• Chapitre 12

    Chapitre 12

    "Nous partirons à 17 heures !"

    Dès que notre professeur quitta la salle de classe, un son chaotique monta lorsque quelqu'un cria. Les environs avaient l’air très animés car il était déjà 16h40. Si je n’avais pas apporté mon sac avec moi ce matin, je pensais que ça aurait été problématique, car maintenant, certaines personnes qui vivaient dans des dortoirs n’étaient pas aller les chercher. C’était peut-être l’inconvénient de voyager en dehors de l’enceinte de l’université. Nous avions étudié dur presque sans prendre de temps pour nous reposer. Tout semblait être prêt alors nous n’avions pas à nous précipiter comme ça.

    "Le transport est arrivé na P’ !" Cria Jo depuis la porte de la classe. On aurait dit qu'il était venu ici en courant parce que maintenant, il avait l’air en sueur. C’était plus drôle que d’avoir pitié de lui.

    "Ne te précipite pas. Va d’abord rassembler les autres !" Cria Noh en réponse en agitant la main pour chasser le junior, puis il continua à jouer au jeu sur son téléphone.

    D’après ce que j’avais entendu quand Jo avait parlé avec son ami, on aurait dit que tous les étudiants des différentes années était déjà sortis, alors il s’était précipité comme ça probablement par égard pour le groupe de la Faculté de Musique. Je savais juste par Solo qu’il y avait peu de participants de leur côté. Nous avions donc discuté sur la façon de diviser les véhicules pour économiser le budget, il n’y avait eu aucun problème à ce sujet.

    "Hia, s’il te plaît, déjà lève-toi."

    Je m'assis et regardai Jo qui était à genoux en train de supplier Noh pour qu’il arrête de jouer mais je ne pus que rire car maintenant il allait presque se prosterner devant mon ami. De plus, il n'y avait que Noh, Wine, Beer, Jo et moi qui n’étions pas encore sortis pour partir.

    "Je voudrais jouer jusqu'à terminer premier." Dit Noh en posant sa main sur la tête du junior pour le repousser. Mais je pouvais voir qu’il voulait juste le taquiner. En regardant cela, on voyait que si les gens ou quelqu'un étaient lents, Jo allait certainement avoir des problèmes.

    "Hia, s'il te plait aie pitié de moi. Je ne veux pas être jeté à la mer."

    C'était bien ce que je pensais...

    "Allez, allons-y, Ai'Noh. Arrête de jouer."

    Je hochai la tête pour soutenir les paroles de Beer. Finalement, il accepta de garder son téléphone à distance. Mais n'oublia pas de se tourner pour sourire à Jo avant de sortir.

    En fait, on n’avait pas besoin d’être pressés parce que les véhicules étaient garées juste devant ma faculté. Et rassembler les gens pour être prêt à partir prenait plus de temps que de les transporter, aussi il n’était pas encore 17 heures. Mais il semblait que j’avais mal prédit parce que dès que je marchai vers les véhicules, je découvris que nous marchions de manière ordonnée, pas de manière aussi chaotique que je le pensais. Et mon groupe était arrivé en dernier, donc...

    “Jo ! Tu es sûr ?!" La voix vint d'un junior de deuxième année qui se tenait non loin de là. Quant à la personne qui s'attendait à être punie, il laissa échapper un gémissement avant de courir pour vérifier.

    "Allez vous asseoir dans le véhicule du groupe de Musique, P’. Ici c’est déjà plein." Cria Jo à mon groupe avant de monter à l’arrière de la voiture.

    Je hochai simplement la tête, sans penser à quoi que ce soit, parce que n’avions aucun problème avec les gens de la faculté de Musique de toute façon. En fait, je n’avais jamais eu de problème avec personne. J’avais appris à évoluer autour du groupe depuis ma première année, s’il y avait un problème, je pouvais demander à Ai’Noh. Mais il n’y en avait probablement pas car nous avions marché jusqu’à la voiture.

    "Waaaaaaa"

    Mais il semblait que je me sois trompé quand je pensais qu'il n'y avait pas de problème avec les gens de la Faculté de musique car dès que j’entrai dans le véhicule .....

    "Waaaaaaaaaaaaa"

    Je devins, instantanément, le centre de l'attention ...

    "P'Gui sera également dans ce véhicule, mon ami." La voix taquinante venait de Kao qui était assis sur le siège arrière. Ce n’était qu’une simple phrase, mais elle pouvait quand même faire beaucoup de bruits et de taquineries qui se sont succédé. Et ce n’était pas tout, parce que, en plus de Kao, il y avait un gros husky qui me regardait avec des yeux étincelants.

    "Eh bien P’. Ce premier année et ce deuxième année sont un peu de bruyant." Le junior assis à l'avant sourit avant que les autres nous saluent bruyamment.

    "Je vais m'asseoir avec Ai'Fee." Noh montra du doigt les sièges de la rangée du milieu où était assis un ami de l'ingénierie qui avait dû arriver ici avant nous. Mais le problème était que ...

    Il n'y avait que trois sièges à côté d'Ai'Fee et ils étaient déjà tous occupés ce qui ne m’en laissait plus qu’un seul maintenant.

    "P'Gui, tu peux aller à l'arrière." Un junior de la faculté de musique pointa son doigt vers l'arrière de la voiture et me fit un sourire bizarre. Je ne pouvais rien faire d'autre que le remercier et marcher jusqu'à l’endroit qu’il m’avait dit.

    "P'Gui par ici !" Cria Kao et son sourire n'était pas fiable. Le sourire était si large qu'il atteindrait bientôt ses oreilles.

    Cela semblait étrange ...

    Oh ! ... le siège à côté de Solo semblait avoir été laissé intentionnellement vide. Je me souvenais que Solo était assis avec Kao au début. Et maintenant, ce husky était assis seul. Quant à Kao, il était allé s'asseoir sur la longue banquette arrière et souriait joyeusement.

    "Kao, tu ne t'assois pas avec tes amis ?" Je demandai sans laisser tomber mon corps pour m'asseoir.

    "Je dois discuter de musique avec mon ami P’." Tout en parlant, il se tourna pour parler à son ami.

    "Guitare ...." La voix vint avec une douce traction sur mon bras comme pour me dire de m'asseoir.

    "P’ n'a pas pensé à comment se venger de So’." La main qui tenait mon bras refusait de lâcher prise, mais j'acceptai de m'asseoir. Ce gros husky me fit face avant de pencher sa tête vers mon épaule sans rien dire.

    L'histoire à propos de ‘se venger’ venait du fait que ce husky m'avait trompé pour me faire venir à l'événement. Et plus encore, c’était parce que trois jours après que nous étions allé ensemble faire du shopping, chaque fois que je parlais de la sortie sur la plage, ce husky prétendait ne pas m'entendre. Il essayait aussi de changer de sujet. De plus, chaque fois qu'il venait me voir au café, Kao venait aussi. Et quand j'essayais de demander à Kao si Solo mangeait ou non, ou à propos de ses répétitions, ce husky entraînait immédiatement son ami hors du café.

    Je voulais vraiment le frapper.

    "So..."

    "Errrrr ..." Quand je l’entendis, il semblait somnolent, suppliant et continuait de parler. Je ne pus m'empêcher d'avancer ma main pour pincer fortement ce nez proéminent avant de le lâcher puis de laisser la personne s'endormir.

    Aussi parce que j'avais accepté d'être ici.

    ---------------------------------------------

    Nous arrivâmes à destination environ trois heures plus tard. Solo dormit pendant tout le trajet, il ne leva même pas la tête. Heureusement, je ne voulais pas aller aux toilettes quand nous nous étions arrêtés plus tôt parce que ce husky s'accrochait à moi comme une sangsue. En ce qui concernait les regards des gens, en particulier celui de Noh, je ne pouvais que l'ignorer.

    "P'Gui."

    J'arrêtai ma main qui allait réveiller la personne assise à côté de moi. Puis je me tournai pour regarder Kao, qui devait être la dernière personne à quitter le véhicule avant moi. Quant au reste, ils étaient déjà sortis.

    "Oui ?"

    "Ne te fâche pas contre lui. Même s'il ne prend pas soin de lui, il répète beaucoup jusqu'à ce qu'il n'ait plus le temps de se reposer. Mais il a accepté de manger à chaque repas." Le visage sérieux de Kao me fit me tourner et regarder la personne qui est assise à côté de moi et qui ouvrit les yeux à cause des bruits provenant de l'extérieur.

    "P’ n'était pas en colère ..." Je pris la main de la personne qui était sur le point de se frotter les yeux avant de sourire, "P’ était juste inquiet."

    Dès que je sortis du véhicule, la première chose que je vis, fut le regard fixe de tout le monde. Je souris à certains d’entre eux alors que la personne à côté de moi continuait de bailler et ne s’intéressait à rien du tout.

    "Gui, mon ami ... il semble que tu doives rester dans la même chambre que les étudiants en musique. Toutes les chambres ont déjà été attribuées. Quatre personnes partageront une chambre." Noh arriva et me tapota l'épaule avec un sourire moqueur.

    "P'Gui va rester dans la même chambre que So et moi. Le groupe de musique nous a installé dans la même chambre." Kao arriva et me sourit.

    Je ne pouvais que secouer la tête en regardant le groupe de personnes qui travaillait sans rien dire. Je n'avais aucun problème avec la disposition des chambres et de toute façon ...

    J’avais déjà dormi avec So plusieurs fois.

    "Attends. Il restera également dans la même chambre. Il est le seul qui ait été laissé de côté."

    Je me tournai vers Jo qui poussait son ami en avant et qui me semblait familier puis je me tournai rapidement pour attraper le bras du grand husky.

    Je m'accrochai à son bras. Parce que la personne qui avait l'air si endormie il y a un instant avait maintenant un visage effrayant et ses yeux semblaient prêts à tuer à tout moment si je le lâchais.

    Cette disposition des chambres était un véritable bazar ...

    Après avoir convenu de la disposition des chambres, chaque faculté se sépara pour discuter des activités, plus tard nous les renverrions pour prendre un peu de repos parce que demain, ils feraient les activités le matin. Je me fichais du regard du junior nommé K qui me fixait tout le temps. Au lieu de cela, je choisis de regarder le dos du grand husky qui écoutait ses seniors. Solo avait l’air tellement morose et il continuait de me regarder autant qu’il le pouvait, jusqu’à ce qu’il se fasse frapper par les seniors.

    "Bientôt, nous pourrons aller nous reposer. Rendez-vous demain à 6 heures du matin." Dès que le junior de deuxième année eut fini de parler, les étudiants en ingénierie commencèrent à se disperser pour ramasser leurs bagages.

    L’endroit où nous séjournions était une station balnéaire qui avait beaucoup de chambres à louer. Et la plage était à proximité de la station, ce qui facilitait les activités. Et en regardant comment ils s’étaient bien préparés, ils avaient probablement discuté avec la Faculté de Musique depuis longtemps. Quelqu’un de leur faculté avait un lien avec la station pour qu’ils puissent louer à un prix moins élevé.

    "P'Gui ..."

    Je détournai mes yeux de son dos puis me tournai pour sourire à K.

    "Oui ?"

    "Tu vas dans la chambre, P’ ? ... Aïe !" K qui souriait largement au point que ses fossettes soit clairement visible, cria soudainement, ce qui fit que tout le monde se tourna pour regarder. Sa main se saisit de sa tête comme s'il souffrait beaucoup. Je me tournai vers le coupable et lui donnait un regard féroce.

    "Qu'est-ce qui se passe ?"

    "Ça fait mal." K se frotta la tête en faisant une grimace pitoyable à laquelle je ne pus que sourire sans rien dire.

    Le simple fait d'être frappé par le bouchon de la bouteille d’eau de ce gros husky pouvait-il faire si mal ? ...

    "Ça a l'air douloureux, monte en premier pour te reposer." Je poussai le sac de K qui était placé à côté de lui.

    "Alors P’ ..."

    "P’ attend Solo." Je le coupai sans y réfléchir à deux fois parce que c'était la vérité.

    "On dirait que P’ est très intéressé par lui? ..." K me fit un sourire mais ses gestes montraient qu'il était un peu déçu.

    "K, va juste te reposer." Je lui répétai et je choisis de ne pas répondre à sa question.

    "Je vais y aller ... mais je n'abandonnerai pas."

    L’attitude sérieuse qu’il exprima me fit soupirer doucement. En fait, au début, je pensais que je m’en ficherais. Mais les yeux et l’attitude qu’il exprimait étaient trop évidents et cela allait certainement me causer des problèmes plus tard.

    "K ..."

    Le propriétaire du nom arrêta ses pas et se retourna en souriant.

    Que ce soit avant ou maintenant, je n'avais jamais eu un coeur tendre, jusqu'à ce que je doive faire de la peine à quelqu'un. Par conséquent...

    "Ne ..."

    "Guitare !" La voix forte, venue de la personne qui était assise au milieu d’une réunion, me choqua. Solo était debout au milieu du groupe de la Faculté de Musique regardant vers nous avec un visage calme, ses yeux perçants étaient un peu rétrécis comme s’il essayait de contrôler ses émotions.

    J'étais distrait jusqu'à ...

    "Hey. Reste calme, la réunion n'est pas encore terminée." Kao se leva et leva les mains pour faire un waii aux seniors avant de tirer son ami pour qu’il s'assoit. Et Solo se rassit de son plein gré, mais il nous regardait toujours de la même manière, avec des yeux effrayants.

    Puis je me retournai vers la personne qui se tenait à côté de moi et je repris ce que je m'apprêtais à dire plus tôt.

    "K."

    "Oui ?"

    "Ne perds pas ton temps."

    Prendre soin d'un grand husky était déjà plus que suffisant …

    ------------------------------------------------------------------

    "Je suis en colère."

    "Oui ??"

    "Tellement en colère."

    "Désolé."

    "Ça n’arrangera pas les choses."

    "Alors que peut faire P’ pour améliorer les choses ?"

    "..."

    J’arrêtai mes pas puis je me tournai pour regarder la personne qui venait de me dire qu’elle était en colère. Il disait qu’il était en colère mais sa main portait toujours son sac et ses yeux semblait drôle.

    "Dis-moi comment ?"

    "Laisse-moi d’abord réfléchir..." La personne qui avait demandé un moment pour réfléchir posa son sac puis agit comme s'il y pensait sérieusement. Cela me fit me retenir de sourire.

    "Ne lui parle plus."

    "Non." Je refusai avant de pincer les joues de la personne qui était venue s’interposer et qui fronçait les sourcils en montrant son mécontentement.

    "Tu veux toujours lui parler ?" La voix indistincte de celui à qui j’avais pincé les joues me fit rire.

    Tellement mignon...

    "Ce n’est pas ça… mais pour certains sujets, si nous n'en parlons pas, alors ça ne s'arrêtera pas. Donc, vouloir juste que P' garde le silence puis le laisser venir et attendre..." J'arrêtai de pincer ses joues et les frottai avec mes mains parce qu'elle semblaient rouges maintenant. “Si les actes ne peuvent pas amener les autres à comprendre, nous devons utiliser des mots pour les aider. Dans des cas comme celui-ci, si nous le faisons mal et que nous ne clarifions pas les choses, il pensera qu’il y a un espoir. Tu comprends ?”

    "Hum." Solo hocha doucement la tête et me saisit la main pour la tenir. Le visage féroce qui semblait si maussade tout ce temps changea avec un petit sourire sur son visage habituel.

    -----------------------------------------------------

    Lorsque nous entrâmes dans la pièce, il n'y avait que Kao qui était allongé sur le lit d'appoint. Quant à K, qui était censé être dans cette chambre, même ses affaires n’étaient pas visibles.

    "Où est-il allé?" Demanda Solo à Kao d'une voix qui se confondait clairement avec l'insatisfaction.

    "Il a dit qu'il resterait avec ses amis."

    "Bien."

    Dès que Kao répondit, sa voix redevint normale.

    Je pouvais seulement espérer que K comprendrait pourquoi je devais parler comme ça. Et ça ne me faisait pas plaisir. Mais laisser les choses floues n'était pas dans mes habitudes.

    "Alors ... va prendre une douche." Je tirai le grand husky qui s'était laissé tomber sur le lit pour le lever.

    "Guitare...."

    "So !" Je criai sous le choc quand celui qui était assis me serra soudainement la taille et me tira dans le lit avec lui. 

    Quel chien fou !

    "Fatigué." Dit Solo d'une voix étouffée alors qu'il collait son visage contre mon ventre et ne voulait pas lâcher prise.

    "Va d'abord prendre une douche."

    "Je n’y vais pas."

    Après presque une demi-heure de lutte, ses bras de poulpe me lâchèrent enfin. Solo marcha ensuite dans la chambre. Alors que je m'asseyais en haletant sur le lit...

    "Peut-être que vous deux, vous m’aviez oublié pas vrai ?" La voix moqueuse et forte me fit me tourner pour regarder son propriétaire sous le choc.

    J'avais oublié qu'il y avait une autre personne dans cette pièce ...

    "Je suis juste assis ici à regarder des gens se battre entre eux."

    "Tu ne dors toujours pas ?"

    Kao eut l’air de vouloir se moquer de moi quand il me vit changer de sujet...puis il combina ses réponses alors qu’il répondait.

    "Au début, j'étais sur le point de m'endormir. Mais ensuite j'ai entendu du bruit, alors je me suis levé et j’ai regardé."

    Cet enfant ...

    "Alors continue à dormir."

    "Plus tard, P’. Je voudrais d'abord regarder un autre nouveau film."

    Agaçant...

    "Tu es intéressé pour regarder hors de la chambre, Kao ?”

    ---------------------------------------------

    Et cette nuit-là, j’eus l’impression de ne pas pouvoir bouger mon corps… et ce n’était certainement pas une paralysie du sommeil.

     

    "Lève-toi et dors par toi-même na So !"

     

    Chapitre 12

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 23 Mai à 11:00

    ben c'est vraiment le caractère d'un Husky.... Faut pas toucher à son maître ou il se met à grogner prêt à mordre férocement 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :