• Chapitre 16: Quelque chose que nous seuls savions

    Chapitre 16: Quelque chose que nous seuls savions

    Chapitre 16: Quelque chose que nous seuls savions

    Chez Pete

    Lorsqu’ils avaient quitté l’université, Pete avait dit qu’il conduirait Kao chez lui, mais il l’avait emmené chez lui à la place. En voyant l’expression agacée de Kao, Pete lui avait dit qu’il appellerait sa mère pour lui demander la permission, ce qu’il avait fait immédiatement. Comme Pete avait montré son côté héroïque à la famille de Kao et s’était bien comporté lorsqu’il avait passé la nuit chez lui, il était devenu le préféré de la mère de Kao et avait gagné sa confiance, et donc elle était d’accord chaque fois qu’il demandait à Kao de l’aider à étudier.

    Mais, en fait… Kao savait que Pete l’avait amené chez lui pour faire ‘autre chose’.

    “Tu deviens de plus en plus dangereux chaque jour,” dit Kao, extrêmement contrarié.

    “Dangereux est mon deuxième prénom.” Pete haussa les épaules en remettant le téléphone à Kao.

    “Sais-tu quel rôle tu jouerais si tu étais dans un drama?”

    “Définitivement un héros.”

    “Tu serais un méchant.” Kao fit une grimace, se demandant comment Pete pouvait être aussi imbu de lui-même. “Tu agis comme un gars gentil devant les autres, mais en fait, tu es un connard, effronté, menteur et tellement plein de supercheries.”

    “Ha! Les héros ces derniers temps ne sont pas différents des méchants, crois-moi. Ils racontent juste leur histoire selon des points de vue différents. Maintenant, arrête de parler et sors de la voiture, ou vous voulez que je vous ouvre la porte, Madame?”

    “Va te faire foutre, Pete!”

    “Eh bien, je peux faire ça.”

    Pete sourit et sortit de la voiture. Kao ouvrit rapidement la portière et sortit avant que Pete ne puisse vraiment faire ce qu’il venait de dire, parce qu’un domestique était déjà là, attendant pour prendre les clés de la voiture de Pete. Si Kao laissait Pete ouvrir la portière pour lui, le domestique serait choqué et se demanderait quel genre de relation ils avaient.

    Pete rit joyeusement à la réaction de Kao et rentra dans la maison.

    “Bonjour Papa,” Kao et Pete saluèrent Pon qui regardait la télévision dans le salon. Il avait l’air détendu même s’il regardait les informations.

    “Kao, t’a-t-il trainé ici pour que tu l’aides à étudier une fois encore?”

    Demanda Pon avec un sourire en leur faisant un signe de la tête. Pete avait amené Kao pour dormir chez lui et avait aussi demandé à Pon de dormir chez Kao plusieurs fois dernièrement... pour deux raisons - pour travailler sur un devoir ou pour étudier.

    “C’est ça,” répondit Pete, sans même bégayer.

    Pon était amusé par le sourire éclatant du fauteur de troubles, mais il était heureux que Pete fasse plus d’efforts pour étudier, sans savoir que, que ce soit pour travailler sur un devoir ou pour étudier, ce n’étaient que les excuses de Pete pour rester avec Kao toute la nuit.

    “Et les autres? Pourquoi ne viennent-ils pas étudier ici aussi? Il y a quatre ou cinq personnes dans votre bande, non?”

    “Ils ne peuvent pas venir, ils sont occupés.”

    “Vraiment?! Vous traînez toujours tous les deux ensemble alors je pensais que tes autres amis t’avaient quitté.”

    “Hey, Papa! Pourquoi est-ce que tu souhaites à ton fils d’avoir moins d’amis?”

    “Qu’est-ce que je peux dire?! Tu ne parles que de Kao et tu n’amènes que lui à la maison ces derniers temps.”

    “Mes amis et moi nous entendons très bien. N’essaye pas de nous porter malheur. Lève-toi, Kao. J’en ai marre d’écouter ses critiques.”

    Pete poussa doucement le dos de Kao pour le faire sortir de la pièce, apparemment de bonne humeur. Pon secoua la tête, fatigué. Pete venait de dire qu’il en avait marre d’écouter ses critiques, mais avait-il pensé qu’il adorait critiquer son fils?

    Pourquoi Pon aurait-il critiqué Pete s’il s'était bien comporté? À en juger par son comportement, Pete le méritait bien!

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Blue Sky Café

    “Tu es sûr que tu veux que j’entre?”

    Demanda Pete, hésitant, après avoir garé sa voiture de devant le café de Sun. Le truc, c’était que Kao avait commencé à être agacé parce que Pete en voulait à Sun et faisait des histoires parce que Kao s’entendait bien avec Sun, donc il avait décidé d’amener Pete ici pour qu’il fasse officiellement connaissance avec Sun. C’était pour assurer à Pete que Kao ne considérait pas Sun comme plus qu’un simple ami.

    “Bien sûr! Sors maintenant. Il est temps pour toi d’arrêter d’être fou.”

    Bien que Kao ait dit qu’il ne croyait toujours pas en Pete, qu’il voulait lui donner une leçon et qu’il voulait que Pete fasse ses preuves, Kao était assez raisonnable pour faire en sorte que Pete croie aussi en lui.

    “Je te laisse cinq secondes de plus pour te reprendre, ensuite suis-moi.”

    Kao ouvrit la portière et sortit de la voiture. Pete soupira et suivit. Ils entrèrent dans le café qui était maintenant assez bondé puisque c’était l’heure de la fin des cours, c’était donc une heure d’affluence au café.

    Mais un serveur leur obtint quand même une table.

    “Salut…”

    Dit Sun en premier quand Kao et Pete vinrent le saluer. En fait, il avait déjà remarqué que Kao avait emmené son meilleur ami ici aujourd’hui, mais il ne lui avait pas dit bonjour à ce moment-là parce qu’il préparait son cœur.

    Bien que Pete et Kao agissaient comme s’ils n’étaient qu’amis, le bon sens de Sun lui indiquait qu’il y avait quelque chose de plus entre ces deux-là. Peut-être que Kao avait amené Pete ici pour ‘annoncer’ qu’il sortait avec lui.

    “J’ai emmené Pete ici pour qu’il goûte ton café. C’est aussi un amateur de café, tu sais”, dit Kao en souriant et en donnant un coup de coude à Pete, l’incitant à dire quelque chose, au lieu de rester là à bouder comme ça. “Pas vrai, Pete?”

    “Ouais.”

    Dit Pete à Sun. C'était la première fois qu’il voyait Sun sans s’énerver, car il savait que Kao l’avait amené ici pour se lier d’amitié avec Sun. Pete admettait qu’il détestait Sun parce que ce dernier était venu voir Kao plusieurs fois. Mais maintenant qu’il était clair que Kao avait choisi Pete, il avait décidé de réduire ses préjugés contre Sun. Si Pete devait avoir une relation avec Kao, il ne voulait pas que Kao se sente inquiet.

    Ce n’était pas une bonne idée d’être l’ennemi de quelqu’un qui était proche de Kao.

    La bonne tactique… était de sympathiser avec Sun.

    “Comment se fait-il que vous soyez venu ici ensemble?” Sun força un sourire.

    “On avait du temps libre, et Pete continuait à dire qu’il voulait boire du café, donc je l’ai amené à ton café, pas vrai, Pete?”

    “Euh… ouais.”

    “Très bien, mettez-vous à l’aise.”

    Kao et Pete semblaient si proches l’un de l’autre. Il y avait des sentiments profonds dans leurs yeux lorsqu’ils se regardaient l’un l’autre, et ça blessait le coeur de Sun. Il se souvenait du jour où il avait raccompagné Kao chez lui, il était sur le point d’avouer qu’il avait commencé à avoir des sentiments pour Kao. Maintenant que Sun les avait vu comme ça, il pensait qu’il ne devrait rien dire, et c’était un soulagement… qu’il ait décidé de ne rien dire ce jour-là.

    Sinon Kao aurait probablement été troublé au point de ruiner leurs bonnes relations, à la fois comme frères et comme amis.

    Puisque Sun n’était pas encore sûr de ses sentiments, il ne devait pas faire quelque chose qui pourrait ‘dépasser les limites’, surtout si Kao avait quelqu’un qu’il aimait. Au fond de lui, Sun était déçu et triste, même s’il ne pouvait en vouloir qu’à lui-même.

    C’était sa faute s’il avait réalisé ses sentiments trop tard…

    Malgré cela, Sun avait parfaitement fait son travail. Il avait pris la commande de Pete et Kao avant qu’ils ne retournent à leur table car ils ne voulaient pas déranger Sun qui était encore en train de travailler.

    Quand ils s’assirent ensemble, Kao regarda Pete comme s’il demandait, ‘Tu me crois maintenant, qu’il n’y a rien entre Sun et moi?’

    “Qu’est-ce que tu regardes?”

    “Je te regarde, le gars qui réfléchit trop.”

    “Ce n’est pas que je réfléchis trop, mais que tu ne réfléchis pas du tout.”

    “Hey! Tu veux dire que je suis stupide ou quoi?”

    “Tu es peut-être bon pour les études, mais tu ne peux pas te mesurer à moi quand il s’agit de ce genre de choses,” dit Pete, tellement confiant que Kao ne put s’empêcher de penser… quel genre d’expert en amour, au moment où il réalise ses sentiments, cause des problèmes au point de donner mal à la tête à tout le monde? “Je sais ce qu’il pense de toi. Il ne le dit simplement pas à voix haute.”

    “Quand Sun a vu que tu étais venu avec moi, il n’a montré aucun signe de jalousie comme tu l’as fait. S’il m’aimait, il ne serait pas aussi calme,” argumenta Kao, même s’il pensait la même chose que Pete.

    Il… ne voulait simplement pas l’admettre à Pete, sinon il se sentirait de nouveau amer envers Sun.

    “C’est parce qu’il est gentil. Bien élevé.”

    “Est-ce que tu viens juste d’admettre que tu es un sale type?”

    “Va te faire voir, Kao!”

    Pete était sur le point de frapper Kao à la tête, mais ensuite son regard se porta sur deux personnes entrant dans le café. Il s’agissait de Ren et Mork... ses anciens ennemis!

    C’était une autre raison pour laquelle Pete ne voulait pas venir ici. Il n’avait pas peur de les affronter, mais il détestait ce moment de gêne où il devait faire semblant d’être amical ou d’agir comme si rien ne s’était jamais passé avec les gens contre qui il s’était battu auparavant.

    “Pourquoi as-tu fermé ta bouche si soudainement?”

    “Ne te moque pas de moi, Kao.”

    “As-tu peur? Tu as dit que tu pouvais très bien gérer deux personnes.”

    “Tu veux que je me batte contre eux? Tsk. Je préfère me battre contre eux plutôt que de faire semblant de sourire.”

    “Alors, ne fais pas semblant. Agis juste normalement. Ce qui est arrivé à King devrait t’avoir fait comprendre que Mork n’est pas une mauvaise personne. Il a juste… la même personnalité que toi.”

    “Que veux-tu dire? Est-ce que tu m’insultes indirectement?”

    “Non. Je le pense vraiment.” Kao rit devant l’expression sérieuse de Pete. “Mork est juste comme toi - tête brûlée, impétueux, gâtés depuis que vous êtes jeune si bien que vous êtes devenus tous les deux égocentriques, mais vous aimez vos amis et êtes sincères.”

    Les mots de Kao étaient une combinaison d’insultes et de compliments, mais Pete ne le prenait pas à cœur parce qu’il avait l’impression qu’il y avait plus de compliments.

    “Quoi de neuf?”

    Kao salua Ren qui venait juste de les voir Pete et lui, et avançait vers leur table avec Mork le suivant. Pete se tut cette fois, le regard verrouillé sur Ren et Mork, observant leurs réactions.

    “Quoi de neuf, les gars?” Ren les salua tous les deux pour leur faire savoir qu’il n’ignorait pas Pete.

    “Je vais bien. Regarde, j’ai amené Pete pour essayer les desserts de ton café.”

    “Ouais, j’ai vu ça.” Ren acquiesça.

    Ne sachant pas quoi dire, Pete fit un signe de tête en direction de Ren pour le saluer, puis il regarda Mork qui semblait s’ennuyer à mourir. Kao mourait d’envie de prendre ces deux personnes, qui avaient un ego si énorme, par la tête et de les frapper l’une contre l’autre.

    “J’ai peur que ce café ne soit détruit à cause de Mork et Sun. Et voilà que Pete arrive.” Ren secoua la tête.

    Il se souvenait que Sun se plaignait que Pete le détestait, et Pete détestait aussi Mork puisqu’ils s’étaient battus auparavant. Des personnes qui se détestent s’étaient réunis ici aujourd’hui, alors comment ne pas s’inquiéter de la sécurité du café?

    “Ne t’inquiète pas. Je ne suis pas le genre de personne qui aime commencer les histoires.”

    “Pareil pour moi. Je ne commence pas les histoires non plus à moins que quelqu’un me cherche en premier.”

    “Vous voyez! Vous venez juste de vous rencontrer, et ça commence déjà,” plaisanta Ren, et ça fit rire Kao. Au moins, il y avait deux arbitres ici, donc le café devrait survivre un autre jour.

    Sun avait reconnu le fait que Kao avait apprivoisé Pete. Il leur jeta un regard silencieux. Son visage était un peu triste, personne ne le remarquerait à moins d’être près de lui, mais Mork - qui avait toujours les yeux sur Sun - l’avait remarqué.

    Tu as le cœur brisé parce que Kao a emmené Pete ici pour annoncer leur relation, hein…? Ha! Bien fait pour toi!

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Quelques jours plus tard

    Le parking de la Faculté d’Ingénierie

    Université N

    “Tu ne vas vraiment pas rester dormir chez moi ce soir?”

    Kao fit la tête parce que Pete lui posait la même question depuis l’après-midi jusqu’à ce que leurs cours soient terminés. Pete lui demanda encore plus fréquemment quand ils furent sur le point de rentrer chez eux, et Kao pensait que Pete lui demanderait encore et encore dans la voiture jusqu’à ce qu’ils atteignent sa maison.

    “Non.”

    Dit Kao froidement, inflexible. Il savait que l’arrogance de Pete était excessive. Si Kao restait dormir chez lui trop souvent, Pete serait devenu prétentieux. Et si Pete le faisait avec lui trop fréquemment, Pete s’ennuierait de lui un jour. Kao ne laisserait jamais ça arriver.

    “Quoi? Pourquoi tu dois être si froid?”

    “Froid? Je viens juste de dormir chez toi.”

    “Juste? Ça fait des jours.”

    “Arrête de te plaindre. Je ne viendrai pas aujourd’hui.”

    “Je peux dormir chez toi à la place?”

    “Non! Tu deviens trop collant. Nous avons besoin d’espace, tu sais, sinon les autres vont avoir des soupçons.”

    “Personne n’a de soupçons à propos de notre relation, pas même June, Sandee et Thada.”

    “Sandee le sait.” Kao regarda Pete d’un air renfrogné, espérant que Pete se sentirait un peu coupable. “Et la curiosité de June est effrayante. Si nous devenons trop flagrants, il va certainement le remarquer. As-tu oublié que si June le sait, le monde le sait?”

    “Tu essayes juste de trouver des excuses pour ne pas rester dormir chez moi.”

    “J’ai dormi chez toi tellement de fois. Je suis également inquiet pour ma mère et ma sœur, tu sais?” Kao les utilisa comme excuse puisque c’était des femmes, mais il était quand même inquiet pour elles. “Faisons ça une prochaine fois.”

    “Très bien, très bien, mais tu dois me faire me sentir mieux.”

    “Comment?” demanda Kao à contrecœur après avoir vu le sourire diabolique de Pete.

    “Comme ça.”

    Pete vola un bisou sur la joue de Kao car il n’y avait personne autour, et qu’il faisait nuit. Kao toucha sa joue doucement, ses yeux écarquillés alors qu’il regardait Pete.

    Merde, Pete! Tu profites toujours de moi!

    “Whoa! Tu rougis.” rit Pete.

    “Arrête de rire, connard.”

    “Pourquoi je ne peux pas? Tu es tellement mignon quand tu es timide mais que tu prétends être en colère.”

    “Nous sommes sur le parking. Les gens le découvriront si nous nous exposons de cette manière.”

    “Comment peuvent-ils le découvrir? Il n’y a que nous deux ici.”

    “Tu ne te souviens pas de Sandee à ce moment-là? N’as-tu rien appris?”

    “D’accord, d’accord. Je suis désooooolé.”

    Pete s’excusa et rentra rapidement dans la voiture. Kao soupira, sachant que Pete s’était excusé sans le penser et n’apprendrait jamais. Malgré ça, Kao monta rapidement dans la voiture, sinon ils n’arriveraient pas chez eux de sitôt.

    Pete sourit joyeusement et démarra la voiture. Il aimait taquiner Kao, le mettre en colère et le faire rougir comme ça... sans avoir la moindre idée que chaque mot et action qui s’était passé dans le parking avait été enregistré par quelqu’un!

     

    Chapitre 16: Quelque chose que nous seuls savions


  • Commentaires

    5
    Mercredi 15 Juillet à 23:59

    Un vrai  plaisir  de te lire  merci  beaucoup

      • Jeudi 16 Juillet à 11:55

        De rien, je suis contente que ça te plaise.

    4
    Mercredi 15 Juillet à 03:39

    Aww, Mork est blessant...Laisse Sun tranquille, méchant !!   è_é

    "Si June le sait, tout le monde le sait " J'ai explosé de rire, c'est trop ça !! 

    Je n'aime pas du tout la fin de ce chapitre !! Roooh :(

      • Vendredi 17 Juillet à 03:50

        Leur relation était à peu près stable, j'suis trop triste T_T

      • Jeudi 16 Juillet à 11:54

        C'est vrai que la fin du chapitre n'est pas cool...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :