• Chapitre 13 : Un uke doit savoir cuisiner ?

    Chapitre 13 : Un uke doit savoir cuisiner ?

    Les vacances arrivèrent enfin. Il était déjà dix heures du matin, mais, XiaoMi, allongé au chaud dans son lit à la maison, ne voulait pas se réveiller.

    La maman de XiaoMi, les deux mains à la taille, parla, "Su XiaoMi ! Réveille-toi ! Aujourd'hui, on doit aller chez grand-mère."

    XiaoMi se retourna, toujours sous sa couverture, et répondit d’un ton ennuyeux. "Ma ! Je peux y aller un autre jour ? Les vacances viennent de commencer, tu peux me laisser me reposer encore un peu ? Tu n’as pas idée de combien je suis fatigué à l’école."

    Quand la maman de XiaoMi l'entendit, son cœur se ramollit, "Mais ça fait longtemps que nous n'avons pas rendu visite à ta grand-mère. Réveille-toi vite."

    En entendant la voix de sa maman s’adoucir, XiaoMi décida de continuer d’essayer. "Mais maman, je suis vraiment très fatigué. S'il te plaît, Laisse-moi dormir encore un peu plus. J'irai un autre jour, promis!"

    Le père de XiaoMi passa et l’entendit. Il se tourna et parla à la maman. "Laisse tomber, ses vacances viennent de commencer, laisse-le se reposer un moment. Allons-y juste nous deux."

    La maman de XiaoMi réfléchit un moment et finalement décida. "Nous ne reviendrons que demain, appelle pour te faire livrer quand tu seras réveillé. Nous partons maintenant."

    Après avoir entendu la porte se fermer, XiaoMi ouvrit grand les yeux. Il sauta hors de son lit. Très rapidement, il se changea, mais ne se brossa pas les dents et ne se lava pas le visage, puis appela YanYan.

    De son côté, YanYan semblait encore dormir.

    "Quoi?"

    "Tu viens chez moi aujourd'hui?"

    "Venir chez toi pour faire quoi ?"

    Ce coquin ne connaissait rien à la romance ... XiaoMi voulait laisser YanYan connaître davantage sa vie à la maison, mais ce YanYan ne semblait pas intéressé.

    "Mes parents ne sont pas là aujourd'hui."

    "Et donc?"

    La réponse de YanYan fit bondir XiaoMi de colère. Mais il dit quand même. "Ils ne sont pas là, alors nous pouvons ..."

    "On peut quoi?"

    "Je veux te tuer!"

    XiaoMi coupa la conversation de colère. En rogne, il reprit sa tenue habituelle. Puis, une fois de plus il s’allongea dans son lit pour retourner dormir.

    Alors qu'il dormait, il sentit que quelque chose se glissait derrière lui dans son lit, puis le serrait dans ses bras. Au départ, les choses étaient floues, soudainement XiaoMi fut bien réveillé et son dos commença à transpirer. Qui était-ce ? Ne me dites pas que c’était un pervers fou. Comment était-il entré dans ma chambre ? Il se tourna lentement pour regarder et une fois qu’il fut retourné et qu’il vit ce visage familier qui lui souriait, il se redressa rapidement.

    "Qu’est ce que tu fais là ?"

    "Je pensais que tu m'avais appelé pour que je vienne."

    "Comment tu es entré?"

    "Lu YiYi m'a donné la clé." YanYan montra une clé dans sa main.

    "Comment se fait-il qu'elle ait la clé de ma maison?"

     "Tes parents lui ont donné"

    Après avoir écouté les réponses à ses longues questions, XiaoMi acquiesça. Il s’était déjà levé, mais il fut ramené au lit par YanYan, tombant dans ses bras. XiaoMi rougit.

    "Qu’est ce que tu fais ? Assied toi."

    "Je pensais que tu m’avais appelé ici pour coucher avec toi."

    "C'est ... C'est ... pas ça"

    "Alors pourquoi tu m’as demandé de venir ?"

    Alors que YanYan parlait, une de ses mains glissait déjà sous le t-shirt de XiaoMi. Celui-ci bougea, mal à l’aise.

    "Je veux juste que tu me comprennes davantage"

    "C’est vrai ?" La voix de YanYan devint de plus en plus douce.

    .......................

    "Su XiaoMi, ton visage est très délicat."

    XiaoMi se sentit timide et il tourna sa tête de l'autre côté, "Je ne suis pas une fille ..."

    YanYan tourna la tête de XiaoMi pour qu’il lui fasse face et il l’embrassa. "A mes yeux, il n'y a pas de filles comparables à toi"

    ......................

    YanYan porta ensuite XiaoMi qui était épuisé dans la salle de bain. Après qu’ils se soient tous les deux lavés, ils tombèrent dans le lit et s’endormirent. Alors que XiaoMi dormait très profondément, il sentit quelqu'un le pousser. Il repoussa cette main.

    "Je dors"

    La voix qui lui répondit était aussi endormie. “Va faire quelque chose à manger, j’ai faim.”

    "Par un jour si froid, pourquoi c’est moi qui dois me réveiller ?"

    "Pourquoi pas toi ?"

    YanYan n'avait pas envie de continuer à répondre à XiaoMi. Il donna un coup de pied au cul nu de XiaoMi. Ce dernier poussa un cri en s’éveillant, il n’était pas content. Il n’osa rien dire, alors il mit ses vêtements et se rendit dans le salon pour commander deux repas à faire livrer.

    XiaoMi s’assit dans le canapé, alluma la télé et attendit que la commande arrive. Elle arriva environ 15 minutes plus tard et après que XiaoMi l’eut payé, il monta à l'étage pour réveiller YanYan pour le repas.

    "Lève-toi pour aller manger!"

    YanYan sortit lentement du lit, regarda sa montre, puis mit ses vêtements, "Si vite ?"

    Quand il atteignit le salon et vit les deux repas emballés, son visage changea.

    "Tu veux que je mange de la nourriture emballée et livrée?"

    "Sinon ? Qu’est ce que tu veux manger ?"

    YanYan regarda XiaoMi, en fronçant les sourcils.

    "Su XiaoMi, si tu veux être avec moi, tu dois savoir cuisiner."

    Xiaomi était confus. Il n’était pas une fille. Il était normal qu'il ne sache pas cuisiner.

    "Mais je suis un homme."

    "Mais tu es un uke."

    "Conneries ! Où est-ce qu'il est dit qu’un uke doit savoir cuisiner ?"

    "C'est ce que les autres ont dit."

    YanYan le dit comme si c’était ce qui était censé être, cela avait finit par convaincre XiaoMi. Contrarié, XiaoMi réfléchissait. Jamais il ne cuisinerait, même si cela signifiait qu’il devait mourir. Certainement pas ! Il pouvait vous l’assurer ! Il était un homme. Cuisiner était tellement dégradant… Après un certain temps, il réfléchit à nouveau. Un Uke devait-il vraiment cuisiner ?

    XiaoMi tomba lentement dans le plan de YanYan. D’après l’expression qu’il faisait, YanYan pouvait voir que XiaoMi débattait intérieurement. Mais comme XiaoMi, lui, n’avait pas remarqué l’expression sur le visage de YanYan, son plan était sur le point de fonctionner.

    Au bout d’un moment, XiaoMi dit finalement. “La prochaine fois j’apprendrais à cuisiner avec ma mère, alors après je serai un Uke qualifié ?”

    YanYan acquiesça. "Je peux voir que tu es une personne intelligente. Aujourd'hui, je laisse passer. Mangeons des aliments emballés pour cette fois."

    XiaoMi se sentit heureux comme un coq en pâte après avoir été félicité par YanYan. Il partit en sautillant dans la cuisine pour prendre des bols. Après avoir fini de manger, YanYan parvint à faire faire la vaisselle à XiaoMi. La raison que YanYan donna, était que tous les Uke faisaient ces choses.

    Xiaomi, se tenant devant l’évier et lavant les bols, regardait YanYan qui paressait sur le canapé en regardant la télévision. Pourquoi y avait-il une si grande différence entre le seme et l'uke?

    Enfin, après avoir fini la vaisselle, XiaoMi courut s’asseoir à côté de YanYan dans le canapé. Ensemble, ils regardèrent la télévision. La télé montrait le monde des animaux, YanYan mit ses jambes sur la cuisse de XiaoMi.

    "Aide-moi, masse-moi un moment."

    XiaoMi lança un grand regard fixe. "Je viens de finir avec la vaisselle, tu ne devrais pas être plutôt celui qui me masse ?"

    "Mais c'est ce que fait un uke."

    XiaoMi allait devenir fou!

    "Alors que fait un Seme ?!"

    "Moi ?" YanYan eut un sourire diabolique. "Je suis responsable de t'aimer."

    "Huh! Tu n’as aucune honte ! C’est moi qui fais tout." Rougit XiaoMi. Mais alors que sa bouche continuait de se plaindre, ses mains massaient la jambe de YanYan.

    Deux heures plus tard, YanYan regarda sa montre, "Il est déjà six heures. J'ai un rendez-vous au billard avec un ami, tu veux venir?"

    En l’entendant, XiaoMi se montra curieux. A l’école, il n’avait jamais vu quelqu’un qui soit vraiment proche de lui, alors il demanda. “Tu rencontres qui ?"

    "Tu le sauras quand nous y serons. Allons d'abord dîner, puis nous irons les retrouver."

     

    Chapitre 13 : Un uke doit savoir cuisiner ?


  • Commentaires

    3
    Dimanche 1er Mars à 12:31

    il en profite yanyan

      • Vendredi 22 Mai à 13:41

        Bon je pense c'est fort de café Uke Seme ok mais ça se traduit pas par maître esclave, j'espère ça va changer Yan Yan abuse, j'aime pas

      • Dimanche 1er Mars à 12:55

        Faut dire Xiaomi est un peu bête quand même... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :