• Chapitre 18

    Une fois l'examen terminé, ma vie reprit son cours normal, comme celle des autres. À ce moment-là, il y avait moins de clients au café que pendant la période des examens, où beaucoup d'étudiants venaient avec leurs livres pour s'asseoir et étudier jusqu'à tard le soir. Maintenant que l'examen était terminé, le stress avait également disparu. Tout le monde était retourné à sa vie normale qui était la même qu'avant, plus besoin de trouver un endroit tranquille pour étudier.

    Aujourd'hui, j'étais venu au café. Mais contrairement à ce que je faisais d'habitude, aujourd'hui je n'étais pas venu en tant qu'employé. Mais j'étais venu en tant que client...

    "P'Gui, Sawadee Kha."

    "Sawadee Krap, Khim." Je lui souris puis je me dirigeai vers la table près du comptoir.

    "On ne s'est pas vus depuis longtemps. P’ m’a beaucoup manqué." Khim parla et s'installa à côté de moi avant de faire un visage curieux... qui semblait suspect.

    "Tu ne dois pas travailler ?"

    "Laisse Tae le faire en premier kha." Dit Kim en restant assise et en continuant à regarder mon visage.

    "P va demandé à P'Kaew de déduire ton salaire. Ce sera bien comme ça."

    "Non, P'Gui... Khim se demandait juste."

    "Se demander à propos de quoi ?" Je souris et ne ressentis que peu de pression car je ne savais pas encore ce que cette Nong voulait me demander. 

    "À propos de P'Gui... et de Solo."

    Mais comme prévu, elle allait parler de ça.

    "Alors, qu'est-ce que tu te demandais ?"

    "Tout le monde a dit que tous les jours, P'Gui rentrait chez lui avec Solo. Il y a des gens qui ont fait circuler des rumeurs disant que P et Solo étaient ensemble. On dit aussi que vous vivez ensemble." Khim me regarda avec ses grands yeux comme si elle attendait ce que je lui répondrais, et je continuai à lui sourire sans rien nier.

    Parce que c'était la vérité...

    Cling.

    Je détournai mes yeux de Khim vers la porte du café. Les trois amis qui avaient pris rendez-vous ici marchaient droit vers moi, suivis par une personne que je n'avais pas rencontrée depuis longtemps.

    "Sawadee, Gui."

    "Sawadee krap, Sun." Je dis à Sun, que je n'avais pas rencontré depuis le début du semestre. Probablement parce que nous étions très occupés à étudier au point que je n'aie plus le temps d'aller nulle part. Je n’avais donc pas pu le voir.

    "Vous êtes arrivés au mauvais moment." Khim fit la moue mais refusait toujours de se lever.

    "Pourquoi ? De quoi vous parlez ?" Alors que Wine finissait de parler, il tira Khim et les deux se murmurèrent à l'oreille.

    J'avais oublié qu'il ne fallait pas laisser ces deux-là rester ensemble... 

    S”il fallait deviner... dans un instant, j'allais nourrir leur curiosité qui était plus importante que chez un être humain normal. Ils continueront à poser des questions jusqu'à ce que j'accepte de répondre.

    "Hmmm..." Je pris une tasse de café pour boire. Je n'étais pas intéressé par les regards étranges de Wine et des autres. Finalement, après avoir fini de parler, Khim sourit. Quant à Wine, il se retourna pour me questionner comme je m'y attendais. "En conclusion, Gui...tu dois répondre à toutes les questions, on veut aussi savoir."

    "De quoi vous parlez ?"

    "Attends na Sun...laisse Gui répondre."

    Je ne pouvais pas fixer mes yeux sur un Wine enjoué car j'étais curieux à propos de Sun qui me regardait comme s'il anticipait.

    D'habitude, Sun n'était pas une personne curieuse comme ça. Mais connaissant Noh, il avait dû dire quelque chose à son petit ami.

    "Selon..."

    "Selon quoi ?"

    Je jetai un coup d'oeil à Khim qui se tenait derrière Wine, puis je ris doucement.

    Bon... Je ne pense pas qu'il faille vraiment cacher quelque chose.

    "Quoi que Khim ait dit... tout était vrai." 

    "Kyaaaaaaaaaa !!!"

    "C'est mon pote." Wine tapota légèrement sur mes épaules et leva son pouce.

    "Attends... Alors... quand ce bâtard a dit 'selon', qu'est-ce que c'était ! ?! ?" Noh tira sur mon bras et me regarda avec confusion. Sun resta à l'écart quand il entendit Khim crier fort. Quant à Beer, il arrêta de hausser les sourcils et regarda avec insistance.

    "C'est comme ça, P !" Khim qui se roulait par terre, se leva en se tenant à la table et regarda le visage de mon ami avec un éclat inhabituel, "Khim a demandé à P'Gui de lui parler de Solo car il y a des gens qui disent qu'ils sont rentrés ensemble chez eux tous les jours, ils sont déjà ensemble et ils vivent ensemble. Khim a juste demandé et P'Gui a tout dit... aaaaah !"

    "Oui... tout est révélé."

    Je n'ai fait que hausser les épaules. Même si je ne I'avais annoncé à personne, je n'avais jamais pensé à le cacher. Je dirai sûrement la même chose, si quiconque me le demandait, je lui répondrais franchement.

    "Tu ne dois pas oublier, Gui... quand ça se saura, les autres ne comprendront pas/n'encourageront pas comme ça." Beer m’avertit en regardant Khim qui revenait faire son travail tout en tapant joyeusement sur son téléphone.

    "C'est bon." Je souris à mes amis, y compris Sun qui était silencieux.

    Il n'y avait pas de différence entre savoir ou ne pas savoir car je ne voulais rien cacher.

    "De toute façon, pourquoi vous vouliez vous retrouver ici ?" demandai-je. Sérieusement, le cours d'aujourd'hui s'était terminé plus tôt que d'habitude. Ensuite, on était parti vers nos propres destinations. Mais maintenant, nous faisions des allers et retours et nous nous retrouvions encore dans ce café. Ça ne me dérangeait pas, parce que j'attendais que Solo termine son cours. Cependant, pas pour ceux qui étaient déjà rentrés chez eux et qui étaient revenus ici.

    Cela montrait que quelque chose d'important se passait ici. "Gui... tu ne sais pas ?" Beer me regarda puis soupira.

    Je ne savais rien...

    En le disant, j'ai eu l'impression que j'oubliais quelque chose.

    "Gui... aujourd'hui, il y a un grand match de football." Sun, qui était assis à côté de moi, chuchota.

    Un match alors pourquoi ? ...D'habitude, je ne participais pas et je ne les regardais pas.

    "Aujourd'hui, l'équipe d'ingénieurs va affronter l'équipe de musique. C'est un match entre des étudiants de première année. Et ces gars sont ceux qui ont recruté les joueurs, donc je dois y aller et regarder." Beer m'expliqua tout en regardant mon visage.

    "Alors pourquoi êtes-vous rentrés chez vous plus tôt ?"

    "On est rentré pour se changer. Quant à Noh, il est allé chercher sa femme (Sun). C'est le dernier match et nous emmènerons les juniors à l'after, qu'ils gagnent ou non."

    J'acquiesçai en comprenant ce que Wine venait de dire. Mais je ne voyais toujours pas pourquoi j'étais impliqué dans cette affaire.

    "Gui, la semaine dernière, tu m'as dit que tu irais voir ce match de football, non ?" Beer fit une grimace puis me regarda avec des yeux comme s'il regardait un idiot.

    Plus j'écoutais, plus j'avais l'impression d'oublier quelque chose...

    "Au début, je ne savais pas pourquoi tu voulais y aller, mais maintenant je sais... Je suis allé lire la liste des noms des joueurs. Et j'ai vu que l'équipe de musique a transféré quelqu'un des remplaçants pour être un vrai joueur. C'est intéressant que ce match final soit son premier match..." Beer parlait comme s'il voulait que je réfléchisse. Et bien sûr, après avoir écouté tout ça. 

    Je me souvins juste...

    [Flashback]

    "Guitare..."

    "Oui ?"

    "Vendredi prochain, je rejoins l'équipe pour le dernier match de football."

    "Pourquoi as-tu rejoint le match final ?"

    "Quelqu'un dans l'équipe s'est blessé lors du dernier match. Je viens de terminer mon travail lié à la Lune de l'Université et j'ai été obligé de m'inscrire parce que la faculté de musique n'a pas beaucoup de remplaçants, comme si j'étais le seul à pouvoir jouer dans le groupe de remplaçants.

    “Alors P ira voir le match. Mais il ne t'encouragera pas parce que ton équipe est en compétition avec celle de P, n'est-ce pas ?”

    " Viens et regarde.”

    "D'accord. Il faut que j'y aille."

    [Fin du flashback]

    Je me souvenais encore de son visage souriant. Mais comment j'avais pu oublier... 

    Probablement parce que j'avais travaillé trop dur, et aussi parce que j'étais occupé à prendre contact avec différents lieux de stage, ce qui m'avait fait oublier des choses. Mais je n'aurais jamais pensé que j'oublierais quelque chose d'’important’ comme ça.

    "À quelle heure a commencé le match ?" Je me tournai pour demander à Beer, puis je me levai de mon siège.

    "Maintenant, ça devrait être la fin de la première mi-temps. Les mecs d'ici vont aller voir la deuxième mi-temps."

    Déjà la fin de la première mi-temps ? ! 

    Je me précipitai hors du café. Je me fichais des bruits forts de mes amis qui me poursuivaient. Je courus juste vers le terrain de football près de la faculté d'éducation qui était en fait assez loin d'ici. 

    Depuis que nous étions officiellement ensemble, nous faisions toujours les mêmes choses, comme d'habitude. On n’avait jamais causé de soucis à l’autre, pas même une fois. C'était ma première erreur, car je lui avais promis que j'irais, mais j'avais oublié... Je ne savais pas ce que Solo allait penser de tout ça.

    S'il vous plaît, laissez-moi y aller avant que la deuxième mi-temps ne commence... 

    Le terrain de football était plein de monde qui était venu voir le match. Et bizarrement, il semblerait que beaucoup de femmes étaient venues ici pour voir le match. J'entrai et je scrutai l'endroit pour trouver cette personne. J'arrivais alors qu'ils étaient encore en pause après la première mi-temps...

    "P'Gui !"

    Je fus choqué par la voix qui m'appelait et je vis que c'était S qui me faisait signe de la main.

    "S, P...."

    "Tu es venu nous rejoindre, P ? Pour l'instant, le score est de 1-1. Celui qui portait le maillot numéro 4 était effrayant. On a tous la chair de poule et on ne veut pas s'approcher de lui." 

    Je restai debout et je regardai S qui parlait sans arrêt et je ne savais pas comment l'interrompre.

    "S'il n'était pas la Lune de l'Université, je penserais probablement qu'il est entré sur le terrain pour tuer quelqu'un. Plus on voit K, plus il est effrayant."

    "S a dit... qui ?"

    "K, qui était dans la même faculté que P." S répondit et pointa alors le doigt vers K qui me regardait.

    "Non. Ce que P voulait dire, c'est celui qui portait le maillot numéro 4."

    "Oh...Solo, la Lune de l'université. Pourquoi ? P le connait, n'est-ce pas ? Dis-moi comment faire pour arrêter son aura sombre ? J'ai eu si peur que je n'ai pas osé lui arracher le ballon." 

    Je n'écoutai pas S parler, je choisis plutôt de courir vers l'équipe de musique qui se reposait en ce moment. La silhouette familière de la personne que je cherchais était assise sur la chaise. Son visage était aussi intimidant que ce que S avait vu.

    J'eus un peu mal au cœur en le regardant comme ça. Je ne me souciai pas des autres étudiants en musique qui avaient l'air perplexe parce que je pensais qu'ils devaient déjà être au courant depuis ce qui s'était passé à la plage."P'Gui... peut aller le voir pour un moment na P." Kao, qui portait un maillot numéro 1, vint à ma rencontre et me tendit une serviette rafraîchissante avec un sourire.

    "Merci."

    J'entrai pour trouver la personne qui était assise sur une chaise en ayant la tête basse, je plaçai ensuite la serviette fraîche sur sa tête. Solo leva les yeux et me fixa avec un regard froid.

    Mais quand il réalisa que c'était moi, il ouvrit un peu la bouche puis il baissa à nouveau la tête.

    "Guitare est arrivé en retard."

    "Désolé."

    "Je ne veux plus jouer." 

    "Désolé." Je m’accroupis devant Solo puis je regardai la personne qui baissait la tête, cela fit que nos yeux regardaient droit dans les yeux de l'autre. Solo resta immobile puis fronça les sourcils, mais il ne détourna pas le visage.

    "Argh."

    "P admet qu’il a oublié cela. Vraiment désolé." J'utilisai ma main gauche pour lui tenir les doigts, puis je la balançai doucement et je souris.

    "..."

    " En ce moment, P était occupé par ses études, son travail et son stage. Oublier ça... ça ressemble à une excuse, mais P veut te dire les raisons. Désolé." Je regardai Solo et j'essayai d'imiter ses yeux suppliants, mais à la place, il rit.

    Rire comme ça, qu'est-ce que ça voulait dire ? ...mais il valait mieux rester tranquille d'abord à cause de la culpabilité.

    "Je ne suis pas fâché..." Solo me regarda alors avec des yeux doux, "Je suis peut-être frustré que Guitare ne soit pas venu, mais je ne suis pas en colère. Je sais à quel point Guitare est fatigué..."

    "Retourne sur le terrain !"

    "Attends une minute." Solo sourit puis se leva, ce qui me fit me lever aussi pour le suivre. J'attrapai son bras alors qu'il s'apprêtait à marcher vers le terrain.

    "Su Su na, P sera là pour t'encourager." Je ris doucement quand je vis la personne qui me regardait pour être sûr.

    Je m'étais précipité pour venir ici comme ça. Je me demandais si, quand je reviendrais, les taquineries seraient plus sévères qu'avant. Il valait mieux rester ici.

    La deuxième moitié du match de football commença, mais les yeux des spectateurs s'étaient détournés du match sur le terrain vers moi qui étais assis du côté de l'équipe de musique. Mes quatre amis qui se tenaient du côté de l'Ingénierie me regardèrent avec des yeux qui semblaient me reprocher d'être un traître. Mais leurs lèvres souriaient encore. Pas besoin de le dire, je savais déjà ce qui se passerait une fois que je retournerais les voir. 

    Je ne pouvais blâmer personne, sauf moi-même, qui avait couru de ce côté, obligeant la personne qui tapait dans le ballon sur le terrain à se retourner pour regarder sans se rendre compte que les gens comméraient... ou peut-être qu'il en était conscient mais qu'il s'en moquait. Solo ne semblait pas étrange, si ce n'est qu'il était très calme. Il avait l'air remarquable en portant la tenue de football comme les autres. Les dames autour du stade criaient chaque fois que Solo avait le ballon.

    Je voulais comprendre ce qui s'était passé tout à l'heure et qui avait fait si peur à S...

    Je ne savais pas non plus si ce husky était conscient que des gens le prenaient en photo. Parce qu'il était en sueur, je pouvais entendre le son rapide des déclencheurs des appareils photos jusqu'à ce qu'il soit effrayant de les écouter.

    Et j'étais aussi l'un d'entre eux... 

    Dans la chambre de l'appartement, il n'y avait pas du tout de photo du propriétaire de la chambre et il semblait qu'il ne prêtait pas beaucoup d'attention à cette question. Je pensais donc m'occuper moi-même de cette question. Et la semaine dernière, Kao m'avait confié discrètement qu'à la fin de I'année, ce husky fêterait son anniversaire. Je voulais donc faire quelque chose pour lui.

    Peut-être que je ne pourrais pas lui trouver un cadeau approprié, alors j'allais utiliser ce moyen...

    Tuuuuuttt ! (Bruit de sifflet)

    Je fus surpris par le son du sifflet. En me tournant pour regarder le terrain, je me rendis compte que le match était terminé. Le match s'est terminé par une victoire des ingénieurs sur le score de 2-1. L'équipe de musique ne semblait pas bouleversée. Au lieu de cela, ils se rapprochèrent les uns des autres, retournant vers les vestiaires avec quelques étudiants en ingénierie après la fin du match.

    C'était probablement grâce aux activités à la plage pour les juniors qui les avaient rendus ainsi.

    "Guitare..."

    "Oui ?" Je me levai et souris à la personne qui était venue à ma rencontre avant de prendre la serviette non utilisée pour essuyer le visage de ce grand husky qui me regardait avec ses yeux suppliants. 

    "Le groupe (de seniors) nous a invité à manger ensemble...à la fois l'équipe d'ingénieurs et de musiciens. Est-ce que Guitare y va ?"

    Il me regardait avec ce regard, mais il voulait quand même demander.

    "Si So y va, alors P ira aussi." 

    Solo sourit un peu avant de lever sa main et de caresser doucement ma joue, puis il se dirigea vers les autres membres de l'équipe de musique. Je souris maladroitement quand je vis que l'équipe Musique s'était retournée pour tout regarder. Est-ce que les gens autour du stade allaient crier si fort quand ils verraient Solo me caresser la joue ?

    "Allons-y". Solo tenait son sac sur son épaule puis il me tira la main pour quitter le terrain et ne s'intéressa à personne... tout comme moi. Même si j'avais dit que c'était bien de se dévoiler, cela ne voulait pas dire que je ne serais pas timide... Je ne savais pas quel genre d'expression faisait ce husky. Mais même si c'était comme ça, je n'aurais pas refusé la main qui me tenait de toute façon. Il était devenu facile de marcher et de le suivre derrière.

    "So..." Je l'appelai doucement et je serrai la main de la personne qui marchait à côté de moi pour la ralentir. "Dans un instant, quand P dira "cours", on cours ok." 

    Solo se retourna l'air confus. Et quand il me regarda dans les yeux, c'était comme s'il comprenait, puis il rit doucement. Quelle autre raison pourrait-il y avoir si ce n'était pas mes amis qui se tenaient près de la sortie intentionnellement ? 

    "Ok..." Il sembla que Wine allait me voir et laisser les autres se tourner et me regarder. Puis il eut un sourire moqueur et sa voix taquine vint de loin.

    "Oh ! Mon ami est là..."

    "Cours !" 

    "Gui !"

    Je n'étais pas intéressé par la voix choquée de Wine qui m'appelait, au lieu de ça, j'agrippai la main de l'autre homme pour m'enfuir en passant rapidement devant les yeux de mon ami, puis j'entendis un cri puissant...

    "Ne pense pas que tu peux t'échapper !"

    "Je te trouverai sûrement, Ai'Gui !"

    "Où est-ce que P veut emmener mon ami ?!"

    "Guitare..." Solo m'appela en haletant. J'arrêtai immédiatement mes pieds. Quand je me retournai pour le regarder, son visage avait une expression calme mais il avait l'air fatigué. Je me maudis dans mon coeur.

    J'avais oublié que ce husky venait de finir de jouer au football.

    "Désolé. So peut respirer ?" Je m'empressai de prendre la serviette qui était accroché à son cou et d'essuyer sa sueur. Quant à la personne qui haletait en s'efforçant de respirer, elle eut encore la force de hocher la tête comme si elle disait qu'elle le pouvait.

    Je restai debout, attendant qu'il reprenne une respiration normale, puis je lui pris la main. Je pensais qu'il allait marcher jusqu'à la voiture qui était garée non loin de là, mais à la place, Solo me serra la main.

    "Guitare..." Solo faisait une tête sérieuse. Il tira mon bras puis se dirigea vers l'angle du bâtiment, "J'ai quelque chose à dire à Guitare."

    "Oui ?"

    "Guitare a dit que s'il y avait quelque chose à dire, il fallait le dire, non ?"

    Je hochai la tête, même si je ne comprenais pas ce qu'il essayait de dire, mais je n'oubliais pas du tout ce que j'avais dit.

    "Il n'y a pas que moi qui doive tout dire à Guitare... mais Guitare aussi doit tout me dire. Quand il y a quelque chose, on doit se le dire, n'est-ce pas ?" Solo répondit doucement, puis il tira ma main pour la maintenir.

    "Oui."

    "Je sais à quel point Guitare est fatigué. Les deux sujets concernant les études, le travail, ainsi que le stage. Nous sommes dans le même bateau, mais Guitare ne me dit jamais rien."

    "So..."

    "Si je suis en colère, c'est parce que Guitare ne me dit rien. Tu fais semblant de pouvoir tout faire correctement même si en fait tu es fatigué. Tu fais semblant que tout va bien même si je suis à tes côtés..." 

    Je regardai le visage de la personne qui parlait doucement et je restai sans voix. Je ne pouvais rien dire parce qu'il avait tout dit.

    "J'ai partagé mon fardeau et j'ai laissé Guitare le porter... et Guitare devrait aussi partager son fardeau pour que je le porte." 

    "Désolé". Je tins la main qui touchait ma joue et j'appuyai mon visage dessus comme il le faisait toujours. Faire comme ça n'était pas mal et je pouvais le comprendre maintenant.

    Que cette sensation de chaleur était si intense comme ça...

    "Promets-moi de me parler..."

    "Promis".

    Solo leva l'autre main puis me caressa doucement la joue en me faisant un doux sourire.

    "Je suis le petit ami de Guitare."

     

    Chapitre 17


  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Septembre à 15:03

    je viens de lire d'une traite, pour l'instant j'adore c'est tout doux *__*
    je me doute que ça va pas durée ( j'avoue avoir était regardé le trailer de la série qui va sortire bientôt)
    et donc je sais que les chose palpitante vont pas tarder. je pense que gui va devoir pas mal supporté et qu'il devra être courageux. (j'ai un peu peur pour lui)

    bref merci d'avoir déjà traduit autant de chap, j'ai eu vraiment plaidir a les lire!
    et j'ai déjà hâte de découvrir la suite :)


    petite question : es ce qu'il y'a un truc a faire pour recevoir une alerte dés qu'un nouveau chap sort ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :