• Chapitre 15

    Chapitre 15

    Je levai mes mains et touchai mes lèvres… cela faisait déjà un moment, (quelques minutes plus tôt) mais j’avais l’impression que ça venait juste d’arriver. Le toucher chaud était resté et ne s’était pas effacé.

    C’était comme un sceau qui ne s’effaçait jamais…

    Je ne savais pas combien de fois lui l’avait fait, mais… c’était ma première fois.

    Je regardai autour de moi avant de m’arrêter au bord de la piscine. Il y avait une personne qui jouait de la guitare avec le groupe de la faculté de musique. C’était Solo qui fut le premier à me regarder alors que sa main jouait encore de la guitare, mais le sourire au coin de sa bouche et ses yeux qui m’observaient me donnèrent chaud.

    Je détournai les yeux de la personne au regard moqueur et regardai autour de moi. C’était bien que les autres soient ivres, car personne ne dit rien.

    Quand Solo et moi étions revenus, nous avions vu que tout le monde avait déjà commencé à boire autour de la piscine. Dès que nous étions arrivés, un étudiant en Musique, ivre, avait trainé Solo pour jouer de la guitare. Quant à moi, je n’arrivais pas à trouver Noh, alors je m’étais tranquillement assis au bord de la piscine.

    Sérieusement… Où avaient disparu mes trois amis ?

    “Aao ! Ai’Gui.” Je parlais justement d’eux et ils revenaient maintenant… marchant en rang, alignés, ils revenaient de la plage.

    Et ce n'était pas Kao ?

    "Vous les gars..." Je rétrécis les yeux vers eux qui refusèrent de me regarder dans les yeux. Normalement, s'il y avait de l'alcool, ils ne manqueraient certainement pas ça. Mais cette fois, il semblait qu'ils n'aient rien touché. 

    “Je pars retrouver mes amis, d’abord !” Ce gamin (Kao) inventa une excuse et fut le premier à s’enfuir.”

    “J’ai faim.” Noh, une autre personne à fuir.

    “Je veux nager.” Dit Wine et il sauta immédiatement dans la piscine.

    Je me demande si tu réalises ou non que tu ne sais pas nager.

    Je regardai la dernière personne qui avait l’air aussi normale que possible. En plus de ne pas éviter mon regard, il regardait mon visage et fit un sourire.

    “Rien…” Puis Beer me tapota l’épaule. “mais je veux avoir une personne spéciale…”

    “Sois maudit, Beer !”

    Je les avais trop sous-estimés. En fait, j’aurais dû prévoir qu’ils ne rateraient pas ce genre de choses. 

    “Ne me laisse pas t’attraper, Beer !” Je ne pouvais que crier, parce qu’il s’était enfui pour rejoindre Noh.

    Attendez, s’ils avaient entendu… alors ça voulait dire qu’ils avaient aussi vu ?!

    “Gui !!!”

    Je fus surpris avant de me retourner pour regarder Noh qui criait de l’autre côté.

    “Que…”

    “Je n’ai vraiment rien vu.”

    Quel mauvais ami ! 

    Mis à part les amis qui me taquinaient, il y avait une autre personne qui jouait de la guitare sans s’arrêter… mais il regardait mon visage et riait discrètement. Qu’est-ce que ça voulait dire ?

    Peut-être que je devrais essayer de pousser ce gros Husky hors du lit ce soir…

    Ce groupe était tout à fait qualifié pour étudier la musique. A part Solo qui jouait de la guitare, ceux qui chantaient n’allèrent pas non plus faire de pause pour boire. Il n’y eut qu’un petit nombre d’entre eux qui perdirent leur conscience. Contrairement à ceux de mon côté qui avaient beaucoup bu. Je devais être le dernier étudiant en ingénierie qui n’avait pas du tout touché à l’alcool.

    “Guitare ne va pas boire avec ses amis ?” Solo arriva et s’assit à côté de moi sur le bord de la piscine avant de prendre la guitare qu’il avait apportée avec lui et il continua d’en jouer.

    “P’ n’aime pas vraiment boire. Le faire par courtoisie est suffisant.”

    Une fois en première année, j’avais beaucoup bu. Cette fois-là, j’y avais été obligé. Heureusement, même si j'étais ivre, je marchais (titubais) avec un mal de tête, mais toujours conscient de ce qu'il fallait faire et de ce qu'il fallait dire. Les seniors avaient également dit que je n'avais pas l'air d'une personne qui buvait de l'alcool pour la première fois. Mais même à cette époque, je n'aimais pas boire.

    "Ok alors".

    "So’... tu ne bois pas ?" Je me retournai pour lui poser la même question. En regardant l’apparence de ce Husky, il n’était pas quelqu’un à qui la consommation d’alcool manquait.

    “Non, c’est mieux… de rester et d’accompagner Guitare.”

    Je ris sans rien dire. En disant qu’il valait mieux ne pas boire, il montrait qu’il aimerait le faire, mais se l’interdisait. S’il pensait que j’allais l’encourager à aller boire parce qu’il parlait comme ça, je pense qu’il se faisait des idées.

    “Oui, il vaut mieux accompagner P’... trop boire n’est pas bon.” Je jetai discrètement un coup d'oeil à la personne à côté de moi quand le son de la guitare s’arrêta soudainement. Et je vis que ce Husky faisait une tête d’enfant mécontent. La guitare qui avait été dans sa main était déjà posée à côté de lui.

    "Ouais... je ne boirai pas."

    Je ne vis pas quand celui dont la bouche disait qu’il ne boirait pas s’approcha de moi.

    “Bon alors.”

    “Je ne boirai certainement pas… Si Guitare ne le permet pas.” La personne qui me disait qu’il ne boirait pas le fit d’une voix suppliante en me frottant doucement le doigt.

    "Oui... très bien." Je me tournai vers Solo et fis semblant d'être sérieux. Ma main lui caressa la tête comme si je lui donnais une récompense. Mais l'autre homme fit un signe de tête apathique et leva ensuite les yeux comme s'il me suppliait. 

    "Euh..."

    "So’ peux boire un peu na." 

    "Je ne boirai pas." Il le rejeta immédiatement, mais son visage apathique d'il y a un instant avait déjà disparu.

    "C’est ok, vraiment ?" Il demandait si ça allait ou pas, mais ses oreilles et sa queue bougeaient.

    “Kao… les boissons sont déjà finies ?!" je regardai derrière Solo, Kao était assis avec mes amis. Ce dernier se tourna pour regarder avec confusion puis secoua la tête en disant qu’il y avait encore des boissons. Mais la personne qui tournait le dos à Kao, Solo, ne le vit pas.

    "Kao ! Je t'avais dit d’en garder !..." 

    Je m’arrêtai et regardai la personne qui criait à son ami et je souris. Solo cligna des yeux à plusieurs reprises, puis se retourna en faisant un visage suppliant comme avant.

    “Vas-y.”

    “Attends… Je reviendrai na Guitare.” Dit ce Husky d’une voix suppliante, puis il se leva. Avant de partir, il serra ma main comme s’il avait peur de s’attirer à nouveau des ennuis si j'étais en colère.

    C’était la personne qui avait dit qu’il ne boirait pas...

    Quant à Kao, depuis quand s’était-il rapproché de mes amis ?...

    Je m’approchai et cherchai mes amis qui buvaient sur la table de pierre avant de m’asseoir à une place vide à côté de Solo. Je supposai qu’ils avaient déjà commencé à se saouler, parce quand j’arrivai, ils ne me taquinèrent pas comme ils le faisaient habituellement.

    Rrrr...rrrrr

    Le coûteux téléphone vibrait sans arrêt sur la table, je me tournai pour regarder le propriétaire et je vis qu’il buvait sans s’y intéresser. Je ne savais pas quoi en penser, mais j’avais l’impression que Solo semblait étrange, déjà plus tôt quand nous étions en route pour rentrer à la station, il s’était éloigné pour répondre à son téléphone.

    A ce moment-là, il avait l’air tellement maussade, qu’est-ce que j’aurais pu faire s’il s’était retourné vers moi et m’avait fait une grimace suppliante ? Seulement, je m’étais rendu compte qu’il n’était plus le même après avoir terminé de parler au téléphone. Quand il était revenu vers moi, il m’avait dit…

    “Guitare… si P’ veut partir, dis-le moi, tout de suite, honnêtement. Dis-moi juste que P’ ne ressent rien, c’est suffisant.

    “...”

    "Être ensemble ou pas, c'est différent. Si on est comme ça, je peux toujours laisser Guitare partir. Mais si nous sommes déjà ensemble, je ne vais pas arrêter ces sentiments...

    “...”

    “Et je ne laisserai jamais partir Guitare... même si Guitare ne veut pas de moi.”

    C’était les mots de Solo qui étaient encore dans ma tête et qui ne s'effaçaient pas. Quand j’avais été déterminé à dire quelque chose, il m’avait interdit de le faire puis il m’avait juste souri. Je ne savais pas ce qui l’avait fait penser comme ça. Je ne comprenais pas pourquoi il avait peur que j’arrête ce sentiment que j’appréciais beaucoup, même si j’avais confiance dans le fait que cela se transformerait bientôt en amour.

    Je pouvais comprendre qu’il ne voulait pas en parler, mais je ne voulais pas qu’il ait des pensées tristes comme ça.

    Comment pouvais-je partir ?... Rien que de regarder son visage morose me rendait déjà tellement triste.

    Mais lorsqu’il avait eut l’air sûr de lui en disant ça, je…

    ‘Attends pour P’ na So’. P’ va définitivement dire à So’ la signification de ce mot (amour).’

    “So’...” Je me tournai vers lui et lui montrai son téléphone. Au début, il se tourna vers moi pour me regarder avec des yeux perçants, mais quand il vit ce que je lui montrais, son regard changea immédiatement.

    "C’est quoi ce bo...!" Jura Solo avant de prendre le téléphone et de s’éloigner vers la plage.

    Je ne dis rien, parce que je savais qu’il serait en colère. Même si je ne savais pas ce qu’il se passait, je me sentais inquiet maintenant. Jamais Solo n'avait été comme ça avant et en plus ce Husky ne ferait jamais de mal à personne devant moi.

    “P’, va le voir.” Kao me fit un sourire et me dit d’une voix douce. “Fais en sorte qu'il se calme. Jaydee et moi n’avons jamais réussi à le faire.”

    “Est-ce que quelque chose comme ça s’est déjà produit ?” Je me tournai pour demander à Kao.

    “Oui, quand on étudiait pendant les cours, c’est arrivé deux ou trois fois.”

    Je fis un signe de tête et me levai, je n’avais pas besoin de le dire, je savais que ce gamin était inquiet pour son ami. J’étais content que Solo ait au moins un ami qui s’inquiétait pour lui. Parce qu’il n’était pas nécessaire de mentionner son comportement… juste le caractère extérieur, la personnalité de ce Husky. A part Kao, Jedi et moi, je ne savais pas s’il y avait quelqu’un qui l’approcherait.

    “P’ va aller jeter un coup d’oeil à So’ en premier.”

    "P'Gui..."

    “Oui ?” Je me tournai vers la personne qui m’avait appelé. Kao secoua un peu la tête pour s’éclaircir les idées puis son expression changea pour devenir plus sérieuse.

    “So’, n’est pas une personne calme… plus le problème est important, plus il devient colérique. La personne qui sera là ne pourrait être que P'. Fais attention à toi aussi.”

    Pas une personne calme ?... En fait j’avais pu le deviner ce matin quand il avait été sur le point de se battre avec Beer. Mais je voulais avoir le fin mot de l’histoire.

    “P’ va s’occuper de ça.” Dès que j’eus fini de parler, Kao me fit un sourire, puis déposa son corps sur la table comme s'il ne voulait rien savoir.

    "P va s'occuper de ça."

    "P va s'occuper de ça."

    "P va s'occuper de ça."

    Je pensais qu’ils s’étaient endormis… mais mes trois amis étaient vraiment à fond.

    Je partis avec les voix taquines de mes trois amis sur le chemin pour voir Solo. Pourtant, après avoir marché un moment, je ne voyais même pas son ombre. Je me demandai où il était allé. Le vent devenait de plus en plus fort alors que le ciel s’assombrissait.

    Si tu tombes encore malade, tu ferais bien de ne pas me parler pendant une journée. On verra si tu te soucies de toi ou non.

    “Non.” La voix froide et familière venait de sous un cocotier, non loin de l’endroit où je me trouvais.

    Je marchai vers lui, mais il semblait que cette fois-ci, Solo ne s’était pas rendu compte que je l’approchais.

    “J’ai dit non !” La voix froide et furieuse de Solo résonna, j’étais choqué, mais je plissai les yeux en voyant un objet s'envoler de la main de ce Husky.

    Il avait jeté son téléphone sur la plage…

    “Guitare…” La voix lasse me fit me sentir un peu mieux, mais il semblait qu’il m’appelait, même s’il ne me voyait pas à proximité. Le grand corps s’appuya alors contre l’arbre et ressembla à une personne fragile jusqu’à ce que je me sente ébranler dans mon coeur.

    Pourquoi en était-il ainsi?

    “Oui ?” Je souris et celui qui était appuyé contre le cocotier se retourna en état de choc. “Tu appelles P’, alors ce P’ est arrivé d’une manière cool.”

    Je n’étais pas une personne drôle qui pouvait faire en sorte que quelqu'un se sente bien, mais je voulais quand même essayer de faire en sorte que ce Husky remue ses oreilles comme avant, même si je n’étais pas sûr que l’on puisse le qualifier de drôle ou pas…

    Je ne pus que sourire alors que ce Husky continuait de me fixer sans rien dire, mais au bout d’un moment, il me fit progressivement un sourire narquois.

    Si tu voulais sourire comme ça, il valait mieux ne pas sourire du tout…

    Vite !

    Je marchai pour enlacer le plus grand. J’utilisai une de mes mains pour poser son visage sur mon épaule et l’autre main pour lui caresser la tête. Solo se figea un moment puis il me serra très fort dans ses bras.

    “P’ ne peut peut-être pas faire en sorte que Solo se sente bien et soit à nouveau de bonne humeur… mais P’ peut constamment étreindre Solo comme ça.” Je ris doucement quand ce Husky cacha son visage plus qu’avant, jusqu’à ce que je puisse sentir son souffle chaud, puis je touchai légèrement le bout de son nez. Les bras qui tenaient ma taille étaient tendus comme s’il avait peur que je disparaisse.

    "S'il te plaît, reste comme ça na." 

    "So’..."

    "Ne demande pas..." dit Solo d'une voix étouffée. Il était si épuisé que je pouvais le sentir à travers moi.

    "Oui... P’ ne demandera pas."

    "Je te promets que si je suis prêt, je le dirai à Guitare." 

    Je souris quand il dit ça sans rien lui répondre. Je croyais que quand il serait prêt, il me le dirait comme il l’avait dit.

    Je ne savais pas combien de temps nous nous étions serrés dans les bras l’un de l’autre… mais j’aimais cette atmosphère. Parce que c’était comme si Solo exprimait sa frustration sans rien dire… ce qui était bien, même si, tout laisser sortir serait encore mieux.

    "Je ne veux pas y retourner."

    Sa voix suppliante me fit me sentir plus détendu, au moins il n’avait pas l’air fâché ou n’avait pas une voix triste.

    "Nous devons retourner étudier..."

    "Mais quand j'ai cours, je ne trouve presque plus Guitare."

    Je devais étudier dur, Solo devait beaucoup s’entrainer, quand nous étions à l’université, nous ne pouvions presque pas nous voir du tout pendant la journée. Nous avions seulement le temps de nous voir et de discuter juste avant d’aller nous coucher. Les jours où je ne travaillais pas, j’utilisais mon temps pour faire mon projet et lui devait utiliser le sien pour s'entraîner ou se produire.

    "Il faut faire avec."

    Je devais aussi l'endurer.

    "Alors, si Guitare va en stage..." Il y avait de l’insatisfaction dans la voix de Solo, même s’il gardait sa tête posée sur mon épaule et je dus lever mes mains et lui caresser la tête pour le réconforter.

    Je lui avais parlé de mon stage et celui-ci allait bientôt arriver. Au début, ce Husky s’était comporté comme un enfant et avait été tellement irrité, mais quand je lui donnais un lait chaud à…

    Euh attendez.

    Je reculai lentement mon corps avant de rétrécir mes yeux en regardant le visage de la personne qui grimaçait comme un chien confus.

    “Il n’y a pas de lait chaud ici.” Je jetai un coup d’oeil sur l’autre homme.

    “S’il n’y en a pas, alors comment faire ?”

    “Tu peux dormir ou pas ?”

    Il ouvrit un peu plus les yeux puis se mit rapidement à bailler avec un air ennuyé.

    “Je n’ai pas vraiment réussi à m’endormir la nuit dernière…”

    “Oui…”

    “Aujourd’hui, je devrais beaucoup boire pour me sentir endormi.”

    Je regardai la personne qui souriait si largement et hochai la tête en retour tout en lui pinçant discrètement la main ce qui le fit doucement crier.

    Au moins il était capable de sourire à nouveau…. et je fis semblant de l’ignorer.

    “Boire beaucoup pour que ça t’endorme.” Dis-je d’une voix douce. Solo sourit puis fit un signe de tête, sa queue et ses oreilles remuant fortement jusqu’à ce que je veuille le pincer à nouveau.

    Je me promenai main dans la main avec ce chien qui avait l’air de bonne humeur, si différent de celui qui parlait au téléphone tout à l’heure. Lorsque nous arrivâmes devant la station, je m’arrêtai soudainement de marcher, ce qui fit que Solo se retourna et me regarda, confus.

    “So’.” Je lui souris et je serrai doucement sa main.

    “Oui ?”

    “Ce soir, P’ va dormir dans la chambre de son ami.”

    Même si j’avais dit que je ferais semblant de ne pas être au courant…. cela ne voulait pas dire que je ne punirais pas ce menteur ici.

     

    Chapitre 15


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :