activités récréatives et des jeux ont lieu tout autour d'ici. Tout le monde gagne beaucoup d'argent et vise à atteindre le premier rang.

    Nous ne sommes pas différents. Nos saucisses sont déjà toutes vendues à 20h. Il en reste une parce que quelqu'un a oublié de la prendre, donc je dois la manger en attendant de fermer le stand.

    “C’est bon? Donne m’en un peu,” dit Khai calmement.

    “Je l’ai mordu. Attends demain pour une nouvelle.”

    “Ça ne me dérange pas.” Il arrache ma saucisse et la met sans hésitation dans sa bouche.

    “J’ai craché dessus. J’ai oublié de te le dire.”  Son visage se décompose, mais il répond toujours rapidement.

    “C’est bon. Ça ne me dérange pas d’avaler ta salive.”

    Gaaaaaaaaaaaah, tuez-moi! Achevez-moi tout de suite. Comment puis-je arrêter de l’aimer quand il continue d’agir comme ça? Les mains sur ma poitrine, criant ‘putain’ à plein poumons mais les papillons deviennent fous dans mon ventre. Je veux pleurrrrrrrrrrrrer.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Toutes les bonnes choses ont une fin. Tous les bons stylos finissent par être à court d’encre.

    Après avoir tout chargé dans la voiture de Bone, tout le monde est prêt à rentrer chez lui. Khai m’a suivi ce matin parce qu'il avait peur que quelqu'un essaie de voler sa chère Chawee car il n'y a pas de parking sécurisé. Too et Bone sont arrivés ici ensemble, et il partent en premier car ils doivent faire mariner les saucisses. Il ne reste que Khai et moi maintenant. Nous marchons jusqu’à ma voiture, et puis nous nous arrêtons.

    “Khai.” Oh merde, voici une fille magnifique avec des cheveux aux reflets roses.

    “Oui?” Mon putain de meilleur ami répond avec une voix si douce et suggestive. Après avoir vendu toutes les saucisses, il a encore l'énergie de draguer, hein? Mon cœur se flétrit soudain comme une saucisse pourrie.

    “Tu as dit que tu me ramènerais chez moi.”

    “Je suis venu avec ce singe.” Il me pointe du doigt. Donc, je suis un singe maintenant?

    “Je suis triste.”

    “Je peux toujours te ramener. Third, attends-moi à ta voiture.” La dernière phrase m’est destinée. Je ne peux pas l’arrêter de toute façon, alors je hoche simplement la tête et m’éloigne, la tête basse.

    Too, tu ne sais peut-être pas. 

    Khai est sorti avec une autre fille aux cheveux roses aujourd’hui.

    J’ai seulement imaginé des choses pendant tout ce temps. J'ai dit que je ne serais pas triste s'il sortait avec quelqu'un d'autre, mais je ne peux toujours pas arrêter mes sentiments. C'est comme ça depuis que j'ai commencé à l'aimer jusqu'à maintenant. Je ne suis jamais vraiment devenu plus fort.

    Je continue de marcher, mon esprit vagabonde. C'est comme si quelqu'un avait éteint un interrupteur dans ma tête, mais ensuite il est rallumé par le son de quelqu'un criant à moitié, et faisant écho dans mon esprit.

    “Tu es passé devant ta voiture, Monsieur Third.”

    “Hein?”

    “Encore quelques pas et tu atteindras Pathum Thani(5), crétin.” Si sarcastique avec moi.

    “Tu ne l’as pas ramené?” je demande, curieux.

    “Je l’ai ramené. A sa voiture.”

    “C’est tout?”

    “Tu poses beaucoup trop de questions. Dépêche-toi. Je veux prendre une douche. Je suis tout collant.” Ma tristesse d’il y a quelques secondes a complètement disparu. Je suis tellement content qu’il m’ait choisi au final.

    Nous devons retourner à ma voiture. Khai prend le siège du conducteur. J’ai conduit à l’aller, maintenant il doit conduire pour nous ramener à la maison parce que mes bras sont fatigués d’avoir grillé les saucisses.

    “Putain, ça craint. Ma chemise est foutue.” La voiture n’a pas encore démarrée et il se plaint déjà. Il tend sa main pour allumer la lumière dans la voiture afin d’observer le motif abstrait sur sa chemise blanche.

    “Pourquoi tu te plains? Regarde la mienne.”

    “Tellement sexy.”

    “Seulement quelques messages pour moi. Ceux sur mes aisselles sont pour toi.” Parce qu’il n’y a plus de place sur sa chemise. Les fans ont même écrit délibérément sur ses boutons.

    Et qui a dû endurer tous les ennuis pour lui? Moi.

    “Eh bien, je suis beau.”

    “Et un dragueur.”

    “Un joueur, mon ami. C’est pourquoi il y a une confession amoureuse pour moi sur ta chemise.” Sa grosse main tire le col de ma chemise. Je jette un coup d'œil dessus et vois, pas très clairement, que c'est comme l'a dit cet idiot suffisant.

    ‘J’aime Khunpol’

    “Qui peut être si aveugle? Ils doivent être sous l’effet d’un sort.”

    “S’il te plaît, comprends que je suis un gars sexy. Un débutant comme toi mettra longtemps à suivre. Ne lave pas ta chemise tout de suite, d’accord? Garde la confession amoureuse pour moi.”

    “Je ne suis pas un débutant. Regarde ici.” Pour ce qui est de montrer, je suis incomparable. Je lui montre tout de suite des lettres roses sur la poche de ma chemise.

    ‘J’aime bien Third’ C’est tout?!”

    “Il y a plus, attends.” Je balaye ma chemise du regard, mais c’est difficile de lire parce que les lettres sont à l’envers, puis j’entends la voix profonde de mon cher ami. “‘Third est mignon’ ” Regardez ces clients qui me complimentent…

    “Et alors?”

    “Eh bien, c’est vrai,” souligne Khai. Oh, mon cœur. Je dois me rappeler à moi-même qu’il dit toujours ce genre de choses, il n’y a pas de motif caché ici.

    “Douces paroles.”

    “Je suis une personne douce.”

    “Tu diras ça à quelqu’un d’autre.”

    “Et alors?”

    “Il y a des centaines de personnes mignonnes là-bas. Je te connais, idiot.”

    “Je ne pense pas.”

    “...”

    Juste toi.

    Bon alors, mon coeur…

    BOUM!!!

    Il explose en lambeaux. JUSTE TOOOOOOOOOOOOOI

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    (1) Les vacances nationales de la nouvelle année Thaï (du 13 au 15 avril).

    (2) ‘Nitade’ est le terme Thaï pour ‘Arts de la Communication’.

    (3) Attraction qui consiste à faire tomber une personne dans l’eau en visant une cible avec une balle.

    (4) ‘Célibataire et seule, mais il ne comprend pas’. Ce film n’existe pas vraiment.

    (5) Une province du centre de la Thaïlande.

     

    Chapitre 2: A Little Thing Called You - 3ème partie


  • Commentaires

    3
    Vendredi 15 Mai à 14:44

    Merci pour ce chapitre :D

      • Samedi 16 Mai à 12:41

        :D ^^

      • Vendredi 15 Mai à 15:45

        De rien. C'est avec plaisir.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :