• Chapitre 2: A Little Thing Called You - 1ère partie

    Chapitre 2: A Little Thing Called You - 1ère partie

    Chapitre 2 - 1ère partie

    Oh, amour, je me demande à quoi tu ressembles. As-tu un visage stupide comme Khai?

    Après avoir planifié et préparé les panneaux avec Too toute la nuit, le résultat s’est avéré être un échec total sans une lueur d’espoir. Il m’a même attiré dans une étreinte si joyeusement. Tu penses que je te laisse m’enlacer parce que je suis heureux pour toi? Grrrr!

    Quand il a fini de m’étreindre, il m’attire dans sa chambre. Non, nous n’allons pas nous embrasser ou quoi que ce soit. Khai est bien au dessus de ça. Il entre dans la cuisine, attrape un grand sachet de nouilles instantanées et l’assaisonne avec soin. Il revient une fois qu’il a fini, les yeux remplis de détermination et de sincérité.

    Je suis tellement touché que je vais éclater en sanglots.

    Il m’a donné des nouilles instantanées crues.

    Putain! Un peu de considération pour mon estomac fragile, connard. Mais j’aime mon ami, alors quel choix ai-je? Je peux seulement m’asseoir devant la télé et manger pour le mettre à l’aise. Tu peux reposer en paix maintenant, Khai.

    “Tu en veux plus? Le Tom Yum Goong est ton préféré.”

    “Goût porc émincé la prochaine fois.” Celui-là est tellement salé que l’intérieur de ma bouche s’est engourdi.

    Avec le Gang Extrême nous avons notre propre routine pour la nourriture à chaque fois que nous nous réunissons dans une de nos chambres. Quand nous regardons un film ensemble, s’il y a des boissons alcoolisées, il devra y avoir des snacks. Et un de nos snacks préférés sont les nouilles instantanées crues, surtout pour Bone. Il lècherait même l’intérieur du sachet. Il pourrait bientôt avoir une insuffisance rénale.

    Depuis que nous mangeons souvent des nouilles instantanées crues, Khai suppose que c’est aussi ce que je préfère, et il stocke donc quatre ou cinq paquets de nouilles instantanées dans son placard. Tu les collectionnes pour les donner à des œuvres de charité ou quelque chose comme ça?

    “Ok, tout ce que tu veux.”

    “Ça devrait être comme ça puisque je t'ai aidé.” Je ne t’ai pas vraiment aidé. J’ai fait tout ça pour moi. Mais il a déjà mal compris, alors… ouais, peu importe. Khai rit joyeusement et s’assoit à côté de moi avec ces mots orgueilleux.

    “Et bien, même si tu ne m’aides pas, je peux toujours très bien attraper des filles.”

    “Ok, beau gosse. Tu es le meilleur parmi le pire.”

    “C’est ‘la société’, mec. Je suis un beau parleur, et mes mouvements au lit sont assez bons.” Je le regarde avec fatigue, les yeux plissés. J’en ai marre de ses conneries mais je ne peux rien faire parce que je n’ai jamais gagné une dispute contre lui.

    “J’en peux plus de tes conneries.”

    “Les filles aiment les bad boys.” Pas seulement les filles. Moi… moi aussi.

    “Quel est son nom déjà? La fille à qui tu vas demander de sortir.”

    Après avoir été énervé par Milk, qui l’a trompé avec la Lune du campus, Khai est passé à autre chose à la vitesse de la lumière. Ça peut être parce qu’il n’es jamais sérieux avec personne, alors je le vois souvent changer de petite amie et il n’est jamais collé à quelqu’un très longtemps.

    “Ging, deuxième année, école d’Infirmière.”

    “Comment l’as-tu rencontrée?”

    “C’est l’amie de l’ami d’un ami. Je l’aime bien parce qu’elle a de gros seins.”

    “Tu sors toujours avec des filles qui ont de gros seins. Tu les vois et tu deviens assoiffé d’un coup.”

    “Je ne veux pas être en couple avec elle. Je suis fatigué.”

    “HEIN?!” Qu’est-ce qu’il vient juste de dire? Pourquoi voudrais-tu la draguer, alors? Ça n’a pas de sens. Mais je choisis de rester silencieux et de ne pas demander, attendant juste qu’il s’explique de lui-même.

    “Je ne vais plus me mettre en couple ou m’attacher à quelqu’un. C’est trop fatiguant de faire plaisir à mes copines et trop ennuyant de les tenir au courant tout le temps. Je vais juste m’amuser, sans attache, et prendre des chemins séparé une fois que nous aurons terminé. Cela semble beaucoup mieux.”

    Wow! Et je pensais qu'il était déjà allé trop loin, mais maintenant, va-t-il devenir un célèbre «homme aux mille conquêtes» de la faculté? Un frisson court le long de ma colonne vertébrale rien qu'en y pensant. C'est bien qu'il utilise des préservatifs quand il le fait, mais je déteste toujours le voir avec quelqu'un d'autre.

    Bien que je ressente un espoir puisqu’il ne sera en couple avec personne.

    “Qu’est-ce que tu en penses? C’est mieux ainsi?”

    “Ca semble assez dingue, j’aime ça.” Qu’est-ce que je devrais dire à Too? ‘Khai a perdu l’esprit maintenant.’ Comme ça?

    “Tu es toujours celui qui écoute mes histoires d’amour. Et toi? Tu rejettes des gens tout le temps. Ne veux-tu pas sortir avec quelqu’un?” Jamais en un million d’années il n’a voulu mettre le nez dans mes affaires mais je suis heureux de lui répondre avec mes mensonges stupides.

    “Nan.”

    “N’as-tu jamais aimé quelqu’un?”

    “Si.” C’est toi, idiot. Je ne t’avouerai pas courageusement mes sentiments à nouveau, je ne suis pas si effronté…

    “Lui as-tu avoué?”

    “Non.”

    “Pourquoi?”

    “Tu ne le ferais pas non plus.”

    “Third, tu…”

    “...”

    “Tu aimes la copine de quelqu’un d’autre, c’est ça?”

    Arrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrgh! Ça suffit tes conneries. Juste parce que je ne peux pas avouer mes sentiments à la personne que j’aime ne signifie pas que j’aime la copine de quelqu’un d’autre. Pourquoi est-ce que sa tête est pleine d’idées merdiques comme ça?

    “Je n’aime pas ou n’avoue pas mes sentiments aussi facilement que toi.”

    “ Je n’aime personne facilement. Ce que tu vois est ma préférence personnelle.”

    Ouais. Peu importe ce que tu dis.

    Je peux juste m’asseoir ici, j’en ai tellement marre de ses conneries. Après avoir fini mes nouilles instantanées, je prends congé, me sentant mal à l’aise. En fait, je devrais être d’accord avec sa raison maintenant, sinon je n’aurais pas été amoureux de lui pendant deux ans. En rentrant dans ma chambre, je vois Too assis sur le canapé, le visage plein d’espoir et sa demande ‘crache le morceau’ en attente.

    “Comment c’était? Ça a marché? Dis-le moi maintenant.”

    “Marché, mon cul. Il est sur le point de trouver une autre fille.”

    “Quoi? Merde, comment ça a fini de cette façon?”

    “Demande lui toi même.” J'enlève mes chaussures qui atterrissent sur le mur, puis je marche vers le canapé et m'allonge désespérément à côté de Too.

    Notre plan était un échec total.

    “Qu’est-ce qui s’est mal passé? Dis moi pour que je puisse aider.”

    “Ton super plan précédent n’a même pas fonctionné. Nous aurions dû savoir que Khai était stupide. Il a pensé que j’essayais de lui donner une idée pour draguer des filles en tapant à sa porte pour lui avouer mes sentiments comme ça.”

    “Quelle tête de linotte.”

    “Pas vrai?”

    “Je veux dire toi. S’il a mal compris, alors tu aurais dû le corriger, pas aller dans son sens.”

    “Mon esprit était vide, je ne pouvais pas penser correctement. Tu sais ce qui est pire? Il a dit qu’il ne voulait plus être attaché avec personne. Il va baiser à droite à gauche comme s’il était en tournée. Voyons quelle partie j'intégrerai dans sa tournée mondiale.”

    “Ce n’est pas bon qu’il ne veuille pas s’attacher ? Au moins, tu n’as pas à te sentir mal puisqu’il sera célibataire.”

    “Quel bon moyen de me réconforter, connard.”

    “Je réfléchirai à un autre plan. Ça va marcher cette fois.”

    “Un nouveau foutu plan? Comme si celui là n’était pas assez effronté.”

    “Mets ta honte de côté et ça ira mieux, crois-moi.”

    Too n’est pas le genre de mec qui se soucie des méthodes. Il se soucie uniquement du résultat. Et, au final, il a vraiment pensé à un nouveau plan pour moi, accompagné de son meilleur jeu d’acteur le lendemain matin…

     

    Chapitre 2: A Little Thing Called You - 1ère partie


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :