• Chapitre 18: Theory Of Love - 1ère partie

    Chapitre 18: Theory Of Love - 1ère partie

    Chapitre 18: Theory Of Love - 1ère partie

    Scène 3, A l’intérieur / Une wagon / 6h

    “Mais tu as dit d’accord à l’instant. Bone et Too l’ont aussi entendu.” La voix de Khai tremble. Les deux autres hochent la tête en signe d’accord.

    Le jour où il a embrassé les lèvres de cette fille et le jour où il a parlé avec son ex devant la bibliothèque n’étaient séparés que de quelques mois, ce qui ne garantit pas que Khai ne va pas tout gâcher à nouveau.

    “Je n’accepte pas d’être quoi que ce soit. Et ce jeu auquel tu as prévu de jouer avec Too et Bone, je ne le sens pas.”

    “Est-ce que j’ai encore des défauts que tu n’acceptes pas?”

    “Le temps prouvera quel genre de personne tu es.”

    “Ne vais-je pas mourir avant de pouvoir être avec toi?”

    “Tu veux mourir maintenant?” Il ferme immédiatement ses lèvres. Les deux autres sont probablement assez choqués par ce que j’ai dit. Je n’ai pas dit oui parce que je pense qu’il n’y a pas de précipitation en amour. Si Khai peut m’attendre, je lui en donnerai le crédit. Mais ce jour ne viendra pas avant longtemps.

    “Je ne veux plus jouer à ce jeu. Je vais écouter de la musique.” Je mets mes écouteurs et ferme mes yeux pour m’isoler du monde parce qu’à vrai dire, je me sens mal pour Khai.

    Je n’entends aucun son venant d’eux. Peut-être que la musique est trop forte, ou peut-être que ces trois-là ont choisi d’être silencieux et de passer du temps avec eux-mêmes comme je le fais.

    Le train avance toujours. Je me détourne de la brise et de la chaleur du soleil, et bien sûr, la personne à côté de moi peut le sentir.

    “Third, allonge-toi correctement.”

    “Hum.” Je ne sais pas quand mes écouteurs ont été retirés. Khai me pousse sur ses doux genoux. Je ne lui résiste pas, le laissant faire ce qu’il veut.

    Depuis que tu es entré dans ma vie. Comme si quelqu'un apportait la vision à un aveugle~(1)

    “Quand as-tu appris à chanter ça?” je demande d’une voix étouffée, sans même ouvrir les yeux pour regarder la personne qui chante, mais sa voix fausse et son accent bizarre me font sourire.

    C’est une chanson que j’ai toujours écoutée dans ma voiture, et il a toujours dit qu’elle était ennuyeuse.

    “Pourquoi? C’est horrible?”

    “Ouais, c’est horrible.”

    “Vraiment?” Je peux sentir sa main dans mes cheveux, les caressant doucement.

    “C’est horrible, mais c’est bien que tu aies essayé."

    Je continue de dormir, me sentant en sécurité. C’est agréable sur ses genoux, et je suis heureux de voyager comme ça. Peut-être qu’après ce voyage, on pourrait trouver quelque chose de bien tous les quatre. Qui sait, hein?

    Il y a quelque chose de charmant à voyager en train. Nous n’avons pas besoin de nous précipiter vers la destination pour y chercher le bonheur, mais ça nous apprend à trouver le bonheur et les expériences en cours de route.

    Je me réveille à nouveau et regarde ma montre. Il est dix heures du matin maintenant. Khai, qui m’a prêté ses genoux, dort avec le cou replié sur le dossier. Le siège en face de moi est vide, et je trouve ces deux voyous sur l’autre siège vide puisqu’il n’y a pas beaucoup de monde dans le train.

    “Tu es réveillé?” Il ouvre les yeux peu après que je me sois levé. Sa voix est étrangement douce, contrairement à son habitude. Est-ce que mon rejet a affecté son cerveau ou quelque chose comme ça?

    “Hum, tu peux continuer à dormir. Je te prêterai mes genoux.”

    “Non, je reposais juste mes yeux. Je ne dormais pas.”

    “Tu as faim?”

    “Non.”

    “Regarde la vue. C’est tellement magnifique.” Je lui dis de regarder par la fenêtre. C’est un champ vert qui s’étend à l’infini. Je suis rarement allé à la campagne, j’ai toujours vécu en ville. C’est pourquoi je suis très excité quand je voyage loin.

    “Ça l’est, mais il n’y a pas une seule goutte de pluie.”

    “Allez, on a juste besoin qu’il pleuve quand on tournera le film.” J’espère que les prévisions météo seront utiles.

    “Third, tu veux faire quelque chose d’audacieux une fois dans ta vie? Comme… des choses que tu veux faire avant de mourir.” Pendant un long voyage, on doit tuer le temps en parlant. Je pense que Khai n’avait aucune idée de ce dont nous devrions parler, alors il a trouvé un sujet simple.

    Mais ça n’est pas vraiment simple parce que, honnêtement, je ne sais même pas ce que je veux faire dans ma vie.

    “Quelque chose d’audacieux? Une chasse aux fantômes, je suppose, dans un des bâtiments de la faculté. Et toi?”

    “Du saut à l’élastique. Je veux essayer ça une fois.”

    “Je veux aussi participer à un marathon de nourriture.”

    “Kanom Goh(2)?”

    “Abruti! Ce sont soit des nouilles, soit de délicieux beignets.”

    “Je veux faire de la randonnée.”

    “Oh, oh, je veux faire ça aussi. Le premier endroit sera l’Inde. Je veux aller au Tibet aussi.”

    “Le Shambala(3)?”

    “Hum.”

    “Laisse-moi venir avec toi.”

    “Tu as dit ça comme si on partait demain.” C’est incroyable qu’un simple sujet nous fasse parler de nos rêves, et que nous ne puissions pas en réaliser certains seuls. J’espère seulement que le jour où je pourrai voyager quelque part, Khai et les deux Extrêmes seront là avec moi.

    “Il y a autre chose? Quelque chose d’autre que tu veux faire?” demande-t-il de sa voix profonde.

    “Un marathon de films, peut-être.”

    “Je veux lire une série de livres d’une seule traite.”

    “Je veux parler à un étranger.”

    “A propos de quoi?”

    “Le temps, la nourriture, le trafic, faire du mérite, des choses comme ça. De quoi parlerais-tu?”

    “De sexe.”

    “C’est tout ce à quoi tu penses?” Quel connard. Chassez le naturel, il revient au galop. Parce qu’il est comme ça, qui pourrait croire qu’il peut s’arrêter? Mais je suis stupéfait par sa réponse.

    “Oh, salut, étranger. Quel est ton nom?”

    “Espèce de petite merde.”

    “On couche ensemble?”

    “Va mourir d’abord.”

    “Haha, pourquoi est-ce que tu rougis, étranger?”

    “Change de sujet.” J’esquive le sujet avant que mon visage ne s’enflamme encore plus. Merde, est-ce que je dois me lever et m’asseoir avec ces deux voyous sur le siège d’à côté?

    “Ne bouge pas de ton siège, je te vois venir. Nous n’avons pas encore terminé cette conversation.” C’est comme si Khai pouvait lire dans mes pensées. Il me fait un sourire narquois et continue à parler de son rêve fou. “Je veux me marier.”

    “...!” C’est une réponse inattendue.

    “Un playboy comme toi veut se marier comme les autres?”

    “J’ai arrêté d’être un playboy, alors je le veux. Je ne me suis jamais marié de ma vie. Mon mariage aura une jolie mariée et un millier de tables. Ce serait bien si le premier ministre ouvrait la cérémonie.”

    “Tu es tellement extravagant.”

    “Tu n’aimes pas ça?”

    “Non.”

    “Quel genre de mariage tu aimerais?”

    “Un mariage simple et convivial avec la famille, je suppose.”

    “D’accord, je vais le dire à ma mère.”

    Arrrrrrrrrrrrgh! Je suis attaqué tout le temps. On peut changer de sujet? Merde. J’ai l'impression d’être la poupée de Khai parce qu’il me tient toujours dans ses mains et me serre le cœur quoi que je fasse.

    “C’est ton tour. Qu’est-ce que tu veux faire d’autre?”

    “Je ne joue plus à ça.” je braille en le fusillant du regard.

    “Pourquoi es-tu en colère contre moi?”

    “Parce que tu continues à faire l’idiot comme ça.”

    “Admets simplement que tu es timide.”

    “Je ne suis pas timide.”

    “Il y a une chose de plus que je veux faire.”

    “Quoi?”

    “Je veux appeler une personne pour qui j’ai eu une mauvaise pensée et lui confesser.”

    “Woah, alors tu vas devoir passer de nombreux appels. Tu avais l’habitude d’avoir de mauvaises pensées pour beaucoup de gens.”

    “Je dois seulement t’appeler toi.”

    “Tu me détestais?”

    Non, j’ai pensé une fois à te baiser jusqu’à ce que tu meures sur ma poitrine. Je suis désolé.

    ESPÈCE DE SALOP!!!

    Maintenant, je veux demander à la vendeuse une brochette pour que je puisse l’utiliser pour poignarder Khai à mort, ou je devrais juste me poignarder moi-même, bon sang.

     

    Scène 4, A l’extérieur / Gare de Surat Thani / 16h

    Le long voyage de plus de dix heures se termine lorsque le Gang Extrême et moi-même arrivons à destination sans encombre. Nous devons prendre un ferry pour l’île de Samui, mais mes deux potes vont aller sur l’île de Pha-ngan car il y a la fête de la Pleine Lune ce soir. Khai et moi n’avons pas envie d’être dans une fête bondée, nous allons donc nous isoler dans notre espace de paix. 

    Maintenant, Khai et moi sommes laissés dans un petit hôtel sur l’île. Puisque notre objectif est de voyager en train, nous sommes libres de faire ce que nous voulons après ça. Je suppose que ces deux chers amis nous reviendront demain matin.

    “Nous pouvons louer un vélo pour faire le tour de l’île.”

    “Hum, mais on peut se reposer d’abord? Je suis complètement épuisé.” Voyager en train ordinaire c’est long car il faut beaucoup de temps pour atteindre les destinations, à cause de la lenteur du train.

    Heureusement que Too et Bone ont pu jouer de la guitare et chanter car notre wagon était vide, sinon Khai m’aurait rongé jusqu’aux os.

    L’hôtel que nous avons réservé est une maison privée à deux étages. Il y a une chambre à l’étage et une au rez-de-chaussée. Too et Bone ont réservé la chambre du bas, donc Khai et moi dormirons à l’étage. Quand on a lu les détails, on a pensé que ce serait une chambre double avec une salle de bain attenante, mais maintenant qu'on la voit…

    “Khai, tu as dit que c’était une chambre double. Pourquoi est-ce qu’il y a un lit king size?”

    “C’est pour deux. Deux personnes peuvent dormir dedans.”

    “Ce n’est pas ça!”

    “Pourquoi? Tu as dit que tu voulais une chambre double. La voilà.” Khai se moque de moi. Il doit vouloir déclencher une guerre des nerfs avec moi. Mais il serait difficile de changer de chambre puisque nous avons déjà réservé celle-ci, et je dois donc dormir dans le même lit que lui contre mon gré.

    J’emmène mon sac à dos à l’intérieur, sans déballer mes affaires, et me laisse immédiatement tomber sur le lit.

    “Je vais prendre une douche.”

    “Fais ce que tu veux.”

    “Je peux faire ce que je veux? Je peux coucher avec toi alors?”

    “Va faire le pervers ailleurs.”

    “Alors pourquoi as-tu flirté avec moi pendant que tu dormais?”

    “Je n’ai pas flirté avec toi, j’avais sommeil. Khai, s’il te plait, ne t’approche pas de moi.”

    Je l’entends rire à voix basse. Khai marche dans la pièce en sifflant joyeusement. Bientôt, il disparaît dans la salle de bain pendant que je me repose un peu pour recharger mon énergie d’abord.

    Le ciel est devenu sombre. La lumière dans la pièce frappe mes yeux, alors je les ouvre pour regarder autour de moi. Khai est là, dormant à côté de moi, l’air épuisé. Notre plan pour aujourd’hui est probablement de rester dans la chambre à ne rien faire.

    Je me lève pour prendre une douche et mettre des vêtements confortables. Quand j’ai fini, je vois que mon grand ami s’est réveillé.

    “Allons manger.”

    “Hum.”

    “Il y a beaucoup de clubs et de bars ici.”

    “On est là pour s’éloigner de la vie nocturne, mais tu replonges direct dans la même spirale.”

    “J’ai juste dit qu’il y en avait beaucoup. Je n’ai pas dit que je voulais y aller.”

    “Ah ouuuuuuuais?”

    L’hôtel dispose d’un espace commun et d’une piscine à l’avant, avec la salle à manger à proximité. Nous y dînons et achetons des snacks et des boissons pour ce soir.

    Quand on arrive chez nous, je monte par une petite échelle sur le toit au-dessus de notre chambre. C’est un espace pour organiser une fête et profiter de la vue nocturne. Il y a deux chaises longues sur lesquelles on peut s’allonger pour regarder les étoiles. Ce serait tellement romantique si la personne qui m’accompagne n’était pas là.

    “Tu veux une bière fraîche?” Et le voilà, sachant que je suis sur le toit, il est immédiatement venu me déranger.

    “Ouais, donne m’en une.”

    “Je peux m’allonger avec toi?”

    “Qui pourrait t’arrêter?”

    Je suis déjà allongé sur une chaise longue. Khai essaie de rapprocher le plus possible sa chaise de la mienne et s’allonge. Il me tend une bière, je la prends, l’ouvre et profite de l’ambiance.

    “La brise est fraîche,” Khai est toujours celui qui commence la conversation.

    “Tu penses que Too et Bone font quoi?”

    “Danser toute la nuit, je suppose. Ils y sont allés parce qu’ils voulaient s’amuser et oublier le monde.”

    “Pourquoi tu n’y es pas allé? Tu n’étais pas obligé de me suivre, tu sais.” Khai aime les fêtes, la musique et le divertissement. Je me sens un peu mal pour lui s’il se force à cause de moi.

    “Je ne veux pas flirter avec des filles. Je veux flirter avec toi, ici.”

    “Huh.”

    “Les étoiles sont magnifiques ce soir.”

    “Il n’a pas plu, alors le ciel est dégagé.”

    “Tu connais des constellations?”

    “Pas du tout. Je ne sais pas comment les repérer, mais j’aime regarder les étoiles.”

    “Moi aussi.”

    Nous nous taisons tous les deux, laissant l’atmosphère s’installer naturellement. Il n’y a pas de musique là-haut, pas de bruit de personnes. Le seul son que nous entendons est celui des vagues qui s’écrasent sur la plage.

    Et soudain, la personne à côté de moi prononce de sa voix grave…

    “Combien de premières fois avons-nous partagées? Nous sommes allés à Samui pour la première fois, nous avons pris un train pour la première fois, nous nous sommes embrassés pour la première fois, nous sommes tombés amoureux pour la première fois.”

    “Il y en a beaucoup, mais je me souviens du jour où je t’ai avoué mes sentiments pour la première fois.” Ce qui s’est passé ce jour-là est encore clair dans mon esprit. C’est le jour où j’ai préparé plusieurs panneaux toute la nuit avec Too pour lui dire mes sentiments, mais cela a été un échec.

    “Je m’en souviens.”

    “Tu as dit que tu l’utiliserais pour draguer des filles.”

    “Mais je ne l’ai jamais vraiment utilisé.”

    “J’ai copié Love Actually.”

    “Je sais. Nous l’avons regardé ensemble, genre, beaucoup de fois.”

    “Nous devrions avoir beaucoup de premières fois dans nos vies. Est-ce que tes yeux sont devenus vitreux?”

    “Third…” Il tourne son beau visage vers moi, son nez près de ma joue, si près que je peux sentir son souffle.

    “Hm?”

    “Je peux te demander quelque chose?”

    “Je répondrai si je peux.”

    “Si je n’avais pas trouvé ta vidéo de confession ce jour-là, tu m’aurais dit ce que tu ressens?”

    “Probablement pas. Je l’aurais gardé pour moi.”

    “Si je n’avais pas été capable de le supporter après avoir appris la vérité, m’aimerais-tu encore?”

    “Je pense que oui, mais j’aurais essayé de t’oublier puisqu’il n’y avait aucun espoir.” Je me souviens encore des nombreuses façons de l’oublier que j’ai trouvées, mais personne ne le savait. Peu importe à quel point j’ai essayé, au final...

    Je l’aimais toujours, comme je l’aime maintenant.

    “Si tu dois choisir entre un ami et un amant, lequel je serai?”

    “Tu peux être ce que tu veux. Je t’accepterai quand je serai prêt.” Il sourit et tend sa main pour attraper la mienne, nos doigts s’entrecroisant jusqu’à ce qu’il ne reste aucun espace.

    “Si un jour je n’ai plus d’avenir, ni perspectives, ni rien du tout, seras-tu toujours avec moi?”

    “Si tu es toujours avec moi, alors je serai avec toi.”

    Pourquoi? Pourquoi j’ai soudainement envie de pleurer?

    “Si tu trouves quelqu’un qui est ton genre et parfait en tout point, tu le choisiras?”

    “Réfléchis-y. J’ai rencontré beaucoup de bonnes personnes dans ma vie.”

    “...”

    “Mais je finis toujours par choisir un connard comme toi.”

    Nos doigts entrelacés se resserrent. Aucun de nous ne dit quoi que ce soit. Nous sourions simplement. Parfois... Je voudrais que le temps ralentisse pour que nous puissions ressentir le vrai bonheur, pour que nous puissions être ensemble jusqu’à ce que nous nous endormions, pour que ce moment puisse durer plus longtemps, même si le temps continue d’avancer dans la réalité.

    “Je vais bien prendre soin de toi, je le promets…” Le long silence a encore été rompu.

    “Si tu peux attendre.”

    “Bien sûr que je peux. J’ai déjà fait tout ce chemin.”

    “Sérieusement, si tu veux aller au bar, tu peux y aller.”

    “Non, tu ne m’y autorises pas, et je ne veux pas y aller maintenant.”

    “Je t’autorise à y aller.”

    “Euh, pourquoi je voudrais y aller alors que j’ai une bière à la main?”

    “Khai.”

    “Quoi?”

    Tu veux qu’on s’embrasse?

    “...”

    “Tu peux m’embrasser cette fois. Je t’autorise à le faire.”

    Je ne sais pas ce qui me fait dire ces mots, mais, un court instant plus tard, mes lèvres sont réclamées par les siennes. Au début, ce baiser a un goût amer, à cause de la bière que nous avons bue, mais il a bientôt un goût sucré, comme l’atmosphère qui nous entoure.

    Je ne sais pas de quoi demain sera fait. Tout ce que je sais c’est… à quoi ressemble le bonheur ce soir.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    (1) Chanson: The Only One de Part Time Musicians

    (2) Pâtisserie chinoise à base de farine de riz

    (3) Selon les croyances tibétaines, le Shambala est un royaume de légende situé en Asie centrale, mais dont l’emplacement précis reste méconnu. Les Mongols pensent que la porte d’entrée dans ce royaume de chimère se trouve à proximité du monastère de Khamar, en Mongolie. (Source: voyage-mongolie.com)

     

    Chapitre 18: Theory Of Love - 1ère partie


  • Commentaires

    4
    Dimanche 18 Avril à 09:45

    ho les vilains!!!!!
    ils ont pas mit le baisé dans la série!!!!!
    es ce que ça les auraient tué? 
    dans la série c'est kai qui demandé et third qui refuse là c'est carrément third qui demande^^

    honte a eux de pas avoir mit le baisé !!!!!

    j'ai adoré ce chap *__* 

    un grand merci pour ce superbe chap
    bonne traduction pour la suite et à la prochaine  :)

    • Voir les réponses
    3
    Jeudi 15 Avril à 20:10

    Coucou,

    Alors là, Khai fait du grand rentre dedans......et bien sûr pour la chambre je m'en serai doutéhehe.....

    Leur conversation sur les chaises longues est tout simplement waooooo....... c'est tout mignon j'ai adoré eten plus pour une fois c'est Third qui demande à être embrassé.........

    Merci beaucoup pour ce chapitreyes

    NB :  Comment peut-on flirter avec quelqu'un alors qu'on est entrain de dormirsarcastic? Mystère et boule de gumhe

    • Voir les réponses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :