• ... au Japon

    ... au Japon... au Japon

    TRANSPORT

     

    • La ponctualité est primordiale au Japon. Pour un rendez-vous, il est de mise de venir quelques minutes à l’avance pour préparer sa carte de visite. Chose étonnante pour nous français, tous les transports sont à l’heure, les trains, métros même les bus. En moyenne sur l’année, ils sont en retard de 30 secondes. Si jamais un de vos transports est en retard, il vous donne un justificatif de retard pour les salariés, écoliers et étudiants, si le retard dépasse 5 minutes.
    • Même pour attendre, les japonais sont disciplinés. Il y a des colonnes sur le sol où attendre l’un derrière l’autre. Elles sont situées de part et d’autre des portes du train laissant un grand espace pour que les passagers puissent sortir. Bien que ce soit respecté à peu près tout le temps, quand je suis allée au Japon j’ai pu constater que cette discipline se perd quand on arrive à une certaine heure. Je l’ai appelé, “l’heure Bagdad” et comme son nom l’indique, c’est le chaos. Presque plus rien n’est respecté, dans le train tout le monde est serré comme des saucisses, on ne laisse plus les personnes sortir et on pousse pour pouvoir tous entrer en même temps. L’HORREUR
    • Pour éviter tous problèmes, les japonais ont installé des rames spécifiques pour les femmes ou des sièges spéciaux pour les personnes âgées ou enceintes. Pour les différencier, elles ont des couleurs différentes, pour les femmes c’est rose tandis que les sièges prioritaires sont bleus. 
    • Il faut mettre son téléphone sur silencieux avant de rentrer dans le train pour éviter de gêner les personnes autour. Plus encore, dans le train ou le métro, les japonais sont très calmes, personne ne parle fort ou n’écoute de la musique forte. 

     

    AU RESTAURANT

     

    • Le plus souvent au Japon, vous verrez des personnes manger seules. Dans la culture japonaise, manger le midi n’est pas quelque chose de convivial à faire entre amis. En effet, les japonais n’ont pas le temps d’attendre des collègues pour manger, ils n’ont que de très courtes pauses, c’est pour cela que très souvent vous verrez des espaces pour seulement une personne (à part les restaurants gastronomiques). Certains restaurants imposent même des heures pour rester sur place, le plus souvent 25 minutes. Le soir, à l’inverse, ils se détendent et peuvent faire beaaaaaaaaucoup de bruit et beaucoup boire entre amis. Ne vous étonnez pas de trouver des japonais ivres morts par terre !
    • A chaque repas il est coutume de remercier la nourriture que l’on a devant nous, remercier le cuisinier de l’avoir fait ou plus souvent la nature de nous avoir apporté les aliments. Pour cela, il faut joindre les mains devant et dire “Itadakimas(u)” avant de manger. En fin de repas il est coutume de dire “Gochiso sama” qui peut se traduire par “ce fut bien bon”.
    • Il est mal vu voir même insultant, de donner un pourboire au serveur au Japon.
    • Il ne faut pas planter ses baguettes verticalement dans du riz. JAMAIS. Cela rappelle trop les encenses que l’on dispose dans les veillées funéraires. Evitez aussi de transmettre des aliments de baguettes à baguettes, là aussi cela fait référence à un rite funéraire bouddhique.
    • Il y a beaucoup de petites choses à savoir quand on est occidental et que l’on mange au restaurant, surtout sur la nourriture même. Par exemple, le fait de ne pas mettre de sauce dans son riz, si vous le faites, vous allez être observé sous toutes les coutures. Les japonais pensent que chaque chose de la nature a une âme, si vous mettez de la sauce, cela équivaut à noyer l’âme des grains de riz. Au Japon, quand vous demandez une sauce soja, ne vous attendez pas à trouver la sauce soja sucrée, celle-ci n’existe pas. Ce ne sont pas les japonais qui l’ont créé mais bien les occidentaux, c’est même une hérésie que de demander une sauce sucrée au pays du soleil levant.
    • Si vous avez la chance d’aller dans un restaurant de sushi (le vrai avec des chefs sushi, pour plus d’explication je vais faire un article dans victuailles) il ne faut jamais, genre vraiment jaaaaaammmmmaaaaaiiiiis, ajouter du wasabi après avoir été servi. C’est une véritable offense pour le chef qui a passé des années à apprendre ce métier. Si vous voulez plus ou moins de wasabi, il faut le dire avant que les sushi soient faits. 



    SAVOIR VIVRE

     

    • Avant de rentrer dans une maison et même certains restaurants, il faut vous déchausser. Des petits meubles sont mis à disposition pas loin de la porte d’entrée pour pouvoir ranger les chaussures et prendre des chaussons qui sont mis à disposition. Attention, dans les toilettes il y a aussi des chaussons mis exclusivement ici pour éviter de salir les chaussons “du salon”. Sur le balcon, il y a le plus souvent des claquettes et sur les espaces avec tatami il faut carrément les enlever et rester en chaussettes. Se déchausser ne s’arrête pas à la sphère privée, en effet, il faut le faire pour aller chez le personnel médical tel que les dentistes, les médecins… mais aussi pour aller dans les temples. 
    • Comme je l’ai dit plus haut, le japonais est très respectueux des colonnes dans les gares mais cela s’applique aussi dans la rue. Sur les trottoirs, les japonais ne marchent que d’un côté, personne ne fait de zig-zag en allant de droit à gauche, c’est juste tout droit. Il en va de même pour les escaliers ou les escalators, il y a un chemin à respecter et tout le monde le fait. 
    • Si vous vous perdez au Japon, cela peut-être compliqué de retrouver sa route. Certains japonais vont vous aider dès qu’ils vont vous voir hésitants tandis que d’autres ne vont même pas vous lancer un regard, mais il y a une explication. En premier la langue, si vous êtes perdus et que vous voulez demander votre chemin, vous allez le plus souvent vous exprimer en anglais car vous ne connaissez pas le japonais ou très peu, or les japonais ne sont pas bons en langues étrangères et beaucoup ne comprennent que très peu voir pas du tout de mots anglais. Il peuvent donc ne pas du tout vous renseigner ou vous ignorer complètement pour éviter de se mettre dans l'embarras. Le deuxième cas où ils pourraient vous ignorer, c’est parce qu’ils n'ont pas le temps. En effet, dans la culture japonaise, on ne fait pas que donner des explications, on accompagne carrément la personne sur place, si vous demandez votre chemin à un salaryman à 8h du matin il ne fera absolument pas attention à vous, même pas pour vous dire qu’il n'a pas le temps. Si vous êtes perdu, vous pouvez trouver les renseignements auprès des personnes travaillant dans les gares (si vous êtes perdu dans l’une d’elle) ou dans les magasins ou dans les points info. 

     

    Bien sûr, il existe encore plus de coutumes et de traditions mais c’est déjà les bases de la vie au Japon. Sachez qu’étant un occidental, les japonais seront plus à même de vous pardonner pour votre maladresse.  

     


  • Commentaires

    2
    Vendredi 19 Juin à 19:09

    ahhaha ( rires) j'ai adoré lire ce post ! MERCI beaucoup

      • Samedi 20 Juin à 14:55

        Haha, j'ai adoré l'écrire he

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :