• Chapitre 18: Theory Of Love - 2ème partie

    Chapitre 18: Theory Of Love - 2ème partie

    Le semestre commence. Les étudiants en Arts de la Comm ont une tâche difficile à accomplir, la préparation de la pièce de théâtre annuelle. Tout le monde est tellement occupé qu’ils ont à peine le temps de dormir. De nombreux membres de l'équipe du son doivent dormir dans le studio d’enregistrement. Je n’ai pas beaucoup de travail depuis que le scénario est terminé, alors je donne un coup de main au coordinateur et j’aide l’équipe des relations publiques à vendre les billets.

    Ma vie se déroule bien, avec un peu d’excitation lorsqu’il y a de nouvelles tâches à accomplir. Il y a des hauts et des bas, mais cela n’affecte pas mon moral.

    Khai me court toujours après. Il fait beaucoup d’efforts, je le reconnais. J’ai déjà pensé à de nombreuses façons de cesser de l’aimer, et l’une d’entre elles était de trouver ses défauts et de les utiliser comme excuses pour l’oublier.

    Je les connais par cœur. Toutes les mauvaises choses auxquelles je pouvais penser à ce moment-là, Khai les a toutes faites, contrairement à maintenant où je viens juste de remarquer le changement en lui, ou peut-être que l’amour change les gens...

     

    Un, il conduit vite.

    “Khai, Quand est-ce qu’on arrive? Si on est en retard pour les cours, je vais te frapper.”

    “J’essaie d’accélérer, mais je ne peux pas aller vite ou tu vas mourir sur le siège.”

    “Mais tu n’as pas besoin d’aller si lentement.”

    “C’est la bonne vitesse pour toi.”

    “A quelle vitesse tu roules?”

    “Vingt.”

    “Vingt?! Tu conduis une moto à vingt km/h? Vends juste Chawee, espèce de merde. Quelle plaie.”

    “Pourquoi es-tu si impatient ces temps-ci? Tu as tes règles?”

    “Arrrrrrrrrrrrrrrrgh, Khai, arrrrrrrrrrrrrrrgh!”

     

    Deux, il ne sait pas ce que signifie essayer. Si les choses ne se passent pas comme prévu, même un peu, il abandonnera.

    “Pars. Je l’emmènerai à l’atelier de réparation demain.”

    “Mais tu pourrais avoir besoin de l’utiliser ce soir. Tu veux utiliser le mien? Je vais réparer le tien.”

    “Je ne suis pas pressé.”

    “Mais tu dois rendre le devoir après-demain.”

    “Eh bien, tu ne peux pas réparer ça.”

    “Je peux. Le mien était comme ça avant. Attends un peu.”

    Deux heures plus tard…

    “Il est tard. J’ai sommeil. Laisse tomber, Khai.”

    “Attends que ça se charge. Ce sera bon dans une seconde.”

    Trois heures plus tard…

    “C’est presque l’aube maintenant.”

    “C’est fait. Tu vois? Je suis doué pour ça.”

    “Tu aurais dû utiliser ton temps pour dormir. Le café internet est probablement ouvert maintenant, abruti.”

    “Admets juste que tu es heureux. Ne fais pas semblant d’être en colère.” Ouais… comme tu veux...

     

    Trois, c’est un playboy et un dragueur.

    “Qu’est-ce que tu regardes?”

    “Rien.”

    “Elle a d’assez gros seins. Tu n’as pas envie de la draguer?”

    “Je regarde, mais je ne vais pas la draguer.”

    “Pourquoi?”

    “Parce que je ne drague que toi.”

    Awwwwwwwww.

     

    Quatre, tout le monde n’est qu’un coup d’un soir pour lui.

    “Mecs, vous voulez aller au bar ce soir?”

    “Où?”

    “Hia Tee, à côté de l’Université.”

    “Laisse-moi demander à Third d’abord. Third, Too et Bone veulent aller au bar. Tu vas y aller?”

    “Non, j’ai du travail avec la pièce de théâtre. Vous pouvez y aller tous les trois.”

    “Alors, je ne vais pas y aller.”

    “Tu n’en veux pas un peu? Les filles là-bas sont super sexy.”

    “Celui qui est assis juste là est suffisamment sexy.”

    Mon Dieu! J’ai encore été attaqué...

     

    Cinq, toutes ses ex sont pénibles.

    “Third, si un numéro de téléphone qui finit par 92 t’appelle, ne réponds pas.”

    “Pourquoi? C’est le numéro de qui?”

    “Mon ex. Elle m’a appelé d’abord, mais je l’ai bloqué maintenant. Tu n’as pas à t’en soucier. Elle et moi, c’est fini. Et ne t’inquiète pas qu’elle te cause des problèmes parce que je ferai tout pour qu’elle reste loin de toi.”

     

    Six, il n’est pas intelligent.

    “Tu dis toujours que je suis stupide.”

    “Parce que tu l’es vraiment Khai.”

    “Mais le fait que tu m’aimes, ça je le sais. Suis-je assez intelligent?”

    “Euh…”

     

    Sept, il n’a jamais vraiment aimé quelqu'un.

    “Et la seule personne que j’aime, c’est toi…”

     

    Tous les défauts auxquels j’ai pensé pour l’oublier ne fonctionnent plus. Khai est devenu une meilleure personne, mais certains de ses comportements ne changent pas. Je ne l’oblige jamais à faire quelque chose. Notre amour est plus une question de compréhension. Et ces sept points ne sont pas ses seuls défauts. Il a encore beaucoup de mauvais côtés que j’essaie d’accepter et avec lesquels j’essaie d’apprendre à vivre.

    C’est bizarre mais vrai. Depuis le jour où je suis tombé amoureux de lui il y a trois ans jusqu’à aujourd’hui, nous avons fait tellement de chemin.

    “Tout le monde, tenez vous prêts. La pièce de théâtre commence dans quinze minutes!” La voix de Chen résonne dans les coulisses. Le public commence à remplir les sièges devant la scène. La pièce de théâtre de cette année est jouée deux fois. Et aujourd’hui, c’est la dernière fois.

    Fan, Pink et les autres acteurs ont très bien joué hier. Ils doivent en faire de même aujourd’hui…

    “De l’eau?” demande Chen et il me tend une bouteille d’eau.

    “Merci, mon pote, mais je pense que tu en as plus besoin que moi.” Ses lèvres sont blanches. Il doit être tellement nerveux.

    Le metteur en scène est le plus nerveux ici. Hier, je l’ai vu se tenir à côté de la scène sans bouger pendant que les acteurs se précipitaient hors de la scène pour changer de vêtements et de coiffures. L’équipe des coulisses a également travaillé dur. L’équipe du son a contrôlé les enregistrements en coulisse. Too avait la lourde responsabilité de transporter une grande caméra autour de la scène. Heureusement, beaucoup de membres de l’équipe de photographie l’ont aidé à prendre des photos.

    “Hey, hey, ça commence.”

    Chen continue à tapoter mon épaule.

    La voix du maître de cérémonie retentit à travers un micro. Le rideau rouge n’a pas encore été levé. Le public regarde la scène avec excitation. Le volume de la musique est lentement augmenté pour attirer leur attention.

    “Sans plus attendre, laissez-moi vous présenter la pièce de théâtre 2017 des Arts de la Comm… Likebrary!”

    Le rideau rouge se lève, révélant le magnifique décor que l’équipe artistique a minutieusement créé. L’obscurité plane sur l’endroit jusqu’à ce que les projecteurs se braquent sur l’actrice principale, et qu’une salve d’applaudissements secoue la salle...

    Ces deux heures et demie sont pleines de rires, de larmes et de sensations fortes, non seulement de la part du public, mais aussi de notre part, nous qui avons préparé ensemble cette pièce pendant des mois pour qu’elle se produise aujourd’hui.

    La pièce de théâtre des Arts de la Comm m’a tout donné - l’amitié, la patience, la détermination, les compétences en matière de gestion du temps et, surtout... la chance de surmonter ma peur et de recommencer à aimer quelqu’un.

    “La pièce est presque terminée. Tenez-vous prêts.”

    Dit le metteur en scène à l’allure d’ours alors que la dernière scène se termine. Tout le monde dans les coulisses regarde le projecteur qui éclaire le centre de la scène... s’éteindre lentement jusqu’à ce qu’il fasse complètement noir, puis on entend un tonnerre d’applaudissements et d’acclamations. Les camarades des Arts de la  Comm s’enlacent fermement les uns les autres.

    Au final, on grandit ensemble.

    “Merci d’être resté avec Likebrary jusqu’à la fin. Cette pièce de théâtre n’aurait pas pu se produire sans vous et notre équipe de production… Notre metteur en scène!”

    Les applaudissements continuent. Chen se précipite sur scène, s’incline en signe de gratitude et se place au centre de la scène.

    “Nos acteurs.”

    “Woooooooo!”

    “Notre équipe d’interprétation.”

    Nos douze amis se tiennent la main, se précipitent sur scène et s’inclinent, le sourire aux lèvres.

    Le maître de cérémonie continue d’annoncer chaque équipe. Tout le monde se précipite sur scène et se tient les mains au milieu, attendant que le rideau tombe.

    “Et enfin, notre équipe de scénaristes.”

    Seuls Yongyee et moi nous précipitons sur scène puisque Chen y est déjà. Le public applaudit quand on s’incline. Yongyee court vers ses amis dans un coin de la scène. Je suis sur le point de la suivre, mais quelqu’un appelle mon nom.

    “Third.”

    “...” Mais qui c’est?!

    “Third! Juste ici.” J’essaie de trouver le propriétaire de la voix et je vois Khai, qui est supposé être sur scène, se tenir devant à la place. Il porte de grands panneaux blancs dans ses mains, levant les yeux vers moi comme s’il voulait transmettre quelque chose.

    “Third, j’ai quelque chose à te dire.”

    “Kyaaaaaaaaaaaa!” Une forte acclamation éclate, tant de la part de l’équipe sur la scène que du public sur leurs sièges.

    Khai, bon sang! Mais qu’est-ce que tu fais?

    Je regarde l’écran du projecteur sur le côté gauche de la scène. Il alterne entre le visage de Khai et le mien, donc le public peut regarder un spectacle en direct, ce que je souhaite éviter. S’il te plaît, ne zoome pas sur mon visage, caméraman. Argh... Je suis embarrassé.

     

    ‘Salut’

     

    Khai retourne le premier panneau. C’est le début du message que j’ai utilisé pour lui avouer mes sentiments il y a un moment, et l’idée vient encore de Love Actually.

    Le deuxième panneau est retourné.

     

    ‘Aujourd’hui est juste un jour ordinaire, mais j’ai quelque chose de pas très ordinaire à te dire.’

     

    Le troisième panneau…

     

    ‘Tu es spécial.’

     

    Le quatrième panneau…

     

    ‘Mais pas ce genre de spécial.’

     

    Le panneau suivant est composé de dessins de plusieurs super-héros comme Batman, Superman, et même Captain America. C’est le panneau que j’ai utilisé avant. Quel radin!

    Le cinquième panneau est retourné…

     

    ‘Parce que tu es plus spécial.’

     

    Le sixième panneau…

     

    ‘Alors aujourd’hui, je veux te dire quelque chose de très spécial pour moi.’

     

    Mes yeux suivent chaque lettre, lisant attentivement les messages. Que dois-je faire pour arrêter d’être embarrassé devant autant de personnes? Que dois-je faire?

     

    ‘Je suis heureux qu’on soit amis.’

    ‘Je suis heureux de t’aimer.’

     

    “Kyaaaaaaaaa!” De nombreuses personnes poussent des hurlements lorsque le dernier message est révélé.

     

    ‘Je suis heureux que nous ayons pu faire beaucoup de choses ensemble.’

    ‘Tu es spécial, et tu me donnes envie de faire beaucoup d’autres choses.’

    ‘Mais la chose que je souhaite le plus, c’est…’

     

    Il ne reste qu’un panneau dans ses mains. Mon cœur bat la chamade. J’ai envie de pleurer à nouveau, même si je ne pleure pas si facilement.

    Le dernier message est de l’autre côté du panneau, donc je ne peux pas voir ce que c’est. Je peux seulement attendre qu’il retourne le panneau.

    Et la seconde suivante…

     

    ‘De vieillir avec toi.’

     

    “Awwwwwwwww!”

    Mes oreilles bourdonnent, et ma vision devient floue. Khai pose toutes les planches sur le sol, puis il lève les yeux vers moi et me fait un signe du pouce avec les deux mains.

    Cette petite merde! Tu vas copier tout ce qu’il y a dans le film?

    Il n’y a pas de question à laquelle répondre, seulement ses messages qui flottent dans ma tête. La chanson de fin commence tandis que le rideau se baisse lentement. Le public pousse un grand cri et nous applaudit longuement.

    Khai se précipite sur la scène, me tient la main et court vers l’endroit où se tiennent nos amis de Comm Arts, mais une phrase que seuls deux d’entre nous peuvent entendre s’échappe.

    Hum… vieillissons ensemble.

    Likebrary, la pièce de théâtre dans la vie réelle s’est terminée.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Trois mois plus tard…

    “Ça a été mis en ligne sur YouTube. Regardons-le.”

    “Ouais, ouais.”

    Je suis dans la chambre de Khai en ce moment. Nous avons convenu de venir ici pour regarder ensemble le court-métrage, le projet final de notre troisième année. C’est Khai qui l’a mis en ligne sur ma chaîne YouTube tandis que Bone et Too ont fait le montage final.

    Nous sommes assis l’un à côté de l’autre, regardant le court-métrage que nous avons fait nous-mêmes sur l’écran carré. Le premier message apparaît avec les bruits du train, de la pluie et des gens qui parlent.

     

    Friend… Train… Rain

     

    “Pourquoi portes-tu un imperméable? Il ne tombe même pas une goutte.”

    “Ça va venir, peut-être.”

    La même conversation que lors de notre premier voyage en train a été reproduite à travers quatre personnages: deux filles et deux garçons. Même si les acteurs ne sont pas le Gang Extrême, laissez-moi vous dire ceci, on a l’impression de revivre ce voyage.

    “La phrase de drague est vraiment la pire.” Bone parle de la scène où l’acteur principal fait des avances à l’actrice principale avec le jeu des devinettes.

    “Mais je pense que c’est drôle, pas du tout émouvant.”

    “Putain de merde, l’expression stupéfaite de Dow est parfaite.”

    “J’adore cette scène. C’est comme si Third était là.”

    “Amusez-vous à me taquiner.” Connards…

    Notre court-métrage n’est pas si court car il dure presque quarante minutes. C’est pour ça que mon ami a acheté des snacks et des boissons pour manger pendant qu’on le regarde.

    Personne ne se soucie du temps qui passe puisque nous repensons tous au moment où nous tournions les scènes. C’était amusant. On a ri, pleuré, on était stressé et sous pression. Nous avons dû attendre après la météo capricieuse, et l’équipe de production ne comptait que quatre personnes. Nous avons dû partager nos tâches afin de tout couvrir.

    La dernière scène s’est terminée, et le nom de quelqu’un apparaît sur l’écran. 

     

    Réalisateur

    Khunpol Krichpirom

     

    Après ça, les autres noms défilent lentement à l’écran, y compris les nôtres. Je suis tellement content que, pour une fois, nos quatre noms apparaissent dans un film.

     

    Cast

    Pong, Thanakrit Sawetchat

    Name, Piyanat Pewsa-ad

    Ying, Areeya Pongpaew

    Koong, Manasawee Siripracha

     

    Scénariste

    Techaphon Kunapakorn

    Réalisateur Assistant

    Boripat Kiatkoon

    Directeur Photo et Directeur Artistique

    Thanachat Tangprasert

    Effets spéciaux

    Boripat Kiatkoon

    Enregistrements et bande son

    Khunpol Krichpirom

    Eclairage

    Techaphon Kunapakorn

     

    HOD(1) PRODUCTION

     

    L’écran devient noir alors que le générique de fin a disparu, mais la musique continue de jouer. Lorsque je me penche pour éteindre l’écran, Khai me retient avec ses grandes mains.

    “Qu’est-ce que c’est?” je demande, surpris.

    “Il y a un message après le générique."

    “Je n’étais pas au courant de ça.”

    “Regarde-le.”

    Il ne s’agit pas d’une vidéo ou d’une séquence supplémentaire. C’est un message final qui défile un mot après l’autre, et me prend au dépourvu.

    Third,

    Veux

    Tu

    Être

    Mon

    Petit ami?

     

    Alors c’est la fin du film? C’est une fin surprenante que mes amis ont préparée. Khai est assis à côté de moi, ne disant rien comme s’il attendait la réponse.

    “Merde, je ne sais pas quoi dire,” je lui dis honnêtement alors que j’ai l’impression que mon cœur va exploser.

    “Tu es tout pour moi. La seule chose qui manque, c’est que tu sois mon petit ami.”

    "Très bien! Alors je vais être la seule chose qui manque.”

    “...”

    “Je serai ton petit ami.”

    Une fois, j’ai pensé que si nous naissions seuls, nous devions aussi mourir seuls.

    Puisque nous n’avions pas le choix, je pensais que je devais pouvoir vivre seul.

    Mais maintenant je sais…

    Au cours de notre vie, nous pouvons faire nos propres choix. Nous pouvons choisir avec qui nous voulons être.

    Et c’est le début de notre film, un film que Khai et moi allons faire nous-mêmes.

     

    FIN

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    (1) Terme thaïlandais pour ‘extrême’

     

    Rassurez-vous, ce n'est pas vraiment la fin du roman puisqu'on se retrouve à partir de la semaine prochaine pour les chapitres spéciaux!!!

     

    Chapitre 18: Theory Of Love - 2ème partie


  • Commentaires

    4
    Samedi 15 Mai à 07:39

    me voilà avec un peu de retard désolé je suis toujours dans mes drama coréen et j'avoue laissé le reste de coté^^

    ces coréens sont tellement génial dans les séries, pourquoi je le découvre que maintenant?????
    j'ai un sacré coup de coeur pour l'acteur Song Joong Ki. et je visionne ce que je peux trouvé avec lui donc bien sûre Vincenzo ( chaud comme la braise) Descendants of the sun ( trop sexy en uniforme), Arthdal Chronicles ( ou il est dédoublé - façon de parler 'son jumeau' - je suis gaga de sa bouille innocente aux cheveux cout) etc....
    la je vais commencé la série the innocent man *__*   et sa voix, sa voix haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa que j'aime sa voix!!!!


    bref pour revenir à TOL^^

    pour cette fin je dois dire que je ne sais pas quelle fin préférée ...
    ...mais en réfléchissant bien, j'ai absolument adoré la scène ou third et kai s'enlacent dans la série et que third pleure. donc bah la fin de la série est ma préférée^^

    bien que la série et le roman furent géniaux, je dois dire que l'auteur aurait pu mettre un peu plus de passion ( 1 bisou par ci par là- plus de bisous quoi!!!!) l'histoire qui est déjà génial, l'aurait été encore plus^^
    se sont des jeunes gens!!!! pas des gamins crottes alors! ^^

     

    m'enfin ce fut vraiment génial de lire ce roman, me reste encore a lire les chap spéciaux ^____^
    après ça sera fini TToTT

     

    donc merci d'avoir traduit ce chap ^___^
    je cours lire al suite ;)

     

     

     

    • Voir les réponses
    3
    Mercredi 28 Avril à 19:57

    Ah, nous avons eu le droit à la fameuse listeyes, pour le coup j'ai bien aimé la façon dont ils l'ont fait dans la série...

    Tout comme dans Love actuallyhe j'ai bien aimé la pancarte avec les super héroshappy

    Oh mais c'est trop bien la demande d'être "son petit ami" , mais c'est super, j'adore

     

    • Voir les réponses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :